Mot-clef : Georg Friedrich Haendel

Ian Bostridge à la Philharmonie

Ian Bostridge à la Philharmonie du Grand Duché

Ian Bostridge serait-il le ténor haendélien de sa génération ? Sa voix juste et bien timbrée – bien plus que celle du ténor «blanc» anglais traditionnel… –, peu puissante mais dotée de belles couleurs dans le registre grave, semble en faire un des interprètes actuels idéaux, tout à fait dans la lignée des grands chanteurs britanniques du passé : Alexander Young, Kenneth McKellar, Ryland Davies, Stuart Burrows et, plus près de nous, Philip ...
Pour les délicieuses fureurs de la voix de mezzo-soprano

Pour les délicieuses fureurs haendeliennes de Joyce DiDonato

Son CD de duos haendéliens avec la ravissante Patrizia Ciofi n’avait pas vraiment enthousiasmé, faute de susciter une véritable émotion et surtout d’échapper à une certaine monotonie. Dans ce récital solo, entièrement consacré à des airs de bravoure de Haendel, Joyce DiDonato montre un pouvoir d’expression autrement plus convaincant ce qui, pour un disque intitulé «Furore», semble être la moindre des choses. En effet, la jeune Américaine excelle autant dans ...
Un feu d’artifice gâché par des pétards mouillés

Un feu d’artifice gâché par des pétards mouillés

On connaît bien l’histoire : afin de fêter de manière fastueuse le traité d’Aix-la-Chapelle signé en octobre 1748, le roi d’Angleterre George II prévoit pour le 27 avril 1749 un magnifique feu d’artifice, qui sera tiré des jardins de Green Park, accompagné par la musique de Haendel, le compositeur « officiel » du royaume. On sait que cette musique connut un très grand succès car sa répétition générale publique, qui s’est tenue une semaine ...
Kassarova chante Haendel

Vesselina Kassarova chante Haendel

Considéré comme le meilleur chanteur de son temps et soliste préféré de Haendel, Giovanni Carestini dit Cusanino (1705-1760) fut le créateur de nombre de grands rôles haendeliens : Teseo (Arianna in Creta), d'Ariodante et de Ruggiero (Alcina). Sa gloire le conduisit à travers les grandes cours d’Europe d’Allemagne à la Russie en passant par le King’s Theatre de Londres pour servir Haendel qui le préférait à son autre illustre collègue Farinelli. « ...
Duo de tourtereaux haendéliens

Duo de tourtereaux haendéliens

Nuria Rial et Lawrence Zazzo sont deux des principaux solistes d’un enregistrement récent de Riccardo Primo Re d’Inghilterra de Haendel, paru chez le même éditeur et chroniqué il y a peu dans les pages de ResMusica. Ce ravissant CD confirme ainsi les immenses qualités vocales et musicales de deux jeunes artistes au talent prometteur, et surtout le délicat mariage de deux voix dont les subtiles harmoniques semblent, comme déjà dans ...
Le retour du fils prodige

Mark Morris Dance Group : le retour du fils prodige à Seattle

En 1988, à peine installé à Bruxelles comme Directeur de la Danse au Théâtre Royal de la Monnaie, le jeune Mark Morris et sa troupe créent l’événement avec L’Allegro, il Penseroso ed il Moderato, sur la musique de l’oratorio pastoral de Haendel. Né à Seattle en 1956, le chorégraphe est venu fêter dans sa ville originelle les vingt ans de la création de cette œuvre clé. Pour recevoir le fils ...
Coup de cœur pour Richard Cœur-de-Lion !

Coup de cœur pour Richard Cœur-de-Lion de Haendel !

La parution d’un enregistrement d’un opéra de Haendel encore inédit est une aubaine. Ce magnifique coffret est une réussite absolue. Dès qu’on le prend en main on est séduit par une présentation originale qui est d’une beauté rare, de plus teintée d’humour. Rien à voir avec les présentations incongrues de la Vivaldi édition, par exemple. Il s’agit d’un véritable travail éditorial, car ici le flacon merveilleux contient en plus un nectar ...
Un rendez-vous raté, hélas…

