Mot-clef : Felix Mendelssohn

Abbaye aux Dames

Festival de Saintes à l’Abbaye aux Dames

Au mélomane, le Festival de Saintes, dont Stephan Maciejewski est le directeur artistique, offre d’occuper assidûment son temps, avec, au minimum, trois concerts quotidiens : à l’apéritive mi-journée, une cantate de Bach ou, ça et là, de la musique de chambre; au souper, un programme plus développé; enfin, à la nuit tombée, un récital de mélodies. Sans compter, au cours de l’après-midi, des présentations de sessions de formation (le Jeune Orchestre ...
La mécanique Harding à l’œuvre

La mécanique Harding à l’œuvre

Le dernier concert de la saison parisienne du Philharmonique de Vienne était placé sous le triple signe du renouvellement : inévitable de génération, encore surprenant de culture et fortuitement de chef. Car s’il se présenta sur la scène du Théâtre des Champs-Élysées dans une formation bien rajeunie, remplacement de certains de ses membres atteint par l’âge de la retraite oblige, la révolution culturelle commencée voilà dix lors de l’arrivée de la ...
Le petit Kreisler illustré

Le petit Kreisler illustré

Fritz Kreisler fut certainement le virtuose le plus légendaire de la première moitié du XXe siècle. Né à Vienne, il étudie dans sa ville natale et à Paris, suivant les cours de personnalités comme Anton Bruckner, Joseph Hellmesberger, Joseph Massart, Jules Massenet et Léo Delibes. Sa carrière débute rapidement : dès 1888, il se produit en récital à New York, avant d’entamer une tournée avec le pianiste Moriz Rosenthal. Rentré à ...
Félix Mendelssohn-Bartholdy  Sonates pour piano

Sonates de Mendelssohn par Christian Ivaldi

Les pianistes n’ont guère d’occasions de jouer des Sonates pour piano de Felix Mendelssohn et les mélomanes, encore moins d’en entendre. Certains ouvrages et dictionnaires les ignorent totalement. Et pourtant, il en a composé six dans sa jeunesse, entre 1820 et 1827. On peut en écouter trois sur ce disque, complétées par deux œuvres pour piano à quatre mains, tout aussi rarement jouées. La numérotation donnée à ces trois sonates risque ...
Une bien belle équation

Une bien belle équation pour Mendelssohn

Loin des clichés, Mendelssohn est sans conteste l’un des esprits les plus solaires du romantisme musical allemand. Son art raffiné allie une mesure toute «classique» aux débordements passionnés propres à son temps, cependant que sa musique se fait parfois l’écho d’atmosphères fantastiques, typiques de l’âme germanique. La réédition qui nous est proposée met en rapport les quatuors de jeunesse avec les trios plus tardifs, et rend compte de la prodigieuse ...
Du Rock’n Roll wagnérien percutant !

Du Rock’n Roll wagnérien percutant !

Orchestre National du Capitole Les concerts de l’orchestre du Capitole se suivent et ne se ressemblent pas ! Ce programme particulièrement hétéroclite restera certainement comme l’un des plus surprenants d’une saison pourtant particulièrement riche. Les deux poèmes symphoniques d’Ernest Bloch sont d’une écriture agréable toute en finesse, avec une utilisation optimale des possibilités de l’orchestre post-romantique. Des grandes masses orchestrales parfaitement dosées aux solos délicats, toutes les familles d’instruments sont bien ...
Un Mendelssohn so british

Un Mendelssohn so british

L’année Felix Mendelssohn est bien lancée, de nombreuses productions de qualité voient le jour. Enfin, ce compositeur sera-t-il un jour reconnu à sa juste valeur, faisant partie de ce cercle restreint des grands génies de la musique, lui qui comme d’autres, vécu pourtant si brièvement en notre monde ? Nous avons découvert grâce au disque, voici une quarantaine d’années, l’œuvre pour orgue de ce digne successeur de Bach, établi à Leipzig. Le ...
Mendelssohn à l’ancienne : une belle nouveauté !

Mendelssohn à l’ancienne par Cyril Huvé : une belle nouveauté !

