Mot-clef : Joël Suhubiette

A Saint-Denis, Daniele Rustioni dans le Stabat Mater de Rossini

À Saint-Denis, Daniele Rustioni dans le Stabat Mater de Rossini

Présent quelques semaines dans la capitale pour reprendre Rigoletto à l’Opéra Bastille, le nouveau directeur musical de l’Opéra de Lyon Daniele Rustioni livre au Festival de Saint-Denis un solide et touchant Stabat Mater de Rossini. En prenant le contre-pied de l’idée de légèreté trop accolée à la musique du compositeur, sans pour autant alourdir l’œuvre à la façon d’un Requiem de Verdi, le jeune chef italien parvient à agencer le ...

30 ans de Passions toulousaines

Les Passions, orchestre baroque de Montauban, fête cette année ses trente ans d'existence en mettant à l'honneur les musiques du Baroque méridional. Après avoir apprécié les grands motets versaillais au Théâtre du Capitole à Toulouse, nous découvrons l’œuvre d’Antoine-Esprit Blanchard. L’enregistrement du concert donné à Montpellier en juillet dernier pour le festival de Radio France est consacré à trois motets à grand chœur composé à Versailles. Outre cette résurrection entre ...
KOBO_full_length_weißer_Anzug_Garten_1-980x261

La Passion selon Saint Marc de Keiser en pleine lumière

En cette période pascale où les salles de concert résonnent des deux passions de Bach, Gli Incogniti et l’Ensemble Jacques Moderne, dirigés par Joël Suhubiette, donnent une Passion selon saint Marc de Reinhard Keiser, un temps attribuée au Cantor de Leipzig. Un choix qui se justifie par bien davantage que la curiosité musicologique. La soirée commence avec deux œuvres de Bach non annoncées. Tout d’abord le court motet Lobet den Herrn, ...
ambroisie lodoiska

Pour les charmes de Lodoïska

Sur le plan de la musicologie, l’ouvrage est un maillon indispensable de l’histoire de l’opéra, et de l’opéra français en particulier. Encore ancré dans le XVIIIe siècle et dans les comédies mêlées d’ariettes de Grétry, cet « opéra à sauvetage », ce prototype de Fidelio annonce, dans la foulée de la Révolution française, les fureurs romantiques beethovéniennes à venir. La sublime ouverture avait fait l’admiration de Wagner. En dépit d’un livret quelque ...
Sicut erat in principio

Quinze ans et la maturité pour les Éléments

C’était jour de fête que ce dimanche d’automne à Toulouse où le chœur Les Éléments, fondé par Joël Suhubiette, célébrait son quinzième anniversaire en conclusion du 17e festival Toulouse les orgues. Un juste retour des choses, puisque l’un des premiers concerts du chœur autour du Requiem d’Afred Desenclos avait été accueilli par ce même festival, qui a accompagné la croissance de l’ensemble. Depuis, le chœur toulousain, qui dispose d’un répertoire de ...
3760002130231_600

Les sources spirituelles de la Mare Nostrum

Après avoir approfondi ce programme original pendant deux années en concert (l’un des premiers concerts à Saint-Denis est même diffusé ces jours-ci sur la chaîne Mezzo), Joël Suhubiette et son chœur Les Éléments viennent d’enregistrer ces airs anciens et modernes de la Méditerranée sacrée en diverses langues du bassin. Creuset de notre civilisation occidentale, le pourtour méditerranéen a longtemps été et demeure parfois un théâtre de conflits, mais aussi et surtout ...
elements_passions_toulouse1011_une

Une passion contemporaine pour Les Éléments

Quelques jours après sa création au festival d’Ambronay, qui était commanditaire de l’œuvre au compositeur libanais Zad Moultaka, le chœur Les Éléments reprenait l’ouvrage à domicile dans le cadre du cycle Présence vocale, en coproduction avec Odyssud, le CCR d’Ambronay, Les Éléments, le Concerto Soave et Art Moderne. Préparé et attendu de longue date, l’événement était important et la foule des grands jours se pressait dans la nef raymondine comme ...
@ Alain Huc de Vaubert- F. Passerini

