Mot-clef : Giacomo Puccini

Butterfly2_fribourg0112 (2)

A Fribourg, quand Butterfly raconte Puccini

Dans son avant-propos de mise en scène, Olivier Desbordes explique que pour son spectacle, il s’est attaché à montrer la fragilité japonaise « augmentée par le souvenir terrible de Nagasaki et Hiroshima, des tremblements de terre, des typhons, et récemment du tsunami et de la catastrophe nucléaire qui s’en est suivi ». Cependant ce parti pris dessert l’œuvre de Puccini. Le propos de l’opéra reste le rapport entre les hommes. ...
Tosca_Vassileva, Ataneli_turin0112 _vign

A Turin, le triomphe de Marcelo Álvarez

En mars 2005, la légendaire soprano Renata Scotto déplorait dans nos colonnes que l’opéra italien souffrait de ce que les chefs d’orchestre dépiautaient les partitions des compositeurs aux fins d’un respect total de l’œuvre. « On ne joue plus la musique des opéras pour en exprimer l’émotion », poursuivait-elle. « Pour que l’opéra italien retrouve sa vérité, il faut qu’il redevienne italien. Avec ses excès. Alors il déclenchera l’enthousiasme. Et de ...
Boheme2_geneve1211 (2)

A Genève, émouvante Mimi de Camille Butcher

S’il est une chose admirable dans cette production, apparemment sans prétention, c’est la performance vocale des protagonistes. Chanter La Bohème de Puccini avec pour seul accompagnement celui d’un piano relève d’un défi que peu de chanteurs, même parmi les plus célébrés, ne voudraient risquer de prendre. Sous ses aspects de rengaines connues de tous, cet opéra recèle des difficultés interprétatives extrêmement difficiles à porter. Plus particulièrement la précision et la ...
turandot1_munich1211

Turandot à Munich, un show bigarré

Zubin Mehta et ses musiciens sauvent une soirée sans éclat où la mise en scène devient un show bigarré. « Il a toujours raison » : ainsi s’exprime le metteur en scène Carlus Padrissa en parlant de Zubin Mehta, avec qui il a déjà souvent travaillé et qui l’amène ici à faire ses débuts à Munich. L’événement n’est pas négligeable : c’est la première fois que Zubin Mehta prend la responsabilité ...
Joseph Calleja, Ludovic Tézier ©  DR

Ludovic Tézier et Joseph Calleja, comme un avant-goût de Paradis…

On annonçait Ludovic Tézier souffrant avant le lever de rideau. Mis à part sa visible appréhension lors de ses entrées sur scène, il n’en est rien paru. Mieux, le baryton entame la soirée à froid sur un « Eri tu » de la Forza del destino miraculeux de phrasé, de couleurs, de mordant, qui met d’emblée le public à ses genoux. Le ton est donné, Joseph Calleja n’a plus qu’à paraître et à ...
© Alain Kaiser

Reprise de La Bohème selon Robert Carsen

En 1990, alors qu’il venait d’être nommé directeur de l’Opéra des Flandres, Marc Clémeur eut la riche idée d’inaugurer un cycle Puccini et d’en confier la mise en scène à Robert Carsen, encore peu connu en Europe. Le retentissement de cette série de spectacles, débutée par Manon Lescaut et clôturée en 1996 par Il Trittico, contribua grandement à la renommée internationale du metteur en scène canadien. Désormais directeur de l’Opéra ...
belair_Turandot

Hommage à Salvatore Licitra

On aurait tort de se détourner, par simple principe, de ce DVD ! Certes, l’association des noms de « Turandot » et de « Zeffirelli » produit comme on pouvait attendre cette immanquable avalanche de kitsch et de chinoiseries en tout genre, que l’on pouvait déjà constater dans la captation d’une mise en scène du Met à la fin des années 1980. Mais justement, la caméra d’Andy Sommer nous épargne fort heureusement ces savants étalages ...
Turandot_sanfrancisco