Quoi de plus judicieux pour rendre hommage à Mendelssohn l’année du bicentenaire de sa naissance que de présenter un florilège varié et coloré de ses principales œuvres pianistiques en terminant par… Erinnerung 4 XI 1847, courte pièce composée par Schumann le jour du décès de celui qu’il considérait comme un «véritable dieu» ? Une belle page, d’ailleurs, que l’auteur du Carnaval inclua dans son Album pour la Jeunesse. C’est le parti-pris de ...
Leonidas Kavakos : un Mendelssohn qui compte

Leonidas Kavakos : un Mendelssohn qui compte

2009 voit fêter le bicentenaire de la naissance de Mendelssohn, auquel nombres d’artistes et de labels dédient une parution. Le diptyque que lui consacre Leonidas Kavakos n’est pas une sortie de trop. Portrait sensible d’un compositeur qui accompagne tout violoniste, il est le fruit d’une recherche et d’une maturation toutes personnelles. Le violoniste a pris la direction de la Camerata Salzburg la saison dernière et c’est en sa compagnie qu’il a ...
Pierre Monteux, un des chefs qui ont fait l’Histoire de la Musique

Pierre Monteux, un des chefs qui ont fait l’Histoire de la Musique

Pierre Monteux (1875-1964), en bâtisseur d’orchestre, prit en main l’Orchestre Symphonique de Boston de 1919 à 1924 ; il en fit la phalange d’élite que l’on connaît et dont son successeur Serge Koussevitzky aura l’opportunité de bénéficier, sans d’ailleurs lui rendre la politesse : ce n’est en effet qu’après le règne de ce dernier (1924-1949) que Pierre Monteux put renouer avec ses anciennes amours, grâce bien entendu à la complicité de son ...
Nécessité versus curiosité

Riccardo Chailly & Lang Lang, Nécessité versus curiosité

Gewandhausorchester Leipzig La venue du Gewandhausorchester de Leipzig et de Riccardo Chailly est un incontournable de la saison parisienne. Cette année, l’événement est d’autant plus grand que leur passage dans la capitale, pour deux concerts, dédie une soirée à l’un de ses plus prestigieux chefs (1835 à 1843 puis 1845-1847) dont on fête cette année le bicentenaire de la naissance : Mendelssohn. Essentiellement symphonique, le premier programme est le plus grandiose. La Symphonie ...
Vivement Mendelssohn

Vivement Mendelssohn avec Lang Lang et Chailly

Gewandhausorchester Leipzig Musique charmante, mais un peu facile, agréable à écouter, mais sans véritable profondeur. Lorsqu’on parle de Felix Mendelssohn Bartholdy, les préjugés ne sont jamais loin. Mais connaissons-nous sa musique ? La Marche Nuptiale, certes, le Concerto pour violon, la Symphonie Italienne peut-être… Mais les connaissons-nous vraiment ? Espérons que cette année Mendelssohn parviendra à nous faire redécouvrir ce fascinant représentant du romantisme allemand. Le Gewandhausorchester Leipzig, déjà, fait tout pour y arriver, proposant un ...
Rachmaninov pudique et percussif

Rachmaninov pudique et percussif avec Ivo Pogorelich et la Polnische Kammerphilharmonie

Le temps fort de ce concert, donné dans le cadre du Festival d’hiver de Baden-Baden, était indubitablement en première partie l’interprétation d’Ivo Pogorelich dans le célébrissime Concerto pour piano n°2 de Rachmaninov. Raide, concentré, ascétique – les photos respectives de Sergueï Rachmaninov et de Pogorelich dans le programme de salle révèlent une troublante ressemblance –, le pianiste propose une approche originale, souvent passionnante et, comme à son habitude, à rebours ...
Un prophète aux Champs-Elysées

Un prophète aux Champs-Elysées

On connaît bien l’intérêt de Mendelssohn pour Bach, et en particulier pour la Passion selon Saint-Matthieu. Pourtant Elias fait surtout penser aux oratorios de Haendel, comme Judas Macchabée et Israël en Egypte, que Mendelssohn a dirigés en Angleterre. Le livret, inspiré du Livre des Rois, ne prévoit ni choral à l’unisson, ni narrateur, mais il offre de nombreux épisodes spectaculaires, surtout dans la première partie, où Elias accomplit ...
La féerie d’une nuit

La féerie d’une nuit

A midsummer night’s dream Avec Britten, il faut toujours accepter de se laisser surprendre. La matière même de ses opéras se prête aux plus larges interprétations scéniques. Le songe d’une nuit d’été apparaît peut-être plus que toute autre pièce de Britten ouverte à l’imagination du metteur en scène. Et n’hésitons pas à dire que le public toulonnais a été particulièrement bien servi par un excellent quatuor : Steuart Bedford, un des plus ...
Naissance d’un grand orgue de cathédrale