Triomphe du classicisme viennois

Dans le cadre du riche festival Toulouse d’été, La cathédrale Saint-Étienne recevait l’Orchestre de Chambre de Toulouse et le chœur de chambre Les Éléments pour un concert consacré aux maîtres du classicisme viennois que furent Joseph Haydn et Mozart, deux créateurs de génie, qui étaient d’ailleurs de proches amis. Au programme, la 40e symphonie du cadet et la Missa in angustiis  ou Nelsonmesse  en ré mineur de l’aîné. C’est à dessein que le ...
La passion partagée des Passions

La passion partagée des Passions à Toulouse

Elle n’avait sans doute pas tort, cette bourgeoise de Leipzig qui le Vendredi saint de 1727 s’est précipitée affolée hors de l’église Saint-Thomas en s’exclamant : « Au secours, c’est de l’opéra ! », concernant la première audition publique de la Passion selon Saint-Matthieu de Jean-Sebastien Bach. Nous ne partageons certes pas son effroi, mais il s’agit très certainement du plus grand opéra sacré qui ait jamais été composé. C’est en tout ...
Pour rendre à Shakespeare ce qui est à Shakespeare

Béatrice et Bénédict, pour rendre à Shakespeare ce qui est à Shakespeare

Le Grand-Théâtre de Luxembourg a eu la bonne idée de reprogrammer la merveilleuse production de Béatrice et Bénédict déjà vue à l’Opéra-Comique il y a deux ans, donnant ainsi l’occasion de redécouvrir l’ingénieux spectacle alors conçu par Dan Jemmett et Bob Goody. Si l’excellente réécriture du livret – fort médiocre – autrefois conçu par Berlioz assure désormais à l’œuvre la cohérence qui lui a tant manqué tout au long de ...
L’étonnante polyphonie de Domenico Scarlatti

L’étonnante polyphonie de Domenico Scarlatti

Heureuse année 1685, qui vit naître en des endroits différents, trois génies majeurs de la musique baroque ! Jean Sebastien Bach et Georg Friedrich Haendel ne se sont jamais croisés (sauf dans le roman Concierto Barroco d’Alejo Carpentier), mais Haendel et Domenico Scarlatti se sont rencontrés et peut-être même affrontés dans les salons romains au tout début du XVIIIe siècle. Tous trois ont brillé dans la musique vocale profane comme sacrée, ...
Le diable saxon en sa gloire

Le diable saxon en sa gloire

Les Passions / Archipels C’est un programme festif et revigorant, comme une gourmandise musicale propre à repousser toute mélancolie que proposaient Les Passions en ce beau dimanche automnal sur les berges de la Garonne. Légère et d’une écoute aisée, la musique instrumentale et sacrée de Hændel attire un large public dans cette imposante église du XIXe siècle en briques roses, bien que son interprétation soit beaucoup plus complexe. Compères d’étude, qui firent ...
L’art de la spatialisation

L’art de la spatialisation

Les Éléments L’édition 2010 du Festival Toulouse les Orgues s’achevait à la cathédrale Saint-Étienne par un nouveau programme du chœur de chambre Les Éléments, dédié à des œuvres pour deux, trois, quatre et six chœurs à 24 chanteurs a cappella. Juste retour pour l’un des plus beaux chœurs de France, qui avait poussé ses premières notes en résidence au jeune festival toulousain dès sa création en 1996. Auparavant à 20 h ...
Une excitante (re)découverte

Lodoïska de Cherubini, une excitante (re)découverte

Encore une merveilleuse (re)découverte à mettre au crédit d’un partenariat avec le Palazzetto Bru Zane. Lodoïska de Cherubini est une œuvre enthousiasmante, qui recèle bien des trésors ! Le livret raconte l’inusable histoire de la pauvre soprano emprisonnée par un abject baryton. Son amant ténor, joli et vaillant, mais pas très futé, se jette de lui-même dans la gueule du loup par excès de bravoure et se laisse enchaîner, rien que pour ...
Le Grand Siècle français chez les bataves

Le Grand Siècle français chez les bataves

Consacré au répertoire français, le 59e Festival de Musique ancienne d’Utrecht aux Pays-Bas accueillait dans la cathédrale (Domkerk) de la ville les ensembles Les Passions, Les Eléments et Jacques Moderne dans les deux principales messes des morts jouées aux funérailles des Bourbons. Il n’est plus joyeux Requiem que celui de Jean Gilles. S’ouvrant dans une tonalité majeure, empli de rythmes de danses et d’effets lyriques, cette messe des morts que le ...
Aux sources de la mémoire

