Mot-clef : Hector Berlioz

En terrain connu

Waltraud Meier chante La Mort de Cléopâtre

Sans même remonter à son ancêtre, l’Orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire, l’Orchestre de Paris entretient une longue histoire d’amour avec Berlioz : depuis Charles Munch (la Symphonie Fantastique figurait d’ailleurs au concert inaugural de l’orchestre le 14 novembre 1967), il n’a cessé d’être programmé, notamment lors d’un cycle entrepris entre 2000 et 2003. À l’occasion du soixante-dixième anniversaire de Christoph Eschenbach, c’est donc un programme uniquement consacré au ...
IX - Asger Hamerik (1843-1923) : Danois, cosmopolite et ami de Berlioz

Asger Hamerik (1843-1923) – Danois, cosmopolite et ami de Berlioz

Début décembre 1865, Berlioz écrit à Asger Hamerik, jeune musicien danois de 22 ans dont il s’est fait le protecteur : «Vous ne m’avez pas oublié !… Je vous aime beaucoup. Vraiment votre passion musicale me touche beaucoup… Vous me rappelez ce que j’étais il y a quarante ans…». Un an auparavant Hamerik écrivait à ses parents : «Hector Berlioz est à présent mon professeur !… Je vais le voir régulièrement maintenant, presque comme ...
BoulezxBerlioz=B²

BoulezxBerlioz=B²

Suite des aventures de Pierre Boulez dans le grand répertoire avec des gravures consacrées à Berlioz enregistrées entre Londres et New York à l’époque intercontinentale du sage de Montbrison ! Pierre Boulez a toujours eu un attrait, comme tout chef français et comme tout compositeur, pour les partitions de Berlioz. Il continue d’explorer sa musique et a publié, il y a quelques années, une nouvelle version de la Symphonie fantastique, des ...
Messieurs, mesdames, applaudissez !

Ballets Russes : Messieurs, mesdames, applaudissez !

Une salle cacochyme accueille sans chaleur cette remarquable soirée en hommage aux Ballets Russes, créés il y a cent ans par Serge de Diaghilev. Pour le centenaire des Ballets Russes, l’Opéra National de Paris se devait de nous concocter une soirée patrimoniale, mais vivante, dont il a le secret ! C’est donc à un beau programme de répertoire que les spectateurs cacochymes de l’Opéra Garnier ont eu le droit en ce froid ...
André Cluytens serviteur idéal de la musique française

André Cluytens serviteur idéal de la musique française

Tout en espérant qu’il en fasse autant pour le chef d’orchestre français Désiré-Émile Inghelbrecht, le label anglais Testament, réputé pour l’excellence de ses transferts de gravures historiques, republie en un petit coffret élégant et bien conçu une série d’enregistrements déjà parus en sept disques séparés (SBT1234 à SBT1240) et réalisés par le remarquable chef franco-belge André Cluytens (1905-1967). Non pas que tous les CDs Testament relatifs à ce grand chef ...
Les débuts de Dudamel à Bruxelles

Orchestre des Jeunes Simon Bolivar et l’OPRF : un, voire deux miracles

Gustavo Dudamel et Orchestre Simon Bolivar des Jeunes du Venezuela sont les deux noms qui peuvent balayer instantanément les réticences d’un auditeur moyen à privilégier la salle de concert à son salon. Qu’il se reconnaisse dans ces jeunes musiciens (douze à vingt-six ans) issus des quartiers pauvres du Venezuela que rien ne prédestinait à la musique classique ou qu’il pressente le show qui se dévoilera autant à ses yeux qu’à ...
sebastien_billard_opn09

Jusqu’où iront-ils ?

Ouf, nous avons évité le pire ! Après la catastrophique prestation de mercredi dernier au château de Valerose, l’orchestre semble s’être ressaisi. Mercredi en effet, la prestation du philharmonique de Nice ne fut rien de moins que le concert de l’harmonie municipale du village. Jouer aussi mal un répertoire donné l’année précédente – la Symphonie n°6 de Beethoven – est simplement inadmissible ; c’est ni plus ni moins que se moquer du ...
Une brillante soirée de clôture