Tolomeo Re d’Egitto, un rendez-vous raté, hélas…

L’actualité du disque est parfois riche en étonnements. Après la découverte d’un opéra rare dans une version de référence merveilleusement enregistrée du Caro Sassone, voilà une autre rareté qui ouvre beaucoup de questions et laisse des regrets. Tolomeo Re d’Egitto suit de quelques mois Riccardo Primo créé pour le couronnement de Charles III. Le King’s Théâtre dans lequel Haendel avait donné nombre de ses chefs-d’œuvre depuis 9 ans était à l’agonie ...
Ariodante au festival de Spoleto

Ariodante au festival de Spoleto

Encore un joli spectacle que cet Ariodante de Haendel, capté dans le cadre du tout petit Teatro Caio Melisso à l’occasion du cinquantième anniversaire du festival de Spoleto. L’ouvrage, un des plus réussis de notre « caro sassone », ne contient pour ainsi dire aucun temps mort, et se prête idéalement, de ce fait, à la mise en scène. Les choix dramatiques de John Pascœ privilégient ainsi non seulement le ...
Une flûte lumineuse et nostalgique

Hugo Reyne, concertos pour flûte lumineuse et nostalgique

Tout ne pourra que vous séduire dans ce disque. Né du plaisir d’Hugo Reyne et de ses amis, les musiciens de la Simphonie du Marais de jouer ensemble et d’interpréter une musique faite pour les amis, cet enregistrement est également le fruit du plaisir d’Hugo Reyne de retrouver l’instrument qui est le sien : la flûte à bec. Il en profite d’ailleurs pour nous faire entendre, dans le concerto en fa ...
Christophe Dumaux, superbe Orlando

Christophe Dumaux, superbe Orlando

Pour l’un des opéras de Haendel les plus connus de nos jours, La Grande Ecurie et la Chambre du Roy rassemble une belle distribution, qui va du très bon à l’excellent, pour une production d’abord créé à l’Atelier Lyrique de Tourcoing avant une petite tournée. Souffrante, Yvette Bonner, initialement distribuée dans le rôle de Dorinda, doit se contenter de mimer son rôle, ce qu’elle fait avec talent : sa bergère est ...
Danielle de Niese : Charisme et expressivité

Danielle de Niese et Haendel, charisme et expressivité

Belle, infiniment sensuelle, dotée d’un talent scénique hors normes et d’une expressivité vocale extraordinaire, Danielle de Niese est une véritable bête de scène. Malgré son jeune âge, elle sait exactement comment captiver son public dès qu’elle entre sur scène de sorte que l’on oublie vite le côté purement technique du chant. Nous avons donc attendu avec impatience son premier récital sur CD, mais aussi avec une certaine inquiétude. Saurait-elle créer ...
Mais comment font-ils ?

Mais comment font-ils ?

Giulio Cesare in Egitto Dans un récent article, nous évoquions les peines récentes de l’opéra baroque qui de Bruxelles à Amsterdam, subissait les sortilèges peu inspirés des scénographes. Fort heureusement ce Giulio Cesare, importé d’Amsterdam, montre qu’avec du talent et de l’intelligence, il est possible de transcender une œuvre sans y plaquer un message hors de propos, tout en respectant les différents sens du style baroque ; le tout dans une vision ...
La redécouverte d’Amadigi di Gaula

La redécouverte d’Amadigi di Gaula

Pour tous les auditeurs non familiers de cet opéra de Georg Friedrich Haendel, le présent enregistrement fera office de révélation. Composé en 1715, soit quelques années avant la création de la première Académie Royale de Musique, Amadigi di Gaula peut être vu comme le couronnement de la première période londonienne de Haendel, celle qui avait débuté triomphalement en 1711 avec Rinaldo pour se poursuivre avec Il pastor fido, Teseo et ...
40 ans plus tard… Colin Davis retrouve le LSO dans le Messie de Haendel.

