Mot-clef : Entretiens Chanteurs

marianne_fiset

Marianne Fiset, Premier grand prix du Concours Musical International de Montréal

Resmusica : Vous n’avez que 28 ans, et vous voici tout à coup propulsée sur le devant de la scène. Tout cela n’arrive-t-il pas un peu trop vite pour vous ? Marianne Fiset : C’est beaucoup ! Tout se bouscule ! La semaine suivant le concours, j’ai remplacé Isabel Bayrakdarian souffrante au festival Luminato de Toronto, et me voici à Paris. Je suis très heureuse de l’opportunité de ce récital. Pour la suite, je n’ai accepté ...
felicity_lott

Dame Felicity Lott, soprano

ResMusica : Felicity Lott, vous aviez entamé des études de lettres et de langues, qui vous ont rendue polyglotte ; comment êtes-vous arrivée à faire carrière dans la musique ? Felicity Lott : Étudiante, j’étais assistante au lycée de Voiron, dans l’Isère ; mon emploi du temps me laissant beaucoup de plages de liberté, et encore plus de solitude, je me suis inscrite, un peu par hasard, au Conservatoire de Grenoble. Et je me suis retrouvée ...
Loreline Mione « Que du bonheur ! » Du bonheur à suivre…

Loreline Mione « Que du bonheur ! » Du bonheur à suivre…

ResMusica : Loreline, vous avez commencé musique et chant très jeune ; sans doute avez-vous été « poussée » par votre famille ? Loreline Mione : Poussée, non, mais il est vrai qu’à la maison j’ai toujours entendu du piano, par maman, et du chant, par papa, choriste à l’Opéra-Théâtre d’Avignon. Je suis entrée à la maîtrise à 4 ans et demi, et en classe de piano peu après. Et j’ai également un frère violoniste et une ...
Marc Hervieux

Marc Hervieux, ténor

Resmusica : Parmi les Raoul Jobin, Léo-Paul Simoneau ou Richard Verreau, que nous gardons en mémoire, où vous situez-vous dans la lignée des grands ténors québécois ? Avez-vous eu un modèle parmi eux ? Parmi les ténors, lesquels vous sentez-vous le plus près, par le timbre sinon par certaines affinités ? Marc Hervieux : On m’a comparé à plusieurs ténors, de Richard Verreau à Placido Domingo et dans une critique au «New York Times», à Richard Tucker. J’ai ...
François Piolino, ténor franco-suisse

François Piolino, ténor

ResMusica : A quoi ressemble votre planning en ce moment ? François Piolino : Je suis actuellement à Tourcoing pour le Retour d’Ulysse de Monterverdi, avec Jean-Claude Malgoire : je chante Télémaque et Jupiter (un retour aux sources baroques !) ; je pars ensuite directement à la Staatsoper de Berlin, pour chanter Goro dans Madama Butterfly ; puis c’est Carmen au Châtelet, et ensuite la Flûte enchantée à Hyogo, au Japon, sous la direction de Yutaka Sado. RM : ...
Yann Beuron, dix ans et quelques…

Yann Beuron, ténor

ResMusica : Les choses sont allées très vite pour vous, puisque vous avez obtenu votre premier prix de chant au CNSM de Paris en 1996, mais que l’année précédente, on pouvait déjà vous entendre à l’Opéra du Rhin dans l’Enlèvement au Sérail et à Aix-en-provence dans le Comte Ory, en remplacement de William Matteuzzi, souffrant. Cette jeune doublure qui se trouve propulsée sur la scène d’un des plus prestigieux festivals ...
Miljenko Turk

Miljenko Turk, un baryton en apparté

ResMusica : Monsieur Turk, depuis 2001 vous êtes membre de la troupe de l’Opéra de Cologne. Pourquoi avez-vous décidé de rester si longtemps au même endroit ? Miljenko Turk : Je ne peux pas dire que je l’ai décidé comme ça. J’ai commencé ici en 2000 en tant que membre de l’Opernstudio (le centre de formation de l’Opéra de Cologne, ndlr). Puis, un an après, j’ai été engagé dans la troupe. Et aujourd’hui je ...
VI. Ludovic Tézier

