Mot-clef : Johannes Brahms

Jaap van Zweeden photo  Hans van der Woerd

A Berlin, Mariss Jansons remplacé sans ivresse

Le communiqué avait un petit air de déjà vu : eh non, Mariss Jansons ne dirigera pas ce printanier concert berlinois, pour des problèmes de santé qui l’ont déjà souvent éloigné des salles de concert. Il aurait pourtant été passionnant de comparer son interprétation de la première symphonie de Brahms avec les Berlinois avec son concert salzbourgeois de cet été, où il avait porté l’Orchestre Philharmonique de Vienne à des ...
dgg dudamel gala

Dudamel en mode grand confort

Comme chaque 1er mai, l’Orchestre philharmonique de Berlin célèbre sa fondation par un grand concert de Gala, désormais donné dans un haut lieu de l’Histoire culturelle et artistique de l’Europe. Cette édition 2012, organisée dans le cadre prestigieux de l’Ecole espagnole d’équitation de Vienne, était dirigée par Gustavo Dudamel. Limité par la taille, fortement modeste, de la scène aménagée pour l’occasion, l’orchestre se contentait d’offrir un programme classique, très classique ; belle ...
audite brahms ruiz ferreres

Laura Ruiz Ferreres, clarinettiste d’avenir

Laura Ruiz Ferreres, jeune clarinettiste espagnole installée en Allemagne et plusieurs fois récompensée dans les concours internationaux, s'attaque pour son premier enregistrement à un répertoire bien connu des mélomanes et d'une grande difficulté : la musique de chambre avec clarinette de Brahms. Rappelons que ces quatre oeuvres, composées quasiment l'une à la suite de l'autre par un Brahms au soir de sa vie, sont nées de la rencontre du compositeur avec ...
CD_WS_Brahms1_Celibidache

Celibidache époque « classique » joue Brahms

En 1952, date de cet enregistrement live publié sous son propre label par le l'Orchestre Symphonique de Vienne (Wiener Symphoniker), Sergio Celibidache venait de rendre officiellement la baguette du Philharmonique de Berlin à Wilhelm Furtwängler, et assurait bien des engagements avec d'autres orchestres comme ici, à la tête du Symphonique viennois dont le chef titulaire n'était autre qu'Herbert von Karajan, rival finalement victorieux du Roumain à la succession de Furtwängler ...
Romain Descharmes (c) Jean-Baptiste Millot petite

Brahms noble et élégant

« Les Pianissimes » organise depuis 2005 une série de concerts à Paris et en région lyonnaise ainsi qu’un festival en juin (à Saint-Germain-au-Mont-d’Or), présentant de jeunes pianistes talentueux, français et étrangers. Cette saison, elle a accueilli, entre autres, Guillaume Coppola, Thomas Enhco, Benjamin Grovenor, Florian Noack, et la saison se terminera avec David Violi, le 13 mai prochain. Pour son avant-dernier concert de l’année, Romain Decharmes est venu avec trois musiciens de ...
Leonidas Kavakos

Ravel, Sibelius, Brahms : un rapprochement hasardeux

On aurait tort de penser qu'un concert n'est jamais trop long. Même s'il dure moins d'une heure, s'il amène à se côtoyer des œuvres trop différentes, dont la diversité exaspère l'oreille du public, et exige une souplesse musicologique que de simples mélomanes n'ont pas, il paraît interminable. Le concert de l'Orchestre de Paris, c'est un fait, durait deux heures quarante (entracte compris) ; pourtant la lassitude provenait surtout de l'incohérence des ...
el bacha© Leslie Verdet

Marseille : El Bacha dans un Brahms déséquilibré

Dans le cadre de la saison symphonique de l’Opéra de Marseille, le pianiste libanais Abdel Rahman El Bacha était à l’affiche de ce concert donné au Silo aux côtés du chef italien Fabrizio Maria Carminati. La première partie de soirée fut décevante et nous laissa quelque peu perplexe : Qu’est- il arrivé à l’orchestre décomplexé qui s’illustrait les années précédentes aux côtés des tout meilleurs solistes actuels ? La Ville ...
Christoph Eschenbach (c) DR

