Mot-clef : Entretiens Chefs d’orchestre

Jun Märkl

Jun Märkl, chef d’orchestre

ResMusica : Quel souvenir gardez vous de votre premier contact avec l’ONL ? Jun Märkl  : C’était en 2004 pour un concert Brahms-Schœnberg avec une transcription du Quatuor pour piano et cordes. Je me souviens bien de ce concert, qui s’était déroulé dans un esprit élevé et de l’orchestre qui avait extrêmement bien joué. RM : Vous partagez votre temps entre Lyon et Leipzig, deux villes à la personnalité particulièrement dissemblable. Quel regard portez ...
Alain Altinoglu

Alain Altinoglu, chef d’orchestre

ResMusica : Cette Salome est une première pour vous à l’Opéra National de Paris. Diriger à un tel endroit est un tournant dans une carrière. Alain Altinoglu : Bien sur, c’est un tournant important. L’Opéra National de Paris est une des scènes les plus importantes au niveau mondial, avec Vienne, le Met, etc. Ça peut être un tournant dans un mauvais sens. Se planter sur un début à Paris... En plus j’ai ...
Kwamé Ryan

Kwamé Ryan, chef d’orchestre

ResMusica : Kwamé Ryan bonjour. Vous venez de prendre les rennes de l’Orchestre Français des Jeunes, en succession de Dennis Russel Davies. Quelle différence y a-t-il entre s’occuper d’un orchestre professionnel et d’un orchestres de jeunes en voie de professionnalisation ? Kwamé Ryan : La différence la plus importante est que j’ai devant moi des musiciens très talentueux qui n’ont pas beaucoup d’expérience, ils n’ont pas formé leurs avis quant à l’interprétation de Beethoven ...
John Axelrod

John Axelrod, chef d’orchestre

ResMusica : Quand avez-vous commencé à étudier la musique? John Axelrod : J’ai commencé à jouer du piano à l’âge de trois ans. A cette époque, notre nourrice était la première femme pasteur du Black Baptist [ndlr : église baptiste afro-américaine] au Texas et ma sœur et moi étions les deux seuls enfants Jezish [ndlr : juif] blancs qui allions dans cette Eglise de noirs pendant la journée. Mes parents estimaient que cela nous donnait ...
Pascal Rophé

Pascal Rophé, chef d’orchestre

ResMusica : Demain 27 mars, vous créez à Paris le cycle intégral des solos pour orchestre de Pascal Dusapin, une œuvre en gestation depuis 17 ans. Quelles sont les circonstances qui vous ont amené à assurer cette création ? Pascal Rophé : C’est lié à mon amitié avec Pascal. Nous nous sommes connus en 1991 lors de l’un de mes premiers concerts avec l’Ensemble Intercontemporain consacré à sa musique, et depuis nous ...
Laurent Petitgirard

Laurent Petitgirard, compositeur

ResMusica : Votre actualité immédiate, ce sont les répétitions du Château des Carpathes de Philippe Hersant à l’Opéra de Rennes. Comment se déroulent les répétitions ? Laurent Petitgirard : C’est d’abord un plaisir de retrouver l’Orchestre de Bretagne, que je n’avais plus dirigé depuis six ou sept ans et que j’ai trouvé en pleine forme. Les musiciens font preuve de beaucoup d’engagement, mais surtout d’un très bon niveau technique et d’une excellente préparation individuelle. ...
Le monde de Marc Minkowski

Le monde de Marc Minkowski, chef d’orchestre

ResMusica : Vous êtes né dans une famille intellectuellement riche, et, surtout, ouverte aux arts et à la culture. Mark Minkowski : Je suis en fait un amalgame de religions de toutes origines, puisque mon père est d’une famille juive polonaise émigrée au début du XXe siècle, d’abord en Suisse, où les frères de mon grand-père se sont installés et ont acquis un statut de grands scientifiques et médecins, puis en France, ...
Jacques Lacombe

Jacques Lacombe, chef d’orchestre

ResMusica : Vous dirigez souvent sans partition. En cela, vous ressemblez aux solistes qui se présentent sur scène en ayant en mémoire les moindres inflexions que comporte une œuvre. Cela est-il nécessaire pour mieux vous concentrer sur l’interprétation de l’œuvre ? Jacques Lacombe : Pour moi ce n’est pas un but mais plutôt un moyen, une liberté et une discipline. Une liberté quand je dirige et une discipline que je me donne. C’est diriger ...
Tito Ceccherini

