Mot-clef : Giacomo Puccini

Il Trittico au « Teatro comunale » de Modène

Il Trittico au « Teatro comunale » de Modène

Les occasions de voir Il trittico de Giacomo Puccini ne sont pas nombreuses, loin s’en faut, et on se réjouira de pouvoir visionner ce spectacle donné en février 2007 au Teatro Comunale de Modène. Autant la mise en scène de Cristina Pezzoli que les costumes de Giacomo Andrico, superbement filmés par la caméra de Loreena Kaufmann, méritent qu’on s’attarde sur ce très beau spectacle qui parvient, et le pari n’était ...
A la découverte de l’Opéra avec Maria Callas

A la découverte de l’Opéra avec Maria Callas

Didier Jeunesse « Il y a mille façons de chanter, compter, se trémousser » ; « mille façons de jouer, de s’initier à la grande musique, de frémir en entendant arriver le loup ou d’attendre le père Noël en chantant. » Les éditions Didier Jeunesse l’ont bien compris, la musique a toujours émerveillé les enfants. Mais pourquoi devrait-on ne les cantonner qu’aux comptines et autres chansonnettes ? Pourquoi, au contraire, ne pas les initier ...
Finalmente Gheorghiu !

La Rondine, finalmente Gheorghiu !

A l’évidence, Nicolas Joel possède un sens inné, certain des atmosphères. Après un Samson et Dalila violemment ancré dans l’exotisme peplum, néo-victorien, d’un Alma-Tadema (San Francisco, septembre 07... on en a parlé ailleurs), il nous offre ce soir une éblouissante (pour l’œil et pour l’oreille) Rondine, venue de Toulouse, qu’il transpose, et c’est très très bien ainsi, dans les années 20. Nous voici donc dans ces somptueux salons pseudo-mondains, légèrement désuets, ...
Au pied du Vésuve, Daniel Oren fait trembler Naples

Au pied du Vésuve, Daniel Oren fait trembler Naples

Teatro Giuseppe Verdi di Salerno « E avanti a lui tremava tutta Napoli! » (Et devant lui tout Naples tremblait !). Cette paraphrase de Tosca peut bien résumer l’atmosphère de la première représentation de l’opéra de Puccini, dirigée par Daniel Oren à la tète de l’orchestre du Théâtre Municipal Giuseppe Verdi de Salerne. Une production rendue spectaculaire par les harmoniques de He Hui, Piero Giuliacci et Renato Bruson. Tosca, l’un des plus grand ...
Turandot

Turandot au Liceu

Le DVD ici chroniqué témoigne du spectacle proposé au Gran Teatre del Liceu de Barcelone au mois de juillet 2005. Le compositeur offre au rôle titre, une soprano dramatique d’une grande intensité que Luana DeVol, sculpturale et glaciale à souhait, défend avec un talent remarquable. Le prince inconnu, Calaf, est incarné avec conviction par Franco Farina, au timbre impressionnant (bien que parfois limite dans les forte fortissimo) comme son physique d’ailleurs. ...
Comme Freni, inoubliable…

Karita Mattila comme Freni, inoubliable…

Manon Lescaut Juste deux ou trois Manon Lescaut locales depuis 1974 (pour ne pas remonter à Muzio, 1926… et ne mentionner que celles entendues : Leontyne Price, 1974, déconcertante, vocalement somptueuse ; Mirella Freni, 1983, fulgurante, inoubliable ; Pilar Lorengar, 1988, solide et mature). C’est Karita Mattila qui assure ce soir la relève... Et quelle relève ! Aplomb, humour, insouciance, souffrance, amour, désespoir, tout y est. S’il est permis de ne pas toujours apprécier à sa ...
Un conte de fées

Un conte de fées

Turandot version Renaud Doucet Le Volksoper propose depuis le 27 octobre une nouvelle production de Turandot. Disons d’emblée que sur le plan scénique cette production est une réussite. Nous avons vu ces dernières années tant de mises en scène transgressives, gratuitement scandaleuses, minimalistes, ou qui obligent à lire dix pages du programme pour comprendre le propos caché du metteur en scène, que cette Turandot est un plaisir à déguster sans arrière-pensées. ...
La victoire de Puccini sur la contestation