Une brillante soirée de clôture

Festival international de Besançon L’édition 2009 du Festival de Besançon, version longue puisqu’elle accueillait cette année le 51ème concours international de Jeunes chefs d’orchestre, s’achevait ce samedi 23 Septembre par un concert de très haute tenue donné par l’orchestre National de Lyon sous la direction précise autant que passionnée de leur chef Jun Märkl. Au programme et pour débuter la soirée, le triptyque Omen (Présage), une des plus belles pages orchestrales ...
Véronique Gens, tragédienne : la force du destin

Véronique Gens tragédienne, la force du destin

En 2006, Véronique Gens, Christophe Rousset et les Talens Lyriques, nous offraient le volume 1 de «Tragédiennes». La critique et le public unanimes tombèrent sous la grâce de l’altière noblesse de ce récital couvrant l’ensemble du répertoire baroque. Aujourd’hui, avec ce volume 2, les mêmes interprètes nous permettent de découvrir le passage entre l’art de la déclamation et l’art lyrique. Véronique Gens ose s’y permettre avec l’élégance qui la caractérise ...
De Berlioz à Stylianou, une belle compilation de musique de chambre

De Berlioz à Stylianou, une belle compilation de musique de chambre

La géométrie variable de l’Ensemble Pyxis, constitué en 2002, lui permet de proposer plusieurs combinaisons musicales au sein du même CD. Les quatre instrumentistes sont réunis dans les Chansons Madécasses de Ravel et dans celles de Constantinos Stylianou, qui s’insèrent entre des pièces pour flûte et piano (Frank Martin), voix et piano (Berlioz), ou flûte, violoncelle et piano (Gabriel Pierné). Les plages s’enchaînent avec cohérence, formant un tout varié et ...
Sylvain Cambreling, des abysses aux sommets

Sylvain Cambreling, des abysses aux sommets

Le label Glor Classics, créé il y a peu de l’autre coté du Rhin, présente 6 coffrets consacrés au chef d’orchestre Sylvain Cambreling, dans des répertoires allant de Mozart au XXe siècle. L’occasion de saisir les qualités et défauts d’un interprète fortement critiqué dans son pays et fêté en Allemagne. Chacun de ces albums, capté pour la plupart en live, est accompagné d’un DVD de présentation de Glor Classics (entretien ...
Henri Dutilleux : Le feu, la grâce

Henri Dutilleux : Le feu, la grâce

Orchestre national de France Ce 7 mai 2009, le Théâtre des Champs-Elysées bruissait de la folle rumeur des grands soirs : Seiji Ozawa et Renée Fleming (dédicataires de la partition) ont créé la dernière œuvre en date d’Henri Dutilleux, Le temps, l’horloge. Ce cycle de mélodies pour soprano et orchestre, sur des textes de Jean Tardieu, Robert Desnos et Charles Baudelaire fut joué partiellement en 2007 au Japon : commande conjointe de l’Orchestre ...
Les compositeurs français à l’honneur

Saint-Saëns par un extraordinaire Mischa Maisky

Le programme présenté par l’Orchestre Philharmonique de Radio-France sous la direction de Myung-Whun Chung, a porté à l’honneur trois compositeurs français parmi les plus acclamés dont la filiation artistique en ligne directe est reconnue et évidente dans les œuvres exécutées. Peu jouée et probablement moins connue par le grand public l’ouverture de Benvenuto Cellini inspiré de la vie du maître ciseleur de la Renaissance italienne, met en avant la prodigieuse invention ...
Laurent Petitgirard transporte Berlioz…

Laurent Petitgirard transporte Berlioz…

L’enfance du Christ S’il est une œuvre insolite, presque incongrue dans l’œuvre de Berlioz c’est bien L’Enfance du Christ. Le sujet est déjà surprenant pour cet athée revendiqué et affirmé. Du reste il semble comme s’excuser de le traiter, en masquant sa paternité derrière un prétendu manuscrit du XVIIe siècle retrouvé, mais aussi en le présentant comme une belle histoire pour ses nièces. De fait même extrait du contexte berliozien, cette ...
Retour à la vie et au sirop contre la toux

Retour à la vie pour Muti et Depardieu

Mois de février fort berliozien sur ResMusica : après le Te Deum, après Béatrice et Bénédict, voici le «tube» de son compositeur, la Symphonie fantastique, et son hétéroclite suite, Lélio, sous-titrée «Le retour à la vie». Après la tranquillité de Colin Davis, place à la fougue de Riccardo Muti. Sous sa direction, la Symphonie fantastique, souvent présentée comme une œuvre venue de nulle part, affirme ses origines dans le bel canto romantique ...
Pudeur démesurée