Tito Ceccherini, chef d’orchestre

ResMusica : Tito Ceccherini votre formation est un mixte de classicisme et contemporanéité. Vous avez bénéficié de l’expérience de grands chefs d’orchestre tels que Gustav Kühn et Peter Eötvös entre autres, qui sont spécialistes d’un certain type de répertoire. Tito Ceccherini : Il est bizarre que Gustav Kühn, qui ne dirige pas beaucoup de musique contemporaine, m’ait souvent parlé de son expérience musicale avec Maderna. Peter Eötvös, en revanche, est un artiste ...
Patrick Cohen-Akenine

Patrick Cohen-Akenine, chef d’orchestre

ResMusica : Patrick Cohen-Akenine merci de vous plier au jeu de l’entretien. Peut-on vous considérer comme le fondateur des Folies françoises ? Patrick Cohen-Akenine : Oui, enfin co-fondateur, puisque cet ensemble a été créé par un groupe de musiciens, ce qui fait sa différence, avec Béatrice Martin, claveciniste, François Poly, violoncelliste, et bien d’autres toujours présents actuellement dans l’ensemble. C’est vrai que j’ai la direction artistique : je donne l’axe des projets, je prends les ...
Vincent Dumestre

Vincent Dumestre, chef d’orchestre

Musicien « Dix-septiémiste » Resmusica : Cadmus et Hermione vient de rencontrer un grand succès tant presse que public, comment vivez-vous cela ? Vincent Dumestre : C’est un pas de plus qui est franchit, pour toute la troupe, que ce Cadmus et Hermione. Nous sommes très heureux d’avoir pu monter cette œuvre dans de bonnes conditions à l’Opéra Comique, heureux aussi de voir que le public nous suit dans ces aventures : du Bourgeois Gentilhomme à ...
Jean Tubéry, un peintre pour la musique

Jean Tubéry, cornettiste et chef d’orchestre

Que ce soit avec la Fenice ou avec le chœur de chambre de Namur, Jean Tubéry sait donner à l’orchestre, aux voix et à son instrument de prédilection, le cornet à bouquin des couleurs chatoyantes et une luminosité délicate, semblable aux brocards et soieries précieuses de la peinture baroque. La veille de cette interview, nous l’avons entendu lors d’un concert donné dans la chapelle Royale à Versailles, dans un programme Du ...
Hugo Reyne ou 20 ans de bonheur avec La Simphonie du Marais

Hugo Reyne ou 20 ans de bonheur avec La Simphonie du Marais

ResMusica : Vous avez fêté vos 20 ans (en même temps que le Cmbv) en sortant un disque sur la musique du Mariage de Louis XIV, parlez – nous de Lully, votre compagnon de 20 ans ? Hugo Reyne : Le projet important de cette année, c’était surtout l’Ulysse de Rebel, qui vient de sortir. La musique du mariage de Louis XIV, c’est plutôt un vieux projet. C’est la poésie de cette musique qui ...
Le « prestige », cela ne s’invente pas en un jour ...

Pierre Boulez : Le « prestige », cela ne s’invente pas en un jour …

ResMusica : En 1967, à la création de l’Orchestre de Paris, vous étiez préoccupé non pas par l’émergence d’un nouvel orchestre mais plutôt par la réforme de l’Opéra. Pierre Boulez : En effet, si j’étais préoccupé de l’avenir d’une institution, c’était par l’Opéra de Paris. Jean Vilar m’ayant demandé de me joindre à lui et à Maurice Béjart pour réfléchir sur un projet de réforme de ce théâtre, je n’avais aucune raison ...
Rencontre avec Jean-Yves Ossonce

Jean-Yves Ossonce : Fin de la subvention pour les opéras de province ?