Ludovic Tézier, dans la grande tradition des barytons français

ResMusica : Vous avez donné de nombreuses interviews, que ce soit sur Internet ou dans la presse papier, grâce auxquelles les lecteurs commencent à bien connaître votre histoire de l’apprentissage de la musique, venant d’une famille mélomane, et votre envie première de devenir ténor. Ludovic Tézier : Oui, je pensais que j’étais ténor. Je me suis trompé. Ca m’arrive régulièrement, mais là, j’avais vraiment tout faux ! R.M. : Et vous voici finalement devenu (ou ...
Pauline Courtin, grâce et spontanéité

Pauline Courtin, soprano

Resmusica : Votre Barberine dans la production des Noces de Figaro au Théâtre des Champs-Élysées a été très remarquée. Vous êtes pourtant encore bien jeune, puisque vous êtes née en 1977 ? Pauline Courtin : C’est très agréable d’entendre ça ! Il y avait de grandes stars dans cette production, et ça fait vraiment plaisir de recevoir autant d’applaudissements, car même s’ils sont adressés principalement aux vedettes, on en prend toujours un petit peu pour ...
La Voce

Lucilla Galeazzi : La Voce

ResMusica : Dans votre dernier disque une chanson nous interpelle : « Sergio ». Quelle est son histoire ? Lucilla Galeazzi : Il habitait à Bologne et suivait une école supérieure artistique où il prenait des cours de théâtre. Je le voyais tout le temps mais le 2 août 1980 une bombe éclate à la gare de Bologne … Malheureusement il fut une des victimes. Il était fils unique et son père est devenu le président de ...
isabelle_philippe

Isabelle Philippe, soprano

ResMusica : Votre Dinorah a été une découverte pour bon nombre de mélomanes. Mais que s’est-il passé avant ? Isabelle Philippe : Je viens d’une famille de mélomanes, et j’ai été plongée dans le monde de l’opéra depuis que je suis petite. Après mes études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en classes de baroque avec William Christie et d’opérette avec Nicole Broissin, j’ai participé à plusieurs concours à l’étranger ...
Le chœur d’une soprano

Delphine Malik-Vernhes, soprano

ResMusica : Comment avez-vous découvert la musique? Tenait-elle une place privilégiée au sein de votre famille?  Delphine Malik-Vernhes : Mes parents étaient mélomanes. Nous écoutions de la musique classique, nous avons tous pratiqué un instrument, mes frères, du violon, de la clarinette et du cornet et moi du piano. J’ai également fait du chant choral, chaque année afin de faire de la musique d’ensemble je me rendais aux colonies A Chœur Joie. A ...
Soprano de classe !

Virginia Tola, soprano

ResMusica : Avez-vous toujours voulu être une chanteuse lyrique ? Virginia Tola : Oui, j’ai toujours voulu être chanteuse d’opéra. Depuis l’adolescence j’ai été fascinée par ce métier et j’ai aussitôt dit à ma mère que c’était mon désir! Même si ce n’était pas un choix évident car je ne suis pas issue d’un milieu musical, seule ma grand-mère, professeur de piano, s’occupait d’un conservatoire dans ma ville natale. RM : Comment avez-vous découvert l’opéra? VT : Par ...
V. Annick Massis

Annick Massis, soprano

Elèves : Devenir chanteuse était-il une vocation? Annick Massis : Depuis toujours je rêvais de devenir chanteuse. J’ennuyais beaucoup de personnes dans mon entourage et aussi à l’école ; j’aimais déjà la musique et j’avais une oreille très fine. RM : Dans quelle filière étiez-vous avant d’aborder vos étudesde chant?  AM : J’ai passé une licence d’histoire et une autre d’anglais à l’université. Par ailleurs j’avais une bonne oreille, et en tant que ...
Renée Lapointe, les chants du clair de lune

Renée Lapointe : Je voulais devenir danseuse et en fait je chante

Resmusica : Naît-on chanteuse ou le devient-on ? Car à vous écouter et à vous voir sur scène, tout semble jaillir de source ! Quel a été votre parcours avant d’en arriver à en faire votre métier? Renée Lapointe : Cela m’a pris un certain temps avant de croire que j’étais chanteuse. J’avais de la voix, me disait-on, et c’était facile pour moi. Mais c’est la danse qui m’attirait, le ballet classique et je voulais devenir ...
Alketa Cela, la France comme patrie

