Mot-clef : Jean-Philippe Rameau

Un orgue tartuffe s’invite au théâtre !

Un orgue tartuffe s’invite au théâtre !

Et tout d’abord, replaçons le présent recueil dans son contexte. Prêtez l’oreille à l’écriture d’un de Grigny : derrière la gravité, l’orchestre de Lully s’y entend, avec ses rythmes, ses cinq voix : l’orchestre du théâtre est là dans l’église! L’orgue par vocation, pseudo orchestre, a des rapports avec le théâtre plus riches et plus évidents qu’on ne le fait croire. Au temps des Lumières, il y eut, pour la première fois ...
Rameau symphoniste

Rameau symphoniste

Rameau symphoniste ? Historiquement incorrect ! Musicalement pertinent. C'est certainement en fin connaisseur de la musique du Dijonnais que le chef Marc Minkowski ose exprimer ici ce que tout juste mélomane et familier des opéras du génie français du XVIIIe siècle, reconnaît par évidence. Jean-Philippe Rameau revendique pour la musique et l'orchestre un statut nouveau, premier, incontestable. Et même s'il a composé des opéras, presque uniquement des opéras, -et quels ouvrages lyriques-, grâce ...
Torpeur persistante d’une belle endormie

Torpeur persistante d’une belle endormie

Les Boréades de Jean-Philippe Rameau En clôture de sa saison, l’Opéra du Rhin offrait à Emmanuelle Haïm le soin de conduire « sa » version des Boréades, opéra du dernier Rameau, lequel décéda pendant les répétitions (1764). Depuis, la version au disque (Erato) signée John Eliot Gardiner (qui a créé l’œuvre dans sa version scénique en 1982 au Festival d’Aix-en-Provence), puis récemment, la lecture de William Christie présentée à l’Opéra Garnier (lire la ...
Le Miroir Recomposé de 3 musiciens baroques

Le Miroir Recomposé de 3 musiciens baroques

À l’instigation de la claveciniste Paola Erdas et en hommage personnel « à Andrea », trois musiciens prennent la parole à la « première personne » de par l’emblème du miroir, illusion baroque, que Gilles Cantagrel nous présente, dans la notice, agrémenté de l’histoire de sa facture à Venise et à Paris. Est-ce simplement cela le Baroque? Une illusion superficielle? Ou bien une « Psyché » (âme, papillon, déesse et miroir)? Le miroir est surtout le doute de l’homme ...
J-P Rameau, Une offrande à la diction françoise

J-P Rameau, une offrande à la diction françoise

Cet enregistrement consacré à Rameau par les Musiciens de Monsieur Croche est un régal pour qui veut découvrir l’esprit d’une époque - de plusieurs époques, puisqu’on a sympathiquement droit, dans la notice, à l’opinion de Debussy sur son ancêtre : de musicien à musicien, on se comprend! Beaucoup de charme dans le projet : le tableau de la couverture est choisi en affinité (habitude d’Alpha à l’imposante galerie de portraits). C’est une Diane ...

Les opéras de Massenet : Introduction de l’esthétique pour quatre opéras

De la passion narcissique à la femme transfigurée « Il est difficile de parler de M. Massenet sans passion. De tous les musiciens d’aujourd’hui, il est celui qui aura connu les plus hyperboliques louanges et les plus acerbes dénigrements. » Octave Séré Massenet et l’opéra Les opéras de Massenet ont suscité dès leur création de vives réactions qu’il est difficile d’imaginer aujourd’hui. Aucun autre musicien n’a eu à se maintenir aussi longtemps en équilibre entre ...
Jean-Philippe Rameau en DVD

Jean-Philippe Rameau en DVD par Christie et Minkowski

Ces deux enregistrements marquent l’arrivée du compositeur dijonnais sur le support DVD. Arrivée en force puisque ces deux titres, reflets de deux représentations à l’Opéra de Paris, sont mises en scène par deux emblèmes de l’ère d’Hugues Gall à la tête de cet établissement, Laurent Pelly et Robert Carsen. On ne s’étonnera pas d’y trouver à la baguette, les deux chefs spécialistes du moment, William Christie pour Les Boréades et ...

Les Paladins au Châtelet, Rameau barock’n’roll

Rameau refleurit en ce printemps mais contrairement aux « Boréades » qui se donnent simultanément à l’Opéra de Lyon ces « Paladins » que présente le Châtelet dans une réalisation confiée à William Christie et aux chorégraphes José Montalvo et Dominique Hervieu, pêchent par un excès de couleurs, d’intention, de gestes. Mais ne boudons pas notre plaisir car c’est une façon de sauver de l’ennui une œuvre dans laquelle la partie chorégraphie prédomine et ...
Vents, debout ! Vents, arrière !

Vents, debout ! Vents, arrière !

Les Boréades Lorsqu’en 1982, John Eliot Gardiner — loué soit-il — exhume la partition des Boréades (mémorable création au festival d’Aix), le public, stupéfait et ravi, découvre enfin à la scène l’un des chefs-d’œuvre (le dernier) de Jean-Philippe Rameau. Et rappelons, pour mémoire, que c’est l’Opéra de Lyon, déjà, en coproduction, qui présentait à son tour la pièce, l’année suivante, avec la même distribution qu’à Aix et les mêmes artisans-directeurs : Gardiner ...
Les caprices de Borée

Les caprices de Borée

Les Boréades de Jean-Philippe Rameau entrent à l’Opéra de Paris Jamais données du vivant de son auteur, Les Boréades n’ont guère de chance depuis leur conception. Cette œuvre ultime de Jean-Philippe Rameau a non seulement été la première victime du décès du compositeur en septembre 1764 mais a aussi dû subir la vindicte de la censure en raison de son contenu, la partition étant à la fois porteuse d’avenir et l’une ...

… Ou comment avoir vingt ans ouvre la porte à l’éternité …

Mark Minkowski / Les Musiciens du Louvre « Rameau est la récompense de notre fatigue et l’un de nos plus chers étonnements ». Jacques Rivière – « Etudes » (1909) Le 20 mars 1982, en l’Eglise Saint-Merry à Paris, un nouvel ensemble, les Musiciens du Louvre, donnait un premier concert, sous la direction de Marc Minkowski, avec des concertos de Bach, Haendel et Vivaldi. Depuis, que de chemin parcouru, concerts et enregistrements à la clé, jusqu’à l’installation à ...

Platée, réjouissante allégorie de l’opéra

Platée Il est des soirées dont on se souvient parce que tout s’est déroulé à la perfection, au point que l’on en oublie le quotidien, notamment ses préjugés, tant le spectacle est réussi, tout semblant couler de source. Telle a été la première de la reprise de Platée de Jean-Philippe Rameau au Palais Garnier dans la production donnée pour la première fois en avril 1999. Cet ouvrage, créé à La Grande ...