ResMusica : Jean-Yves Ossonce, vous êtes le premier à être monté au créneau. Avez-vous des résultats de votre action ? Jean-Yves Ossonce : Pour ce qui concerne très spécifiquement l’Opéra de Tours, Jean de Saint-Guilhem, directeur de la DMDTS, a demandé par écrit le 19 novembre au préfet de la Région Centre d’inscrire une proposition de reconduction de la subvention 2007 pour 2008. Ce fax m’a été transmis par Renaud Donnedieu de Vabres le ...
marco_guidarini

Marco Guidarini, chef d’orchestre

ResMusica : En tant que chef d’orchestre italien, formé en Italie, est-on « naturellement » guidé vers le répertoire lyrique ? Marco Guidarini : Bien sur, on ne peut le nier, ce sont dans nos racines. Mais il ne faut pas généraliser. Le monde symphonique s’est enrichi de grandes personnalités italiennes, à commencer par Toscanini, et de nombreux compositeurs italiens, surtout à partir de la fin du XIXe siècle, ont écrit pour orchestre. RM : En formulant ...
Jean-Christophe Frisch : la musique est un voyage

Jean-Christophe Frisch, flûtiste et chef d’orchestre

Resmusica : Le Codex Caioni, rencontre de la musique baroque et tzigane ? Jean-Chistrophe Frisch : Le Codex Caioni est un manuscrit du XVIIe siècle, retrouvé en Transylvanie. Il a la particularité de contenir des pièces sacrées et des pièces profanes, populaires, chansons ou danses de village, qu’on a un peu hâtivement appelées tziganes. Quelques mots sur ce terme « musique tzigane ». Ce que nous appelons ainsi en France est une sorte de mélange confus ...
La magie du chef d’orchestre

Walter Taieb, chef d’orchestre

ResMusica : Walter, pouvez-vous en résumant, nous dire comment a commencé votre histoire avec la musique ? Walter Taieb : J’ai un parcours assez atypique pour le monde classique, si l’on peut dire. J’ai commencé à l’âge de quinze ans, dans une école de jazz, où j’ai appris l’harmonie. Je jouais aussi dans un groupe de jazz rock, au clavier, et j’ai enchaîné en décidant de gagner ma vie par la musique. J’ai ...
Jonathan Schiffman : “An American in Avignon …”

Jonathan Schiffman, chef d’orchestre

Resmusica : Jonathan, pouvez-vous nous résumer comment a commencé votre histoire avec la musique ? Jonathan Schiffman : J’ai commencé à jouer du violoncelle à l’âge de cinq ans, grâce à mes parents, puis j’ai étudié le piano et la composition. C’était une grande partie de ma vie, mais c’est réellement à l’âge de dix-huit ans que j’ai compris que je consacrerais ma vie à la musique. J’ai su que je serais chef ...
Yannick Nézet-Séguin : la passion et le talent, tout simplement

Yannick Nézet-Séguin : la passion et le talent, tout simplement

Resmusica : Yannick, pouvez-vous nous résumer en quelques phrases comment tout a commencé ? Puis quel a été votre parcours musical jusqu’à aujourd’hui ? Yannick Nézet-Séguin : Mes parents n’étaient pas musiciens, mais avaient reçu une base musicale quand ils étaient jeunes. Il y avait un piano chez nous au sous-sol, mes deux sœurs ont appris à en jouer très jeunes, et j’ai suivi, tout simplement. Au début, ce n’était pas plus sérieux que cela ; ...
Christophe Talmont

Christophe Talmont, chef d’orchestre

ResMusica : Quelles sont les spécificités des orchestres de l’Académie de l’ONL par rapport aux orchestres de jeunes déjà existants en France ? Christophe Talmont : Contrairement à certaines grandes institutions en la matière – Orchestre Français des Jeunes, Orchestre des Jeunes de la Méditerranée, … – le recrutement est local. Nous cherchons à toucher les élèves des conservatoires de la région Rhône-Alpes. Forcément, le niveau est moindre par rapport aux orchestres cités mais ...
Seconde partie : le héraut des mal-aimées

Oleg Caetani II : le héraut des mal-aimées

ResMusica : Vous avez achevé votre intégrale des symphonies de Chostakovitch, avec le surprenant, et pour tout dire inattendu, Orchestre Symphonique de Milan Giuseppe-Verdi (lire notre chronique). Confier une somme symphonique aussi exigeante à un jeune orchestre italien paraît une aventure un peu folle ! Oleg Caetani : Ce projet remonte à mon premier concert avec cet orchestre en 1999, avec la Symphonie n° 6 de Chostakovitch. Le label Arts était présent et ...
Frédéric Lodéon

Frédéric Lodéon, chef d’orchestre

« Je prends le temps de faire les choses que j’aime » Resmusica : Comment devient-on violoncelliste puis chef d’orchestre ? Frédéric Lodéon : A l’âge de huit ans, j’ai eu un excellent professeur à Saint-Omer, dans le Pas-de-Calais : Albert Tétard, qui devait devenir d’ailleurs violoncelle solo de l’Orchestre de Paris, alors sous la baguette de Charles Münch. Il avait constaté mes facilités pour l’instrument et tenait absolument à ce que j’entre au Conservatoire de Paris. Ce ...
oleg_caetani_2

