Mot-clef : Hector Berlioz

gergiev

A Londres Berlioz et le LSO continuent l’idylle

Si on devait déterminer quel orchestre partage avec la musique de Berlioz  l’intimité la plus profonde, le London Symphony Orchestra pourrait légitimement prétendre à ce titre. Forte d’un travail de plusieurs décennies avec Sir Colin Davis, la phalange londonienne a montré dimanche 3 novembre, lors de son interprétation de La Damnation de Faust, qu’elle n’avait pas perdu la main. Le concert faisait partie de la série d’automne « Gergiev’s Berlioz » entamée ...
Damnation de Faust à l'Opéra de Rouen - photo Vincent Ferron

La Damnation de Faust à Rouen ? Jugez par vous-même !

C’est avec la Damnation de Faust que l’Opéra de Rouen ouvrait sa saison, avec comme heureuse particularité que la dernière représentation du 8 octobre était retransmise en direct sur Culturebox et restera consultable gratuitement pendant un an (voir la vidéo en bas de l’article). Cette coproduction avec l’opéra de Limoges se distingue par une mise en scène qui vise à l’efficacité, structurée entièrement d’une large roue crantée dont les motifs évoquant ...
Requiem de Berlioz  par Colin Davis 2012

Requiem de Berlioz, le dernier concert de Colin Davis et du LSO

La Grande Messe des morts était l’œuvre chérie de Hector Berlioz, celle qui lui a toujours porté chance, dont il disait qu’il l'aurait sauvée d’entre toutes si on lui avait demandé de n’en garder qu’une. Il faut croire que le destin magnanime  - Berlioz était agnostique - continue à protéger cette pièce car le dernier enregistrement de Colin Davis à la tête des forces de « son » orchestre londonien en la ...
Alberich et les filles du Rhin - Gwendal Lemercier

Exposition Richard Wagner, la légende illustrée

Dans son autobiographie Ma Vie rééditée chez Perrin, Richard Wagner reconnait à Berlioz une réelle dette artistique, et à lui seul parmi ses contemporains. Il était donc naturel que, en retour, le Musée Hector-Berlioz consacre à Wagner son exposition annuelle à l’occasion du bicentenaire de sa naissance. Plutôt qu’aux relations de fascination et froissement entre ces deux géants, qui n’est guère aisée à mettre en scène, l’exposition se consacre à la ...
gens berlioz2013

Festival Berlioz 2013 avec François-Frédéric Guy, Leonard Slatkin et Véronique Gens

Pour la 20ème édition du Festival Berlioz, François-Xavier Roth affirme, bravache, que le Festival est devenu le « Bayreuth berliozien que nous attendions tous ». A vrai dire il n’est pas sûr qu’il faille souhaiter une telle destinée à la Côte Saint-André. Laissons à la colline bavaroise ses distributions de luxe, et continuons de faire de la Côte un rendez-vous berliozien symphonique, champêtre et bon enfant, où l’expérimentation et le mélange des genres ...
oehms berlioz orozco

Andrés Orozco-Estrada, l’autre « Monsieur 100.000 volts »

A propos d’un récent concert au Verbier festival, nous partagions notre enthousiasme devant le talentueux chef d’orchestre : Andrés Orozco-Estrada. Simultanément, nous recevons son dernier disque consacré à la Symphonie fantastique. La tâche est délicate car la Symphonie fantastique reste une épreuve pour les chefs ; de nombreux et non des moindres s’y sont naufragés : le chef doit tenir la distance narrative, faire exploser les dynamiques révolutionnaires et surtout ...
damnation faust (c)  Louise Leblanc

Québec : La Damnation de Faust, une mise en images bouleversante

Le Festival d'opéra de Québec vient de franchir une nouvelle étape en proposant aux festivaliers une oeuvre pourtant réputée ardue, qui d'ordinaire, n'attire pas les foules même en saison régulière. C'est à guichet fermé qu'a eu lieu la première de la Damnation de Faust de Berlioz. Et il est à parier que les autres représentations se dérouleront dans des salles combles. C'est assurément, la meilleure production de l’Opéra de Québec ...
belair bringuier freire