San Francisco, David Hockney décape Turandot

Reprise très attendue de cette Turandot mise en situation par le peintre David Hockney, enfant chéri d'Hollywood, et dont nous avons déjà, en son temps, et ailleurs, loué l'extrême efficacité. Très attendue également pour ses éclats, sa brillance, ses éclaboussures de couleurs, intenses et brutaux dont le mordant vous agresse, vous "sonne" tel un poing en plein visage : un seul exemple, le palais de l’acte II, aux longues et ...
OPERA DE BORDEAUX / MME BUTTERFLY

Butterfly, Siegmund Freud et Puccini à Bordeaux

Pour ouvrir sa saison, l’Opéra national de Bordeaux a choisi de reprendre une production étrennée à Marseille de Madame Butterfly au début de ce siècle et usée in loco en 2003. Numa Sadoul – qui a été présent pour les répétitions de cette reprise – a légèrement revu sa mise en scène, déjà très réussie en son temps, qui gagne ainsi en concision et sobriété. Néanmoins il ne nous a pas épargné ...
Lyrique - Tosca - 14-09-11_vign2

Le chef Giuliano Carella, vraie star de Tosca à Copenhague

En janvier 2005, les mélomanes danois prenaient possession de leur nouvelle salle d'Opéra, œuvre de l'architecte Henning Larsen. Financée par un industriel hautement impliqué dans la composition architecturale du projet, ce nouvel opéra avait fait couler beaucoup d'encre, premièrement pour son architecture. Rapidement surnommé le "grille-pain" en raison de la quantité d'acier mise en œuvre au niveau de son imposante verrière, on a aussi raillé la "casquette" coiffant la salle, ...
tosca carignani dvd decca

La Tosca des nuances

Voilà ce qu’on appelle une chance ratée. Grâce à un chef magnifique et une distribution de rêve, à la fois surprenante et convaincante, cette Tosca aurait pu être une version de référence, à emporter peut-être sur la fameuse île déserte. Mais, hélas, la mise en scène de Robert Carsen gâche le plaisir, notamment dans un premier acte manquant cruellement de cohérence. Présentée comme une nouvelle production, cette Tosca zurichoise, enregistrée ...
tosca_verbier1

Verbier : Gianandrea Noseda, le triomphe de Tosca

C’est devenu un leitmotiv : il se passe toujours quelque chose au Verbier Festival ! Cette soirée lyrique était très attendue en dépit des inévitables raccommodages de distribution de dernière heure qui ont fait les gorges chaudes des lyricomanes. Ainsi l’annoncé Cavaradossi du ténor russe Aleksandr Antonenko remplacé par un certain Riccardo Massi et le Scarpia de Bryn Terfel par le baryton Ambrogio Maestri. Deux chanteurs peu connus pour accompagner la Tosca ...
manonlescaut1_montpellier

Noir c’est noir, Manon sans espoir

L’Opéra de Montpellier a fait le choix de terminer sa saison avec le premier grand succès de Puccini. Cette Manon Lescaut aux sept librettistes, dont il ne reste de l’original de l’Abbé Prévost que les moments forts, était dans la lecture de Jean-Paul Scarpitta foncièrement noire et assez peu théâtrale. Si ce parti-pris habituel du nouveau directeur des lieux est efficace dans des œuvres proches de l’oratorio, tels Le Château ...
Une Mimi idéale

Marianne Fiset, Mimi idéale

La Bohème L’Opéra de Montréal clôt la saison lyrique avec une nouvelle production de La Bohème, caractérisée par une distribution en grande partie québécoise. La mise en scène d’Alain Gauthier est simple, d’une grande lisibilité de lecture. Elle s’inscrit dans un moule classique se jouant des lieux communs et réussit à séduire par des mouvements de foule et réserve des plages d’intimité où évoluent les différents personnages. Pourtant, la direction d’acteurs ...
Des enregistrements radio du Met enfin sur CD !

Des enregistrements radio du Met enfin sur CD !

