Mot-clef : Giuseppe Verdi

Nabucco@Opéra national de Lorraine (9bis)

Nabucco à Nancy sauvé par Abigaille

Malgré deux défections successives pour le rôle phare d’Abigaille, Nancy présente un Nabucco accompli… du moins vocalement. Décidément, l’Opéra national de Lorraine joue de malchance avec Verdi. On se souvient encore d’un Otello fortement handicapé par l’angine de son ténor. Cette fois, c’est pour la distribution du rôle essentiel d’Abigaille dans Nabucco que les difficultés se sont présentées. Initialement prévue mais souffrante, Silvana Dussmann s’est vue dans un premier temps remplacée ...
otello

Gregory Kunde, l’aujourd’hui Otello de référence

Malgré une mise en scène sans force évocatrice, des costumes et des décors laids, la direction de Gianandrea Noseda galvanise un impressionnant plateau vocal dans un Otello de Verdi de feu à Turin. Gregory Kunde entre dans le cercle envié des ténors verdiens. Quand Gianandrea Noseda lève sa baguette sur les premières mesures de l’ouverture de l’Otello de Verdi, le vent et la tempête jaillissent immédiatement de la fosse. Des mesures ...
Trovatore

L’assommant Trovatore de Tcherniakov

En DVD, Il Trovatore dans une mise en scène inopérante de Dmitri Tcherniakov  avec  Marc Minkowski à la baguette. Dommage pour la formidable Azucena de Sylvie Brunet-Grupposo Traumatisés par les événements vécus pendant leur jeunesse, Leonora, Manrico, le comte de Luna et Ferrando se retrouvent dans le bel appartement bourgeois d’Azucena, laquelle a convoqué ses comparses afin de faire le point sur le passé. Au cours d’une séance de jeux de rôle ...
nabucco-montreal1

A Montréal, Nabucco au temps du Risorgimento

Nabucco est à l'Opéra de Montréal avec un choeur et un orchestre en pleine forme, dans une coproduction avec le Washington National Opera, le Minnesota Opera et l'Opera Philadelphia. De Jérusalem à Milan, du Temple de Salomon à la scène scaligère, Nabucco fut sans doute la première manifestation artistique d'importance associée au Risorgimento italien. Aux cris de Viva V.E.R.D.I. pour Viva Vittorio Emanuele Re D'Italia, répond une oeuvre forte, dont le ...
noseda geneve

La beauté intérieure de Diana Damrau et de Gianandrea Noseda

A Genève, pour l’ouverture de sa saison, l’Orchestre de la Suisse Romande s’est offert une soirée inoubliable. Inoubliable de beauté. La beauté vocale d’une Diana Damrau en très grande forme. La beauté d’une direction d’orchestre d’exception avec un Gianandrea Noseda investi dans la musique et investissant l’entier de sa personne pour sublimer les pages de Giuseppe Verdi, de Richard Strauss et d’Igor Stravinski. Et la beauté intérieure du chef italien ...
geneve rigoletto

A Genève, Rigoletto ou la défaite de la femme

Pendant l’ouverture, le rideau s’entrouvre et Rigoletto, en clown triste, apparaît tirant à lui un linceul. Il lève le drap et, dans un rire sarcastique brandit la poupée gonflable que le suaire contenait. La scène alors se découvre sur l’arène et les gradins d’un cirque rouge sang où la fête se déchaine. Dans un rythme endiablé, des acrobates (formidables) sautent, cabriolent, jaillissent devant une foule de bourgeois blasés et envinés. ...
Don-Carlo-(Verbier).02w

A Verbier, Harding fâché avec l’Italie

Disons-le d’emblée : Daniel Harding n’est pas un chef pour l’opéra italien. Son bagage est vide de l’italianité que Puccini réclame, et de la dramaticité des latins pour que la musique de Don Carlo soulève l’émotion. Pourtant, le Verbier Festival avait mis les petits plats dans les grands pour rendre ce concert inoubliable. Dans le paquet cadeau, le Verbier Festival Orchestra au grand complet, tous les membres du Collegiate Chorale et ...
LA TRAVIATA. Opera National de Paris

