Mot-clef : Jeff Cohen

Tombelle

À la découverte du baron Fernand de La Tombelle

Servies par Tassis Christoyannis et Jeff Cohen, les mélodies de Fernand de La Tombelle devraient être une révélation pour plus d’un auditeur. Élégance, discrétion et bon goût, telles sont les qualités d’une musique dont on aurait tort de dire qu’elle ne conviendra qu’aux « salonnards ». Dans la foulée des albums consacrés à Félicien David, Édouard Lalo, Benjamin Godard et Camille Saint-Saëns, le label Aparté poursuit son exploration de la mélodie ...
Des Troyens de grand luxe à Strasbourg

Des Troyens de grand luxe à Strasbourg

Annoncés à grand renfort de publicité et faisant l’objet d’un enregistrement discographique par Warner, les deux concerts des Troyens d’Hector Berlioz par l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg se présentaient comme le point d’orgue de la saison musicale alsacienne. La distribution d’un luxe extrême, jusque dans les plus petits rôles, et la direction passionnée de John Nelson remportent effectivement la partie. Le principal maître d’œuvre de ce succès — de longues minutes d’ovations ...
375e772cd4ecc6921e061cc5650ef82795934e0e

Les mélodies françaises, terre d’asile de Tassis Christoyannis

La mélodie française colle apparemment à la peau du baryton grec Tassis Christoyannis et du pianiste Jeff Cohen. Nous en avions déjà fait le constat dans leurs précédents enregistrements des mélodies de Benjamin Godard en avril dernier et fin 2015 pour les mélodies d’Edouard Lalo. Alors que le Palazzetto Bru Zane s’inscrit plus fréquemment dans la redécouverte de compositeurs oubliés, c’est l’exploration de quatre cycles de mélodies d’une grande figure de ...
Godard_mélodies

Une sortie de purgatoire pour Benjamin Godard ?

Deux disques du label Aparté réalisés en co-production avec la Fondation Palazzetto Bru Zane remettent à l'honneur le compositeur Benjamin Godard. Le critique musical Arthur Pougin rendit un bel hommage à Benjamin Godard à l’annonce de son décès, victime de la  tuberculose, dans un article paru dans la célèbre revue Le Ménestrel du 13 janvier 1895 : « Son plus grand défaut résidait dans son inépuisable et trop hâtive fécondité. Mais ce ...
NYLUND_Camilla

Cycle Korngold à la Maison de la Radio

Le temps d'un week-end, Radio-France consacre un cycle à Erich Wolfgang Korngold, l'enfant prodige viennois exilé à Hollywood. La Ville morte a conquis depuis quelques décennies sa place dans le répertoire lyrique. Korngold est cependant toujours regardé avec condescendance : on ne voit en lui qu'un compositeur de musique de films, en ignorant que la première partie de sa carrière compte bien d'autres œuvres que cet opéra. Mais ce qui compte, ...
Lalo

Coup de cœur pour les mélodies d’Édouard Lalo

Servies de manière exceptionnelle par Tassis Christoyannis et Jeff Cohen, les mélodies d’Edouard Lalo présentent un nouveau visage du compositeur du Roi d’Ys. Excellente surprise que cette nouvelle intégrale des mélodies de Lalo, à peine quelques années après la version proposée par François Le Roux et Christian Ivaldi. Ceux qui ne connaissaient pas ce répertoire certes quelque peu salonnard se délecteront des romances populaires du compositeur, autant de pages au caractère ...
alha_durosoir2011

Lucien Durosoir : Baudelaire ou Verlaine ?

Alpha continue d'explorer l'œuvre de Lucien Durosoir. Ce quatrième disque exhume Le balcon, qui contient certains des vers les plus inoubliables de Baudelaire, dans une curieuse adaptation en « poème symphonique » pour basse solo, chœur féminin et quintette à cordes. Pour la partie soliste, Durosoir semble avoir voulu se différencier du modèle proposé par Debussy, au prix de recherches prosodiques peu naturelles. En revanche, l'atmosphère voluptueuse est très réussie, entretenue par ...
Divertissements beethoveniens

Divertissements beethoveniens

À côté des grands chefs-d’œuvre, tels que les symphonies, les sonates pour piano ou les quatuors à cordes, les petites pièces de Beethoven ont eux aussi des charmes irrésistibles. On pensera tout de suite aux Bagatelles pour piano, mais il convient également de mentionner la Sérénade et le Duo contenus dans ce disque. La première, éditée en 1802, contemporaine de la Sonate « Pathétique » pour piano, est, malgré le testament de ...
Récital d’Inva Mula

Récital d’Inva Mula

Rencontres musicales de Puteaux Afin d’affirmer la volonté de faire de ce festival un lieu emblématique de l’art lyrique, et en grande partie pour honorer la mémoire de Vincenzo Bellini, c’est à June Anderson qu’aurait dû revenir l’honneur d’ouvrir cette nouvelle édition des Rencontres Musicales de Puteaux. C’est en effet dans cette ville que le compositeur italien passa les derniers jours de sa vie, où il devait d’ailleurs achever la partition ...
Angela  Gheorghiu est une vraie Diva : la preuve est là !

Angela Gheorghiu est une vraie Diva : la preuve est là !

Voilà un CD qui va remettre certaines choses à leur place et clouer le bec à plus d’un. On ne pourra pas accuser la prise de son de fabriquer une voix, mettre en cause l’adéquation de la voix aux rôles, ni parler d’annulation, de caprices ou autres vétilles montées en épingles par les pingres. Voilà un magnifique récital où tout, absolument tout est parfait. La voix est dans une plénitude ...
Benvenuto Cellini. Des voix d’airain pour un opéra de feu.

Benvenuto Cellini version Nelson, des voix d’airain pour un opéra de feu

Une absence de plus de trente ans au catalogue discographique officiel - la première de Colin Davis remonte à 1972 - prouve a posteriori à quel point l’échec subi en 1838 à Paris a été cruel pour le jeune et fougueux compositeur de 35 ans. Pourtant l’œuvre de Berlioz à l’instar de celle de son illustre modèle florentin, aurait mérité un meilleur sort. Rien ne fut plus injuste que sa ...