La victoire de Puccini sur la contestation

Turandot Devant le fond de scène tendu d’un drap noir, quelques estrades, quelques sièges forment le décor unique de cette insolite Turandot. Suivie par les éclairages crus, blancs ou bleu-nuit d’Andrea Anfossi, une nacelle métallique descend des cintres. A son bord, vêtu d’un smoking et d’une chemise blanche, un personnage s’adresse à la salle en chantant : « Popolo di Pékino ! ». Malgré son exhortation, nous ne sommes pas en Chine, mais ...
Eclatant Puccini

Eclatant Puccini

Madame Butterfly La salle est plongée dans l’obscurité, le rideau n’est pas encore levé lorsque, clairs et sonores, les premiers accords de Madame Butterfly jaillissent, impétueux, du silence qui les contenait. Ouverture franche qui saisit le public pour ne plus le lâcher une mesure jusqu’au dernier accord étouffé, comme happé par le silence dramatique qui reprend ses droits, ensevelissant la pauvre Cio-Cio-San poignardée par son espérance trompée, que le rideau sans ...
La Bohème festival de Bregenz

La Bohème au Festival de Bregenz

Si les Scènes d’une vie de Bohème se déroulent dans le Paris de la fin du XIXe siècle, la mise en scène conçue par Richard Jones et Antony McDonald ne retient de la capitale française que quelques éléments épars comme un fameux cendrier publicitaire, une carte postale géante et deux agents de police en tenue d’époque. Pour le reste, le dénuement relatif de la conception scénique se veut de tous les ...
Du craquement d’une allumette à l’embrasement d’une nonne

Du craquement d’une allumette à l’embrasement d’une nonne

Il Tabarro & Suor Angelica L’Opéra de Montréal a misé, pour ouvrir la nouvelle saison lyrique, sur deux œuvres lapidaires d’un dramatisme éprouvant. Les difficultés financières qui minent la maison, – rappelons le départ précipité des directeurs artistique et général, respectivement Bernard Labadie et David Moss, et le remerciement de nombreux employés en vue d’une restructuration, – n’ont en aucun cas entaché le spectacle d’une très belle tenue et sans compromis. ...
Ola pour Jean-François Lapointe

Ola pour Jean-François Lapointe

Festival d’été de Québec 2006 Soirée lumineuse au Grand Théâtre de Québec et concert d’été festif avec deux chanteurs québécois qui ont su empoigner la salle Louis-Fréchette, remplie à craquer ! Le baryton Jean-François Lapointe mérite tous nos éloges. Il est à l’aise dans l’opéra italien et excellent comédien dans le «Largo al Factotum» du Barbiere di Siviglia de Rossini, joué en pleine «forme physique et athlétique» et chaudement applaudi par le ...
La revanche de Liù

La revanche de Liù

Turandot On pourrait tout autant définir Turandot comme un chef-d’œuvre de l’opéra vériste que comme la difficulté faite opéra. La dernière œuvre lyrique de Puccini étant parsemée d’écueils qu’il appartient à la production d’un tel opéra d’éviter. L’exercice est réussi avec brio par l’Opéra de Marseille. En effet, les décors et la scénographie n’ont rien de la Chine de carte postale mais dessinent un travail stylisé tandis que les déplacements de ...
Les débuts de Plácido Domingo en Edgar

Les débuts de Plácido Domingo en Edgar

Deuxième opéra de Giacomo Puccini, Edgar reste une œuvre mal aimée. Il faut reconnaître qu’en dépit de ses qualités musicales, l’œuvre est plus que bancale. Le plus gros problème reste une histoire peu convaincante basée sur un livret abracadabrantesque. Après la réussite du Villi, le librettiste Ferdinando Fontana proposa à Puccini de tirer un opéra d’une pièce de Musset : La Coupe et les Lèvres. Cette pièce mal ficelée mais ...
Apologie du machisme

Turandot à Zurich, ou l’apologie du machisme

Dans cette fable fantastique de Giacomo Puccini, la légende de Turandot sublime l’être transformé par l’amour. Pour venger une aïeule abusée, la princesse Turandot refuse de céder à la passion amoureuse. Pour se défendre des tentations, elle imagine un supplice. Elle n’appartiendra qu’à l’homme qui résoudra ses trois énigmes. Sinon, le soupirant sera décapité. Calaf, ébloui par la beauté étincelante de la princesse défie le sort. Dans sa course à ...
Celui qui n’a rien à faire au Japon (et encore moins à Tours)