40 ans plus tard… Colin Davis retrouve le LSO dans le Messie de Haendel

Depuis sa création au milieu du XVIIIe siècle, jamais la popularité du Messie de Haendel ne s’est estompée en Grande-Bretagne au point de devenir, en ces temps de Noël, une véritable tradition ; on l’entend chanter dans les écoles, à l’église, et à travers les ensembles amateurs et professionnels du territoire entier. Et c’est dans ce contexte que Sir Colin Davis sort un nouvel enregistrement avec le LSO et le Tenebrae ...
L’orgue de Haendel aux senteurs de l’Italie

L’orgue de Haendel aux senteurs de l’Italie

De son vivant, Georg Friedrich Haendel fût adulé pour ses qualités d’organiste, en particulier en matière d’improvisation. Partie d’Allemagne pour conquérir le monde, c’est l’Italie qui l’accueillera tout d’abord, où il s’abreuvera de musique nouvelle auprès de Steffani et Corelli. Il y apprendra en particulier le style du concerto grosso. Parti en Angleterre, il gardera le goût pour cette forme, qui lui sera bien utile. En effet la genèse des ...
jean_tubery2

« Abendmusik », un concert spirituel

Ensemble Baroque en Bourgogne A l’occasion de la commémoration du tricentenaire de la mort de Dietrich Buxtehude, l’Association Bourguignonne Culturelle tente de faire revivre les concerts dont ce musicien fut le promoteur dans sa bonne ville de Lübeck à partir de 1673 : les Abendmusiken. Buxtehude appartient à une lignée d’organistes originaires du Holstein. Il occupe successivement les postes d’organiste à l’église de Hölsingborg en Suède, puis à celle d’Elseneur et enfin ...
Un gâchis rageant

Ariodante à Genève, un gâchis rageant

Dans une interview parue dans un journal romand quelques jours avant la première représentation d’Ariodante, Pierre Strosser déclarait qu’une « mise en scène qui ne s’oublie pas n’est pas une mise en scène ». N’en déplaise aux affirmations du metteur en scène, on se souviendra avec bonheur de son récent Meistersinger von Nürmberg de Wagner, comme de De la Maison des Morts de Janáček. Aujourd’hui pourtant, il est difficile d’accepter les ...
Jules César Superstar à Copenhague !

Jules César et Andreas Scholl superstars à Copenhague !

Les DVD d’opéra se suivent et ne se ressemblent pas. Si certains sont sans grand intérêt celui-ci est une merveille absolue. Lorsque l’intelligence se met au service de la musique et que tous les interprètes sont de magnifiques acteurs et d’extraordinaires chanteurs, que la mise en scène, les décors, les costumes, les lumières et la réalisation se complètent on approche la perfection. Ceux qui veulent découvrir un opéra sur petit écran ...
Splendeurs du siècle baroque : et si l’on oubliait ?

Splendeurs du siècle baroque : et si l’on oubliait ?

Il sera malheureusement nécessaire d’oublier très vite ce CD. La pochette nous alerte déjà. Pachelbel voit son nom estropié, l’adagio d’Albinoni est qualifié de « célèbre » (ceci au cas où vous auriez un doute sur ce que vous allez entendre) et la date de disparition de Pergolèse est fausse, sans compter le « composée à 8 ans » pour Mozart ! Cette pochette, où l’on a pris le risque de choisir pour la couverture, une ...
Feeling Brass Quintet : Bach aussi bien que Piazzola

Feeling Brass Quintet : Bach aussi bien que Piazzola

Airophonic Ensemble né en 2000, le Feeling Brass Quintet n’a pas d’autre vocation que d’explorer et partager les plaisirs du répertoire du quintette de cuivres et des combinaisons de timbres dont il regorge. « Feeling, le mot sert à montrer que nous jouons ce que nous voulons jouer, ce que nous aimons jouer » (dixit Romain Leleu). Certes, au-delà d’un éclectisme poseur, peut-on repérer au menu de cet album « Passages », des plaisirs divers, ...
Roma, l’Anno 1707 : Lumineuses années de jeunesse

Roma, l’Anno 1707 : Lumineuses années de jeunesse

Haendel n’a que 21 ans lorsqu’il quitte l’Allemagne pour l’Italie. C’est pour répondre à l’invitation du prince Jean Gaston de Medicis qu’il arrive à Rome en 1706 possédant déjà une culture musicale influencée par les courants italiens. Ces années en Italie seront des années de pur bonheur, il y fera la connaissance de Corelli et des Scarlatti, n’hésitant pas à se mesurer à Domenico dans une joute musicale dont il ...
Airs de Senesino par Marijana Mijanović