Alketa Cela, soprano

Resmusica : on pourrait trouver curieux de lire le nom d’Alketa Cela, soprano albanaise, dans une rubrique consacrée aux chanteurs français [NDLR: cet article a initialement été publié dans le cadre d'un dossier consacré aux voix françaises]… Alketa Cela : oui, mais l’essentiel de ma carrière se déroule en France, et puis j’ai épousé un français, violoniste, et j’ai adopté la nationalité française. RM : La France était-elle un choix? AC : Pas ...
IV.Roberto Alagna

Roberto Alagna, ténor

ResMusica : Voici quelques jours, j’ai rencontré un de vos amis chanteur qui de ténor est passé à la voix de baryton basse. Vous l’avez entendu et lui avez prodigué quelques conseils. Pouvez-vous nous en dire quelque chose ? Roberto Alagna : Chanter dans son propre registre est déjà compliqué, alors imaginez de devoir en changer! Dans son cas, je ne peux pas juger des raisons qui l’ont amené à changer de registre, mais ...
Maite Beaumont : mezzo de cœur

Maite Beaumont : mezzo de cœur

ResMusica : Hambourg, Paris, Salzbourg, Barcelone… Votre parcours pour une jeune chanteuse est déjà fort impressionnant. Avez-vous voulu devenir chanteuse depuis votre plus jeune age?  Maite Beaumont : Non! Je suis issue d’une famille très musicienne. Ma mère a été chef de chœur et mon père est un chanteur amateur. J’ai toujours étudié la musique mais c’est à partir de 20-22 ans que j’ai vraiment décidé de devenir une chanteuse professionnelle. Chanter, j’aime ...
III. Cecilia Bartoli

Opera Proibita : Cecilia Bartoli s’explique

ResMusica : Quelle est l’idée qui se cache derrière cette baignade « Anita Eckberg »? Cecilia Bartoli : Il y a un parallèle historique entre l’époque de la prohibition de l’opéra 1700 et ces épisodes de la Dolce Vita. Le film de Federico Fellini raconte l’enquête d’un journaliste sur la vie nocturne secrète à Rome à l’époque de Pie XII. Depuis son élection en 1939, le pape Pie XII régnait sur Rome. Par conviction religieuse, ...
II. José Van Dam

José Van Dam, baryton-basse

ResMusica : Vous êtes l’invité d’honneur des « journées romantiques du Vaisseau Fantôme ». Quand un artiste de votre renommée prête sa notoriété à de tels évènements, c’est généralement qu’il leur porte un intérêt particulier? José Van Dam : Tout à fait, ce festival a été créé par mon accompagnateur et ami Maciej Pikulski, et il est important à mes yeux car il a pour but de faire connaître de jeunes talents. Je ne suis ...
I. Cecilia Bartoli

Cecilia Bartoli, mezzo-soprano

ResMusica : Votre manière de chanter véhicule beaucoup d’émotion à qui vous entend. Comment faites-vous pour contenir la vôtre ? Cecilia Bartoli : C’est difficile à expliquer. La musique réussit à vous emmener dans une dimension complètement étrange. C’est du moins l’effet que la musique me fait. La belle musique. La musique pleine d’émotions, de couleurs. Par exemple, Caldara est un compositeur extraordinaire, un compositeur qui joue beaucoup sur la polyphonie. Si piangete pupille ...
Cette étrange poussière de l’âme que l’on nomme le chant

Hélène Guilmette, soprano

ResMusica : Avez-vous été bercée par la musique dès la petite enfance ? La musique tient-elle une place privilégiée au sein de votre famille ? Des parents musiciens ou mélomanes ? Hélène Guilmette : Ce qui caractérise ma petite enfance ? J’ai des parents merveilleux qui m’ont fait découvrir par les voyages que nous faisions l’été, de nouveaux paysages, des horizons insoupçonnés. Ils voulaient m’ouvrir à beaucoup de domaines, pas seulement la musique. Ils étaient tous les deux professeurs, ...
Georgia Milanesi