Aux sources de la mémoire

Chœur Les Eléments Le cycle «Présence vocale» organisé en mai par Odyssud, la grande salle de l’ouest toulousain, offrait une carte blanche au compositeur d’origine libanaise Zad Moultaka avec le très virtuose ensemble vocal Les Eléments, qui jouait à domicile sous la direction de Joël Suhubiette, son chef attitré. C’est une belle complicité qui unit le compositeur à l’ensemble toulousain puisqu’ils créent une ou plusieurs pièces par an depuis 2004 – ...
Délectable douleur

Délectable douleur par Les Passions

Passionné par ce compositeur qui a su allier la verve mélodique italienne au sérieux de l’harmonie française à la fin du XVIIe siècle, Jean-Marc Andrieu poursuit avec son orchestre Les Passions le triptyque consacré à Jean Gilles, qu’il avait entamé l’an dernier avec un mémorable Requiem. À la veille d’enregistrer ce programme, ce concert proposait un motet de circonstance «Diligam te Domine» avec les trois premières lamentations pour le mercredi, ...
La flûte enchantée, fluo et pas si folle

La flûte enchantée, fluo et pas si folle

La flûte enchantée Pour cette production de La flûte enchantée et comme il en a la vocation, le Festival de Saint-Céré a constitué un plateau de jeunes chanteurs. Et comme pour faire la boucle avec l’argument, Eric Perez a conçu une mise en scène qui valorise justement la jeunesse des personnages en les projetant dans un espace scénique qui fonctionne comme un terrain de jeu. La scène est couverte de carrés ...
Vivre pour mourir

Choeur de chambre Les Éléments : Vivre pour mourir

Bénéficiant de l’effet d’annonce du Requiem de Mozart, la remarquable partition Nativités de Patrick Burgan en première partie du concert a été une belle surprise pour beaucoup. Ces deux œuvres forment un programme très riche en complémentarités. Le compositeur, venu présenter en quelques mots ses Nativités, en a donné modestement quelques clefs. Construite de manière fort savante elle s’écoute avec une facilité déconcertante. La naissance y est proposée dans sa ...
Motet pour le Grand Dauphin : L’intense passion baroque

Motet pour le Grand Dauphin : L’intense passion baroque

Si Charpentier n’eut jamais aucune fonction auprès de la Musique du Roi, Louis XIV sut en apprécier le talent. Musicien de l’hôtel de Guise, il eut auprès du Grand Dauphin, qui devait disparaître quelques années avant son père, la charge non officielle de compositeur de sa musique religieuse. Les œuvres proposées dans ce CD par l’Ensemble Pierre Robert sous la direction de l’organiste Frédéric Desenclos, reflètent bien ce qu’étaient ces ...
Jean Gilles : Une pulsation incantatoire

Jean Gilles: Une pulsation incantatoire

Jean-Marc Andrieu et son ensemble Les Passions, ont en 2007 recréé en version de concert, le Requiem de Jean Gilles bien connu des mélomanes et dont il existe de très nombreuses versions discographiques. La nouveauté vient ici du choix artistique de revenir à la version la plus proche de la composition et de l’orchestration du compositeur lui-même. L’histoire de ce Requiem et ses anecdotes ne sont pas inconnues et en particulier ...
Voyage réussi sur une autre planète vocale

Zad Moultaka, Voyage réussi sur une autre planète vocale

Voilà un CD qui ne laissera pas indifférent ! Ceux qui aiment la voix, le chant choral ou soliste se doivent de découvrir ces œuvres absolument nouvelles dans une interprétation d’une virtuosité et d’une musicalité rare. Zad Moultaka est un compositeur qui aime la voix et le texte chanté et dont la sensibilité au monde contemporain est particulièrement lucide. Libanais élevé dans la guerre, puis jeune musicien du conservatoire de Paris ...
Voyage musical en l’Abbaye de Sorèze