Te Deum de Berlioz exceptionnel par Colin Davis

Curieux mariage que ce couplage de concert, entre le très galant Concerto pour piano n°18 de Mozart et l’imposant Te Deum de Berlioz. Malgré toutes les qualités du LSO – un pupitre de cordes remarquablement homogène – du pianiste et du chef, ce Mozart là reste désespérément lisse, sans drame, sans feu intérieur. Le son est magnifique, le jeu de Richard Goode toujours très égal, très lyrique, très chantant, mais ...
Histoires tragiques d’opéras

Altre Stelle, quand Juliette Deschamps retrouve Anna Caterina Antonacci

Quand Juliette Deschamps retrouve Anna Caterina Antonacci après leur première collaboration en 2007 autour de Monteverdi, c’est assurément pour le plaisir des spectateurs ! Et après la première mondiale au Grand Théâtre du Luxembourg le 7 décembre 2008, c’est au tour de Dijon de présenter la première française dans le cadre de son auditorium à la sonorité si homogène. Le thème choisi est celui des amours tragiques à travers divers extraits ...
La musique est un art qui les contient tous

La musique est un art qui les contient tous

Susan Graham / Tugan Sokhiev Ce concert devait consacrer l’art de Susan Graham tant aimée des Toulousains et servir de test concernant la variété stylistique de Tugan Sokhiev. Certes ce magnifique cycle des nuits d’été a été un moment de grâce intense, mais le concert en son entier a atteint des sommets d’expressivité et de musicalité. L’ouverture de Béatrice et Bénédicte a été ciselée avec esprit et élégance par le jeune ...
Démenti berliozien

Béatrice et Bénédict, démenti berliozien

De la musique de grosse cavalerie… ah, le beau préjugé que voila sur Hector Berlioz. On a beau chercher dans Béatrice et Bénédict où se trouve la cavalerie, rien à faire. Nous sommes en présence d’une œuvre curieuse, aux alliages instrumentaux surprenants, emplie de grâce et de légèreté. En 1860 Wagner s’impose, Verdi est déjà un grand nom, Faust de Gounod vient d’être créé. Béatrice et Bénédict, dernière œuvre importante ...
Camille Saint-Saëns (1835-1921) : Hélène

Camille Saint-Saëns (1835-1921) : Hélène

Rares opéras français Créée le 18 février 1904 au théâtre de Monte-Carlo, le poème lyrique Hélène, d’une esthétique antiquisante, classique dans sa forme, est une méditation sur un sujet mythologique, célébrant le thème éternel de l’amour. Le critique Pierre Lalo qui assista à la première à Monte Carlo en 1904, n’avait pas tout à fait tort de qualifier l’œuvre de «cantate pour le Prix de Rome », de ne voir ...
Première mondiale pour Juliette Deschamps et Anna Caterina Antonacci

Altre Stelle, première pour Juliette Deschamps et Anna Caterina Antonacci

Il s’agit avec ce spectacle en forme de pasticcio de la deuxième collaboration entre la metteur en scène Juliette Deschamps et la cantatrice Anna Caterina Antonacci. On avait encore en mémoire le magnifique spectacle Era la notte, donné sur un assemblage musical de pièces italiennes du début du XVIIe siècle (Monteverdi, Strozzi, Giramo…), et sur fond de rideau de cierges... Le spectacle produit aujourd’hui au Grand-Théâtre de Luxembourg propose encore plus ...
Pour chatouiller la guitare

Pour chatouiller la guitare

Le révolutionnaire - en musique - Hector Berlioz ne pratiqua durant sa jeunesse que la guitare et le flageolet. Ignorant les instruments rois que sont le piano et le violon, Berlioz démontra que la guitare peut mener à tout, y compris au Grand traité d’instrumentation et d’orchestration, une somme par lequel il devint le maître incontesté de la science de l’orchestre pour des générations de compositeurs. Après la clarinette (Le ...
Elina Garanca, Marguerite de lumière.