Verdi, Brahms : chacun son Requiem

En un mois de temps, le public parisien a pu apprécier deux oeuvres singulières distillant chacune les charmes des deux cultures célébrées cette année à travers le bicentennaire de Verdi et Wagner: l'italienne et l'allemande. Le Requiem de Verdi, d'abord, grandiose célébration de la vie par l'Orchestre National de Lille sous la direction de Jean-Claude Casadesus. Une interprétation majestueuse qui a rendu compte avec beaucoup de naturel de la splendeur et ...
CD_DG Brahms cto violon Batiashvili Thielemann

Un concerto de Brahms qui a fière allure avec Lisa Batiashvili

Nouveau patron de la Staatskapelle de Dresde, Christian Thielemann va sans doute s'appliquer à faire connaitre leur travail commun par le disque, tant qu'il en reste par ces temps de sinistrose. C'est le cas avec ce nouvel enregistrement du concerto pour violon de Brahms publié par DG, éditeur habituel du chef, où les saxons et leur chef berlinois accompagnent la violoniste géorgienne Lisa Batiashvili. Comme tous les chevaux de bataille du ...
512Qf03kYqL._SL500_

A la découverte de la musique classique

La musique classique raconte de belles histoires. Voici le propos de cet album, qui accompagne chaque morceau d'une double page joliment illustrée. Le choix est assez original, puisqu'on trouve, à côté de tubes du répertoire pour enfant (Children's corner, Pierre et le loup), des pages plus difficiles (Laideronnette impératrice des pagodes, la Symphonie pastorale), et même de la musique pure (l'Adagio du 23e Concerto de Mozart, représenté par un ours ...
Johnaxelrod_2012

Brahms à Milan avec Midori et Axelrod

Chef invité privilégié de l’Orchestre laVerdi, John Axelrod mène un projet d’intégrale des Symphonies de Brahms, enregistrées en concert, pour le label Telarc. Ce concert dominical intégralement centré sur Brahms débutait par le Concerto pour violon, sous l’archet de Midori Gotō. Depuis ses premiers enregistrements publiés chez Sony, dans les années 1990, la soliste s’est faite assez discrète. Il était donc intéressant de l’écouter dans ce cheval de bataille du répertoire ...
AVolodos

Arcadi Volodos, le chantre des voix intérieures

Arcadi Volodos, à bien juste titre, est un invité régulier de la série de récitals « Les Grands Interprètes », qui connaît cette année à l'Auditorium de Lyon sa cinquante-et-unième édition. Sans doute encouragé par l'accueil enthousiaste que le public lyonnais lui offre fidèlement, il lui propose cette année un programme tout intérieur, moins flamboyant (alors qu'on sait combien la technique du pianiste est spectaculaire) : une série de pièces qui, si l'on ...
emi_constantin_silvestri

Constantin Silvestri, finalement, mais partiel

Ce superbe coffret EMI de la série Icon, consacré à l’un des plus grands chefs du XXe siècle, est à la fois une bénédiction et une déception. D’abord, pour en être quitte, la déception : le visuel de l’album affiche fièrement, mais en caractères presque illisibles, « Complete EMI Recordings ». C’est faux et abusif, car il n’en est rien : toutes les gravures concertantes EMI avec solistes sont hélas omises ! Nous sommes ainsi ...
devy erlih ina

Triste hommage à Devy Erlih

Décédé tragiquement en février 2012, le violoniste Devy Erlih se voit honoré par la publication d’un plantureux hommage de la part de l’INA. Adulé par ses groupies, Devy Erlih fut une figure marquante et attachante de la vie musicale française de la seconde moitié du XXe siècle. Créateur de partitions de ses amis André Jolivet, Charles Chaynes, Darius Milhaud, Henri Sauguet, Henri Tomasi, il fut également un pédagogue insatiable dispensant ...
eschenbach photo Margot Ingoldsby Schulman NSO

Eschenbach à Paris avec le National Symphony Orchestra Washington

Le retour de Christoph Eschenbach à Paris en tant que directeur du National Symphony Orchestra Washington, pour la tournée européenne de l'orchestre, a été marqué par un programme épatant : Beethoven, Brahms et Bartók, trois B, trois styles différents, diverses difficultés interprétatives. L'Ouverture Egmont, avec son introduction lente et tragique, entame un concert riche en puissance sonore et lourds silences. Lancée dans un crescendo impérieux, l'orchestre montre dès le début son ...
brahms_kempe_jade