La carte de visite de Lionel Bringuier

Aussi surprenant que cela puisse paraître à l’heure où les « bébés chefs d’orchestre », ont presque enregistré tout le répertoire à 30 ans (on pense à Gustavo Dudamel), le prodige français Lionel Bringuier, directeur musical désigné de la Tonhalle de Zurich, avait une discographie réduite à un unique album consacré à des pièces de Vincent d’Indy (Timpani).  Grâce aux caméras de la BBC, le voilà désormais immortalisé, pour ses débuts aux ...
Colin Davis - Staatskapelle de Dresde

Hommage superficiel de la Staatskapelle de Dresde à Sir Colin Davis

Que la Staatskapelle de Dresde rende hommage à Sir Colin Davis, lequel dirigea cette formation de manière régulière de 1981 et jusqu’en mai 2012, rien de plus normal. C’était même un devoir : si le chef n’en a jamais été le directeur musical, l’orchestre l’avait élu chef honoraire à vie en 1991, en remerciement au soutien qu’il lui avait apporté à travers la période difficile de la fin de l’Allemagne de ...
IMG_1751 photo Christian DRESSE 2013

Exceptionnels Troyens à Marseille !

L’opéra de Marseille, capitale européenne de la culture 2013, a frappé très fort en donnant ces Troyens comme point final de sa saison, qui plus est, dans une distribution presque entièrement hexagonale, et qui donne fort à espérer du renouveau de l’école du chant français ! Que de voix admirables, de diction châtiée étaient réunies ce soir du 12 juillet, pour rendre hommage à Hector Berlioz ! Entendons-nous bien. La perfection ...
Duo Jean-François Heisser - Marie-Josèphe Jude. Photo (c) Eric Manas

Festival Palazzetto Bru Zane : la Fantastique magnifiée

Le Palazzetto Bru Zane - Centre de musique romantique française organisait son premier festival parisien du 8 au 10 juin 2013, soit quatre concerts de musique de chambre reprenant une sélection d’œuvres de musique de chambre déjà entendues en concert à Venise, où le centre est établi. Le choix du Théâtre des Bouffes du Nord, pour ses qualités acoustiques et son atmosphère de décadence très vénitienne, convient idéalement à l’imaginaire ...
sir colin davis

Décès de Sir Colin Davis (1927-2013)

Sir Colin Davis est décédé le 14 avril 2013, à l'âge de 85 ans, d'une courte maladie. Né en 1927, il accède à une notoriété internationale en remplaçant au pied levé Otto Klemperer en 1959 pour Don Giovanni au Royal Albert Hall, puis en suppléant à la défection de Sir Thomas Beecham pour La Flûte enchantée à Glyndbourne l'année suivante. Il était particulièrement apprécié pour ses interprétations de Mozart, Sibelius et ...
emi_constantin_silvestri

Constantin Silvestri, finalement, mais partiel

Ce superbe coffret EMI de la série Icon, consacré à l’un des plus grands chefs du XXe siècle, est à la fois une bénédiction et une déception. D’abord, pour en être quitte, la déception : le visuel de l’album affiche fièrement, mais en caractères presque illisibles, « Complete EMI Recordings ». C’est faux et abusif, car il n’en est rien : toutes les gravures concertantes EMI avec solistes sont hélas omises ! Nous sommes ainsi ...
Sophie Koch_cop_Patrick_Nin vign

Metz : Sophie Koch, wagnérienne d’élection

Les quinze premières années de sa carrière furent surtout consacrées à Mozart (Chérubin, Dorabella…), Rossini (Rosina, Cenerentola…) et aux rôles dits mozartiens de Richard Strauss : Octavian du Rosenkavalier, le compositeur d’Ariadne auf Naxos… Pendant toute cette période, notre grande mezzo nationale a su domestiquer et plier sa voix à des emplois nécessitant avant tout la souplesse de la ligne et des phrasés, voire la virtuosité de la vocalise. Cette ...
crbst_photo_20studio22

Simone Weil et Stéphanie d’Oustrac, Immortelles

Quatre femmes immortelles étaient convoquées salle Pleyel dont une seule, la philosophe engagée Simone Weil disparue en 1943, est notre contemporaine. Pour les évoquer, deux femmes d’aujourd’hui, la compositrice Florentine Mulsant et la mezzo Stéphanie d’Oustrac. De la reine à l’artiste, de l’amoureuse à la compositrice, le programme donnait à entendre et à voir ce que la femme apporte à l’humanité quand sa force et sa créativité ont enfin un ...
Théâtre royal de Copenhague (License Creative Commons : Frits Ahlefeldt-Laurvig)