Celui qui n’a rien à faire au Japon (et encore moins à Tours)

Madame Butterfly Reprise d’une production de 2001, dont il ne subsiste comme protagoniste que Sophie Fournier en Cio-Cio-San, cette Madame Butterfly est d’un niveau très appréciable, plus du point de vue théâtral que musical. La mise en scène s’aide de lumières savantes, utilisant le contre-jour comme la division de la scène en deux parties distinctes ; d’une part, il y a ce qui nous est donné à voir directement, et derrière les ...
Intégrale Beniamino Gigli, volume 11

Intégrale Beniamino Gigli, volume 11

La firme Naxos publie le onzième volume de la collection consacrée aux enregistrements de Beniamino Gigli ne faisant pas partie d’intégrales. Nous en arrivons aux années de guerre (1941-1943) durant lesquelles les prestations du ténor se trouvaient principalement confinées en Italie, années qu’il qualifie dans ses mémoires de « six ans d’immobilité et de relatif isolement ». On trouve un peu de tout dans les pièces présentées : le lamento de Federico de l’Arlesiana de ...
Rêve américain  au pays du Soleil levant.

Madama Butterfly à Montréal, rêve américain au pays du Soleil levant.

Madama Butterfly est l’ultime collaboration de Giacomo Puccini avec les librettistes Giuseppe Giacosa et Luigi Illica. Après La Bohème et Tosca, la triade vériste se referme sur une œuvre lacrymogène par excellence. Quoi de plus émouvant que de suivre les petits pas saccadés de cette Mimi orientale, pure et inoffensive, de l’ordre des éphémères, bientôt confinée à son seul pavillon et abandonnée de tous ! Cio-Cio-San, où si l’on préfère Madama ...
Turandot

Turandot version Luciano Berio par Valery Gergiev

Capté sur le vif au Festival de Salzburg en 2002, cette version est l’une des premières réalisations de Turandot portées à la scène, munie du dernier acte complété par Luciano Berio en 2001. Ladite version, écrite plusieurs décades après celle, également posthume, qu’avait signée le vériste, élève et ami du compositeur Franco Alfano, célèbre le drame puccinien dans un langage orchestral résolument moderne. Comme le rappelle Gabriele Schnaut – qui ...
Flamboiements niçois d’une Turandot sonorisée

Flamboiements niçois d’une Turandot sonorisée

Fin de saison scintillante pour l’Opéra de Nice. Plus précisément pour les ressources locales de l’institution : son directeur, Paul-Emile Fourny, l’orchestre philharmonique de Nice dirigé par son chef Marco Guidarini, les chœurs (étoffés), le ballet de l’Opéra, renouvelaient, ces 17 et 18 juin, le projet populaire d’opéra sonorisé, initié l’an dernier avec Carmen dans ce même Palais Nikaia, qui est pour les niçois ce que le palais omnisports de Bercy ...
Natalie Dessay : tout simplement sublime

Premier concert de Natalie Dessay au Québec : tout simplement sublime

Concert-bénéfice de l’Opéra de Montréal Le Mai montréalais s’annonce résolument vocal. Mais avant de se laisser emporter dans le tourbillon du Concours, les amoureux de la voix se sont donnés rendez-vous dimanche 8 mai, pour assister au premier concert de Natalie Dessay en terre québécoise. Ils étaient venus nombreux saluer la plus illustre des sopranos françaises. L’accueil fut plus que chaleureux, au diapason de la soprano et à l’aune du talent ...
Les rapports en déséquilibre

Tosca à Rouen, les rapports en déséquilibre

Cette nouvelle Tosca, en coproduction avec le Grand Théâtre de la ville de Luxembourg, nous permet d’entendre de jeunes voix qui ne manquent pas d’intérêt, et dont il faudra suivre à l’avenir la carrière. Le soprano belge Hélène Bernardy, avec une voix généreuse, bien conduite et à l’aise sur toute la tessiture de ce rôle exigeant, s’investit éperdument dans un rôle où le drame, inexorable, s’accomplit d’instant en instant. La ...
Mimi, en toute simplicité.