Vision extatique de Rudolf Kempe dans le Requiem allemand

A quoi bon publier encore une version du Requiem allemand de Brahms, alors que la discographie de cette œuvre regorge de nombreuses versions de référence ? Eh bien si ! justement, car celle-ci, moins connue, mérite amplement une réédition, en se hissant au niveau des plus belles. Il faut remercier l'éditeur Jade de nous offrir aujourd'hui cet enregistrement réalisé en monophonie à Berlin en 1955, avec une distribution exceptionnelle. On appréciera ...
myros tabea zimmeram

Tabea Zimmermann/Kirill Gerstein, pour rendre à César…

Lors de la parution du premier disque du duo Tabea Zimmermann/Kirill Gerstein, nous regrettions l’absence au programme de la sonate sœur de l’op.120/2, dont nous appréciions la très belle interprétation. Les musiciens nous la proposent ici aux côtés, cette fois, de pages célèbres (Schubert et Franck). Plaçant cette nouvelle collaboration dans la continuité du précédent album, les interprètes y font preuve des mêmes qualités – et relative nonchalance. Toujours sur ...
dg_brahms_musique_de_chambre

Musique de chambre de Brahms : la quintessence

Contrairement à son opus symphonique, la musique de chambre de Johannes Brahms (1833-1897) l’a accompagné tout au long de sa vie : elle est non seulement un sommet de son œuvre, mais aussi de toute la musique romantique. Miroir fidèle de la vraie nature profonde du compositeur, elle est celle d’une sensibilité lyrique tourmentée et un peu bourrue, mais qui trouve sa sérénité dans les pages crépusculaires avec clarinette : ...
Gergiev_Pleyel_1

Fin du cycle Brahms Szymanowski de Valery Gergiev

Suite et fin en deux concerts de la série Brahms Szymanowski que Valery Gergiev emmène en tournée de Londres à Paris en passant par le Luxembourg. Le premier soir les symphonies n°3 des deux compositeurs étaient complétées par les Variations sur un thème de Haydn de Brahms, alors que les symphonies n°4 encadraient le Concerto pour violon n°2 de Szymanowski le lendemain. A l’issue des concerts d’octobre où les Brahms nous ...
helene grimaud

Vienne : Hélène Grimaud et Andris Nelsons à l’unisson

Au Konzerthaus de Vienne se tissent des liens musicaux intenses entre solistes et chefs illustres depuis une décennie. Nul doute que ce concert s’inscrit dans cette lignée. La pianiste Hélène Grimaud et le chef letton Andris Nelsons accompagnés du Philharmonique ont en effet achevé à Vienne une série de concerts au succès retentissant, dans laquelle le 2e concerto pour piano de Brahms était à l’honneur. La semaine précédente, ils étaient ...
Grimaud_©Mat-Hennek-DG2

Hélène Grimaud et Andris Nelsons, nouveaux partenaires

A l’exception de quelques trous parmi les rangs les plus coûteux, le Théâtre des Champs-Élysées était comble pour accueillir la pianiste française Hélène Grimaud qu’allait accompagner pour le Concerto pour piano n°2 de Brahms l’illustre Orchestre Philharmonique de Vienne confié cette fois-ci à une des étoiles montantes de la direction d’orchestre, le letton Andris Nelsons, qui allait ensuite se lancer dans la Symphonie Pathétique de Tchaïkovski. Une équipe finalement assez ...
Concoursdegeneve_Lorenzo-SOULES-vign

Lorenzo Soulès remporte le Concours de Genève

Le public ne s’y était pas trompé. Pour cette 67e édition du célèbre concours, consacrée cette année au piano, il a vu juste en réservant une ovation plus que chaleureuse à Lorenzo Soulès, élève de Pierre-Laurent Aimard à Cologne, né en 1992, et grand vainqueur de la manifestation. Reconnaissance méritée, car ce jeune joue déjà comme un grand. Et il faut l’être, à l’instar des deux autres candidats parvenus jusqu’à ...
BerlinerPhil2

