Mot-clef : Frédéric Chopin

Un jeu subtil et puissant

Yundi Li, un jeu subtil et puissant

Lauréat du concours de Varsovie en 2000, considéré comme spécialiste du répertoire romantique, Yundi Li a fait preuve, tout au long du concert, d’une remarquable finesse. Son lyrisme dans le célèbre Nocturne op. 9 n°2 de Chopin a séduit la salle dès le début de la soirée. La subtilité de son jeu s’est particulièrement révélée dans les Cinq chants populaires de Jian-Zhong Wang, arrangés à la manière de Debussy. Son ...
Un Chopin bien défendu mais pas encore assez !

Un Chopin bien défendu mais pas encore assez !

Une musique qu’on ne peut plus lâcher dès la première note entendue : tel est le miracle renouvelé à chaque audition de l’œuvre pour piano de Frédéric Chopin. Et les occasions ne manquent pas. Ainsi rétifs et profanes sont-ils conviés à se joindre aux innombrables auditeurs fascinés par l’art du maître polonais. Toutes ces lectures inspirées et ces interprétations stimulantes constituent le plus parfait antidote face au risque de fossilisation. L’aventure se ...
Une énième version des concertos de Chopin par… Lang Lang !

Une énième version des concertos de Chopin par… Lang Lang !

C’est indéniable, Lang Lang « assure » grâce à une technique affirmée, un toucher très velouté, perlé même, dans les nuances piano, ce qui correspond bien à l’atmosphère recueillie des mouvements lents des deux concertos de Chopin présentés ici. Le jeune pianiste chinois n’exagère aucune nuance, aucun accent, enchaîne les traits virtuoses et les mélodies cantabile avec une aisance tout aussi déconcertante. De plus, il maîtrise la pédale sans en ...
lang_lang

Lang Lang, en noir ou blanc

Depuis février, la capitale a accueilli Lang Lang deux fois déjà (dont un concert avec le Gewandhaus de Leipzig et Riccardo Chailly) et n’est pas prête à lâcher prise. A mettre sur le compte de l’offre ou de la demande, la salle ne désemplit pas. Pour son récital salle Pleyel, il explore un programme éclectique qui surprend, à tous niveaux. Étonnantes, la clairvoyance et l’inspiration que le pianiste déploie dans une ...
ivan_moravec

Ivan Moravec, étrangement ailleurs…

Si le pianiste Ivan Moravec jouit d’une belle réputation auprès des mélomanes, sa discrétion médiatique n’en a manifestement pas fait une star du clavier propre à remplir de fond en comble une salle comme le Théâtre des Champs-Élysées, dont le troisième balcon resta assez clairsemé. Le programme offrait pourtant de belles choses, même s’il pouvait manquer à la fois d’originalité et de cohérence. Connaissant le style propre de ce pianiste, ...
Nelson Freire joue Schumann

Nelson Freire : de l’Allemagne romantique au Brésil en passant par Paris

Nelson Freire est un pianiste éclectique comme nous le démontre son programme où, hormis la première partie Schumann-Brahms, on ne cherchera pas le point commun reliant entre elles les dix pièces jouées ce soir, en dehors du simple plaisir de les partager avec le public, dans une promenade musicale allant de l’Allemagne romantique au Brésil en passant par Chopin et Debussy. Ainsi donc les deux premières œuvres programmées furent les opus ...
Maurizio Pollini signe un Chopin  de référence

Maurizio Pollini signe un Chopin de référence

Il est des disques qui donne au critique beaucoup de travail à recenser tout ce qu’il y a de «critiquable», et d’autres qui demande autant d’effort pour essayer de trouver au moins quelque une chose à critiquer. Et bien, le présent album Frédéric Chopin de Maurizio Pollini fait incontestablement partie de la seconde catégorie, désarmant toute velléité pinailleuse. Nous avons beau écouter, détailler, fouiller dans chaque recoin de ce disque, ...
Katia Skanavi joue Chopin

Katia Skanavi joue Chopin

Est-ce fait exprès ? Sûrement, car la coïncidence serait par trop incroyable. En tenant entre vos mains le bel objet de forme carrée qui contient le dernier enregistrement de la pianiste russe Katia Skanavi, quelque chose dans la manière dont son portrait a été réalisé vous titille les méninges, vous fait penser à autre chose, mais à quoi ? Pourtant, le gros titre «CHOPIN 1843-5» et le tampon «enregistrement public» sont assez habituels et ...
Humour et fantaisie

