Mot-clef : Joseph Haydn

haydn_bouvard_hortus

Yasuko Uyama Bouvard joue Haydn chez les Esterhàzy

Les dernières sonates pour clavier de Joseph Haydn sont la quintessence même de son art. On y ressent tout ce que Beethoven doit à ce grand maitre qui fut son professeur, tout comme celui de Mozart. Roi de la symphonie classique, Haydn apparait au sommet de son art, dans ces œuvres plus intimes, comme déjà retiré du monde. Même impression dans ses grandes variations en fa mineur, où l'émotion est ...
Perahia © Felix Broede

L’apogée du classicisme avec Murray Perahia

Pilier de la série Piano 4 Etoiles, Murray Perahia est un habitué de la salle Pleyel, que ce soit en récital ou en concert avec orchestre, comme ici avec l’Academy of St Martin in the Field dont il est Principal Guest Conductor. Ces deux soirées parisiennes faisaient partie de la tournée européenne du chef américain avec l’orchestre londonien commencée le 9 novembre à Cambridge, passant par Munich, Bâle, Baden-Baden, Essen, ...
haydn depouy

Mathieu Dupouy et l’élégance du Hérisson

Hormis le mouvement lent de l’Hob.XVI :50, c’est à Londres, que Joseph Haydn écrit ses trois dernières sonates pour piano (1794-1795). On ignore dans quel ordre il les compose mais on sait qu’elles ne sont publiées (séparément) que plus tard : la 62e en 1798, la 60e en 1800 et la 61e en 1805. Portent-elles pour autant les traces d’une inspiration anglaise comme on l’a souvent dit – et écrit ? Vu ...
Jeremy_Rhorer

Jérémie Rhorer et Marc Minkowski à Ambronay

Au cours de ce premier week-end de concerts, le Festival d’Ambronay accueillait, outre la recréation mondiale du Nabucco de Falvetti, coup sur coup deux des formations orchestrales jouant sur instruments (ou copies d’instruments) d’époque les plus en vue actuellement, dans du grand répertoire de l’époque classique ou du premier romantisme avec trois compositeurs autrichiens (Wolfgang Amadeus Mozart, Joseph Haydn et Franz Schubert). Le samedi 15 septembre, c’est Le Cercle de l'Harmonie et le ...
terpsycordes2012

Le quatuor Terpsycordes, d’une fervente sobriété

Dans la chaleur moite du temple de Cully, c’est au recueillement que conviaient les Terpsycordes. Invité du Cully Classique, le quatuor genevois interprétait vendredi les Sept paroles du Christ en Croix de Haydn, œuvre d’inspiration liturgique dont les musiciens ont livré au disque une lecture à la cohérence remarquée en 2009. Cette fresque musicale, rarement exécutée, ne se laisse appréhender qu’avec une circonspection nécessaire. En effet, comme le soulignait alors le compositeur en réaction à la commande de cette ...
Chamber Orchestra of Europe © Mario Proença

András Schiff et Orchestre de Chambre d’Europe : un juste équilibre

La carrière éblouissante du pianiste András Schiff a démontré ses qualités de musicien à la fois subtil et original : ce sont celles-là même que l’on retrouve dans ce concert. Le choix du répertoire permet à l’Orchestre de Chambre d’Europe de faire preuve de sa malléabilité et de sa réactivité toute en finesse dans ce programme qui passe de l’expression la plus tendue à la fougue juvénile, du lyrisme romantique ...
Guilhem Souyri (Buonafede) et Cecil Gallois (Eccletico) © Accent Tonique

Mondo della Luna vintage à Paris

La Compagnie Manque Pas d’Airs, habituée de l’  « opéra de poche », n’en est pas à son coup d’essai avec ce Mondo della Luna de Haydn : Orphée et Eurydice et Didon et Enée ont précédé cette dernière production, toujours au théâtre Mouffetard. L’argument est simple : Buonafede, vieux barbon, maintient enfermées sa fille Lisetta et sa suivante Clarice. Les deux jeunes filles sont amoureuses de deux jeunes gens pas assez bien nés ...
archiv_carmignola

Haydn par Giulano Carmignola, tout naturellement !