La Traviata à l’Opéra de Paris, Diana Damrau impériale

Pour sa 432ème représentation, l'Opéra National de Paris met en scène La Traviata, un des classiques du mélodrame italien. Le livret de Piave peint des portraits de la vie quotidienne avec un regard insistant sur l'aspect psychologique des personnages représentés. Leurs états d'âme et leurs émotions sont le moteur de l'intrigue et de la dramaturgie sonore qui mêle le tragique et le sublime. Les sentiments exacerbés de l'amour, de la ...
Aida

Aida mis en scène à Vérone par La Fura dels Baus

Réputé pour ses productions classiques et généralement routinières, le festival de Vérone s’est pour une fois risqué dans la mise en scène d’avant-garde. Dans un souci de célébrer son propre centenaire, ainsi que le bicentenaire de la naissance de Verdi, l’édition 2013 du festival a ainsi demandé à La Fura dels Baus de relooker une des œuvres les plus emblématiques de son répertoire. Les arènes de Vérone sans Aida et ...
Verdi, Simon Boccanegra, photo 2, par Stofleth

Un Simon Boccanegra bienvenu par David Bösch

Ce Simon Boccanegra II induit un rappel immédiat : oui, un Simon Boccanegra I existe, que seuls les musicologues connaissent via la partition. Mais musiciens et spectateurs l’ignorent ; après quatre décennies à hanter les salles de spectacles, le rédacteur de ces lignes ne fait pas exception, qui n’en a jamais assisté à une seule production. En France, la fameuse mise-en-scène que, en 1978, à l’Opéra Garnier, réalisa Giorgio Strehler (avec Piero ...
rigoletto

Fin de saison réussie avec Rigoletto à Rennes

L’Opéra de Rennes, connu pour l’originalité de sa programmation, a toutefois pris l’habitude de terminer chaque saison avec un pilier du répertoire lyrique. C’est Rigoletto qui est à l’affiche cette année, dans une production de l’Opéra de Monte-Carlo créée en 2011. Dans des décors de Rudy Sabounghi qui illustrent l’enfermement des personnages, Jean-Louis Grinda signe une mise en scène des plus conventionnelles - si l’on fait abstraction de la transposition à ...
FALSTAFF Opéra de Tours - mai 2014 © François Berthon

Lionel Lhote, Pancione de grande classe à Tours

A la grandeur tragique de Bérénice succède la fantaisie douce-amère de Falstaff, point final d’une saison d’opéra tourangelle particulièrement éclectique. La production, signée par l’inévitable Gilles Bouillon, a été créée en mars 2007. Avouons-le, le metteur en scène nous a offert des partitions plus abouties ; ici, il se contente d’illustrer l’ouvrage, dans un cadre épuré, en ne reculant pas devant certains effets faciles. Il en résulte toutefois un spectacle ...
Harmonica_069.NEF

Le Printemps du Nouveau Monde à Besançon

Le programme avait de quoi attirer un public avide de curiosités : c'est la géographie qui relie une partie des auteurs représentés ce soir. Mis à part une introduction venue d'Italie, tous appartiennent au Nouveau Monde. Dans la thématique printanière voulue par le titre du concert, entendre les deux premières Saisons de Verdi est une aubaine à ne pas rater. Issues du troisième acte des Vêpres Siciliennes, ces « Quatre Saisons » y ...
transform.php

La Traviata d’Aix ne fait pas son âge à Berlin

Mais qu’est-ce qui a donné à Peter Mussbach une idée pareille ? Une Traviata vue de l’intérieur d’une voiture roulant sous la pluie, avec en prime le va-et-vient d’un essuie-glace géant !! Afin de réaliser cette très singulière proposition scénique, la totalité du cadre de scène est tendue d’un tulle-écran qui va distancier l’action des spectateurs du Schiller Theater, tous embarqués comme un seul homme dans l’immense véhicule. Radical mais ...
verdi_bottini_fugatto

Paolo Bottini revisite Giuseppe Verdi à Bergame

La commémoration du bicentenaire de la naissance de Giuseppe Verdi fêté en 2013 nous réserve encore quelques surprises de taille, dont ces transcriptions d'extraits d'opéras, proposées par l'organiste italien Paolo Bottini, sur un orgue Serassi "pur sucre", op. 659 de 1861, contemporain de ces œuvres. Quand on connait un peu le style musical de l'époque, le passage de l'orchestre à l'orgue parait facile, d'autant que ces machines à grand spectacle ...
Forza 1