Le label Sony s’est lancé dans la réédition d’enregistrements jusqu’alors inédits des années 1940 à 1960 : des retransmissions radiophoniques des samedis après-midi du Metropolitan Opera ont été retravaillées et gravées à partir des archives sonores originales. La qualité sonore des sources n’étant pas irréprochable, il subsiste un léger bruit de fond en dépit d’un travail soigneux des ingénieurs et acousticiens, mais il participe à l’immersion dans un passé musical, avec ...
Le sacre des émotions

Tosca de Luc Bondy à la Scala, le sacre des émotions

Après New York et Munich, la Tosca de Luc Bondy s’essaye à la plus exigeante des scènes européennes : La Scala. Cette production très justement critiquée a été sauvée à Milan par une distribution exceptionnelle et un chef d’à peine trente ans. Il n’y a rien de tel que la Scala pour faire oublier les lacunes d’une production. Bien qu’elle soit réputée pour les humeurs du public, elles n’y sont pas si ...
La carte de visite de Fabio Armiliato

La carte de visite de Fabio Armiliato

À ceux qui se plaignent que les grandes voix n’existent plus, on aimerait rétorquer que les grandes voix, aujourd’hui, n’intéressent plus, ou plutôt ne passionnent plus. En effet, à une époque où les stars du lyrique sont des stylistes qui ont pour nom Bartoli, Kozena, Florez ou Jaroussky – pour ne citer qu’eux – il faut bien reconnaître que les bêtes de scène de l’opéra vériste ou du grand opéra ...
La Fiancée du Far West à Hollywood : le compte en banque de la fée !

La Fiancée du Far West à Hollywood : le compte en banque de la fée !

Excursion de Puccini au pays des cow-boys, la Fiancée du Far West ne s’est jamais imposée au répertoire des maisons d’opéra et reste une rareté. Si brillant dans Madame Butterfly et Turandot avec une évocation de l’Asie et de ses sortilèges, Puccini sert, pour le Metropolitan Opera de New York (création de luxe avec Caruso et Toscanini), l’ancêtre du Western Spaghetti ! Une évocation de l’Amérique, de la ruée vers l’or, ...
Bo-bo Bohème en forme de happening ?

Bo-bo Bohème en forme de happening à La Monnaie ?

Théâtre Royal de La Monnaie Pour les fêtes de fin d’année, La Monnaie de Bruxelles a abandonné les tragédies antiques et les drames shakespeariens, pour un tube du répertoire (mais un tube à la fin triste !) : La Bohème de Puccini ! Mais attention, pas une Bohème classique, mais une relecture par Andreas Homoki en provenance du Komisch Oper de Berlin ! Donc, adieux mansardes crasseuses et artistes maudits ! Le public découvre une clique ...
La Bohème, traditionnelle mais non sans intérêt

La Bohème à Charleroi, traditionnelle mais non sans intérêt

La politique de programmation de nos maisons d’opéra peut parfois prêter à sourire... En effet, La Bohème n’a pas été jouée à Liège depuis 2002. Si on peut se féliciter qu’un théâtre de province ait su patienter huit années sans programmer la meilleure "assurance-remplissage" lyrique, les mélomanes cherchent encore en vain la pertinence dans la programmation de cette production lorsqu’on constate que l’opéra de Liège propose son spectacle un mois ...
Une dramaturgie cinématographique

Une dramaturgie cinématographique pour Tosca

Malgré la profonde crise économique qui touche le domaine du spectacle et de la culture en Italie (beaucoup de théâtres ont dû réduire leur programmation), le Politeama de Catanzaro n’a pas renoncé à mettre en scène un des chefs-d’œuvre de Puccini faisant appel à un casting et à une mise en scène spectaculaire. La scène s’ouvre sur une très belle reproduction de l’église de Sant’Andrea della Valle à Rome, lieu de ...
Hui He bouleversante Madama Butterfly.

Hui He bouleversante Madama Butterfly

Quand au lever de rideau, une voiture arrive aux abords d’une place encombrée de petits commerces de fast food, de néons et d’affiches publicitaires, on perçoit quelques mouvements d’humeur d’un public déconcerté par l’image aussi éloignée de celle de la Madama Butterfly de nos parents. Quand au baisser de ce même rideau, la clameur triomphante du public s’élève, se mesure le chemin parcouru par le metteur en scène vénitien Damiano ...
En état de grâce

