Mot-clef : Giuseppe Verdi

A Gstaad, Angela Gheorghiu en diva assoluta

A Gstaad, Angela Gheorghiu en diva assoluta

Avec l’énigmatique et bref communiqué du Gstaad Menuhin Festival annonçant « pour des raisons artistiques, la soprano Angela Gheorghiu remplacera la cantatrice Anja Harteros », le concert originalement prévu de longue date n’a aucunement déçu le public. Bien au contraire ! « Donnez-moi un point d'appui, et avec mon levier, je soulèverai le Monde » affirmait Archimède. Donnez-moi un chef d’orchestre et je soulèverai le public aurait pu dire la soprano ...
RIGOLETTO007

Le retour de Rigoletto aux Soirées lyriques de Sanxay

Pour sa 17e édition, les Soirées lyriques de Sanxay renouent avec Rigoletto, qui leur avait porté chance lors de la création du festival en 2000, et invitent un habitué des lieux, le ténor coréen Rudy Park, pour un récital d’airs d’opéras italiens et français ; une manière de mesurer le chemin parcouru pour cette manifestation devenue le troisième festival lyrique de l’hexagone. Loin de la mode des opéras en plein air, qui ...
Ermonela Jaho double la mise dans la Traviata des Chorégies d’Orange

Ermonela Jaho double la mise dans la Traviata des Chorégies d’Orange

Remplaçant au pied levé Diana Damrau initialement prévue dans cette Traviata, Ermonela Jaho retrouve les Chorégies d'Orange pour la seconde fois en l'espace de quelques semaines (après Madama Butterfly). Sans atteindre des sommets de hardiesse et d'imagination, la mise en scène de Louis Désiré résout la difficile équation d'une scène à la fois très large et peu profonde. La vie de Violetta se résume d'un seul coup d'œil, de jardin à ...
À Verbier, l’immense Falstaff de Bryn Terfel

À Verbier, l’immense Falstaff de Bryn Terfel

Grâce à une splendide direction d’orchestre, des solistes concernés et une mise en espace intelligente, le Festival de Verbier signe avec ce Falstaff de Giuseppe Verdi, l’une des plus audacieuses et réussies productions d’opéra jamais montées sur leur scène. Quand on sait l’investissement artistique nécessaire à une production d’opéra, avec ses solistes, son orchestre, son chef d’orchestre, ses décors, ses costumes et sa mise en scène, on mesure combien il est ...
Aida

Andrea Bocelli, un encore superbe Radamès

Malgré le sentiment d’aspect résolument commercial que peut laisser au lyricomane sceptique un enregistrement d’Aïda de Giuseppe Verdi avec une distribution comprenant le ténor Andrea Bocelli, l’un des plus contestés chanteur actuel de l’art lyrique, le résultat s’avère pourtant très convaincant. Encore un enregistrement d’Aïda de Giuseppe Verdi. Une autre Aïda sur les quelques centaines de versions qui jalonnent la discographie de cette œuvre. Et à chaque fois, on se dit ...
boccanegra scala2

A la Scala, tradition et modernité au chevet de Simon Boccanegra

Beau spectacle que ce Simon Boccanegra de retour sur les plateaux de la Scala en coproduction avec la Staatsoper Unter den Linden de Berlin. Déjà présenté une première fois en 2010, cet opéra revient aujourd’hui sous la baguette experte de Myung-Whun Chung. Il s’agit d’ailleurs du premier Verdi à la Scala pour le chef d’orchestre coréen, très attendu en 2017 pour son rendez-vous avec Don Carlo. Étonnant dans son traditionalisme, ...
Foscari

I due Foscari avec Plácido Domingo en DVD

Luxueusement distribué, cet opéra de jeunesse de Verdi n’en est pas moins un des plus faibles du grand compositeur italien. L’indéniable beauté plastique des tableaux peine décidément à donner vie à un spectacle desservi à la fois par la médiocrité du livret et par une musique qui, à ce stade de la carrière de Verdi, n’en finit pas de se chercher. Importé de Los Angeles où il fut créé en 2012, ...
Du lundi 13 juin 2016 au samedi 16 juillet 2016