Voix fortes pour destins verdiens à Munich

La Force du destin, entre guerre, vengeance et ascétisme, n’est peut-être pas l’opéra le plus adapté à la période des fêtes, mais certaines distributions peuvent aider à faire passer même dans ces conditions le plus mal bâti des grands opéras de Verdi. Pour sa troisième et dernière première verdienne de cette année anniversaire (après Simon Boccanegra et Le Trouvère), l’Opéra de Bavière a adjoint à Anja Harteros et Jonas Kaufmann ...
Dux_dobber

Un récital du baryton Andrzej Dobber

Nous avons affaire à un portrait vocal de facture courante, représentant l'artiste dans ses rôles de scène et dans ceux qu'il espère se voir proposer. On fait souvent le reproche à ce genre de récitals de sacrifier la profondeur dramatique des personnages, réduits à un air. Il nous semble que l'essentiel est de présenter le chanteur sous son meilleur jour. De ce point de vue, le succès de ce disque paraîtra ...
Rigoletto (Strasbourg13)-1HD

Strasbourg : Reprise du Rigoletto d’Aix

Après le Festival d’Aix-en-Provence l’été dernier et avant la Monnaie de Bruxelles en mai prochain, Rigoletto de Verdi sous la houlette du très demandé Robert Carsen fait une halte à l’Opéra national du Rhin, coproducteur du spectacle (Strasbourg en décembre puis La Filature de Mulhouse en janvier). Une distribution entièrement nouvelle en revivifie l’intérêt. Lors de sa présentation à Aix-en-Provence, la vision de Robert Carsen a été abondamment commentée par la ...
rfh-florez

Florez à Essen : Sur les pas d’Alfredo Kraus

C’est un Juan Diego Flórez inhabituel qui se présente au public de la Ruhr en cette soirée de fin-novembre. Point de Rossini au programme, mais Tosti e Donaudy, Händel et Donizetti, voire Meyerbeer et Verdi. Du coup, les acrobaties vocales – jusqu’ici la griffe du ténor péruvien – passent au second plan. Certes, le suraigu reste impressionnant de facilité et de flamboyance, mais nous admirons également la beauté d’un médium plus ...
Otello1

Hulkotello à Bordeaux

Otello en Abominable Hulk, il fallait oser. La metteure en scène Gabriele Rech l'a fait : de blanc vêtu et sourire "ultra-bright" au premier acte, le Maure de Venise se retrouve intégralement noir (habits et peau) à partir de la fin de l'acte III lors de sa scène de folie (et la diffusion de son visage en grand écran en fond de scène n'arrange rien). Le reste est à l'avenant ...
montreal falstaff © Yves Renaud

A Montréal, le triomphe de sir John Falstaff

Le rire est le propre de l'homme, dit-on, du moins est-il le meilleur remède pour contrer la grisaille et l'ennui. L'Opéra de Montréal a frappé un grand coup en présentant l'ultime opéra de Verdi en cette année du bicentenaire de sa naissance. Ce Falstaff tourbillonnant de gaité prend corps grâce à Oleg Bryjak qui campe un sir John tonitruant, drôle, excessif en tout embonpoint. Falstaff, c'est surtout la mise en ...
Exposition Verdi à Eléphant Paname_Copyright Emmanuel Donny_IMG_=-UTF-8-

Exposition à l’Eléphant Paname : Verdi homme de théâtre

Pour fêter le bicentenaire de la naissance de Giuseppe Verdi, Eléphant Paname présente une exposition consacrée au compositeur italien. Son ambition est de donner à voir, entendre et comprendre le compositeur, à travers des objets divers : tableaux et sculptures de Verdi, costumes et accessoires de scènes, maquettes de décors et de costumes, livrets, manuscrits originaux, échanges épistolaires, reproductions d’affiches, extraits d’opéras filmés ou enregistrés… Le visiteur peut suivre les éléments ...
Roberto Scandiuzzi (Ramfis), Marcelo Alvarez (Radames) © Opéra national de Paris / Elisa Haberer

