Mot-clef : Ève-Maud Hubeaux

TRP2

The Rake’s Progress à Bâle, un bijou signé Lydia Steier

Les réserves que nous avions exprimées à l’encontre de l’Alcina imaginé à Bâle par Lydia Steier fondent devant son éblouissant Rake’Progress. Créé en 1951 à la Fenice, ultime tribut néo-classique à ses aînés en musique, et forcément, pour l’époque, idéale machine à invectives à l’adresse d’un compositeur qui ne voulut jamais s’enfermer dans un système, l’unique opéra de Stravinsky a fini par imposer la singularité de son sec lyrisme, l’ingéniosité de ...
DC2

Don Carlos à Lyon par Christophe Honoré, de pères en fils

Double événement autour du plus long opéra de Verdi. Daniele Rustioni dirige la première quasi-intégrale dans sa version originale française. Christophe Honoré, pour sa quatrième mise en scène lyrique, surprend une nouvelle fois. L’Histoire allait-elle se répéter ? En 1990, l’Opéra Bastille ouvrait avec pour l’annonce de la première intégrale française des Troyens (Chung / Pizzi) et ç’avait été des Troyens sans ballets : il fallait finir avant minuit, s’était-on défaussé alors... Les ...
Le Comte Ory à l’Opéra Comique : cadeau de fin d’année

Le Comte Ory à l’Opéra Comique : cadeau de fin d’année

Limpidité et qualité pour Le Comte Ory à Paris. Que ce soit la mise en scène de Denis Podalydès, la musique ou la distribution (Philippe Talbot, Julie Fuchs, Gaëlle Arquez), l’Opéra Comique offre un beau cadeau de fin d'année à son public. Souvent traité comme une comédie un peu simpliste voire potache, ou bien comme un pastiche, Le Comte Ory de Rossini présente le risque de tomber dans le grossier. Mais ...
jf lapointe

À Genève, Ascanio de Camille Saint-Saëns ressuscité

Dix ans de gestation, dix ans de recherches, dix ans de passion pour voir la résurrection d’Ascanio de Camille Saint-Saëns, c’est le chemin de Guillaume Tourniaire pour faire renaître cet opéra. En septembre 1838, Hector Berlioz créée son opéra Benvenuto Cellini, inspiré par d'étranges amours du sculpteur italien lorsqu’il était à la cour de François 1er. Cinquante ans plus tard, le goût du public pour les drames historiques à grand spectacle ...
Casting d’exception pour Don Carlos à Bastille

Casting d’exception pour Don Carlos à Bastille

Ils sont tous là ! L’évènement lyrique de la rentrée est bien en ce moment à Paris dans un formidable Don Carlos qui ne détonne que par une direction musicale le plus souvent à côté de la plaque. Peu importe : l’apothéose opératique est sur le plateau, à tout point de vue. On attendait le scandale sur le plateau, c’est dans la fosse que finalement on le trouve. Ou peut-être dans cette salle ...
kla043couv_low

Un Chant de la terre de chambre en cinémascope

Le Chant de la terre chambriste imaginé par Schoenberg sert de vitrine à la qualité solistique acquise aujourd'hui par l'Orchestre Victor Hugo de Jean-François Verdier. Le duo formé par Eve-Maud Hubeaux et Jussi Myllys s'accorde parfaitement à ce coup de jeune donné au chef-d’œuvre de Mahler. Schoenberg avait fondé, de 1918 à 1921, une Société des Concerts qui permettait l'accès à la « musique moderne ». Les contraintes budgétaires de cette belle utopie ...
T5

La foudroyante beauté du Tristan d’Heiner Müller

La troisième journée du Festival Mémoires présenté par l'Opéra de Lyon nous emmène rien moins qu'à… Bayreuth avec la recréation de l'historique Tristan et Isolde qu'Heiner Müller mit en scène de 1993 à 1999 au Festspielhaus. Choc esthétique de bout en bout. À Bayreuth, la mort d'une production, après environ cinq années de vie, se matérialise par une destruction publique des décors (c'est ainsi que l'auteur de ces lignes a pu ...
spyres

Ermione au TCE : magistrale bascule des rôles

L'opéra Ermione de Rossini, créé en 1819 au Teatro San Carlo de Naples, n'est pas celui qui a connu le plus beau succès de postérité, mais il comporte d'admirables pages musicales qui font évoluer l'action à partir du canevas d'après Andromaque de Jean Racine. Devant répondre à des exigences techniques effroyables, chacun des chanteurs ce soir-là aura donné une image impressionnante de ce que Rossini pouvait écrire et quels chanteurs ...
Die Tote Stadt à Bâle : la triomphale revanche de Korngold

Die Tote Stadt à Bâle : la triomphale revanche de Korngold

Le public de Bâle est sorti de sa réserve coutumière pour accueillir la première de l'opéra « dégénéré » de Korngold avec une très longue ovation adoubant de concert l'intelligence de la mise en scène et le haut vol musical.  Au risque de la redite, répétons combien il faut de temps pour rattraper les dégâts du totalitarisme. Ce ne sont pas cinq petites années et puis s'en vont. Dans le cas de Korngold, ...
Georg Nigl (Achilles) & Werner Van Mechelen (Odysseus)

