Mot-clef : Jane Archibald

langree Photo Benjamin Ealovega

Louis Langrée dirige le Philharmonique de Berlin

Dans le monde des chefs d’orchestre, diriger l’orchestre philharmonique de Berlin, dans sa salle, lors d’un concert d’abonnement reste un fait d’arme (ou de baguette) qui fait entrer dans un cercle très fermé, sorte de Ligue des champions des podiums. Si les chefs d’orchestre français se sont toujours très bien exportés (faute de trouver des postes à leur niveau  dans l’Hexagone), peu nombreux sont ceux admis au pupitre de la ...
ARIADNE_une_badenbaden12

A Baden-Baden, luxueuse Ariane à Naxos

En reprenant en grande partie les ingrédients du Rosenkavalier de 2009, le Festspielhaus de Baden-Baden comptait très probablement en renouveler l’incontestable réussite avec un autre chef d’oeuvre de Richard Strauss : Ariane à Naxos. Le public était donc accouru de fort loin pour réentendre Renée Fleming et Sophie Koch sous la baguette de Christian Thielemann, mais cette fois sans Diana Damrau, la Sophie du Rosenkavalier, qu’on aurait pu espérer en Zerbinetta. Sophie Koch ...
rosenkavalier_scala1

Rosenkavalier à Milan, reprise de luxe

Cette escale milanaise de cette production du Rosenkavalier illustrait l’adage : « c’est dans les veilles casseroles que l’on fait la meilleure soupe ! ». Créée en 1995 au festival de Salzbourg, cette mise en scène du regretté Hebert Wernicke aura voyagé de Paris à Madrid en passant par Baden-Baden, avant d’arriver sur la scène de La Scala où elle fait sa première apparition. Rare présentation locale d’une œuvre peu présente au répertoire de ...
Une amourette de « djeuns »

Une amourette de « djeuns » pour le Barbier à Genève

Pour son ouverture de saison, le Grand Théâtre de Genève inscrit à son programme Il Barbiere di Siviglia, le plus célébré des opéras de Rossini. Jusque-là rien de bien particulier. Sauf que l’affaire se corse quand on apprend qu’on entendra le chef d’œuvre de Rossini dans deux versions différentes. La première voit une Rosina en mezzo-soprano, telle que l’avait imaginée Rossini dans sa version d’originale et la seconde avec le ...
Pari réussi

Pari réussi à Nantes pour Lucio Silla

Angers Nantes Opéra et l’Opéra de Rennes s’associent dans une entreprise courageuse : donner vie scénique à l’opera seria d’un enfant de seize ans, un certain Wolfgang Amadeus Mozart. La valeur n’attend pas le nombre des années, affirme-t-on couramment, mais si tous les ingrédients des chefs d’œuvre à venir sont déjà réunis, la recette n’est pas encore tout à fait finalisée. De plus, le strict respect des codes du seria propose ...
Les sushis et les spaghettis napolitains

La Chauve-Souris à Genève

Vous viendrait-il l’idée d’entrer dans un restaurant de sushis pour vous y faire cuisiner des spaghettis napolitains al dente ? Au théâtre, à l’opéra en particulier, c’est pourtant la règle. Probablement parce qu’on appelle cela de l’art. Sinon pourquoi en appellerait-on au flegme d’un metteur en scène britannique pour nous raconter la satire habitant une opérette viennoise ? Non que la mise en scène de Stephen Lawless pour La Chauve Souris du Grand Théâtre ...
Une Flûte désenchantée

Une Flûte désenchantée

Die Zauberflöte Rompant avec le secret toujours bien gardé des nouvelles productions lyriques, une dizaine de jours avant la première, les journaux locaux s’épanchaient sur ce spectacle à venir à grands renforts de détails sur le travail des costumes, des masques, du décor, de la mise en scène, de tout ce qui ferait de cette nouvelle production de Die Zauberflöte l’événement lyrique de cette saison. C’est que le Grand Théâtre de ...
Zerbinetta de feu

Jane Archibald, Zerbinetta de feu

Ariadne auf Naxos Lorsqu’un des rôles-clé est abandonné par sa titulaire, c’est la panique dans les rangs de la direction d’un théâtre. Trouver celle qui sera libre aux dates des représentations limite souvent le choix à un échantillon de cantatrices désœuvrées ou sans expérience. Ainsi lorsque la soprano Marlis Petersen, l’inoubliable Rossignol des Oiseaux de Walter Braunfels a déclaré forfait pour sa Zerbinetta genevoise, on imagine aisément l’agitation qui s’est propagée ...
L’incontournable Mozart

L’incontournable Mozart

Festival de Lanaudière Depuis le début de l’année, on ne compte plus les concerts qui ont souligné, avec plus ou moins de bonheur, le 250e anniversaire du compositeur autrichien. Il y a eu surenchère, voire abus. On comprend peut-être un peu mieux les jérémiades de Norman Lebrecht qui déclarait que «L’exposition à un excès de Mozart est simplement l’une des formes les plus raffinées qui existe de la torture par la ...