Mot-clef : Hector Berlioz

Théâtre royal de Copenhague (License Creative Commons : Frits Ahlefeldt-Laurvig)

Nielsen : Rencontre avec Stravinsky, Bartók, Schoenberg

Carl Nielsen et la modernité Si Carl Nielsen n’a jamais songé à renier le passé ni à amoindrir les influences multiples et diverses qui ont contribué à colorer sa musique, il a de tout temps eu à cœur d’exprimer un courant de fond intérieur, souvent impérieux, toujours très personnel, et de le traduire en musique à sa manière, suffisamment singulière pour qu’il soit largement considéré comme le compositeur scandinave le ...
Les Soirées de l'Orchestre, Hector Berlioz

Jubilatoire réédition des Soirées de l’Orchestre de Berlioz

Pour ses contemporains, Hector Berlioz était d’abord un critique musical à la plume virtuose et acerbe, et que l’on redoutait. Aussi quand il publie en 1852 les Soirées de l’Orchestre, l’enjeu pour lui est double, affirmer sa stature littéraire en dépassant le format contraint de ses contributions au Journal des Débats, et professer sa foi dans la vraie musique, celle de ses maîtres Gluck et Beethoven, la sienne, sans oublier ...
emi colin davis

Portrait de Colin Davis en jeune homme

Tournant des années 1950-1960 en Grande-Bretagne : la reine Elisabeth II est montée sur le trône depuis bientôt 10 ans ; Harold Macmillan dit Supermac gère, en premier ministre téméraire et volontaire, le déclin mondial de la Grande-Bretagne, et James Bond contre Docteur No n’est pas encore sorti sur les écrans pour revigorer l’égo de l’Albion. Mais EMI offre à jeune chef l’opportunité de graver ses premiers disques : Colin Davis (qui n’est pas ...
willem_mengelberg_stiftung_chasa_mengelberg

A la mémoire de… la maison de Willem Mengelberg

Cet opuscule publié par la Fondation Willem Mengelberg de Sent en Suisse, très agréablement présenté par l’éditeur néerlandais Louis Gauthier, est toutefois malheureusement bien trop ridiculement court (28 pages) pour pouvoir servir dignement et sérieusement la mémoire de l’immense chef d’orchestre hollandais Willem Mengelberg (1871-1951) qui régna sur l’Orchestre du Concertgebouw d’Amsterdam pendant un demi-siècle, de 1895 à 1945. Et on pourrait en dire tout autant de la partie vidéo ...
314169873_a7dc5e11d2bis

Les deux admirables symphonies de Johan Svendsen

Johan Svendsen (1840-1911), violoniste, chef d’orchestre et compositeur norvégien a connu une célébrité extraordinaire presque tout au long de sa brillante carrière. Sa réputation et sa popularité furent exceptionnelles. Pratiquement aussi considérables que celles dont bénéficia son grand ami Edvard Grieg, bien que dans des domaines un peu différents et pour une moindre durée. Un Norvégien aussi connu que Grieg Après des débuts précoces et prometteurs il parfait sa formation à ...
naxos berlioz slatkin

Le solide Berlioz de Slatkin

Pour son premier disque avec l’Orchestre national de Lyon, le chef américain Leonard Slatkin se lance dans la Symphonie fantastique. Ce choix est assez téméraire tant la discographie de l’œuvre est bardée de références historiques de prestige, mais elle est aussi caractérisée par des récentes lectures de très haut niveau : Marek Janowski (Pentatone), Esa-Pekka Salonen (Signum) ou Robin Ticciati (Linn). Quant à l’orchestre de Lyon, on l’avait laissé en état ...
hgrimaud_vign

Cologne : fascinant Brahms par Grimaud et Stenz

Quelle belle tradition ! Pour l’ouverture de la saison, le Gürzenich-Orchester invite régulièrement des solistes de première catégorie. En 2008 par exemple, ce fut Alfred Brendel prenant en même temps ses adieux avec le public de Cologne. En 2009, Michael Volle et Christiane Oelze enchantèrent la salle avec un beau bouquet de lieder de Mahler. Et cette année ce fut le tour d’Hélène Grimaud choisissant pour l’occasion le deuxième concerto de Johannes Brahms. En grande ...
berliozetlitalie2012_vign