Aida à Paris, l’esclave prend la Bastille, ou l’inverse

Avouons-le, la rumeur nous avait alléché : ce n’est pas tous les jours qu’une répétition générale se fait huer par son public d’invités ! On s’attendait donc à quelque relecture bien saignante, à quelque transgression révolutionnaire, à quelque révélation d’importance - et le bodybuilder huilé secouant frénétiquement son drapeau italien pendant le séraphique prélude nous mit d’abord sur la piste du plus éculé des Regitheater. Pourtant, tandis que la balustrade dorée évoquant ...
ok 21_La Forza Del Destino © Vlaamse Opera_Annemie Augusti

Luxembourg : La Forza del destino, excès et dépouillement

L’opéra de Luxembourg aura donc marqué l’année du bicentenaire de la naissance de Verdi par la reprise d’une production de La forza del destino déjà donnée en 2012 à Anvers et à Gand par le Vlaamse Opera. On retrouve, avec la mise en scène de Michael Thalheimer, la mise en œuvre d’un concept qui a déjà fait ses preuves : plateau dépouillé, surmonté d’une immense croix en travers du fond de ...
verdi_requiem baremboim

Requiem de Verdi à Milan – Barenboim et un quatuor de luxe

C’est un Requiem de luxe, enregistré en public en août 2012 à Milan, que Decca vient de publier en cet automne verdien. Daniel Barenboim dirige chœur et orchestre de la Scala, le quatuor de solistes étant composé de : Anja Harteros, Elīna Garanča, Jonas Kaufmann et René Pape. Une affiche plus prestigieuse est, en effet, difficilement imaginable. Et pourtant, parfois le luxe cache la misère… Heureusement, ce n’est pas le cas ici. ...
daniele gatti

Viva Verdi pour l’ouverture du National à Paris

Daniele Gatti nous le confirme : il n'est jamais meilleur que dans Verdi. Et il nous propose enfin, après "les grands choeurs que vous aimez" et le sempiternel Requiem, une série d'oeuvres rares du Maître de Bussetto. Une salle comble a répondu à l'invitation, oubliant les deux noms contemporains (enfin, du XXe siècle) aussi à l'affiche, Luciano Berio et Henri Dutilleux. Il est vrai que ce fut le concert d'ouverture ...
Aleksandrs Antonenko (Otello), Anna Netrebko (Desdemona) © Aline Paley  (2)

Verdi and Wagner celebrated in Verbier

There was a spectacular cast for this concert, a tribute to the two-hundredth anniversary of the births of Giuseppe Verdi and Richard Wagner. Occupying the whole area from downstage to upstage, the entire Verbier Festival Orchestra along with the Collegiate Chorale left only a narrow strip of space on the forestage for the soloist to sing. As soon as Otello begins, Valery Gergiev unleashes an orchestral storm. The orchestra is superb ...
Verbier-Noseda.02

A Verbier, le Chœur du Teatro Regio enflamme le Requiem de Verdi

Point culminant de ce 20e Festival de Verbier, l’affiche de cette soirée de Fête Nationale Suisse proposait rien moins que le Requiem de Giuseppe Verdi. A le diriger, Gianandrea Noseda, probablement la plus belle baguette actuelle de la musique italienne (voir notre interview). Dès les premières notes du Requiem, un frisson parcourt l’auditoire tant l’éther du pianissimo que le Choeur du Teatro Regio de Turin se love d’une rare beauté ...
Aleksandrs Antonenko (Otello), Anna Netrebko (Desdemona) © Aline Paley  (2)

Verdi et Wagner à la fête à Verbier

Grandiose plateau pour ce concert hommage au 200e anniversaire de la naissance de Giuseppe Verdi et de Richard Wagner. Du bord au fond de la scène, le Verbier Festival Orchestra au grand complet et la Collegiate Chorale ne laissent qu’un mince filet d’espace sur le devant de scène pour les solistes qui vont s’y produire. Dès les premiers accords d’Otello, Valery Gergiev déclenche l’orage et la tempête avec un orchestre brillant ...
dgg Rigoletto

Rigoletto au Met, l’art de la routine moderne

Peut-être encouragé par le succès croissant de ses retransmissions live en HD, le Met semble de plus en plus prendre le parti de proposer des mises en scène sorties des sentiers battus. Tel est en tout cas le projet de ce Rigoletto donné à New York l’hiver dernier, lequel se voit bizarrement transposé dans le Las Vegas des années 1960. Partant de l’idée que l’univers décadent et corrompu du duc de ...