S’il s’aventure de plus en plus en terres romantiques jusqu’à aborder Bruckner et  Malher, l’Orchestre des Champs-Elysées, fondé par Philippe Herreweghe, aime aussi à revenir vers son répertoire naturel, qu’il interprète avec une rare aisance. Ces concertos du jeune Haydn sont rarement joués et relativement peu enregistrés. C’est que ces pièces figuraient parmi les premières d’un vice maître de chapelle d’à peine 29 ans arrivant à la cour des Esterházy ...
paul_mccreesh

Haydn à l’anglaise par Paul McCreesh

Ayant eu l’occasion d’entendre des oratorios de Haendel lors de ses différents séjours en Angleterre, Joseph Haydn en compose deux avec succès en l’espace de quelques années : Die Schöpfung (La Création, 1796-1798) et Die Jahreszeiten (Les Saisons, 1799-1801). Ces deux œuvres de maturité du compositeur viennois reposent sur des livrets du baron Gottfried van Swieten, ce dernier partant de sources britanniques (le poète James Thomson pour la deuxième). Parues simultanément en trois langues ...
finearts_dijon_1111

Le Fine Arts Quartet et Menahem Pressler

A l’heure où le « jeunisme » est de mise, à l’heure où tant de nouvelles formations de chambristes talentueux piaffent en attendant une hypothétique gloire, qu’il est réconfortant de voir que sur les âmes bien nées les années n’ont pas de prise ! En effet, le Fine Arts Quartet et l’étonnant Menahem Pressler nous offrent sans lésiner des instants de pur bonheur. Le programme ambitieux balaye cent cinquante ans d’histoire du ...
A.Prohaska (1)

Anna Prohaska, dans une discrétion bienvenue

Paru d’abord en Allemagne, puis en Suisse, en catimini du grand tapage publicitaire international, ce premier enregistrement solo d’Anna Prohaska révèle quelques-unes des multiples facettes du talent de la soprano allemande. Album insolite qui, à l’opposé de la plupart des premiers pas discographiques des jeunes cantatrices actuelles, ne s’aventure pas dans les sempiternels airs d’opéras de Mozart ou les mélodies les plus populaires de Schubert. Autour du conte de La Petite ...
Haydn-trio-baryton

Joseph Haydn, trios avec baryton

Outre ses cordes principales en boyau, le baryton, instrument appartenant à la famille des violes, possède des cordes métalliques sympathiques que l’on peut également pincer. Aujourd’hui disparu, cet instrument était une passion du prince Nicolas Esterházy, le patron de Joseph Haydn. Le compositeur écrivit, entre 1765 et 1776, 126 Trios pour baryton, alto et violoncelle, dont sept se trouvent dans ce disque. Le baryton joue dans ces pièces un rôle ...
solomusica_celloduo

Cello Duello, duo de violoncelles

Du fait de la formation originale du Cello Duello, la majorité des œuvres présentées sur cet enregistrement sont des arrangements. Le résultat est mitigé, entre réussites et propositions plus hasardeuses. Au nombre des arrangements, la Passacaglia de Haendel est réussie, mais les prouesses techniques et le jeu délicat (superbe échange de gammes) des deux interprètes ne parviennent pas à sauver la forme, qui s'essouffle au bout d'un moment. La Fantaisie sur un ...
lso_haydn_davis_vign

Haydn par Colin Davis ? Juste un Haydn de plus !

Le manque de distance est parfois regrettable, et l’on pourra se demander à propos de cette énième version des Saisons de Joseph Haydn à quoi pensent certains éditeurs dans leurs choix artistiques. On a bien compris, certes, que les objectifs de la firme LSO Live, en termes de marketing, étaient avant tout d’assurer une large diffusion aux prestations du London Symphony Orchestra et de son chef attitré, Colin Davis. Mais ...
La Perruque de Joseph Haydn !

La Perruque de Joseph Haydn !