Elīna Garanča, Marguerite de lumière

La Damnation de Faust En juin 2003, La Damnation de Faust d'Hector Berlioz mis en scène par Olivier Py avait soulevé de violentes protestations du public genevois. Alors reçue par une bronca de protestataires aux cris de «De Py en pis!» et autres «Monsieur Blanchard, plus de Py à Genève!» par des spectateurs déjà perturbés par Les Contes d’Hoffmann que le metteur en scène français avait montré deux ans auparavant, cette ...
Le jeune et l’ancien jeune face à Berlioz

Dudamel et Rattle, le jeune et l’ancien jeune face à Berlioz

Les hasards des parutions Les hasards des parutions confrontent simultanément deux talents de la baguette dans la même Symphonie fantastique de Berlioz. D’un côté, l’actuel directeur de la Philharmonie de Berlin, longtemps présenté, comme l’un des «jeunes» chefs les plus inventifs de la planète avant d’accéder à la magistrature suprême du monde de musique classique et de l’autre le prodige actuel des pupitres, le très jeune, Gustavo Dudamel. Simon Rattle, comme tout ...
Concert épistolaire à Lambesc

François-René Duchâble, concert épistolaire à Lambesc

Les habitants de Lambesc, petite commune des Bouches-du-Rhône située non loin d’Aix-en-Provence, ont eu bien de la chance. Ils ont pu bénéficier d’un concert de très haute tenue artistique dans leur ville, pourtant dépourvue de véritable salle idoine. La recette en a été finalement assez simple : prenez un directeur de l’école de musique municipale ayant parmi ses amis un pianiste de renom international pas bégueule, ajoutez une municipalité prête à ...
Mortelle randonnée

Mortelle randonnée

Festival de Musique Classique Montreux-Vevey 2008 En raison de l’importance des moyens orchestraux et choraux qu’elle nécessite, La Grande Messe des Morts de Berlioz est rarement présentée sur scène. Il faut rendre hommage au Festival de Musique Classique Montreux-Vevey et à son directeur artistique Tobias Richter pour avoir osé mettre sur pied une aussi ambitieuse entreprise. Pour l’exécution de cette œuvre monumentale, il réussit la gageure de réunir pour la première ...
Un Benvenuto Cellini à la mitraille

Un Benvenuto Cellini à la mitraille

Dans une caricature fameuse de « L’illustration » de 1846, Berlioz dans une attitude impériale et flegmatique dirige un orchestre de cuivres - par douzaines - et de canons encore fumants. On peut y lire ce sous-titre vengeur : « Un concert à la mitraille ». Trente-cinq ans après avoir ressuscité Benvenuto Cellini, Sir Colin Davis repart à l’assaut de ce chef-d’œuvre et le fait avec une nouvelle dimension : il ...
Timbres, espace et profondeur

Requiem de Berlioz par Colin Davis : timbres, espace et profondeur

Festival de Saint-Denis Après Duruflé et Campra, le prestigieux Festival de Saint Denis convoquant cette année les plus grandes têtes d’affiche refermait cette trilogie des requiem français par la Grande Messe des morts d'Hector Berlioz, l’œuvre chérie entre toutes de celle du compositeur qui se réjouissait en 1835 d’avoir écrit « la musique apocalyptique qu’il s’agissait de trouver pour ce texte terrible ». Cette partition « passablement grande » réunissait le ...
Vol. 2 : son oeuvre

Centenaire Herbert von Karajan : son oeuvre

Comme Beethoven, Karajan eu trois périodes stylistiques dans sa longue carrière. La première, qu’on peut qualifier de « classique » va de ses débuts jusqu’à peu près la création du Philharmonia de Londres. La seconde, correspondant aux années 50, sera celle du murissement et de l’approfondissement de son style, et la troisième prendra ses racines dans les années 60, lorsque le style typique et caractéristique du chef sera définitivement établi, ...
Féeries nocturnes

Féeries nocturnes

Orchestre de Paris Ce mercredi soir à la salle Pleyel, il semblait que tous les éléments d’une riche et belle soirée musicale étaient réunis de façon presque miraculeuse. En premier lieu par la programmation d’œuvres majeures de deux très grands compositeurs français présentant la particularité d’être bien plus populaires au-delà de nos frontières qu’en leur ingrate patrie, Hector Berlioz et Maurice Ravel. Ensuite par la certitude d’une prestation orchestrale de très ...