Hommage à Jerome Robbins : humour et fantaisie

Le Ballet de l’Opéra National de Paris ouvre sa saison avec un hommage au chorégraphe américain Jerome Robbins, dix ans après sa disparition. Mêlant romantisme, humour et fantaisie, ce tonique programme de rentrée était aussi l’occasion d’une commande à Benjamin Millepied, danseur frenchy du New York City Ballet. Dans En Sol, ballet ensoleillé et balnéaire vivifié par le décor et les costumes d’Erté, la compagnie prouve qu’elle a du peps ! Parfaitement ...
Concert épistolaire à Lambesc

François-René Duchâble, concert épistolaire à Lambesc

Les habitants de Lambesc, petite commune des Bouches-du-Rhône située non loin d’Aix-en-Provence, ont eu bien de la chance. Ils ont pu bénéficier d’un concert de très haute tenue artistique dans leur ville, pourtant dépourvue de véritable salle idoine. La recette en a été finalement assez simple : prenez un directeur de l’école de musique municipale ayant parmi ses amis un pianiste de renom international pas bégueule, ajoutez une municipalité prête à ...
Qui dit piano, dit Fortissimo !

Shani Diluka & Josep Colom : qui dit piano, dit fortissimo !

Elne Piano Fortissimo 2008 Pour implanter le festival « Elne Piano Fortissimo » dont la troisième édition se déroulait cette année du 18 au 20 Juillet 2008, son directeur artistique Michel Peus, pianiste et professeur honoraire du CRR de Perpignan, a choisi un des hauts lieux de la Catalogne romane, la cathédrale d’Elne dont le cloître du Xe siècle est connu de tous les fins amateurs d’art. Situé sous la voûte ...
Mon beau Chopin, roi des claviers, que j’aime tes Préludes

Alexandre Tharaud et les Préludes de Chopin, une grande heure de musique

On le sait, Chopin a été très fortement marqué par la musique de clavier de Jean Sébastien Bach en général et par le Clavier bien tempéré en particulier. Il paraît qu’il le jouait intégralement tous les jours en manière d’échauffement. « Coincé » à Majorque au cours de l’hiver 1838-1839 avec George Sand, il y écrit cette série de Préludes. Tout comme chez Bach, ils parcourent les vingt-quatre tonalités majeures ...
Le piano pour moi : non merci !

Le piano pour moi : non merci !

Arion Les apprentis pianistes n’ont pas toujours à leur disposition un modèle sonore des œuvres qu’ils travaillent. Soit parce que leurs parents ne sont pas musiciens eux-mêmes et ne les jouent pas, soit plus simplement parce qu’ils ne possèdent pas chez eux un enregistrement de ces musiques. De plus, la tâche peut rapidement se compliquer car les œuvres jouées appartiennent souvent au début à un répertoire pianistique « pédagogique » qui ...
Un Chopin tonifié par Berezovsky

Un Chopin tonifié par Berezovsky

Il est des œuvres qui ne se résument pas tant elles inspirent. Les deux concertos pour piano de Frédéric Chopin appartiennent à cette rare catégorie d’où sourdent immanquablement une veine lyrique inépuisable et luxuriante, une sensualité à fleur de peau, une rêverie débridée prête à se fracasser sur le réel. Leur pouvoir de fascination sur les musiciens autant que sur le public, au fil des décennies, demeure intact tant au ...
Laure Favre- Kahn séduit dans Tchaïkovski et Chopin

Laure Favre-Kahn séduit dans Tchaïkovski et Chopin

Nous voici en présence d’un disque étonnant ou plutôt de deux magnifiques concerts qui ne tomberont pas dans l’oubli grâce aux micros de TransArt Productions. Une double réussite avec, d’une part, la maison TransArt qui, sans avoir les moyens financiers d’une « major », a permis la réalisation d’un projet ambitieux et d’autre part, la présence d’une interprète en pleine possession de ses moyens. Deux concertos phares du répertoire pianistique auxquels il ...
Chopin-Liszt : duo en si mineur, pas vraiment majeur.

