Mot-clef : Emilio Sagi

A Lausanne, le burlesque déjanté des Mamelles de Tirésias

Avec Les Mamelles de Tirésias, le rare opéra de Francis Poulenc trouve un écrin scénique et musical d’une grande qualité grâce à une distribution homogène et à une direction d’orchestre inspirée et précise. Écrit à deux guerres de différences, la pièce d’Apollinaire en 1917 et l’adaptation musicale de Francis Poulenc en 1947, Les Mamelles de Tirésias est un manifeste pour la repopulation de la France après les deux guerres mondiales qui ...
Katherine Manley (Maria) (c) Marie-Noëlle Robert

The Sound of Music : reprise réussie

Le directeur du Théâtre du Châtelet Jean-Luc Choplin avait eu la bonne idée de programmer en 2009 The Sound of Music (La Mélodie du bonheur) en création parisienne (!), à l’occasion du cinquantième anniversaire de la célèbre comédie musicale (version romancée d’une histoire vraie) de Rodgers et Hammerstein. Devant le succès public (vingt-six représentations, plus de 40 000 spectateurs), la production mise en scène par Emilio Sagi et dirigée par ...
pesaro_2011A

Pesaro, Rossini, opéras, provocations, conventions, découvertes et la mer

La 32ème édition du festival de Pesaro consacré à Rossini mettait à l'honneur trois opéras : Moïse en Égypte, Adélaïde Bourgogne et Le voyage à Reims.  Comme pour Wagner à Bayreuth, le festival de Pesaro (dans la région des Marches en Italie) se consacre à un seul compositeur : Rossini. Mais ce festival, né en 1980, n'est pas voué, comme la manifestation allemande, à la célébration rituelle d'une poignée de chefs-d'œuvre. Riche de ...
Anna Bonitabus, une vraie mezzo

Anna Bonitabus, une vraie mezzo

L’Italiana in Algeri Avec cette Italiana in Algeri, la production lausannoise offre un spectacle croustillant, brillant, agréablement burlesque, totalement dans la veine de ce qu’on attend d’une farce rossinienne. Tous les excès de la comédie sont présents sans que jamais ils ne laissent le pas à une quelconque vulgarité. Un plein de vivacité sans excitation inutile. Dans cet Enlèvement au Sérail à l’envers où l’Italienne Isabella vient libérer Lindoro, prisonnier du bey ...
Un spectacle haut en couleurs.

Pan y Toros de Francisco Asenjo Barbieri, spectacle haut en couleurs.

N’essayez pas d’entrer dans le livret de cette zarzuela lausannoise. Mélangeant personnages historiques à personnages de fiction, seuls quelques hispanophiles et autres historiens férus de la péninsule ibérique auront été à même de démêler l’intrigue de cette production de Pan y Toros. Si les qualités d’esthétisme de ses mises en scène ne font aucun doute, on doit bien admettre qu’Emilio Sagi n’est pas un maître dans le raconter des intrigues. ...
Pacotille, carton-pâte, vacuité et indigence

Pacotille, carton-pâte, vacuité et indigence

La Generala A-t-on besoin d’un tel genre de spectacle ? On croyait l’immense ratage du Chanteur de Mexico présenté la saison dernière comme une leçon prise de la part du directeur du Châtelet. Les productions suivantes, peut-être contestables, avec leurs qualités et leurs défauts n’ont jamais fait preuve de pauvreté artistique. Voilà que la scène du centre de Paris en remet une louche avec l’opérette de grand-papa. Certes il faut des spectacles léger ...
Andreas Scholl, César en miel.

Andreas Scholl, César en miel

Giulio Cesare Lors de la présentation de la nouvelle saison de l’Opéra de Lausanne, son directeur, Eric Vigié affirmait vouloir privilégier l’opéra de la voix à celui des mises en scènes. Ce clin d’œil au Grand Théâtre de Genève a déjà trouvé sa confirmation avec cette production de ce Giulio Cesare de Haendel. Quelles voix ! Quelle voix d’abord ! Celle d’Andreas Scholl. Des couleurs de miel, des ocres clair-obscurs, une rondeur si confortable ...
La Fille du Régiment

La Fille du Régiment avec Juan Diego Flórez

Opéra-comique beaucoup apprécié des directeurs de théâtre et du public, la Fille du Régiment joue d’une réputation d’œuvre au sujet léger, et qu’il faut inexorablement tirer uniquement vers le burlesque, le futile. La démarche d’Emilio Sagi de situer le début de l’opéra durant les derniers jours de la Seconde Guerre Mondiale permet de conférer plus de vraisemblance aux spectateurs d’aujourd’hui, pouvant se figurer l’urgence de l’amour en situation de crise. ...