La guerre des corps dans Penthesilea de Pascal Dusapin

Créée au Théâtre Royal de la Monnaie/De Munt, en mars dernier, la superbe production de Penthesilea, septième ouvrage lyrique de Pascal Dusapin, co-produit par l'Opéra national du Rhin, investit la scène strasbourgeoise. Sous la direction exemplaire de Franck Ollu, c'est l'Orchestre philharmonique de Strasbourg qui est cette fois dans la fosse, et pour quatre représentations. Guerrière sauvage et frappée de délire bachique, la Penthésilée d'Heinrich von Kleist tourmente l'imagination de Pascal Dusapin ...
Dame de Pique (Strasbourg15)-6

Strasbourg : La Dame de Pique sur tapis vert

Reprise à l’Opéra national du Rhin de La Dame de Pique coproduite avec Zurich. Plus que la mise en scène sans surprise de Robert Carsen, c’est la distribution parfaitement équilibrée et dominée par la somptueuse Lisa de Tatiana Monogarova ainsi que la direction ultra-romantique de Marko Letonja qui emportent l’adhésion. C’est sur une production de La Dame de Pique au Festival de Spoleto que Robert Carsen fit ses premières armes ...
_42A6180

Les révélations classiques de l’ADAMI aux Bouffes du Nord

A l’aube des 20 ans de ses Révélations classiques l’année prochaine, l’ADAMI propose, comme chaque année, quatre instrumentistes et quatre chanteurs très prometteurs. Les instrumentistes Nous avons le plaisir d’entendre cette année le hautbois, cet instrument si important dans l’orchestre mais trop peu mis en avant, grâce à Olivier Stankiewicz. Soliste de l’Orchestre national du Capitole de Toulouse depuis 2011, ce musicien surdoué (il a fait ses débuts de soliste à ...
Fliegende Holländer (Strasbourg14)-9

Le Vaisseau Fantôme à Strasbourg, Wagner et le nazisme… encore

L’antisémitisme de Richard Wagner. Sa récupération par le régime national-socialiste avec la bénédiction de sa bru Winifred. A la lumière de ces faits bien connus, l’acteur et metteur en scène Nicolas Brieger revisite Le Vaisseau Fantôme et en fait une analyse de la culpabilité allemande dans la Shoah pour un spectacle décousu, où il s’égare – et nous perd – en cours de route. Pendant l’ouverture, Senta encore enfant assiste au ...
Mercedes Arcuri (le Feu) © P.Berger / artcomart

Retour en enfance à Dijon

Fort évidement cette fantaisie lyrique n’est pas qu’un mini-opéra pour gamins pas sages, mais elle jette des ponts entre l’âge adulte et l’enfance, comme d’ailleurs l’avait fait Robert Schumann, avant Colette et Ravel, dans les Scènes d’enfants pour piano : les souvenirs attendris des « grandes personnes », ne sont finalement que des prétextes pour évoquer des peurs enfantines, peurs que le petit d’homme se doit d’exorciser s’il veut grandir. ...
1-acte-i--zauberflote-photo-alain-kaiser_09131354814177

La Flûte à Strasbourg : trop rationnelle pour être enchantée

Sous les atours d’un conte pour enfants manichéen et presque simpliste, la Flûte enchantée de Mozart est une œuvre riche et profonde, dont les multiples niveaux de lecture autorisent des approches très variées. Quoi de commun en effet entre la luxuriance du livre d’images de Benno Besson au Palais Garnier et l’ascétisme kabuki de Robert Wilson à l’Opéra-Bastille, entre le hiératisme du cérémoniel franc-maçon d’Andreï Serban et la transposition colorée ...
Strauss, Elektra0312_vign

Janice Baird, Elektra ahurissante à Montpellier

Rares sont les maisons d'opéra qui osent affronter Elektra, tant l'ouvrage exige de ses chanteurs et tant, dans son livret, Hugo von Hofmannsthal en prescrit vétilleusement les didascalies. Sous ce dernier aspect, Jean-Yves Courrègelongue, scrupuleux, ne les a enfreintes qu'à deux moments. L'un, bref, au tomber du rideau : offerte au regard du spectateur, la baignoire, dans laquelle Agamemnon fut assassiné, souligne que la vengeance est désormais accomplie. L'autre structure ...
LA NUIT DE GUTENBERG

Strasbourg, Philippe Manoury questionne l’écriture

En partenariat avec le Festival Musica de Strasbourg, l'Opéra National du Rhin ouvrait sa saison 2011-2012 avec la création mondiale de La Nuit de Gutemberg, une commande faite à Philippe Manoury qui signe là son quatrième opéra. Compositeur/chercheur investi depuis fort longtemps dans les processus d'application des logiciels électroniques à l'écriture instrumentale, Manoury conçoit son nouvel opus scénique avec l'assistance de la technique Ircam – comme il l'avait fait pour ...
Cherubini laisse baba

Ali Baba ou les quarante voleurs par l’Opéra Studio

Quelques mois après la redécouverte de Lodoiska au Théâtre des Champs-Elysées, Cherubini est à nouveau mis à l’honneur avec une rareté Ali Baba ou les quarante voleurs, dans une version adaptée pour les enfants, et interprétée par de jeunes talents qui font partie de l’Opéra Studio, cellule de formation lyrique de l’Opéra national du Rhin. Raccourci de moitié pour ne plus durer qu’1 heure 20, allégé par le compositeur Pierre Thilloy ...