Nielsen : Rencontre avec Stravinsky, Bartók, Schoenberg

Carl Nielsen et la modernité Si Carl Nielsen n’a jamais songé à renier le passé ni à amoindrir les influences multiples et diverses qui ont contribué à colorer sa musique, il a de tout temps eu à cœur d’exprimer un courant de fond intérieur, souvent impérieux, toujours très personnel, et de le traduire en musique à sa manière, suffisamment singulière pour qu’il soit largement considéré comme le compositeur scandinave le ...
Les Soirées de l'Orchestre, Hector Berlioz

Jubilatoire réédition des Soirées de l’Orchestre de Berlioz

Pour ses contemporains, Hector Berlioz était d’abord un critique musical à la plume virtuose et acerbe, et que l’on redoutait. Aussi quand il publie en 1852 les Soirées de l’Orchestre, l’enjeu pour lui est double, affirmer sa stature littéraire en dépassant le format contraint de ses contributions au Journal des Débats, et professer sa foi dans la vraie musique, celle de ses maîtres Gluck et Beethoven, la sienne, sans oublier ...
emi colin davis

Portrait de Colin Davis en jeune homme

Tournant des années 1950-1960 en Grande-Bretagne : la reine Elisabeth II est montée sur le trône depuis bientôt 10 ans ; Harold Macmillan dit Supermac gère, en premier ministre téméraire et volontaire, le déclin mondial de la Grande-Bretagne, et James Bond contre Docteur No n’est pas encore sorti sur les écrans pour revigorer l’égo de l’Albion. Mais EMI offre à jeune chef l’opportunité de graver ses premiers disques : Colin Davis (qui n’est pas ...
willem_mengelberg_stiftung_chasa_mengelberg

A la mémoire de… la maison de Willem Mengelberg

Cet opuscule publié par la Fondation Willem Mengelberg de Sent en Suisse, très agréablement présenté par l’éditeur néerlandais Louis Gauthier, est toutefois malheureusement bien trop ridiculement court (28 pages) pour pouvoir servir dignement et sérieusement la mémoire de l’immense chef d’orchestre hollandais Willem Mengelberg (1871-1951) qui régna sur l’Orchestre du Concertgebouw d’Amsterdam pendant un demi-siècle, de 1895 à 1945. Et on pourrait en dire tout autant de la partie vidéo ...
314169873_a7dc5e11d2bis

Les deux admirables symphonies de Johan Svendsen

Johan Svendsen (1840-1911), violoniste, chef d’orchestre et compositeur norvégien a connu une célébrité extraordinaire presque tout au long de sa brillante carrière. Sa réputation et sa popularité furent exceptionnelles. Pratiquement aussi considérables que celles dont bénéficia son grand ami Edvard Grieg, bien que dans des domaines un peu différents et pour une moindre durée. Un Norvégien aussi connu que Grieg Après des débuts précoces et prometteurs il parfait sa formation à ...
naxos berlioz slatkin

Le solide Berlioz de Slatkin

Pour son premier disque avec l’Orchestre national de Lyon, le chef américain Leonard Slatkin se lance dans la Symphonie fantastique. Ce choix est assez téméraire tant la discographie de l’œuvre est bardée de références historiques de prestige, mais elle est aussi caractérisée par des récentes lectures de très haut niveau : Marek Janowski (Pentatone), Esa-Pekka Salonen (Signum) ou Robin Ticciati (Linn). Quant à l’orchestre de Lyon, on l’avait laissé en état ...
hgrimaud_vign

Cologne : fascinant Brahms par Grimaud et Stenz

Quelle belle tradition ! Pour l’ouverture de la saison, le Gürzenich-Orchester invite régulièrement des solistes de première catégorie. En 2008 par exemple, ce fut Alfred Brendel prenant en même temps ses adieux avec le public de Cologne. En 2009, Michael Volle et Christiane Oelze enchantèrent la salle avec un beau bouquet de lieder de Mahler. Et cette année ce fut le tour d’Hélène Grimaud choisissant pour l’occasion le deuxième concerto de Johannes Brahms. En grande ...
berliozetlitalie2012_vign