Zanetto et Suor Angelica en état de grâce à Rennes

Certaines versions concertantes se révèlent plus exaltantes et, paradoxalement, plus théâtrales, que nombre de présentations scéniques routinières ou faussement novatrices. Avouons-le, le diptyque proposé par l’opéra de Rennes nous a offert près de deux heures de frisson ininterrompu. La proximité des ouvrages est patente, par la chronologie, la subtilité harmonique et la généreuse inspiration mélodique, mais l’esprit diffère : Zanetto est un instantané d’indécision sentimentale qui s’apparente au théâtre d’Henry Bernstein, ...
Fêtes des voix pour un trois en un

Il Trittico à l’Opéra de Paris, fêtes des voix pour un trois en un

Il Trittico de Puccini, objet lyrique non identifié, trois opéras dissemblables qui pourtant ne peuvent se passer l’un l’autre, est très rarement monté dans son intégralité. Réunir les forces nécessaires - 37 rôles dont bien peu peuvent être tenus par le même interprète, un chœur mixte, un chœur d’enfants, un orchestre symphonique – est un tel tour de force qu’on comprend aisément que chacun des trois actes connaisse sa vie ...
Finalmente Scarpia !

Tosca à Berne : finalmente Scarpia !

Depuis la Tosca réalisée pour Maria Callas par Lucchino Visconti, rares sont les metteurs en scène qui ont pu donner une vision aussi claire du chef d’œuvre puccinien. Et pourtant, dans sa mise en scène, Anthony Pilavachi nous livre quelques images qui, sans s’éloigner de l’intrigue, offrent une lecture magnifiquement fouillée des personnages. Ainsi, si la figure de Tosca reste immuablement celle de l’actrice éperdument amoureuse de Mario Cavaradossi, le ...
Papillon épinglé

Papillon épinglé

Madama Butterfly Puccini a, de toute évidence, été attiré par l’exotisme : la Fanciulla del West, Turandot, Madama Butterfly sont des œuvres qui témoignent de l’air du temps : à la belle époque les arts et la littérature empruntent largement aux civilisations découvertes par les colonisateurs. Le musicien va donc «teinter» sa partition d’airs originaux japonais et accentuer en percussions métalliques son orchestration. Il aurait donc été facile de céder à la tentation ...
La Bohème en double détente

La Bohème en double détente

Chanter les grands opéras en français, c'est l'une des vocations du festival de Saint-Céré pour rendre accessible la portée théâtrale des ouvrages lyriques les plus anthologiques. Dans le cas de La Bohème, la traduction en français a eu très tôt valeur d'élargissement du genre. Dès 1898 (deux ans après la création à Turin), c'est Paul Ferrier qui a traduit le livret de Giacosa et Illica en français, pour que l'ouvrage ...
Le grand frisson joue les arlésiens

Le grand frisson joue les arlésiens à Orange

Tosca On aurait tant voulu le ressentir ce «grand frisson» propre aux soirées électrisantes! Car, objectivement, cette Tosca avait tout pour nous combler : des interprètes charismatiques, un jeune chef prometteur et le magique ciel provençal, inondé d’étoiles. Le résultat, s’il n’a rien de déshonorant, est pourtant plus que mitigé. Nadine Duffaut n’est pas en cause, loin de là. On sait la gageure de mettre en scène au théâtre antique, et quelque soit le ...
Kaufmann prophète en son pays

Jonas Kaufmann prophète en son pays

Tosca Scandaleuse dans l’automne new-yorkais, la nouvelle production confiée par trois grandes maisons à Luc Bondy n’est plus à Munich qu’une mise en scène semblant déjà éprouvée par une longue présence au répertoire : le soir de la première, l’accueil indifférent réservé au metteur en scène avait donné le ton. La popularité de l’œuvre et des interprètes principaux a sans doute suffi à contenter une bonne partie des spectateurs présents ; Luc Bondy, ...
La Fille de l’ouest : spaghetti sauce ketchup

La Fille de l’ouest à San Francisco : spaghetti sauce ketchup

La Fanciulla del West Secrètement attendu comme l’opéra qui forgera une nouvelle identité musicale américaine, La Fanciulla del West de Puccini, commande du Met de New York, est finalement resté seul en son genre et sporadiquement joué. Pour son centième anniversaire, l’Opéra de San Francisco met à l’honneur cette œuvre «locale» ancrée dans l’histoire californienne – La ruée vers l’or – où les noms de San Francisco, Sacramento et Wells Fargo ...