Chopin-Liszt par Mu Ye Wu, duo en si mineur, pas vraiment majeur

C’est le jeune pianiste chinois, né en 1985 à Pékin, Mu Ye Wu, qui nous propose le pas « si mineur » couplage des deux sonates de Liszt et Chopin dans cette même tonalité. Beau programme, qui d’habitude demande une certaine maturité, mais la précocité de nos musiciens modernes leur fait enregistrer à 22 ans un répertoire qui pourrait s’avérer encore un peu lourd pour leurs jeunes épaules. Et il ...
A la recherche d’un ordre esthétique

A la recherche d’un ordre esthétique

S’inscrivant dans la « suite naturelle » des Vingt-quatre leçons avec Chopin de Jean-Pierre Marty, La méthode de piano, du même auteur, reprend les projets inachevés de Chopin et de Thomas Tellefsen, d’une compilation basée sur les observations et considérations fondamentales dans l’art du piano. Cet essai pédagogique prend son élan à partir d’une première partie qui recompose les textes du Maitre polonais et de son élève sur la correcte ...
24 leçons avec Chopin

24 leçons avec Chopin

Analyse pédagogique et musicale des 24 études de Frédéric Chopin (opus 10 et 25), cet essai se présente sous la forme de leçons imaginaires données par le compositeur polonais lui-même à un pianiste « idéal ». Ses propos fidèlement (et souvent textuellement) reproposés par Jean-Pierre Marty, sont l’expression d’une intime conviction de l’écrivain : le respect que le génie polonais doit inspirer chez les grands créateurs de musique : respect à l’égard de sa gamme ...
Frédéric Chopin – Nicolas Stavy : duo gagnant

Frédéric Chopin – Nicolas Stavy : duo gagnant

Un Prélude, une Polonaise, trois Nocturnes, une Ballade et une Sonate, tous de Chopin, voilà un programme qui ressemble diablement plus à un concert qu’à un disque, ce dont les applaudissements conservés à la fin du CD finiront de nous convaincre, car, avouons le, le bien discret « enregistré en concert » figurant en petits caractères au dos du boîtier nous avait de prime abord échappé. A l’intérieur, la notice nous apprendra ...
Un récital pas si gauche que cela !

Un récital pas si gauche que cela !

Pendant la première guerre mondiale, le pianiste autrichien Paul Wittgenstein perd sa main droite. Ce coup du sort tragique aurait pu brutalement mettre un terme à sa carrière. Loin de succomber au désespoir, le pianiste fortuné décide de poursuivre la musique et demande à des compositeurs reconnus de lui créer un répertoire exclusivement écrit pour la main gauche. C’est dans ce contexte que Maurice Ravel composa le célèbre Concerto pour ...
Chopin en liberté

Chopin en liberté

Commençons par saluer la plaquette, qui, plutôt que de ressasser les inévitables éléments biographiques liés aux deux concertos de Chopin, opte pour une analyse esthétique précise de l’enregistrement des concertos, avec une objectivité qui touche à la scientificité (les propos du rédacteur sont jalonnés d’extraits de presse d’époque à l’appui). Le présent disque tient à juxtaposer deux pianistes de l’âge d’or des virtuoses polonais, dont les sens esthétiques étaient diamétralement opposés. ...
Ballades de Brahms et Chopin

Ballades de Brahms et Chopin par Cédric Tiberghien

La quête musicale et la recherche esthétique ne font qu’un chez les géants de la composition et ce n’est pas cette nouvelle livraison due à Harmonia Mundi qui en contredira l’exactitude. En intitulant leurs pièces pour piano « ballades », aussi bien Frédéric Chopin que Johannes Brahms offrent une clé pour interpréter leurs inaltérables partitions dévolues à leur instrument de prédilection, le piano bien sûr. L’un et l’autre, par le biais de ...
Gomez-Mansur : un interprète de génie, pas une machine