Naissance à Evreux d’un grand orgue de cathédrale

L’arrivée d’un grand orgue de cathédrale entièrement neuf n’est pas chose courante dans notre beau pays de France. Et pourtant un tel évènement s’est bel et bien produit récemment en la cathédrale d’Evreux, stimulant du coup l’éditeur Triton afin de fêter dignement l’évènement par ce double CD accompagné d’un DVD bonus nous montrant les différentes étapes de sa construction, complété par quelques interviews, dont celle du facteur d’orgue Pascal Quoirin. ...
kurt_masur1

Marathon Mendelssohn

Orchestre de l’Académie Santa Cecilia de Rome L’Académie de Santa Cecilia a célébré le bicentenaire de la naissance du grand compositeur Félix Mendelssohn par un festival en invitant Kurt Masur et Sergey Khachatryan. Kurt Masur, étant un des meilleurs interprètes actuels du compositeur allemand, a guidé l’Orchestre de l’Académie de Santa Cécilia à travers l’ouverture Les Hébrides, (connue aussi sous le nom de La grotte de Fingal), le Concerto pour violon ...
Félix Mendelssohn, une vie heureuse

Félix Mendelssohn, une vie heureuse

Adulé de son vivant, Felix Mendelssohn est paradoxalement remis en cause après sa mort. «Classique ou romantique ? Novateur ou conservateur ? Miniaturiste ou bâtisseur de fresque ? Magicien ou prophète ? Il est bien tout cela à la fois et sa musique présente une diversité que nombre de ses contemporains auraient pu lui envier» précise Bastianelli. Et c’est sûrement de ces paradoxes que Mendelssohn tire une réputation mitigée. L’auteur de ce petit fascicule publié chez Actes Sud/Classica présente ...
Brahms de printemps à Leipzig

Brahms de printemps à Leipzig

Après une assez longue pause, les Decca concerts reprennent leur élan avec au programme deux soirées centrées sur Brahms avec un zest de Mendelssohn ; le tout en différé de Leipzig et de son orchestre du Gewandhaus. On retrouve donc l’actuel directeur musical de la formation : Riccardo Chailly et l’ancien : Herbert Blomstedt. Chef de la légendaire formation allemande de 1998 à 2005, Herbert Blomstedt se voit confié un programme 100 % Brahms ...
Brillante Cecilia

Maria Malibran et la phénoménale Cecilia Bartoli

Elle est décidément un phénomène. La couleur de sa voix, sa technique tout à fait personnelle et son charme inépuisable la rendent unique dans le monde de l’opéra : Cecilia Bartoli. Malgré un instrument plutôt limité, à la puissance très restreinte, elle continue de fasciner son public en explorant toujours de nouveaux univers. Après Vivaldi et Salieri, elle est revenu au belcanto italien du premier XIXe se tournant cette fois ...
Nemanja Radulovic interprète Mendelssohn

Nemanja Radulovic interprète Mendelssohn

Nemanja Radulovic est à 21 ans, un des violonistes d’avenir les plus bardés de prix aussi divers que prestigieux. Il est régulièrement encensé par la critique et apprécié d’un public qui a pu le voir jouer un peu partout en France et à l’étranger. Après son premier enregistrement live d’œuvres de Bach, Miletic, Paganini et Ysaÿe, ce sont aux tours des Concertos pour violon n°1 et 2 de Mendelssohn d’être ...
Où finit la romance, où commence le pianisme ?

Où finit la romance, où commence le pianisme ?

On pourrait tabler sur un vaste désarroi, en imaginant un pianiste qui se met aux Romances sans paroles et qui doit faire ressortir la narration absente ou profiter de son absence pour chercher des nervures moins descriptives... Qu’on ne s’y méprenne pas : quand on enregistre Mendelssohn, c’est qu’on y a déjà mis les doigts et qu’on y a même déjà trouvé quelques repères, familiarités mystérieuses, mauvaises habitudes comprises. Emblématique, Le ...
Le songe d’une nuit d’été au Teatro alla Scala

Le songe d’une nuit d’été au Teatro alla Scala

Compositeur serein et équilibré, Mendelssohn penchait pour les atmosphères brillantes et lyriques. Il est resté fidèle tout au long de sa vie à un idéal de beauté « classique ». Son esprit optimiste, sa veine romantique, le traitement mélodique limpide associé à une maîtrise parfaite de l’orchestration trouvent son application dans cette œuvre tirée de la comédie homonyme de William Shakespeare : Le songe d’une nuit d’été. Balanchine, transformant le sujet en ...
Franz, ton heure de gloire est enfin arrivée !

