Mot-clef : Franz Liszt

demarqette 2 Jean-Philippe Raibaud

4e Folle Nuit à Gaveau

Devenue désormais un événement musical parisien traditionnel, la Folle Nuit à Gaveau a accueilli cette année encore des interprètes de grande qualité au cours de onze concerts d’une heure chacun, au prix modique de 10 euros pour le piano et 12 euros pour la musique de chambre. Nous avons assisté aux quatre premiers concerts. Le vendredi 19 heures, en ouverture de la série, le Quatuor Modigliani offre un Quatuor de Debussy ...
franz liszt horvath

Le Christus de Liszt par Nicolas Horvath

Comme de nombreuses autres compositions originales, le Christus Franz Liszt a connu de multiples versions de la part de son auteur. À l'origine écrit pour chœur, orgue et orchestre, Liszt fit de ses quatorze parties une version vocale dans laquelle l'orchestre passe au piano. De ceci, il extrait huit mouvements exécutables sans chanteurs, ici présentés. De plus, trois morceaux d'origine restés jusqu'alors inédits y figurent en première mondiale : les ...
emi_constantin_silvestri

Constantin Silvestri, finalement, mais partiel

Ce superbe coffret EMI de la série Icon, consacré à l’un des plus grands chefs du XXe siècle, est à la fois une bénédiction et une déception. D’abord, pour en être quitte, la déception : le visuel de l’album affiche fièrement, mais en caractères presque illisibles, « Complete EMI Recordings ». C’est faux et abusif, car il n’en est rien : toutes les gravures concertantes EMI avec solistes sont hélas omises ! Nous sommes ainsi ...
schumann_piano_nosikova

Schumann & Schumann romantiquement soutenu par Nosikova

Le rapprochement musical de Clara Wieck-Schumann et de son mari Robert Schumann ne fait plus peur et sans dévaluer le génial mari rend davantage justice à celle qui, virtuose exceptionnelle et partout adulée, ne put s’exprimer plus avant dans le domaine de la création musicale. Les deux courtes pièces proposées ne rendent pas totalement justice à sa valeur (il faut écouter : le Trio avec piano en sol mineur, op. 17 ; le ...
ginsburg melodya

Grigory Ginzburg, romantique et soviétique

Bien oublié désormais Grigory Ginzburg (1904-1961) fut l’un des grands pianistes russes du XXe siècle. Elève du grand Alexander Goldenweiser, il fit des débuts remarqués, à l’âge de 14 ans, sur la scène du Conservatoire de Moscou.  En 1927, il fut lauréat du Concours Chopin de Varsovie. Il devint rapidement l’un des artistes phares de l’URSS et il dispensa son enseignement au Conservatoire de Moscou tout en se produisant aux ...
trifonov2013

Daniil Trifonov : Jeune étoile russe à suivre

Né en 1991 à Nijni-Novgorod, Daniil Trifonov étudie à la fameuse Gnessin School of Music de Moscou et au Cleveland Institute of Music. Il est lauréat de nombreux concours internationaux, notamment le premier prix du concours Tchaïkovski en 2011, du concours Rubinstein de Tel Aviv, ainsi que le troisième prix du concours Chopin de Varsovie en 2010. Sur son premier disque Chopin chez Decca, de surcroit in live, il « intrigue ...
cosima wagner2

Biographie de Cosima Wagner : volonté et destin

Lorsque Cosima sortit de l'état de prostration qui l'avait saisie à la mort de Richard Wagner, en 1883, et entreprit de faire du Festival de Bayreuth l'institution florissante qu'il est encore aujourd'hui, elle assura un rôle que personne, pas même Wagner, n'avait prévu pour elle. George Bernard Shaw ne lui accordait, en 1889, « aucune fonction à remplir, hormis celle, illégitime, de commémoratrice en chef ». Pour faire aboutir la mission qu'elle ...
Presse Foto4