Gomez-Mansur : un interprète de génie, pas une machine

C’est avec beaucoup de plaisir que nous écoutons le premier CD d’Adriel Gomez-Mansur, repéré par Martha Argerich et invité au festival portant son nom en 2001 et 2002. Sur la carte d’identité de ce jeune garçon, nous pouvons lire : Adriel Gomez-Mansur, né à Buenos Aires en 1989, commence le piano à 4 ans, joue dans les plus grandes salles argentines dès l’âge de 7 ans ... Un classique! A new Kissin? Pas ...
Caroline Fischer, déjà tout d’une grande

Caroline Fischer, déjà tout d’une grande

Dès les premières mesures de La Campanella de Franz Liszt on est fixé sur la qualité du jeu de l’interprétation de la jeune pianiste Caroline Fischer (21 ans) au parcours déjà très étoffé. La suite du programme confirme l’impression première. Voici assurément une exceptionnelle artiste. Engagée, tonique et sensible, Caroline Fischer ne lésine pas, assure et assume sa lecture équilibrée et en tout point respectueuse de l’esprit et de la lettre ...
Des pianistes vinyles, poussières et souffles coupés

Des pianistes vinyles, poussières et souffles coupés

Ampico Le projet de Pascal Marcelin est comme une synthèse entre la rénovation d’enregistrements rares et la transcription pour piano mécanique : mais au lieu de passer au VST des chefs d’œuvre convertis en MIDI, il s’agit de soumettre au clavier électronique, les touchers numérisés des interprètes historiques dont il ne nous restait, jusque là, que des enregistrements empoussiérés, de plus en plus illisibles (malgré les progrès de la restauration des vinyles). ...
Jeune pianiste

David Saunier, talent inattendu

Dans un monde artistique de plus en plus prévisible, rien ne sonne plus agréablement aux oreilles du critique insoucieux des réputations affirmées que les échos d’un talent inattendu. Dans la superbe église de Vimoutiers, en ce maussade dimanche de crépuscule estival, le jeune pianiste David Saunier a ainsi donné à son récital toutes les nuances d’une exaltante aventure spirituelle, seul ou en soutien de la soprano Mathilde Marodon. Le choix de ...
Duchâble : Là, tout n’est qu’ordre et beauté

François-René Duchâble : Là, tout n’est qu’ordre et beauté

Festival de Bellerive 2006 On prend les mêmes et l’on recommence. Pour la troisième année consécutive, le pianiste François-René Duchâble et le comédien Alain Carré se retrouvent sur la petite scène de la Ferme de St Maurice près de Genève pour une formule de spectacle dont ils ont fait un cheval de bataille. Raconter des épisodes de la vie de personnages célèbres entrecoupant les interventions du récitant avec des extraits choisis ...
Une autre histoire d’amour, Frédéric Chopin et le piano Pleyel

Une autre histoire d’amour, Frédéric Chopin et le piano Pleyel

C’est à notre connaissance la première fois que l’on a l’opportunité d’entendre dans le même DVD des œuvres sur un instrument d’époque et sur un instrument moderne. Yves Henry est à la direction artistique des « Rencontres Internationales Fréderic Chopin » à Nohant avec Jean-Yves Clement en 1997. Il crée en 1996 – avec le musicologue Jean-Jacques Eigeldinger – une association pour restaurer un piano Pleyel de 1838, instrument de prédilection de ...
Les Nagano virtuoses !

Les Nagano virtuoses !

Tandis que les grands majors du disque s’enlisent dans des productions ultra-commerciales d’un niveau parfois douteux, certains labels moins connus du grand public progressent sensiblement et parviennent à proposer des enregistrements associant un programme attractif à des interprètes de qualité. C’est le cas de Pentatone Classic, le label hollandais dont la dernière production avait déjà enthousiasmé nos collaborateurs (CD Chostakovitch chroniqué par notre collègue Pierre-Jean Tribot). C’est à nouveau ...
Isabelle Oehmichen joue Frédéric Chopin

Isabelle Oehmichen joue Frédéric Chopin

Le romantisme est sans doute en musique le moment où le doute, la douceur et la force d’expression de l’amour sont le plus exacerbées. Pendant longtemps, Frédéric Chopin a été considéré comme le représentant d’un style tourmenté. Pourtant, il n’en est rien. Toute son écriture se construit sur la clarté, la logique structurelle et la perfection formelle. Il déclare : « Je préfère écrire toutes mes sensations que d’être dévoré par elles » ...