Exposition « Berlioz et l’Italie », entre paradoxe et fatalité

Aller visiter la maison-musée d’Hector Berlioz à la Côte Saint-André, avec ou sans l’excuse des expositions qui y sont organisées annuellement, c’est l’occasion rafraîchissante de retourner à l’enfance de notre époque contemporaine. Berlioz disait être un classique pour réfuter l’étiquette de romantique, et pour ne pas dire qu’il avait mis les germes du XXème siècle dans ses partitions. C’est dans cette maison qui sent bon la grande maison familiale d’antan, ...
john_eliot-gardiner_une

Exceptionnelle réussite du Requiem de Berlioz au Festival de Saint-Denis

Pour donner le Requiem de Berlioz à la Basilique de Saint-Denis, Sir John Eliot Gardiner n'a pas tenté de reconstituer exactement le dispositif imaginé pour la création à l’Église des Invalides. Les timbales et les cuivres additionnels ne sont pas placés aux quatre points cardinaux, ce qui aurait été très périlleux, mais de chaque côté de l'orchestre, dans les bas-côtés de la nef. Le chœur se tient derrière l'orchestre, sur ...
ambroisie-parisdesromantiques

Le Paris des Romantiques

Témoignage d’un concert donné à l’Arsenal de Metz en 2011, ce programme, première incursion au disque de Jérémie Rhorer dans la musique française, met en regard trois compositeurs romantiques quasi contemporains ayant vécu à Paris, dans trois genres différents. Tout d’abord, et en première mondiale, une symphonie de (Napoléon) Henri Reber (vers 1850) qui regarde plutôt vers l’époque classique et le début du romantisme (Mozart, Haydn, Schubert, Mendelssohn…). Puis une ...
Timbales par Beautyredefined (license creative commons)

Les percussions, éléments du modernisme nielsenien

Tandis qu’avance la constitution de son catalogue, l’esthétique de Carl Nielsen se métamorphose progressivement et tend à se rapprocher des nouvelles avancées de la musique européenne lancées après la fin de la Première Guerre mondiale. On pense généralement que les interrogations formulées par le compositeur danois en réaction aux courants les plus contemporains de la musique sont à relier à la désaffection croissante du public danois pour la musique qu’il avait ...
linn_berlioz_ticciati

Robin Ticciati n’a pas peur de Berlioz

Le très jeune chef d’orchestre anglais Robin Ticciati  (né en 1983) avait déjà été remarqué par deux premiers disques étonnants pour le label suisse Tudor. Fuyant les pièces de parade et les grosses machines symphoniques, il nous offrit deux superbes albums du Brahms automnal et méditatif des pièces chorales et les Variations et des sérénades (Clef ResMusica). À la tête de son orchestre de chambre d’Ecosse, dont il assure la ...
ondine_gens_axelrod

Gens et Axelrod revisitent Berlioz et Ravel

La discographie de ces partitions, d’une beauté ensorceleuse mais d’une exigence technique et musicale redoutables, est quantitativement importante mais qualitativement très (très) faible. La séduction du timbre des solistes ne peut pas toujours sauver des dictions hasardeuses, une mauvaise compréhension du texte ou une méconnaissance des règles stylistiques de la prosodie. À ce titre, si l’on se base sur les Nuits d’été et Shéhérazade, plusieurs dizaines d’années après son enregistrement, ...
oistrakh_melodiya

David et Igor Oïstrakh : le père et le fils

Que David Oïstrakh soit l’un des plus grands violonistes de l’ère du disque n’est un secret pour personne. En revanche, la reconnaissance du talent de son fils Igor est largement moins commentée, tout comme le fait que le « roi David » ait également manié la baguette avec bonheur. Sachons donc gré au label Melodiya de nous offrir ce double album de grand intérêt Examinons d’abord la collaboration père-fils, dont on connaît surtout ...
romeo&juliette_op12

Le Roméo et Juliette épuré de Sasha Waltz

Repris pour la première fois depuis sa création en 2007, le Roméo et Juliette de Sasha Waltz est d’abord un hommage rendu à la version de Berlioz du drame de Shakespeare. Symphonie dramatique pour choeur, solistes et orchestre, la partition offre à Sasha Waltz une dramaturgie lisible et simplifiée. L’introduction chantée par le chœur de l’Opéra (remarquable) sert d’écrin aux scènes d’exposition : combats, tumulte et intervention du Prince qui ...
Botticelli-Lamentation2