Khatia Buniatishvili : une lionne rugissante à Pleyel

Ce concert était pour nous la première occasion d’entendre la jeune pianiste géorgienne Khatia Buniatishvili, qui apparut ces deux dernières années sur les radars comme un météore avec un disque Liszt et quelques concerts fort spectaculaires au programme plus que conséquent, souvent proche de celui composé pour cette soirée à Pleyel, comme lors de sa prestation dans le cadre du Festival de Saint-Denis 2011, où la Méphisto Valse de Liszt ...
liszt_lessiecles_actessud

Les Siècles et Liszt, noblesse de ton et maîtrise technique

Esquissée en 1847 mais terminée presque dix ans plus tard, la Dante Symphonie est l’évocation musicale du paysage sonore inscrit dans la Divine Comédie de Dante Alighieri selon les suggestions de lecture de Liszt. Repartie en trois mouvements comme la structure du chef-d’œuvre italien, elle se partage en Inferno et Purgatorio et se termine avec un Magnificat qui laisse pressentir la Jérusalem céleste. Le premier mouvement, évoquant les tourmentes infernales est ...
cd grosbvenor chopin liszt ravel

Benjamin Grosvenor, jeune virtuose britannique

Voici un jeune virtuose, dans le sens le plus pur du terme. Benjamin Grosvenor, né en 1992, étonne avec sa facilité technique saisissante. Aujourd’hui, tant de pianistes possèdent une technique si surprenante que paradoxalement, cela ne surprend presque personne. Mais il sort de cette catégorie : du début à la fin, l’enregistrement montre son talent hors pair, non seulement sa virtuosité incontestable, mais aussi une fluidité naturelle, la clarté de ...
NicolasStavy

Le piano de Liszt en vedette sous les doigts de Nicolas Stavy

Une fois n’est pas coutume, ce n’était ni l’interprète, ni le compositeur ni l’œuvre qui était la vedette de la soirée mais un instrument de musique. Pas n’importe lequel puisqu’il s’agissait d’un des authentiques pianos de Franz Lizst, un Steingraeber de 1870 admirablement conservé à Bayreuth par sa maison mère, et sans doute très précautionneusement transporté jusqu’à la Salle Cortot, lieu idéal pour en apprécier toutes les qualités. Comme il s’en ...
314169873_a7dc5e11d2bis

Les deux admirables symphonies de Johan Svendsen

Johan Svendsen (1840-1911), violoniste, chef d’orchestre et compositeur norvégien a connu une célébrité extraordinaire presque tout au long de sa brillante carrière. Sa réputation et sa popularité furent exceptionnelles. Pratiquement aussi considérables que celles dont bénéficia son grand ami Edvard Grieg, bien que dans des domaines un peu différents et pour une moindre durée. Un Norvégien aussi connu que Grieg Après des débuts précoces et prometteurs il parfait sa formation à ...
kauten liszt

Andrea Kauten déglingue Franz Liszt

 « Je pense qu’avec la musique de Liszt, l’enjeu majeur n’est pas, du moins en première ligne, de satisfaire aux exigences techniques. Il s’agit bien davantage de rendre justice aux intentions musicales du compositeur et à l’incroyable intensité de sa force d’expression. ». Ces mots (rassurants) de la pianiste helvético-hongroise Andrea Kauten laissent espérer une lecture poético-romantique des partitions ici mises à l’honneur. Ce que double album propose n’est pourtant rien d’autre ...
rca_stereo_leopold_stokowski

Leopold Stokowski, un maelström de musique

En un élégant petit coffret typique de la série « Masters » de Sony-RCA, voici en 14 CDs l’intégrale des enregistrements stéréo de Leopold Stokowski que la RCA Victor a réalisés de septembre 1954 à mars 1975. c’est en fait la réédition à petit prix d’un album publié en 1997 grâce aux bons soins et à la ténacité du producteur John Pfeiffer, et RCA devait bien cet hommage à Leopold Stokowski, car ...
(c) Jean-Baptiste Millot

Emmanuelle Swiercz, entre virtuosité et simplicité

Le Festival de Richelieu a été créé en 2007 sur l'initiative du pianiste Nicolas Boyer. Qu'aucune festivité musicale n'ait investi les lieux avant cette date semble presque incongru. Le Dôme, vaste bâtisse sise au coeur du parc de la ville du cardinal, se prête idéalement à la musique de chambre. L'acoustique possède ce qu'il faut de réverbération pour flatter le son sans le noyer. Le cadre est idéal, le lieu ...
GlebIvanov_vign

