Mot-clef : Joseph Haydn

Les sept dernières paroles de Michael Lonsdale

Haydn ou les sept dernières paroles de Michael Lonsdale

Passionné d’un Dieu miséricordieux, il a pu dans la première écriture des Sept dernières paroles, laisser libre cours à sa méditation, déployant par sa virtuosité le sens même des Ecritures. Page d’exégèse à elle seule l’interprétation d’une telle œuvre prête elle-même à l’exégèse. C’est ce à quoi nous avons assisté ce vendredi soir en l’église de Fayence. Il fallait la virtuosité, mais aussi l’intelligence du texte haydenien du quatuor Ysaÿe ...
Grâce aux Modigliani Haydn s’échappe de sa momie

Grâce aux Modigliani, Haydn s’échappe de sa momie

En concert déjà les qualités du Quatuor Modigliani avaient éclatées magistralement en transfigurant Joseph Haydn. Leur premier CD de mars 2006 consacré à Schumann, Mendelssohn et Wolf a obtenu les honneurs de la critique. Leur carrière les appelle dans le monde entier avec un succès retentissant. Il nous faut aussi rendre les armes, et louer la capacité de ces jeunes prodiges à œuvrer à la résurrection de Haydn. Non que papa ...
Haydn à l’honneur

Armida, Haydn à l’honneur

Les productions d’opéras de Joseph Haydn sont trop rares dans l’Hexagone pour ne pas nous réjouir de trouver Armida à l’affiche de l’Opéra de Tours. Créée en 1784 pour le théâtre du prince Esterhazy, l’œuvre obéit strictement aux codes de l’opera seria, mais cette contrainte n’empêche en rien le compositeur d’exprimer ses qualités habituelles : fraîcheur de l’inspiration mélodique, délicatesse de l’instrumentation, caractérisation des personnages, virtuosité de l’écriture vocale. Le livret, ...
christian_zacharias

Christian Zacharias, au-delà du piano

A la fois pianiste et chef d’orchestre connu et reconnu, Christian Zacharias offre un magnifique programme de piano au public dijonnais de l’auditorium. Et dans une interprétation sensible et raffinée. Le concert débute par une sonate de Haydn, compositeur que l’on retrouvera en deuxième partie également pour clore le programme. Dans les deux cas, que ce soit la Sonate en fa majeur Hob. XVI : 29 ou la Sonate en ré majeur ...
Dove sono i bei momenti …

Dove sono i bei momenti…

Pour que la rencontre de deux grandes entités fasse des étincelles, il faut que toutes deux soient à leur faîte. Si l’Orchestre de Paris, n’a pas eu à rougir de sa performance ce soir sous la baguette de Rafael Frühbeck de Burgos (ancien directeur de l’Orchestre de Vienne et du Deutsche Oper de Berlin, aujourd’hui à Dresde), il n’a pas apporté à ce rendez-vous sa meilleure forme. Le timing n’était ...
Trios pour Nicolas le Magnifique

Trios pour Nicolas le Magnifique

Catalogue Hoboken, chapitre XI : Trios pour baryton... 126 ! Qu’un instrument aussi méconnu qu’insolite ait pu inspirer un tel nombre d’œuvres, excédant les 106 symphonies et les 83 quatuors à cordes, voilà de quoi ravir le mélomane attentif, curieux et averti du fait que l’auteur de «La Surprise» n’en est pas à une près. Tout un pan de la production haydnienne qui, jusqu’à présent, n’a pas été particulièrement favorisé, ni par ...
In memoriam Pablo Casals

In memoriam Pablo Casals

Festival Pablo Casals 2008 C’est dans la petite église de Molitg village – beaucoup trop petite si l’on en juge par la foule qui se pressait, hier, à ses portes – que le Festival Pablo Casals venait faire revivre la présence du maître…De 1956 à 1966, les habitants se pressaient pour écouter Casals répéter dans son village d’adoption et un carillon rythmait les journées au son du «chant des oiseaux» (el ...
Douceur viennoise

Douceur viennoise

Orchestre Philharmonique de Berlin Quel auditeur, se rendant d’un pas allègre vers le Grand Théâtre de Provence par cette chaude soirée du 6 juillet, aurait pu, ne fût-ce qu’un instant, douter de l’excellence de qui l’y attendait ? Quant le compositeur s’appelle Joseph Haydn et que les musiciens chargés de faire chanter son génie céleste forment la phalange du divin Philharmonique de Berlin, tout n’est-il pas d’avance acquis aux oreilles de ceux qui ...
La découverte des Nouveaux mondes baroques

La découverte des Nouveaux mondes baroques

Les Solistes du Palais Royal Le monde baroque n’est pas un et indivisible mais multiple et sans frontières. Il est une permanente invitation aux voyages et ce soir Bruno Procopio et Les Solistes du Palais Royal dont le répertoire remet en lumière les compositeurs brésiliens de la période coloniale, nous ont offerts la possibilité de (re)découvrir les couleurs invraisemblables et superbes d’une musique qui s’est enrichie de rencontres improbables et d’influences ...
ligia_haydn_vernet2008-300x3011