Du Brahms en pièces détachées à la salle Pleyel

Donner en une série de huit soirées l'intégrale de la musique de chambre de Johannes Brahms, voilà une idée qui a de quoi séduire. Ce répertoire est si difficile, qu'on s'attache plus volontiers à le produire au disque qu'au concert. Comment faire sonner, dans une salle vaste comme l'est la salle Pleyel, cette musique plus intimiste qu'exubérante, ces œuvres aux proportions surprenantes, qui exigent des interprètes une oreille sûre, une ...
Gergiev4(c)Fred Toulet2

Valery Gergiev dirige Brahms et Szymanowski

C’est à un intéressant autant que quelque peu inattendu rapprochement entre l’allemand Johannes Brahms et le polonais Karol Szymanowski que nous conviait Valery Gergiev pour ces deux concerts d’octobre, première partie d’un cycle de quatre concerts devant s’achever en décembre. Mettant à profit le chiffre « 4 » commun aux deux compositeurs qui ont écrit chacun autant de symphonies, la programmation répartissait avec une régularité de métronome du premier au ...
Jude&Heisser lyrinx

Brahms pour deux pianos, fidèlement interprété par Jude et Heisser

Les deux œuvres auxquelles se résume le catalogue de Brahms pour deux pianos ont vu le jour dans des circonstances bien différentes. Les rappeler ici permettra de mieux comprendre les impressions contrastées qui accompagnent l'audition de l'enregistrement que les pianistes Marie-Josèphe Jude et Jean-François Heisser proposent de ces pièces. La première, dans l'ordre chronologique, est une sonate pour deux pianos, qui habite aujourd'hui l'inconscient de tous les amateurs de musique, mais ...
sony_columbia_stereo_leopold_stokowski

Stokowski et les enregistrements stéréo de la Columbia : l’été indien

On pouvait penser que les derniers enregistrements du coffret RCA stereo collection 1954-1975, réalisés en 1975 par un Stokowski vétéran de 93 ans, étaient les derniers du maître. Il n’en est rien : la CBS (Columbia Broadcasting System) lui offrit un nouveau et surprenant contrat d’une durée de six ans, à l’âge de 94 ans, et le résultat presque impensable, crépuscule d’un long été indien et d’une vie, est rassemblé pour ...
emi jochum

Integrale Eugen Jochum chez EMI

EMI remet en coffret économique ses enregistrements du chef d’orchestre Eugen Jochum. La totalité de ces galettes remonte à la fin des années 1970, quand le chef, vaillant octogénaire, remit sur le métier le chœur de son répertoire : Bruckner, Brahms et Beethoven. En porte drapeau de ce coffret, on retrouve évidement sa seconde intégrale des Symphonies de Bruckner à la tête de la Staatskapelle de Dresde, éternelle fondation du catalogue EMI. ...
emi colin davis

Portrait de Colin Davis en jeune homme

Tournant des années 1950-1960 en Grande-Bretagne : la reine Elisabeth II est montée sur le trône depuis bientôt 10 ans ; Harold Macmillan dit Supermac gère, en premier ministre téméraire et volontaire, le déclin mondial de la Grande-Bretagne, et James Bond contre Docteur No n’est pas encore sorti sur les écrans pour revigorer l’égo de l’Albion. Mais EMI offre à jeune chef l’opportunité de graver ses premiers disques : Colin Davis (qui n’est pas ...
Noah-Lee.01w

Noah Lee, un gamin remporte le Concours Tchaïkovski

Il est né en février 2000. Douze ans, et ne joue du violoncelle que depuis quatre ans. Et avec une audace incroyable, une audace inhabituelle à cet âge, ce gamin s’offre le luxe de gagner le prix de violoncelle du Prix Tchaïkovski, ouvert aux musiciens de moins de 17 ans. Non seulement de remporter le prix mais de le faire avec un aplomb, une décontraction, presque jusqu’à une arrogance naturelle. Le ...
314169873_a7dc5e11d2bis

Les deux admirables symphonies de Johan Svendsen

Johan Svendsen (1840-1911), violoniste, chef d’orchestre et compositeur norvégien a connu une célébrité extraordinaire presque tout au long de sa brillante carrière. Sa réputation et sa popularité furent exceptionnelles. Pratiquement aussi considérables que celles dont bénéficia son grand ami Edvard Grieg, bien que dans des domaines un peu différents et pour une moindre durée. Un Norvégien aussi connu que Grieg Après des débuts précoces et prometteurs il parfait sa formation à ...