Aida par Olivier Py : magistrale leçon d’Histoire en or massif

La mise en scène qu'Olivier Py a conçue en 2013 pour Aida sort grandie d'une reprise pourtant malmenée par une distribution hétérogène et une direction musicale désordonnée. On a beaucoup écrit sur le retour, après 50 ans d'absence à l'Opéra de Paris, de cette Aida confiée à Olivier Py au cours du trimestre probablement le plus chargé de sa vie (la veille Alceste, le lendemain Dialogues des carmélites). On a surtout ...
Falstaff.02

A Genève, Falstaff dans la grisaille

Pour son ultime spectacle de la saison, le Grand Théâtre de Genève offre un Falstaff de Giuseppe Verdi vocalement et musicalement de bonne facture toutefois dans un environnement scénique quelque peu inadapté. Dans la scène finale de Falstaff, Giuseppe Verdi envoie un ultime message ironique à la société en faisant dire à son héros : « Tutto nel mondo è burla » (Tout dans le monde n’est que farce). C’est la ...
A ONR_DONCARLO_photoKlaraBeck_2275

Très sombre Don Carlo à Strasbourg

La saison de l’Opéra national du Rhin se clôt en apothéose avec Don Carlo de Verdi. Une distribution d’un niveau extrêmement relevé et une direction d’une constante théâtralité conduisent au succès public un spectacle à peine amoindri in extremis par la relecture en contresens de Robert Carsen. Pendant les trois-quarts de la soirée, le metteur en scène canadien propose une mise en scène d’une étonnante sagesse et d’une inhabituelle littéralité. ...
Formidable Traviata de Sonya Yoncheva à l’Opéra Bastille

Formidable Traviata de Sonya Yoncheva à l’Opéra Bastille

Il existe parfois des circonstances heureuses, comme par exemple de devoir reculer une représentation de La Traviata pour cause de grêve, et d'assister ainsi à la première in loco de la merveilleuse Sonya Yoncheva ! En effet, la soprano avait dû déclarer forfait lors des premières représentations suite au décès de son père, puis les mouvements sociaux ont engendré une version de concert avec une titulaire de dernière minute. Enfin, après ces ...
0BB7CA5B41-w-737

Macbeth selon Olivier Py : dictature mode d’emploi

Pour Macbeth, qui marque ses débuts à Bâle, Olivier Py déroule le somptueux tapis noir qu'il tisse année après année sur les scènes lyriques avec Pierre-André Weitz.  Olivier Py raconte toujours la même histoire. Celle du Sexe et de la Mort, alpha et oméga de presque tous les livrets d'opéra. C'est d'ailleurs à l'Opéra que, cadré par les partitions, il est à son meilleur. Ferveur et engagement intacts, imparable intelligence de ...

Andrea Bocelli est-il un artiste ?

Andrea Bocelli. Un sujet qui, au simple énoncé de son nom soulève la polémique. Depuis des années, les gazettes se déchaînent sur la légitimation du ténor toscan dans le landerneau de l’art lyrique. Le crime de lèse-majesté que les réactionnaires de la musique classique ne supportent pas se nicherait-il dans l’énorme succès commercial du ténor ? Parce que les chiffres sont éloquents. Avec plus de 150 millions d’albums vendus, Bocelli caracole ...
À Munich, Piotr Beczała est le roi du Bal masqué

À Munich, Piotr Beczała est le roi du Bal masqué

Anja Harteros vous manque, ce Bal masqué n'est pas tout à fait dépeuplé : dans une mise en scène trop sage, Piotr Beczała triomphe. On accuse volontiers les metteurs en scène de tous les maux, mais il faut bien dire que les librettistes du XIXe siècle ne leur rendent pas toujours la tâche facile : Olivier Py s'était admirablement tiré de l'impossible Trouvère (avec Jonas Kaufmann, en 2013) en en faisant un ...
15_08_07_SCALA_SAIMIR_PIGRU__c__Paul_Scala5

Saimir Pirgu dans l’intimité du Châtelet

Entendre des tubes de l'opéra italien et français par l'un des meilleurs ténors du monde dans l'intimité du foyer du Châtelet, tel était le programme de la soirée avec Saimir Pirgu. Un régal pour les lyricomanes... et pour les autres. Pour entendre ses airs favoris de ténor dans d'excellentes conditions, il y a les enregistrements mythiques d'autrefois, les grands récitals aux places coûteuses et recherchées des ténors dans la force de l'âge, et ...
????????????????????????????????????