Bleu Nuit Editeur L’histoire à lire et à écouter est racontée par Marie Drucker qui décrit de façon très drôle la vie de Joseph Haydn, compositeur distingué, raide, élégant, grand et petit à la fois. Les plus petits peuvent suivre la narration en bande dessiné et tourner les pages selon l’indication d’un signal sonore. Des jeux de mots, des citations anachroniques et humoristiques, introduisent l’anecdote «inédite» concernant le compositeur viennois : son ...
Un programme très « classique »

Un programme très « classique » pour Emanuel Ax et Christoph Eschenbach

Christoph Eschenbach entamait hier soir une série de deux concerts plutôt particuliers, puisque seule la pièce concertante changeait dans le programme, encadrée de deux symphonies. À regarder la composition d’un tel programme, il semble évident que l’objet pédagogique de ce concert entendait montrer un éventail de styles russes du XXe siècle, cependant que la pièce de Haydn faisait office d’élément de comparaison stylistique avec la symphonie de Prokofiev, un pastiche ...
EMI met Furtwängler en boite

EMI met Furtwängler en boite

Bayreuth, 29 juillet 1951, concert de réouverture. Quelques pas résonnent sur un parquet, soudain un crépitement d’applaudissements, secs comme une décharge électrique, saluent le chef. Le silence rapidement. Wilhelm Furtwängler, fidèle à sa manière, fait émerger des nimbes la musique de la Neuvième Symphonie de Beethoven pour, en quelques mesures, lui faire déclencher des éclairs jupitériens. Moment historique, enregistré par EMI par l’incontournable producteur anglais Walter Legge, celui-là même qui ...
Hans Knappertsbusch, le temps d’un titan

Hans Knappertsbusch, le temps d’un titan

Wagnérien illustre, Hans Knappertsbusch était un chef typique de la première moitié du vingtième siècle. Connu pour ses tempi retenus à l’extrême et sa phobie des répétitions, il reste pourtant un artiste majeur de l’histoire musicale. La parution d’un coffret d’archives est l’occasion de se replonger sur sa vie et son art. Hans Knappertsbusch voit le jour, en 1888, à Elberfeld (désormais un district de Wuppertal). Il étudie la philosophie ...
Photo-Credit-Michael-Pöhn-3

Franz Welser-Möst, le verre à moitié vide !

Le programme choisi par le chef autrichien Franz Welser-Möst pour son concert munichois est entièrement consacré au souvenir l’ancienne double monarchie austro-hongrois, à travers trois œuvres au caractère on ne peut plus contrasté. La symphonie de Haydn qui ouvre le concert est sans doute l’une de ses œuvres les plus étonnantes : en trois mouvements seulement, courte et dense, elle est d’un caractère particulièrement recueilli qui s’explique en particulier par l’utilisation ...
Les Hugo Wolf : un quatuor poétique et proche au service de Haydn

Les Hugo Wolf : un quatuor poétique et proche au service de Haydn

Le Quatuor Hugo Wolf se présente avec un pedigree intéressant et déjà bien fourni. Issu de l’Université de musique de Vienne en 1993 la formation s’enrichit du savoir et des conseils avisés de Quatuors aussi prestigieux que les Alban Berg, les Smetana, les Amadeus et les La Salle. Suivent peu après des récompenses flatteuses assurant leur installation reconnue en Autriche et à l’étranger. Ils se produisent avec les acclamations publiques ...
Sauvé par la seconde partie

Sauvé par la seconde partie

BBC Proms Certains concerts évoluent de la routine à l’inspiration dès que l’entracte est passé ! C’est ce qui s’est passé pour cette prestation du BBC Symphony et de son principal chef invité David Robertson. On ne voit gère d’intérêt à commencer un concert avec l’ouverture de la Flûte enchantée, surtout avec un tel effectif instrumental (XXL) et un tempo aussi lent ! Mais on se réjouissait d’entendre en concert, Richard Goode dans le ...
Quand Horowitz sert Haydn et Beethoven

Quand Horowitz sert Haydn et Beethoven

Voici un nouveau volume de The Private Collection at Carnegie Hall constituée d’enregistrements des années 40 de Vladimir Horowitz publié par Sony sous le label RCA Red Seal. La ligne éditoriale comme le packaging sont identiques au disque Moussorgski Liszt que nous avons chroniqué ici même. On y retrouvera le même type de son, fidèle aux timbres et à la dynamique du live d’époque, au prix de la conservation du ...
Haydn l’Européen

Haydn l’Européen par Stéphanie d’Oustrac

Découverte en 1998 dans le cadre de l’Académie baroque européenne du Festival d’Ambronay au cours de la renaissance de Thésée de Lully sous direction de William Christie, Stéphanie d’Oustrac est étiquetée baroqueuse, dans des rôles d’amoureuse blessée ou de déesse outragée, comme en témoigne son disque précédent, Médée furieuse (Ambroisie, 2008). Même si elle n’a pas renoncé à ce répertoire, la mezzo-soprano, qui chante également Carmen, a relevé le défi ...
Janowski en son jardin

