Mot-clef : Jean-Guihen Queyras

elgar_queyras

Jean-Guihen Queyras réussit le Concerto d’Elgar

On a tous, gravée dans nos mémoires musicales, l’exceptionnelle prestation de Jacqueline Du Pré (avec l’Orchestre symphonique de Londres dirigé par John Barbirolli, 1965, EMI) face au fervent et passionné Concerto pour violoncelle composé en 1910 par Edward Elgar à l’âge de 62 ans. Sans aucun doute contribua-t-elle à propulser au-delà de la seule sphère anglaise cet authentique et singulier chef-d’œuvre. Sans doute également peut-on à juste titre reconnaitre qu’au ...
JGQueyras2

Déceptions post-modernes à la Cité de la Musique

La Cité de la Musique, où l'on n'est apparemment jamais en mal d'inspiration, propose dans ses murs, pour les premiers jours de décembre, un « cycle B.A.C.H. ». Il s'agit d'une série de six concerts pensés autour des quatre lettres, qui lorsqu'on les réunit, forment aussi bien le nom d'un compositeur qu'une cellule musicale de quatre notes lues en notation allemande (si bémol, la, do et si bécarre). La facétie a germé ...
JeanGuihenQueyras

Le voyage par la musique avec l’Orchestre National de France

En allant au Théâtre des Champs-Elysées ce soir-là, nous partions en réalité bien plus loin qu'Avenue Montaigne : trois compositeurs et de nombreuses destinations s'offraient en effet à nous. Dans Bostoniana, oeuvre inachevée de Jacques Ibert, proposée en guise d’introduction, nous sommes envoyés dans une ville industrielle américaine où sons et bruits se mêlent dans une atmosphère moderne. Les rythmes complexes, marqués, syncopés, l’importance des cuivres et quelques éléments de ...
Jean-Guihen Queyras © DR

Coup d’envoi de la Biennale Musiques en scène

Liberté, curiosité, modernité: le slogan imprimé en lettres d'or sur le catalogue de la Biennale Musiques en Scène 2012 – qui fête cette années ses 20 ans - ne saurait mieux résumer l'esprit que son nouveau délégué artistique Damien Pousset veut insuffler à cette manifestation dédiée à la musique d'aujourd'hui et à la création. Rappelons que Musiques en scène s'élabore au sein de Grame, un centre national de création et ...
La bonne intelligence

Jean-Guihen Queyras / Resonanz, la bonne intelligence

Le Concerto de Haydn comme antidote à la «passion» qui caractérise Mahler, Berg et Henze ? La note de programme se donne beaucoup de peine pour trouver une cohérence d’ensemble qui n’est sans doute pas nécessaire, surtout à un tel niveau d’excellence. Composée en 1992, l’Introduction de Hans Werner Henze demeure relativement accessible, portée par la sonorité étonnamment limpide du violoncelle, dépourvue de la moindre stridence comme de toute agressivité. Dans le ...
Sylvain Cambreling
Conductor
photo: Marco Borggreve
all rights reserved

Festival Musica 2009 : Coup d’envoi à la Halle des Sports

C’est dans la Halle des sports de l’Université de Strasbourg reconvertie, pour l’occasion, en salle de concert que s’ouvrait l’édition 2009 de Musica : un lieu qui ancre plus radicalement le Festival dans la cité tout comme ces cinq orchestres d’harmonie locaux qui déambulèrent le lendemain dans les rues de Strasbourg pour converger sur la place de la Cathédrale et donner à entendre le vibrant Fresco de Luca Francesconi sous la ...
hm_ctocelloxxi_queyras1

Entre les mains et l’âme de Jean-Guihen Queyras

Ce nouvel album centré sur la personnalité du violoncelliste Jean-Guihen Queyras est essentiel à plus d’un titre parce qu’il fonde le répertoire pour violoncelle du XXIe en réunissant trois concertos d’envergure et qu’il consacre – pour Mantovani et Schoeller du moins - cette affinité élective entre le geste compositionnel et celui d’un interprète, les deux partitions étant «écrite pour» et «dédiée à» cet immense musicien qu’est Jean-Guihen Queyras. Créés la même ...
Présence 2008, version Paris

Présence 2008, version Paris

Présence 2008 Après Lille, Montpellier et Toulouse, Présence 2007/08 se termine à Paris sur ce vaste week-end prolongé. Le beau temps aidant, l’affluence habituelle de cet évènement n’a pas eu lieu. Et c’est devant un public encore en train de s’asseoir, toussotant et crachotant qu’a débuté Atmosphères, pièce qui plus que toute autre demande un silence absolu. Cela n’a pas empêché l’Orchestre Philharmonique de Radio-France de faire une belle prestation, sous ...
Schumann à deux, c’est encore mieux !