Vocalité et spiritualité avec le Requiem de Verdi à Luxembourg

Plateau quelque peu inégal pour une interprétation surtout dominée par le chœur et l’orchestre. La vision spirituelle de la partition l’emporte sur sa composante théâtrale. C’est par le choix du Requiem de Verdi que la Philharmonie de Luxembourg a choisi d’inaugurer cette année le traditionnel week-end pascal. Choix largement assumé par Gustavo Gimeno et l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg, dont les options prises contribuent fortement à accentuer la spiritualité d’une œuvre due ...
vraie traviata

The Real Traviata

A new biography, rich in detail, at times somewhat dense, which aims to tell us everything about the woman who was, in her time (the era of Lola Montez, Cora Pearl, or La Paîva, of Céleste Mogador or Alice Ozy), one of the most famous of the great courtesans, one of the most brilliant, most celebrated, most courted, and most publicized of the demi-mondaines of 1840’s Paris: Marie Duplessis. René Weis ...
pirgu saimir

Un récital bien décevant de Saimir Pirgu

Ce disque banal et passe-partout déçoit d'autant plus qu'on attendait beaucoup de Saimir Pirgu. On avait beaucoup aimé l'entretien que nous avait accordé le beau Saimir Pirgu en 2013, on avait découvert à cette occasion une personnalité charmeuse, attachante, intelligente, et passionnée par la musique. On avait également apprécié les fois où on l'avait entendu sur scène et on garde par exemple un excellent souvenir de son Rinuccio dans Il trittico à l'Opéra Bastille. ...
01_Il Trovatore © Simon Gosselin

West Side Trovatore au Grand-Théâtre de Luxembourg

Située à notre époque dans un camp de Roms, l’intrigue du Trouvère de Verdi survivra sans doute à cette énième transposition. Plateau homogène pour une mise en scène contestable mais parfaitement stimulante. Coproduit avec l’Opéra de Lille, le Théâtre de Caen et les Théâtres de la Ville de Luxembourg, le spectacle conçu par Richard Brunel et Catherine Ailloud-Nicolas ne manque pas d’intérêt. Transposé dans un univers contemporain des plus sombres, au ...
vraie traviata

La vraie Traviata

Nouvelle biographie, dense et foisonnante, parfois légèrement touffue, qui nous veut tout relater, de celle qui fut en son temps (celui de Lola Montez, Cora Pearl ou la Païva, celui de Céleste Mogador, d’Alice Ozy) l’une de ces célèbres grandes cocottes, l’une de ces demi-mondaines les plus brillantes, les plus éminentes, les plus horizontales, les plus en vue du Paris des années 1840 : Marie Duplessis. René Weis retrace et détaille ...

À Genève, un Destin sans Force

Disparu de la scène genevoise depuis mai 1979, l’opéra de Giuseppe Verdi La Forza del Destino revient dans une version concertante où le manque évident de préparation se fait sentir dès l’ouverture, avec un Orchestre de la Suisse Romande n’apportant pas le support espéré aux chanteurs parce que dirigé par la baguette terriblement imprécise de Paolo Arrivabeni. La Forza del Destino de Giuseppe Verdi est une œuvre grandiose dont l’intrigue est ...
Otellotitre

Otello à Montréal dominé par Aris Argiris

Otello et Desdemona ne comblent pas les attentes tandis que le Iago d'Aris Argiris domine le plateau vocal. Dès le lever du rideau, la tempête orchestrale agit comme un agent aveugle sorti des profondeurs de la mer. L'émulsion filmique qui se déchaîne sous nos yeux, laisse présager le drame qui va terrasser le couple principal. Ce souffle impétueux de la nature - des lames d'eau inondent les personnages sur scène - se ...
scala rigoletto

A Milan, l’émotion se nomme Leo Nucci

Il en est ainsi des « grandes maisons », quoi qu’elles fassent, quand bien même leurs prestations peuvent sembler passéistes, éculées, vieillottes, elles dégagent une noblesse du spectacle à nulle autres pareilles. C’est la marque de La Scala de Milan et du formidable Rigoletto de Giuseppe Verdi qu’elle offre à ses passionnés avec en prime un Leo Nucci émouvant aux larmes. Nous sommes au second acte, Gilda (Nadine Sierra) avoue son ...
A18A2591

A Genève, La Traviata pour tous ?