Le Requiem revisité par des Scandinaves

1. Présentation générale du requiem catholique La douleur insupportable engendrée par la disparition d’un être cher a poussé presque chaque humain terrassé par la peine à manifester et parfois concrétiser ses sentiments dans telle ou telle réalisation à ambition artistique ou littéraire sensée survivre à cette disparition irréversible. Le Requiem ou Messe de Requiem vient du latin requies, le repos. Il accepte encore d’autres synonymes latins comme Missa pro defunctis ou encore ...
TAURAN-Benedicte_2012

Les adieux genevois de Bénédicte Tauran

Après trois années passées au sein de la troupe de chanteurs en résidence, la soprano Bénédicte Tauran fait ses adieux au Grand Théâtre de Genève pour s’envoler de ses propres ailes dans la carrière de l’art lyrique. Sur la scène du Théâtre Les Salons, elle se présente dans le difficile et ingrat exercice du récital. Un récital d’airs d’opéra et de mélodies françaises dont la première partie permet d’apprécier les nuances ...
June Anderson_cop_DR

Héroïnes belcantistes avec June Anderson

Ses dernières prises de rôle (Eugène Onéguine, Capriccio, Daphné, The Bassarids de Henze, Les Dialogues de carmélites, Salomé, bientôt Manon et Le Chevalier à la rose) n’ont pas empêché June Anderson de rester fidèle au répertoire qui l’a révélée au monde lyrique il y a plus d’une trentaine d’années, le bel canto italien. Dans ce domaine, sa maîtrise vocale, son intelligence stylistique et sa palette expressive restent sans égale, et ...
aeon_anne-catherine-gillet_vign

Anne-Catherine Gillet : merci et chapeau bas

Voici enfin le premier récital d'une chanteuse dont la carrière a déjà montré les grandes qualités scéniques et vocales. Le programme est à lui seul un coup de maître. Certes, les Nuits d'été par un soprano ne peuvent jamais totalement convaincre, au contraire des Illuminations, écrites pour une femme avant d'être annexées par les ténors. Cette voix fine et claire convient parfaitement aux souvenirs d'enfance de Knoxville. Et même le ...
Suwanai Akiko

Deux Järvi pour le prix d’un : le sobre et l’imaginatif

C’est à une soirée romantique que nous conviait l’Orchestre de Paris dirigé pas son actuel patron Paavo Jarvi avec le concours de la  violoniste japonaise Akiko Suwanai puisque  allaient se succéder Weber, Mendelssohn et enfin Berlioz avec sa célèbre Symphonie fantastique. De quoi montrer, pour l’orchestre parisien, tempérament et savoir faire dans des œuvres bien connues des publics du monde entier à la veille de sa tournée asiatique. L’Ouverture du Freischütz ...
Charles Dutoit, chef d'orchestre francais

Le Dutoit à grande vitesse de passage à Paris

Ce concert permettait au public parisien d'apprécier le travail mené depuis plusieurs années par Charles Dutoit avec la phalange de Philadelphie dont il est (pour quelques mois encore), le directeur musical. Courte escale française pour le septuagénaire suisse, que l’on connaît bien depuis son passage (rapide car entre deux avions) à la tête du National de France dans les années 1990. Le programme, d'un agencement par ailleurs conventionnel, faisait la part ...
roger_muraro_berlioz

Festival Berlioz 2011 : La Côte-Saint-André, berliozien en diable

« Où diable le bon Dieu avait-il la tête quand il m'a fait naître en ce plaisant pays de France? ...Et pourtant je l'aime ce drôle de pays... Comme on s'y amuse parfois! Comme on y rit! ». Voilà esquissé, via ces quelques mots d'Hector, l'esprit qui souffle sur le Festival Berlioz de La Côte-Saint-André durant une dizaine de jours. Anniversaire oblige, la figure de Berlioz était associée cette année à celle ...
cascavelle_berlioz_munch

Les Berlioz d’un Münch de la première heure

Charles Münch (1891-1968) a si souvent été évoqué sur ce site pour qu’on ne revienne plus sur sa brillante carrière. Les réalisations Music & Arts (CD-1208), West Hill Radio Archives (WHRA~6014, WHRA~6017, WHRA~6027), Archipel (ARPCD0383) nous ont permis de mieux cerner sa personnalité musicale, surtout dans ses concerts publics. Toutefois une production du label allemand Membran dans sa série Artone (222357-354) nous avait révélé ses enregistrements studio du temps de – ...
dalbade_rechsteiner_alpha