Schumann à deux, c’est encore mieux !

Après un album en solo salué ici même, le pianiste Éric Le Sage poursuit son intégrale de la musique pour piano et de chambre de Robert Schumann avec ici une grande majorité de duos pour piano et un autre instrument et également une série de pièces en trio. Le premier CD de ce double album nous propose tout d’abord des pièces pour hautbois et piano, clarinette et piano, violoncelle et piano ...
Les suites de JS Bach … toute une histoire de violoncelliste

Les suites de JS Bach par Jean-Guihen Queyras

Il ne faudrait en aucun cas vouloir comparer cette nouvelle version avec les autres que nous connaissons, l’exercice serait sans élégance et bien fastidieux. Comment remettre en cause le témoignage du musicien qui enregistre les fameuses suites ? Plus connu pour ses prestations contemporaines, Jean-Guihen Queyras se livre entier dans ces pages d’émotion qu’il travaille et joue depuis maintenant près de trente ans, en a-t-il déjà 40 ? Après ses récents enregistrements de ...
Deux quatuors de Bartók interprétés par l’Arcanto Quartett

Deux quatuors de Bartók interprétés par l’Arcanto Quartett

Si Béla Bartók a beaucoup écrit pour les cordes, les six quatuors représentent sans doute ce qu’il y a de plus abouti à chaque étape de sa carrière. Ce sont les deux derniers quatuors, créés en leur temps par le Quatuor Kolisch, qui sont présentés sur ce disque… Dédié à la mécène américaine Elisabeth Sprague Coolidge, le Quatuor n°5 est une œuvre tonale (articulée autour de si bémol), mais comme souvent ...
Concerto amputé et Pastorale allante

Concerto amputé et Pastorale allante avec l’Orchestre des Champs-Élysées

La venue de Philippe Herreweghe et de son Orchestre des Champs-Elysées pour un programme Beethoven a attiré foule salle Pleyel. Programme prometteur, avec l’atypique Concerto pour piano violon et violoncelle, suivi de la Symphonie Pastorale, tous deux créés en 1808. Si Beethoven a composé le plus grand concerto pour violon du répertoire et cinq célèbres concertos pour piano, son Triple Concerto, musicalement moins ambitieux, est plus rarement joué ou enregistré. ...
Un Beethoven tout en finesse

Un Beethoven tout en finesse par l’Orchestre des Champs-Elysées

Les œuvres les plus connues de Beethoven sont trop souvent soit délaissées par les grands interprètes, avides de sonorités plus rares, soit maltraitées au travers d’interprétations peu soignées, misant sur leur charme immédiat. Raison de plus pour se précipiter à ce concert : lorsque l’Orchestre des Champs-Elysées annonce, sous la baguette de Philippe Herreweghe, la Symphonie Pastorale et le Triple Concerto de Beethoven, on ne peut que s’attendre à de grands ...
Schubert au XXe siècle

Schubert au XXe siècle par Jean-Guihen Queyras et Alexandre Tharaud

Nous connaissons tous le talent de Jean-Guihen Queyras, nous l’avons entendu avec ravissement dans une interprétation de la Sonate pour violoncelle seul de Kodály et récemment dans des œuvres plus classiques comme les Sonates de Haydn. Le violoncelliste a aussi donné un extraordinaire Concerto pour violoncelle en si mineur op. 104 de Dvorak en octobre dernier à Liège. Si l’artiste se forge une carrière discrète, car peu intéressé par ...
Jean-Guihen Queyras, sincère et passionnant

Jean-Guihen Queyras, sincère et passionnant

Orchestre Philharmonique de Liège Les cordes de l’OPL sont exceptionnelles, en témoigne la Fantaisie sur un thème de Thomas Tallis de Vaughan Williams programmée en ouverture de ce concert. La pièce développe une intéressante architecture autour d’un air de Tallis composé en 1567, le confiant d’abord à un large orchestre de cordes avant que ne réponde à cette formation un ensemble de neuf musiciens placé à l’arrière de la scène. ...