Voyage musical en l’Abbaye de Sorèze

Festival Musique des Lumières 2008 Joël Suhubiette, le directeur artistique du Festival Musiques des lumières, a offert en cette fin d’après-midi et cette soirée, une bien agréable manière de prendre connaissance des divers lieux de concerts de l’Abbaye-école de Sorèze. La complicité qui a uni le chœur des éléments et l’Orchestre de chambre de Toulouse a parfaitement fonctionnée. Dans la chapelle, avec une grande sobriété et une parfaite maîtrise technique. Pierre ...
Doubles, doublages  et doublures dans Don Giovanni

Doubles, doublages et doublures dans Don Giovanni

Lorsque le rideau se lève, pendant la fameuse ouverture, le spectateur voit apparaître une jeune femme en blanc qui se bande les yeux. Puis arrivent deux hommes, habillés de la même couleur. L’un d’eux l’étreint. Elle ne résiste pas et se prête au jeu et ce, jusqu’au début de l’acte I où elle laisse tomber… le bandeau, mais on pourrait dire également le masque. C’est Donna Anna qui poursuit Don ...
Le Requiem de Jean Gilles des origines

Le Requiem de Jean Gilles des origines

Les Passions de Montauban Après une version européenne de ce superbe Requiem, les Toulousains ont eu le privilège de découvrir dans le lieu même de sa création, une version au fait des recherches musicologiques, les plus récentes. Jean Marc Andrieu qui dirige les Passions de Montauban depuis toujours a beaucoup travaillé les deux versions connues de ce requiem, a étudié avec soins les registres des églises de la région et nous ...
L’empire du son de Bruno Mantovani

L’autre coté, l’empire du son de Bruno Mantovani

Donner un opéra en version de concert est toujours une option risquée, inconcevable pour certains qui n’envisagent le genre qu’à travers sa mise en scène – c’est d’ailleurs leur seul critère de jugement semble-t-il comme le prouvent les derniers remous à Bastille - passionnante pour d’autres (même si le spectacle n’y est pas total) qui tendent une oreille plus attentive encore à la musique et à son propre pouvoir de ...
Le bonheur d’un tricentenaire de Buxtehude

Le bonheur d’un tricentenaire de Buxtehude

Ni cantates, ni concerts spirituels, ni arias, ni motets il est bien délicat de définir l’œuvre vocale de Dietrich Buxtehude. Il s’agit de pièces plutôt courtes, extrêmement variées, écrites sur des textes allemands le plus souvent, avec un effectif instrumental modeste. Il se dégage de l’écoute de ce disque une sensation de tranquillité et de sagesse très réconfortante. Gaie ou triste la musique est toujours imaginative, jamais convenue, toujours étonnante. ...
Les dix ans des Eléments à TLO

Les dix ans des Eléments à TLO

Toulouse Les Orgues 2007 Dans l’immense cathédrale Saint-Etienne ce concert permettait aux Eléments créés par Joël Suhubiette de s’associer à l’ensemble Jacques Moderne, l’autre chœur qu’il dirige régulièrement, dans le cadre de ce prestigieux Festival international de Toulouse les orgues pour fêter leur dixième anniversaire. Septième concert d’une journée marathon à travers tout Toulouse il s’agissait de celui qui accueillait le public le plus nombreux. Les attentes immenses vis-à-vis d’un ensemble ...
De la gravité des Caprices …

De la gravité des Caprices

Festival de Saint Céré 2007 Coproduit par Duo-Dijon (cf. chronique du 28/01/2007) dont Olivier Desbordes avait, jusqu’en Juin 2007, la direction générale, l’opéra-comique d’Henri Sauguet, Les Caprices de Marianne, faisait l’événement de cette vingt septième édition du Festival de Saint Céré. C’était, pour le public, l’occasion de renouer avec la musique du compositeur « des Forains », le ballet qui a contribué, en son temps, à la célébrité d’Henri Sauguet. Le Festival de ...
Festival des années 1950

Festival des années 1950

Les Caprices de Marianne La représentation des Caprices de Marianne inaugure un « Festival années 1950 », dont les spectacles vont s’étaler sur un mois. Le Duo Dijon renouvelle ainsi son répertoire et espère en même temps aiguiser la curiosité d’un public qui a assisté en masse à Carmen et à La Traviata. Même si les œuvres présentées durant ce mois ne sont pas toutes vraiment datées des années 1950, elles ont été ...