Giorgia Milanesi, soprano

ResMusica : quel rôle affectionnez-vous particulièrement ? Giorgia Milanesi : Ceux qui me permettent d’être authentique et en accord avec moi-même. Je suis très soucieuse d’exprimer la charge et l’intensité émotionnelle des textes. RM : que pensez-vous d’un festival comme Cordon ? GM : Le lieu est magnifique et le public très chaleureux. Sur le plan artistique, Christian Chorier sait instaurer un climat de parfaite complicité entre nous. Il devient naturel de le suivre dans les choix musicaux qu’il ...
Jean-Philippe Lafont

Jean-Philippe Lafont, baryton

ResMusica : Existe-t-il un rôle dont vous vous sentez proche et auquel vous vous identifiez? Jean-Philippe Lafont : Il y en a deux. Il y en a beaucoup, mais il y en a deux particulièrement auxquels je m’identifie : Barak et Golaud. Ce sont deux personnages dont je ressens les émotions. Ce n’est pas parce qu’on s’identifie à un rôle qu’on l’aime ou qu’on aime un rôle parce qu’on s’identifie à lui. ...
Richard Rittelman, distribution B

Richard Rittelman, le plus suisse des barytons français

ResMusica : Comment devient-on distribution B dans un Werther où trône le nom de toute la famille Alagna? Richard Rittelman : Roberto Alagna, que j’avais rencontré dans Carmen avec Michel Plasson à l’Opéra de Gênes en 2002, et ensuite dans la recréation de Cyrano de Bergerac de Franco Alfano au Festival Radio France a Montpellier en 2003, dans laquelle je chantais un petit rôle, a gentiment suggéré mon nom auprès du ...
Sébastien Lemoine, générosité et don de soi

Sébastien Lemoine, baryton

Resmusica : Vous chantez le soldat dans Salomé et les mélodies Don Quichotte de Jacques Ibert, de vrais parties de baryton. On vous retrouve dans Bastien de Ta Bouche, qui n’est pourtant pas dans la même tessiture ? Sébastien Lemoine : Le rôle de Bastien est presque écrit pour un ténor, ce n’est pas du tout ce que je fais d’habitude, je ne suis pas un Baryton Martin. D’ailleurs on a transposé certains morceaux ...
Marco Beasley et l’Accordone

Marco Beasley et l’Accordone

ResMusica : Pourriez vous nous expliquer quel a été le chemin musical qui vous a conduit à chanter ce répertoire ? Marco Beasley : J’ai beaucoup écouté de musique avant d’entamer ce cheminement musical. Mon père, Anglais, et ma mère, Italienne (née à Naples), m’ont apporté un mélange de différentes traditions. Leur amour a fait que ce mélange fut parfaitement harmonieux. La Radio était constamment allumée dans notre maison et la musique a toujours ...
Barbara Ducret, le grand lyrique qui ose !

Barbara Ducret, le grand lyrique qui ose !

ResMusica : Vous venez aujourd’hui de chanter votre premier grand rôle. Pour les lecteurs de Resmusica. com, qui n’ont peut-être encore pas entendu parler de vous, voulez-vous commencer par vous raconter ? Votre découverte de la musique, vos études ? Barbara Ducret : J’ai commencé des études musicales très jeune, à huit ans je suis entrée au CNR de Lille dans les classes de solfège, violoncelle, orgue et écriture. Plus tard, j’ai décidé de terminer mon ...
Magali Léger, la diva nature

Magali Léger, soprano

ResMusica : Toutes nos félicitations pour cette Minka que nous venons d’entendre. Vous avez dit en sortant de scène que c’était un rôle qui nécessitait deux voix? Magali Léger : Oui, parce qu’il y a des passages extrêmement légers, d’agilité, et ensuite on est vraiment dans un registre de soprano lyrique large, avec un orchestre fourni, ça se situe à la fin de l’opéra, c’est à dire à un moment où on ...
Sylvie Brunet, une grande artiste bien trop négligée

Sylvie Brunet, une grande artiste bien trop négligée

ResMusica entame aujourd’hui une série consacrée à l'art lyrique et ouvre le feu avec une grande dame du monde lyrique actuel, à l’occasion de la représentation de Sylvie Brunet dans l’opéra de Francis Poulenc Dialogues des Carmélites à Saint-Etienne. ResMusica : comment avez-vous découvert l’opéra? Sylvie Brunet : je voulais être chanteuse depuis la maternelle, j’ai toujours su que c’était ce que je ferai. J’ai pris mes premiers cours de chant avec mon parrain, ...