Exposition « Berlioz et l’Italie », entre paradoxe et fatalité

Aller visiter la maison-musée d’Hector Berlioz à la Côte Saint-André, avec ou sans l’excuse des expositions qui y sont organisées annuellement, c’est l’occasion rafraîchissante de retourner à l’enfance de notre époque contemporaine. Berlioz disait être un classique pour réfuter l’étiquette de romantique, et pour ne pas dire qu’il avait mis les germes du XXème siècle dans ses partitions. C’est dans cette maison qui sent bon la grande maison familiale d’antan, ...
john_eliot-gardiner_une

Exceptionnelle réussite du Requiem de Berlioz au Festival de Saint-Denis

Pour donner le Requiem de Berlioz à la Basilique de Saint-Denis, Sir John Eliot Gardiner n'a pas tenté de reconstituer exactement le dispositif imaginé pour la création à l’Église des Invalides. Les timbales et les cuivres additionnels ne sont pas placés aux quatre points cardinaux, ce qui aurait été très périlleux, mais de chaque côté de l'orchestre, dans les bas-côtés de la nef. Le chœur se tient derrière l'orchestre, sur ...
ambroisie-parisdesromantiques

Le Paris des Romantiques

Témoignage d’un concert donné à l’Arsenal de Metz en 2011, ce programme, première incursion au disque de Jérémie Rhorer dans la musique française, met en regard trois compositeurs romantiques quasi contemporains ayant vécu à Paris, dans trois genres différents. Tout d’abord, et en première mondiale, une symphonie de (Napoléon) Henri Reber (vers 1850) qui regarde plutôt vers l’époque classique et le début du romantisme (Mozart, Haydn, Schubert, Mendelssohn…). Puis une ...
Timbales par Beautyredefined (license creative commons)

Les percussions, éléments du modernisme nielsenien

Tandis qu’avance la constitution de son catalogue, l’esthétique de Carl Nielsen se métamorphose progressivement et tend à se rapprocher des nouvelles avancées de la musique européenne lancées après la fin de la Première Guerre mondiale. On pense généralement que les interrogations formulées par le compositeur danois en réaction aux courants les plus contemporains de la musique sont à relier à la désaffection croissante du public danois pour la musique qu’il avait ...
linn_berlioz_ticciati

Robin Ticciati n’a pas peur de Berlioz

Le très jeune chef d’orchestre anglais Robin Ticciati  (né en 1983) avait déjà été remarqué par deux premiers disques étonnants pour le label suisse Tudor. Fuyant les pièces de parade et les grosses machines symphoniques, il nous offrit deux superbes albums du Brahms automnal et méditatif des pièces chorales et les Variations et des sérénades (Clef ResMusica). À la tête de son orchestre de chambre d’Ecosse, dont il assure la ...
ondine_gens_axelrod

Gens et Axelrod revisitent Berlioz et Ravel

La discographie de ces partitions, d’une beauté ensorceleuse mais d’une exigence technique et musicale redoutables, est quantitativement importante mais qualitativement très (très) faible. La séduction du timbre des solistes ne peut pas toujours sauver des dictions hasardeuses, une mauvaise compréhension du texte ou une méconnaissance des règles stylistiques de la prosodie. À ce titre, si l’on se base sur les Nuits d’été et Shéhérazade, plusieurs dizaines d’années après son enregistrement, ...
oistrakh_melodiya

David et Igor Oïstrakh : le père et le fils

Que David Oïstrakh soit l’un des plus grands violonistes de l’ère du disque n’est un secret pour personne. En revanche, la reconnaissance du talent de son fils Igor est largement moins commentée, tout comme le fait que le « roi David » ait également manié la baguette avec bonheur. Sachons donc gré au label Melodiya de nous offrir ce double album de grand intérêt Examinons d’abord la collaboration père-fils, dont on connaît surtout ...
romeo&juliette_op12

Le Roméo et Juliette épuré de Sasha Waltz

Repris pour la première fois depuis sa création en 2007, le Roméo et Juliette de Sasha Waltz est d’abord un hommage rendu à la version de Berlioz du drame de Shakespeare. Symphonie dramatique pour choeur, solistes et orchestre, la partition offre à Sasha Waltz une dramaturgie lisible et simplifiée. L’introduction chantée par le chœur de l’Opéra (remarquable) sert d’écrin aux scènes d’exposition : combats, tumulte et intervention du Prince qui ...