Airs de Senesino par Marijana Mijanovic

Un nouvel album d’airs d’opéras baroques dûment sélectionnés. Après Vivaldi par Philippe Jaroussky il y a quelques mois voici Haendel par l’alto Marijana Mijanovic. Les airs ici choisis sont tirés des opéras de Haendel composés pour le castrat Francesco Bernardi dit « Senesino » en référence à Sienne, sa ville natale. Les extraits sont tirés de Rodelinda, Radamisto, Sirœ, Giulio Cesare et Orlando parmi les 13 opéras dans lesquels Senesino tint le ...
Fantastique cycle Haendel

Fantastique cycle Haendel

Rodrigo de Haendel Troisième opéra de Haendel et son premier opéra italien, Rodrigo fut vraisemblablement composé durant l’été 1707 pour être représenté à l’automne. Le titre véritable est Vincer se stesso è la maggior vittoria (Se vaincre soi-même est la plus grande des victoires) vers chanté au final par le personnage d’Esilena. Le livret est anonyme, écrit d’après Il duello d’amore e di vendetta de Francesco Silvani. L’action se passe en ...
Judas Maccabaeus oratorio populaire ?

Judas Maccabaeus oratorio populaire ?

Cet oratorio postérieur au Messie passe pour avoir conservé les faveurs du public depuis sa création en 1747. Pourtant il n’existe actuellement que deux versions enregistrées disponibles, dont une seule sur instruments baroques. La sortie de cet enregistrement live de 2006, avec toute la technique la plus sophistiquée du moment, fait donc figure d’événement. Heinz Ferlesch s’est entouré des forces vives de son ensemble Barruco et de la Wiener Singakademie. L’orchestre ...
Le baroque à l’heure du jardin des voix 2007

Le baroque à l’heure du jardin des voix 2007

Un jardin florissant La Cité de la Musique a eu l’heureuse idée d’organiser cette année un cycle de neuf jours consacrés à l’Europe baroque (du 5 au 13 mars 2007). Seize concerts et une table ronde se sont succédés dans une promenade baroque à travers l’Europe. C’est au cours de cette promenade que William Christie, en père attentionné, nous a présenté ses jeunes protégés du Jardin des voix. La troisième édition ...
Un Messie de toute beauté (Père Noël, si tu m’écoutes…)

Un Messie de toute beauté par René Jacobs

Depuis plus de deux cent cinquante ans, Messiah (son véritable titre, sans article) de Haendel rassemble les foules, que l’on soit croyant ou non, mélomane ou non avec toutes les combinaisons possibles entre les deux états que vous voudrez. Une certaine immédiateté ou proximité se dégage de cette œuvre qui possède un côté fascinant que beaucoup de partitions classiques de cette envergure n’ont pas, loin s’en faut. Le texte – ...
La chute de Balthazar

La chute de Balthazar

Belshazzar, composé par Haendel en 1745, révisé en 1751 et 1758, est une œuvre ambiguë. Oratorio ou opéra ? La langue anglaise, la période de composition, sa désignation par le compositeur même, la classent dans la catégorie des oratorios. Cependant le livret, adapté de la Bible, raconte une véritable histoire, riche en situations dramatiques, avec, contrairement au Messie du même librettiste par exemple, une action qui progresse, des moments de suspense, et ...
Un masque d’exception à la Cité de la Musique

Un masque d’exception à la Cité de la Musique

Acis and Galatea par The King’s Consort Acis and Galatea est un des nombreux petits joyaux qui constitue l’œuvre de Georg Friedrich Haendel. Composé en 1718, pour la scène privée d’un de ses protecteurs, ce masque gagna une telle popularité que Mozart en réalisa une nouvelle version soixante-dix ans plus tard. Il conte la tragique histoire d’amour de la nymphe Acis et du jeune berger Galatée troublée par le redoutable géant Polyphemus. ...
Splendeur musicale et mise en scène ensablée

Splendeur musicale et mise en scène ensablée

Giulio Cesare au Théâtre des Champs-Élysées On peut dire qu’à l’occasion de ce Giulio Cesare, le Théâtre des Champs-Élysées a mis, pour la distribution tout du moins, les petits plats dans les grands ! On sort en effet de la représentation ébloui par tant de beauté musicale…et dépité par tant de vacuité scénique ! Qu’est-il donc arrivé à Irina Brook ? On avait bien aimé son Eugène Onéguine à Aix-en-Provence et sa Cenerentola dans ce ...