Franz, ton heure de gloire est enfin arrivée !

La ville de Nantes sera dans quelques semaines terre d’asile pour les Wanderer venus de toutes lointaines contrées, à l’occasion des schubertiades géantes organisées par René Martin dans le cadre de ses Folles Journées. Jamais Schubert n’aura été tant à la fête ! Ses trente et une courtes années d’existence ont suffi à garantir son immortalité auprès des générations postérieures ; celui qui a été élu compositeur préféré des Français en 2007 ...
Un Mendelssohn passionné

Un Mendelssohn passionné en trio avec Boris Berezovsky

C’est avec le violoncelliste Alexander Kniazev et le violoniste Dmitri Makhtin que le pianiste virtuose Boris Berezovsky enregistre ici les deux trios pour piano op. 49 et op. 66 de Mendelssohn, ainsi que la Sonate de 1838 pour piano et violon. D’emblée, l’auditeur peut se demander si la rencontre de ces trois monstres solistes ne va pas décevoir, l’égo pouvant prendre parfois le pas sur la vision d’ensemble. Mais soyons ...
Mendelssohn retrouvé ?

Mendelssohn retrouvé par Daniel Hope ?

D’après la notice ou plus visiblement le boîtier de ce disque, les trois œuvres présentées dans cet album sont enregistrées ici pour la toute première fois. Pourtant, votre œil désormais bien exercé à la lecture répétée des excellentes chroniques de Resmusica. com aura certainement repéré le Concerto pour violon (il n’y en a qu’un seul) et l’Octuor pour cordes (un seul exemplaire également), deux œuvres pour lesquelles on ne peut ...
SWF : Les premiers enregistrements Polydor - Grammophon

Les premiers enregistrements Polydor de Furtwängler

La belle présentation de ce splendide coffret SWF associe quelques photos de Wilhelm Furtwängler à ce véritable anachronisme technique que représente le curieux montage photographique d’un microsillon à pas variable affublé d’une étiquette Polydor 78 tours ! Il est vrai cependant que si la carrière de Furtwängler fut essentiellement centrée sur l’époque du 78 tours, l’immense chef a connu non seulement les débuts de la bande magnétique, mais aussi les balbutiements ...
Mendelssohn à Chicoutimi

Mendelssohn à Chicoutimi

Nous nous souvenons avoir été littéralement enthousiasmés par la découverte de l’œuvre intégrale pour quatuor à cordes de Felix Mendelssohn-Bartholdy dans l’interprétation insurpassable du Quatuor Artis (Accord, 1988-89). Alors, l’arrivée récente du Quatuor Alcan va-t-elle bouleverser la donne ? Cet ensemble canadien de premier plan impose progressivement sa marque sur les partitions qu’il aborde depuis 1989, date de sa création à Chicoutimi (Québec). Son interprétation du Quatuor n° 6 en fa mineur ...
La musique d’orgue de Mendelssohn

La musique d’orgue de Mendelssohn par Olivier Vernet

C’est en 1970 que Guy Morançon nous faisait entendre pour la première fois l’œuvre d’orgue de Felix Mendelssohn (6 sonates et 3 préludes et fugues) grâce à un album de deux microsillons gravés sur le Cavaillé-Coll de Saint-Ouen de Rouen, pour le petit label Iramac. Véritable révélation d’une musique géniale, continuatrice de l’univers de J. S. Bach, alors proposée sous une très belle vision nettement romantique, par les registrations symphoniques, ...
Hommage à Armin Jordan en forme de jardin d’été

Hommage à Armin Jordan en forme de jardin d’été

Orchestre Philharmonique de Liège Ce concert devait être dirigé par Armin Jordan. Le maestro suisse étant inopinément décédé en septembre dernier, la direction de l’Orchestre Philharmonique de Liège a fait appel à Patrick Davin pour le remplacer. Venant également de diriger les concerts genevois de l’Orchestre de la Suisse Romande dédiés à la mémoire d’Armin Jordan, le chef belge témoigne de son attachement envers un musicien qui l’avait recommandé à Renée ...