Malgré des limites interprétatives, l’association OPERAMI offre une production des plus honnêtes de La Traviata de Giuseppe Verdi. Dans sa présentation, l’association clame « pour que l’opéra soit accessible à tous ». Si, à notre avis, l’opéra est accessible à tous ceux qui le désirent, il faut bien reconnaître que ce spectacle reste souvent un luxe pour beaucoup. Peut-être que le message d’Operami se veut alors dirigé vers ces nombreux amateurs ...

Les héritiers de Verdi en passe de verrouiller l’accès à de précieux documents

L’inquiétude monte en Italie à propos du sort de milliers d’inestimables documents laissés par Giuseppe Verdi, partitions et notes préparatoires. Les quatre héritiers survivants du compositeur auraient enfermé en lieu sûr plus de 4000 pages de notes préparatoires écrites par Verdi, notamment pour La Traviata et Rigoletto et en interdiraient l’accès aux chercheurs et musicologues.
© Bernd Uhlig

À Berlin, une Traviata sans entracte et sans entrain

Beaucoup de grandes maisons préfèrent jouer les grands classiques indéfiniment dans des productions peu stimulantes mais amorties, pour concentrer leurs efforts sur des projets plus originaux qui font parler d'elles. La Staatsoper Berlin, toujours dans son domicile provisoire au Schiller-Theater (jusqu'en octobre 2017 au moins), avait à son répertoire une production très correcte de 2003, celle créée à Aix par Peter Mussbach (1 DVD Bel Air) ; elle ose pourtant une ...
Traviata (Strasbourg15)_8

Patrizia Ciofi, une Traviata toujours poignante

En programmant le tube de Giuseppe Verdi pour les fêtes de fin d’année, l’Opéra national du Rhin joue la sécurité tout en offrant à Patrizia Ciofi un écrin rassurant pour l’une de ses dernières (voire sa toute dernière) apparitions en Violetta. D’évidence, cette Traviata s’est construite autour et pour « la » Ciofi. En toute logique, Vincent Boussard en fait amoureusement le centre de sa mise en scène, se contentant d’accompagner et ...
Capture d’écran 2015-11-26 à 17.52.26

A Toulouse, Ludovic Tézier illumine un Rigoletto très classique

Reprise du très "classique" Rigoletto de Nicolas Joel au Théâtre du Capitole de Toulouse. Les qualités du plateau vocal rattrapent en grande partie les conventions de la mise en scène et la direction enthousiaste et désordonnée de Daniel Oren. Habillé à la mode "Renaissance" par un Nicolas Joël alors directeur du Théâtre du Capitole, ce Rigoletto est une valeur sûre. Évidemment, le réalisme et la convention des toiles peintes vouent aux ...
_DSC6044

La Traviata résiste à l’Opéra de Nice

En confiant pour l'ouverture de sa troisième et déjà ultime saison La Traviata à Pascale-Sabine Chevroton, Marc Adam creuse son sillon d'une programmation subtile, où choix des œuvres comme des metteurs en scène apportent de précieux éléments de réponse quant au vieux combat entre tradition et modernité. La Traviata est un mythe. C'est une évidence qui saute encore aux yeux dans un Opéra de Nice bourré à craquer, tous âges confondus. ...
AIDA-Teatro Regio di Torino

A Turin, Amneris sauve Aïda de l’ennui

Dans une production sans grande inventivité théâtrale, l’extraordinaire prestation de la mezzo soprano Anita Rachvelishvili sauve Aïda de Giuseppe Verdi d’un ennui programmé. Quand dans la scène du Nil, Marco Berti (Radamès) retrouve Aïda, il beugle à tous vents un tonitruant « Pur ti riveggo, mia dolce Aïda… » faisant sursauter la moitié de la salle qui venait à peine de s’assoupir à nouveau après un « O patria ! o ...