L’orgue fantastique de la Dalbade à Toulouse

Nous voici en présence du troisième volume de la collection « Ugab » éditée par Alpha et consacrée à l’orgue. Présenté en format 19 x 14, accompagnant le CD, un abondant livret en couleur de plus de 80 pages nous propose divers articles liés au monde musical de l’orgue symphonique français, avec par exemple un dialogue imaginaire entre Berlioz et Franck, ou encore un essai « de la dévotion au fantastique ». D’autres chapitres évoquent ...
Pour l’incandescente Antonacci

Pour l’incandescente Cléopâtre d’Antonacci

Même si c’est la Symphonie fantastique qui compose la pièce de résistance de ce sympathique CD, l’intérêt de l’auditeur se portera sans doute davantage vers la scène lyrique Cléopâtre, plus rarement entendue au concert. Et pourtant, avec Janet Baker, Véronique Gens, Susan Graham, Béatrice Uria-Monzon et d’autres encore, les bons enregistrements de cette pièce ne manquent pas. Concernant la Fantastique, ce n’est pas que la lecture de Yannick Nézet-Séguin, à la ...
Beecham et la musique française

Beecham et la musique française

La musique française était l’une des grandes passions du chef d’orchestre Sir Thomas Beecham. Son rôle dans la diffusion de la musique hexagonale fut tel qu’il reçut, en 1936, la Légion d’honneur des mains du président de la République française Albert Lebrun. Au centre de ce coffret, on retrouve la légendaire gravure de la Symphonie fantastique de 1959 avec le vénérable Orchestre national de la Radiodiffusion française. Cette lecture est doublement ...
Gardiner, Berlioz et Le Freichütz

Gardiner, Berlioz et Le Freischütz

A Pillet, directeur de l’Opéra, qui lui avait demandé d’adapter Der Freichütz à la langue française en mettant le texte parlé en récitatifs, puisqu’il fallait qu’à l’Opéra de Paris tout fût chanté, Berlioz répondit en ces termes : «J’accepte votre offre à une condition : Le Freichütz sera joué absolument tel qu’il est sans rien changer dans le livret ni dans la musique». Tenu cependant d’ajouter le divertissement dansé de rigueur («tous ...
Le duo Dessay-Naouri à l’Arsenal

Le duo Dessay-Naouri à l’Arsenal

Les occasions d’entendre ensemble le couple Dessay-Naouri ne sont pas aussi nombreuses que cela, et en France il faut sans doute remonter à l’Alcina du Palais-Garnier et à l’Orphée aux enfers de Lyon, tous deux montés en 1997, pour se remémorer les apparitions des deux époux sur scène. À l’étranger, on a pu voir ensemble les deux artistes, notamment dans le Pelléas et Mélisande monté à Vienne ainsi que, plus ...
Vous chantiez ? Eh bien, dansez maintenant !

Orphée et Eurydice version Berlioz et… Mats Ek !

«Vous chantiez ? Eh bien, dansez maintenant !» clame la Cigale de La Fontaine à la Fourmi. Faire danser des chanteurs. C’est le tour de force que le scénographe Mats Ek réussit avec pas mal de brio dans le spectacle de cet Orphée de Gluck/Berlioz. Dans nos lignes, nous avons souvent souligné les extraordinaires capacités du Chœur du Grand Théâtre de Genève. Ici, il confirme une fois de plus ses qualités vocales qu’il ...
Gardiner, la valeur sûre

Gardiner, la valeur sûre

C’étaient principalement des œuvres de jeunesse que nous proposait l’Orchestre National de France, dirigé par Sir John Eliot Gardiner, lors de cette soirée à la Salle Pleyel. Tout d’abord, l’ouverture du Roi Lear d’Hector Berlioz, qui, même si parfaitement maîtrisé par l’orchestre, n’est pas un morceau qui transporte l’auditeur : les longs unissons des cordes, au début du morceau, apparaissent assez rébarbatifs. Puis, Cléopâtre, pour soprano et orchestre, dans laquelle la ...