Marek Janowski en son jardin

Marek Janowski dans Paul Hindemith et Joseph Haydn est une valeur sûre, la certitude d’entendre un grand moment de musique. Le chef d’orchestre débute par un Hindemith survolté. Les Métamorphoses symphoniques sur un thème de Weber est une pièce brillante, virtuose, très valorisante pour l’orchestre. Le danger est d’en faire un festival de forte, mais Janowski sait bien faire différentier à ses instrumentistes les plans sonores de l’œuvre. L’Orchestre de ...
L’opéra pour marionnettes

L’opéra pour marionnettes de Joseph Haydn

L’énergique Manfred Huss poursuit son exploration des œuvres rares de Joseph Haydn. En partenariat avec le festival Centropalia qui se déroule en Autriche et en Slovénie, le chef d’orchestre a enregistré Philemon et Baucis à la tête de son orchestre d’instruments anciens : la Haydn Sinfonietta. Créé le 1er septembre 1773 lors d’une visite de l’impératrice Marie-Thérèse au Prince Eszterházy, l’employeur de Haydn, Philemon et Baucis est une partition de circonstance. Conformément ...
Haydn ou leçon de délicatesse

Haydn ou leçon de délicatesse par Anne Queffélec

Il est difficile, pour un pianiste, de s’imposer en interprétant Haydn alors qu’il existe des enregistrements de référence réalisés par quelques géants tels qu’Alfred Brendel. Mais Anne Queffélec se distingue par la grâce qui lui est propre et affirme son caractère. Parmi les quatre célèbres pièces rassemblées ici, notre interprète excelle tout particulièrement dans les mouvements lents, avec des touches infiniment délicates : les Adagios des Sonates en mi bémol majeur et ...
Alfred Brendel dans son jardin

Les concerts d’adieux d’Alfred Brendel

En novembre 2007, à l’âge de soixante-seize ans, et en pleine possession de ses moyens, Alfred Brendel annonçait dans le Chicago Tribune son retrait de la scène internationale à la fin de l’année 2008. Lors de sa tournée d’adieux, après une carrière de près de soixante ans, le pianiste se produisit notamment à Vienne en concerto et à Hanovre en récital dans son répertoire de prédilection : Mozart, Beethoven et Schubert. ...
Première intégrale moderne des Quatuors à cordes de Haydn

Première intégrale moderne des Quatuors à cordes de Haydn

Decca, honorant généreusement le bicentenaire de la disparition de Joseph Haydn (1732-1809), nous propose, après la réédition de son intégrale des Symphonies par Antal Doráti, celle non moins légendaire des Quatuors à cordes que le label anglais réalisa dans les années 70 sous étiquette Argo avec la complicité de l’excellent Quatuor Aeolian. Affirmer, comme l’indique le visuel de l’album, qu’il s’agit d’une intégrale peut sembler un peu abusif, puisque n’y sont ...
Aimez-vous Haydn ?

Aimez-vous Haydn ?

Joël Rigal nous invite a découvrir les «Pièces et variations pour le pianoforte» de Haydn. Pratiquement inconnues, ces pièces, très colorées, viennent contredire les nombreux mélomanes qui ne verraient en Haydn que l’auteur de très nombreuses symphonies. Nombre de ces variations datent de la dernière période de maturité du compositeur, et leur esprit novateur témoigne à quel degré de maîtrise de son art celui-ci avait atteint. D’innombrables innovations chromatiques et ...
Enchanteresses Saisons

Enchanteresses Saisons

Orchestre Révolutionnaire et Romantique C’est une standing ovation qui a salué le retour en terre lyonnaise de John Eliot Gardiner, directeur musical de l’Opéra de 1983 à 1988, au terme de cette interprétation mémorable des Saisons de Haydn. Hormis un passage par Ambronay (« Bach Cantata Pilgrimage » avec The English Baroque Soloists), le chef anglais s’était fait plutôt rare dans la région alors que nul n’a oublié les superbes Chabrier, Gluck et ...