Mimi à Tours, en toute simplicité

La Bohème de Puccini Le metteur en scène Gilles Bouillon, directeur du Centre Dramatique Régional de Tours, ouvrait la saison lyrique avec une reprise de Don Giovanni de Mozart sous la direction musicale du directeur du Grand-Théâtre, Jean-Yves Ossonce. Il la referme avec La Bohème, grand mélodrame puccinien, sous la baguette de Bruno Ferrandis. Cette nouvelle co-production entre les théâtres lyriques de Tours et de Reims (grâce au Conseil Général d’Indre-et-Loire, ...
Heurs et malheurs de Tosca

Heurs et malheurs de Tosca

Giacomo Puccini C’est une Tosca pour le moins peu commune que celle qui vient de quitter les planches de l’opéra de Montpellier. Et pourtant … Il ne s’agit pas d’une mise en scène avant-gardiste ni d’une relecture de la partition, mais d’une représentation très classique du cinquième opéra de Puccini. En effet, c’est dans des costumes qui respectent l’époque, un décor simple et majestueux qu’évoluent deux distributions alternées, la mise en ...
L’Europe galante

L’Europe galante

Puccini, La Rondine Accentuant l’élégance parisienne de cette Rondine, Nicolas Joël a placé sa mise en scène sous le signe de la somptuosité, opposant décors Art Nouveau et robes hautes des années folles, les silhouettes droites soulignées par de grandes colonnes contrastant avec les fresques à la Mucha d’Ezio Frigerio et ses superbes verrières. Un Paris très Morand, élégant, superficiel et railleur pour une Traviata des années 20, qui, au lieu ...
La force d’un destin

La force d’un destin

Si, comme le prétend (en 1956) le musicologue américain J. Kerman, Tosca n’est qu’un « petit mélo miteux » dont la facture musicale serait « d’une banalité de café chantant », autant le dire tout de suite, le public, depuis maintenant un siècle bien sonné, ne se lasse pas de ce mélo-là et se plaît encore à chanter, certes le plus souvent dans le style Barbier de Belleville, qui dans sa salle de bains, ...
Cio-Cio-San, fidèle à elle-même, tout simplement…

Cio-Cio-San, fidèle à elle-même, tout simplement…

Madame Butterfly « Butterfly, opéra diabétique, le résultat d’un incident », tel fut le titre de la presse au lendemain de la première alors que son compositeur, au même instant écrivait, « Ma Butterfly reste comme elle est : l’opéra le plus senti et le plus expressif que j’aie jamais conçu. Vous allez voir, à la fin je gagnerai… ». Etrange paradoxe des impressions ressenties… mais le maître avait raison. Bien que la première de Madama ...
Leoš Janácek - Giacomo Puccini

Leoš Janácek – Giacomo Puccini au Deutsche Oper

La grande nouveauté en ce début d’année pour les opéras de la ville réunifiée de Berlin, trois scènes lyriques officielles héritées du temps de la division de la ville et ayant depuis lors fonctionnées comme de véritables maisons d’opéra avec leur troupe, leur orchestre, leur chœur et leur administration propres, c’est la nomination du premier Directeur Général, poste créé pour gérer le défit qui consiste à garder les trois maisons ...
La Bohème. On n’échappe pas à Puccini

La Bohème. On n’échappe pas à Puccini

L’enregistrement de La Bohème est suivi d’un Bonus où Franco Zeffirelli éclaire sa conception de la mise en scène de l’opéra en général et de celui-ci en particulier : jeunesse, passions, déceptions, tragédies et cet irrépressible besoin d’aimer, de vivre et d’espérer (…) constituent le cœur de ce merveilleux joyau. Certains noteront-ils le manque d’audace ? Le manque de surprise, d’innovation? Il leur répond par avance jugeant, avec une modeste pertinence, sa mise en ...
Il était une fois en Italie…

Il était une fois en Italie…

« Il Signor Bruschino » de Rossini et « Gianni Schicchi » à l'Opéra de Lausanne L’Opéra de Lausanne a auguré sa saison 2004-2005 avec un diptyque pleinement original. En effet, deux ouvrages italiens issus d’époques différentes se sont succédé pour former une seule et même soirée à l’opéra. Une heure et un quart de Rossini avant une petite heure de Puccini, la recette peut sembler hardie. Et pourtant, les maîtresses ...