Gleb Ivanov sans clarté dans Schubert et Liszt

Nous sommes allés au récital de Gleb Ivanov, un pianiste russe collectionneur de prix (Classical Legacy de Moscou, Vladimir Horowitz à Kiev, Yong Concert Artist à New York, l’université Princeton…) avec l’espoir d’entendre un jeune prodige encore inconnu ou méconnu, comme souvent le cas à l’Auditorium du Louvre. Nous devons avouer que cette fois, nous avions été déçu. Les deux Sonates de Schubert dans la première partie étaient ternes et très ...
0886443167995_600

Olivier Schnyder : l’album d’un voyageur inspiré

Nombreux sont les virtuoses techniquement capables de passer les partitions de Liszt à la déchiqueteuse mais rares sont finalement les authentiques poètes en exercice. Si Aldo Ciccolini (EMI) et Nicolas Angelich (Mirare) n’ont plus à prouver qu’ils sont de ceux-là, Olivier Schnyder propose un première Année de Pèlerinage (Suisse) qui, si elle est complétée des deux suivantes, augure d’une belle intégrale. Serti dans un luxueux livret cartonné de 63 pages ...
Finland by Bet!ina (used under Creative Commons License)

Debussy et les nordiques : la Finlande (suite)

Les musiciens finlandais subirent d’abord l’influence de la Suède, elle-même fortement imprégnée de culture germanique, avec la nuance d’un accueil favorable au chant français sous les règnes de Bernadotte et Gustav III. Cela n’alla pas sans déteindre sur la petite Finlande coincée politiquement entre son ancien maître suédois à l’ouest et la menace slave à l’est, la Russie, dont elle partagea néanmoins des éléments artistiques et littéraires. Vers la fin ...

Décès de France Clidat

La pianiste française France Clidat est décédée à l'âge de 79 ans. Elle avait été lauréate du Prix Liszt en 1956. Ses enregistrements Franz Liszt enregistrés pour Decca furent pendant longtemps considérés comme des références.
cd gaillard shumann liszt2

Etranges pièces de Schumann et de Liszt

Le Concerto de Schumann est une œuvre étrange, du moins pour ses contemporains : intitulé « Morceau de concert pour violoncelle avec accompagnement d’orchestre », le violoncelle est omniprésent, sans un véritable moment de répit, à travers les trois mouvements qui se jouent continument. L’unique cadence ne se trouve qu’au bout du troisième mouvement, juste avant la fin. Déjà, le choix du violoncelle pour un instrument soliste dans une œuvre ...
Denis Matsuev

Matsuev : à grands coups de griffes

Denis Matsuev fait revivre le mythe de « l’ogre russe ». Physiquement prodigieux face au clavier, le pianiste dévore littéralement son programme, cultivant son côté « ours de Sibérie ». Pour un pareil sujet, les Scènes d’enfants de Schumann ne constituent peut-être pas l’œuvre rêvée : Matsuev n’en fait qu’une bouchée. Cette série de treize courtes pièces, d’une profonde intimité familiale, se mue en une cavalcade effrénée et beaucoup trop ...
ligia_pelerinage

Le pèlerinage de Mûza Rubackyté

Outre d’innombrables concerts et récitals consacrés au grand Franz partout en Europe et en France, l’année de son centenaire aura été d’une grande richesse discographique, tant en nouveautés qu’en rééditions. L’essentiel de son œuvre a été parcouru et il n’est pas question ici de recenser toutes les parutions. Le cycle des Années de pèlerinage, qui aura occupé quarante années de sa vie en trois volets, est particulièrement bien représenté, bien ...
delius_partie

Frederick Delius et la Scandinavie

Anglais d’origine allemande, Frederick (Fritz) Delius (1862-1934), contrairement à son compatriote et contemporain Edward Elgar (1857-1934), a vécu comme un cosmopolite à la recherche d’un destin singulier avec possiblement, comme corollaire, une postérité trop modeste eu égard aux qualités intrinsèques de sa musique. « La musique est un cri de l’âme. Elle est une révélation, une chose que l’on doit vénérer » (Delius, 1917) Avant de nous concentrer sur les rapports que Delius entretint avec ...
Herman Severin Løvenskiold (1815-1870)