Oleg Caetani I : Melbourne s’en va-t-en guerre

ResMusica : Votre intégrale des symphonies de Chostakovitch avec l’Orchestre symphonique de Milan Giuseppe Verdi, qui vient de paraître chez Arts sonne profondément russe. Pensez-vous être un chef italien typique ? Oleg Caetani : Je me vois certainement comme un chef italien, mais pas comme un chef typiquement italien. J’ai appris de différentes traditions, française avec Munch ou Paul Paray, russe avec Golovanov, Gaouk, Kondrashin. Pour moi le plus important a été ...
Vladimir Jurowski, l’ivresse des sommets

Vladimir Jurowski, l’ivresse des sommets

Resmusica  : Vous êtes issus d’une famille de musiciens et votre père est un chef d’orchestre réputé. Avez-vous toujours voulu être chef d’orchestre ? Vladimir Jurowski : Non, mais cette orientation a été décidée assez tôt. A quinze ou seize ans, j’ai découvert la musique de Gustav Mahler puis j’ai assisté à un concert avec l’Orchestre des jeunes du Schleswig-Holstein sous la conduite de Leonard Bernstein. Ces deux événements ont scellé ma décision ...
Bertrand de Billy

Bertrand de Billy, chef d’orchestre

Elèves : Etiez-vous bon élève à l’école ? Bertrand de Billy : Oui, j’étais bon élève, mais faisant seulement le minimum nécessaire. J’étais bon en maths et en allemand. En revanche, j’étais nul en sport et je le suis toujours, d’ailleurs (rires). J’étais dans un collège normal, chez les jésuites. Mais à partir de la seconde, j’ai fait des cours par correspondance, ainsi que mon baccalauréat. E : D’où est venu le désir ...
Hans Schmidt-Isserstedt - II

Hans Schmidt-Isserstedt par Sami Habra – II

ResMusica : Schmidt-Isserstedt a fondé l’orchestre radiophonique de Hambourg, la NDR, au sortir de la Deuxième Guerre Mondiale. Les orchestres radiophoniques ont la réputation d’avoir un répertoire large et de manquer de personnalité. Qu’en est-il de la NDR ? Sami Habra : Schmidt-Isserstedt a fondé la NDR à la demande des Alliés, pour créer un grand orchestre symphonique sur le modèle de la BBC, de la NBC ou de l’Orchestre de la Radiodiffusion à ...
I. Daniel Kawka

Daniel Kawka, chef d’orchestre

ResMusica : A l’instar de votre répertoire, votre formation musicale est, elle aussi, variée et en dehors des standards. Pourriez vous vous présenter pour les lecteurs de ResMusica? Daniel Kawka : Je suis donc un musicien français d’origine polonaise, une précision qui me semble importante pour mes goûts musicaux qui s’orientent sur les esthétiques venant de France et d’Europe centrale, peut-être par atavisme. Mon parcours reste conventionnel : CNSM de Lyon et une formation ...
Hans Schmidt-Isserstedt - I

Hans Schmidt-Isserstedt par Sami Habra – I

ResMusica : Comment êtes-vous entré dans l’intimité d’une figure telle que Schmidt-Isserstedt, qui est l’incarnation du Kapellmeister, c’est à dire le chef d’orchestre de grande tradition germanique? Sami Habra : Je cherchais à connaître les grands chefs du passé, Nikisch, Weingartner, ou encore Karl Muck. Schmidt-Isserstedt avait étudié auprès d’eux. A l’issue d’un concert à Paris en 1961 où il avait dirigé la Leonore III, je suis allé dans sa loge. Je connaissais ...
Jubilé

Jean-Claude Malgoire : Jubilé

Resmusica : Ce jubilé est-il important, ou bien était-ce simplement une occasion? Jean-Claude Malgoire : Oui, c’est important, parce qu’un demi-siècle, c’est beaucoup! Dans le milieu des arts, du spectacle vivant, il n’y a finalement bien que nous, les musiciens, qui arrivons en bon état à cinquante ans de carrière, surtout les instrumentistes, nous entrons dans la profession très tôt, alors que les comédiens, les chanteurs, débutent à vingt-cinq, trente ans, c’est ...