La Sylphide de Løvenskiold

Musique de ballet du Danois Løvenskiold (1815-1870) Les amateurs de ballets, les spécialistes de chorégraphies, les mélomanes avertis connaissent tous le titre de ce ballet romantique, La Sylphide, et celui du chorégraphe de la création, le célèbre August Bournonville. Peu en revanche sont capables de citer le nom du Danois qui en composa si habilement la musique : le discret baron Herman Severin Løvenskiold. Voici son histoire singulière…   Un baron nommé… Herman ...
tomas_transtromer-c

Allusions musicales dans l’œuvre poétique de Tomas Tranströmer

Musique, bruit et silence La poésie de Tranströmer génère un monde musical paradoxal, aux frontières incertaines, au sein duquel il organise de multiples rebondissements toujours brefs, concentrés, percutants. Son rapport à la musique, au bruit et au silence ponctue régulièrement ses textes qui viennent de (re)paraître en traduction française sous le titre générique de « Baltiques.  Œuvres complètes 1954-2004 » chez la nrf, collection Poésie/Gallimard. Traduit du Suédois et préfacé par Jacques ...
melodya_liszt

Liszt le rouge

Melodya explore ses archives pour offrir deux disques dédiés à Liszt. Plus que les œuvres, limitées à des tubes, le choix éditorial mérite une attention car il propose, certes des noms connus : Vladimir Ashkenazy, Lazar Berman, Gennady Rozdestvensky ou Kirill Kondrashin, mais il présente surtout des artistes passablement oubliés comme Vladimir Ovchinnikov, Marc Ermler ou Pavel Serebryakov. Ainsi, Pavel Serebryakov (1909-1971), pilier de la vie musicale de l’URSS et recteur du ...
cd beethoven-lszt symphonies martynov

Piano symphonique pour symphonies pianistiques

Au XIXe siècle, la transcription pour piano était un excellent moyen pour révéler certaines compositions que l’on n’avait pas toujours l’opportunité d’entendre en version originale. Ainsi trouve-t-on de nombreuses partitions d’opéras réduits au chant et piano et, dans une autre mesure, les symphonies de Beethoven, extrêmement difficiles à exécuter pour cette époque, en faisaient partie. Carl Czerny, élève de Beethoven, s’est déjà prêté à l’exercice pour les neuf symphonies de ...
liszt_levaillant

Le dernier Liszt par Denis Levaillant

Finir l'année du bicentenaire de la naissance de Franz Liszt avec un enregistrement consacré uniquement aux dernières compositions eut été une belle opportunité, à la seule condition d'une réussite exemplaire. Or, à l'écoute de cet album, la déception est totale. D'une part, la sonorité du piano est absolument détestable : très sèche, sans rondeurs, au médium qui claque, aux aigus mats, généralement sans couleurs, nous déconseillons fortement d'acheter un tel instrument dont ...
neuburger

Jean-Frédéric Neuburger à Liège

"Liszt Virtuose". L'en-tête du programme résumait efficacement l'esprit de ce concert auquel ont assisté en nombre les mélomanes liégeois. En présentant le même soir les deux concertos pour piano du Maître Hongrois, il était certes difficile de ne pas créer l'événement. D'autant plus qu'au clavier était attendu un talent certes jeune, mais combien prometteur: le français Jean Frédéric Neuburger. Déjà remarqué pour ses enregistrements (Chopin, Czerny, Brahms), ce talent montant ...
guilhem_fabre_1211

Liszt en Hongrie

Sous le titre générique de « Liszt en Hongrie », des élèves du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris donnent un concert collectif (pour ne pas dire des auditions) rassemblant des œuvres de compositeurs hongrois, construit autour de quelques Rhapsodies hongroises pour piano de Liszt. Ces pièces sont toutes des danses, excepté Kosmos pour deux pianos, joué à la fin de la soirée, que Péter Eötvös ...