Olivier Vernet et l’orgue de Haydn : plus profane que sacré

Poursuivant son exploration de la musique « orgue et cordes » de la période dite classique, Olivier Vernet aborde avec bonheur quelques pages méconnues de Joseph Haydn. Non pas les grands concertos, plus connus des mélomanes, mais quelques concertinos, plus modestes, mais tout aussi passionnants, et qui furent conçus vraisemblablement dans les salons du Comte Esterhazy, ne demandant qu’un trio à cordes, et un instrument soliste à clavier : clavecin, ou ...
Un bestiaire selon Haydn

Un bestiaire selon Haydn

Quatuor Manfred Quatuor Manfred : Marie Béreau, 1er violon ; Luigi Vecchioni, 2nd violon ; Emmanuel Haratyk, alto ; Christian Wolff, violoncelle. Le fait d’avoir choisi pour ce concert l’interprétation de trois quatuors animaliers, dont les titres ont d’ailleurs été donnés plus tard, peut être compris comme un effet de miroir renvoyant l’image d’un Joseph Haydn célèbre pour son sens de l’humour. En fait l’idée du Quatuor Manfred est plutôt de faire entendre les essais que ...
Vol. 2 : son oeuvre

Centenaire Herbert von Karajan : son oeuvre

Comme Beethoven, Karajan eu trois périodes stylistiques dans sa longue carrière. La première, qu’on peut qualifier de « classique » va de ses débuts jusqu’à peu près la création du Philharmonia de Londres. La seconde, correspondant aux années 50, sera celle du murissement et de l’approfondissement de son style, et la troisième prendra ses racines dans les années 60, lorsque le style typique et caractéristique du chef sera définitivement établi, ...
Gidon Kremer une Passion avant Pâques

Gidon Kremer une Passion avant Pâques

Kremerata Baltica Le programme proposé ce soir à la Philharmonie était plutôt dans la tradition classique du thème sacré de la semaine de Pâques. Heureusement, Gidon Kremer et sa Kremerata Baltica nous ont donné une interprétation tout à fait originale et intéressante, d’une réelle intensité et d’une grande virtuosité. Gidon Kremer est un des plus grands violonistes du XXe siècle. Son éblouissante technique, sa sonorité exceptionnelle, sa carrière peu conventionnelle et son ...
Haydn : mise en appétit

Haydn : mise en appétit

Quatuor Manfred Avec ce premier concert le Quatuor Manfred entame l’ambitieuse entreprise d’interpréter l’intégrale des quatuors de Joseph Haydn : comme l’a dit avec humour l’altiste Haratyk, « après ce jour, il en reste soixante-quatre » ! Les concerts s’étaleront probablement sur trois années, l’année 2009 étant celle du bicentenaire du compositeur. Les quatre œuvres judicieusement choisies pour ce début permettent d’embrasser une grande partie de la carrière du maître autrichien. La première ...
Fantaisie onirique

Il Mondo della Luna, fantaisie onirique

L’Opéra de Rennes aime sortir des sentiers battus et, pour les fêtes de fin d’année, nous propose, - plutôt que la traditionnelle opérette ou qu’un énième Offenbach - une nouvelle production d’Il Mondo della Luna, en association avec Angers Nantes Opéra et le Grand Théâtre de Luxembourg. Nous tenons personnellement ce dramma giocoso en trois actes, d’une finesse incomparable et d’une poésie absolue, pour le plus abouti des opéras de ...
Les Sept dernières Paroles du Christ de Haydn : un Message spirituel et esthétique

Les Sept dernières Paroles du Christ de Haydn par Savall

Jordi Savall dirige ici le Concert des Nations dans la version initiale pour orchestre seul des Sept dernières Paroles du Christ, de Haydn. L’enregistrement a eu lieu à l’endroit même de la création, donc dans l’église Santa Cueva de Cadix. Jordi Savall retrouve ainsi cette œuvre qu’il avait déjà superbement interprétée, en 1991 pour Auvidis-Astré. Sa vision musicale a évolué, avec des tempi globalement plus rapides, et toujours une ...
Un pont trop loin ?

Un pont trop loin ?

Ádám Fischer, frère d’Ivan Fischer, c’est un peu le Saint Bernard de la musique classique. Possédant un très vaste répertoire et une solide expérience, on l’appelle souvent pour sauver une production des suites d’un impondérable : c’est lui qui a conduit à terme le Ring de Bayreuth suite au décès de Giuseppe Sinopoli (2001-2004) ou repris le récent Parsifal (2006-2007) quand Pierre Boulez ne pouvait plus s’en charger pour cause d’agenda ...
Impressions soleil couchant

Impressions soleil couchant avec le Quatuor Ysaÿe

Habitué du festival de Perros-Guirec, le Quatuor Ysaÿe a rendu cet été sa quatrième visite à la station balnéaire bretonne. Ce festival, créé par Catherine Collard en 1985, se consacre au répertoire de musique de chambre, tandis que ses « voisins » trégorrois de Lannion et de Tréguier explorent l’orgue et les œuvres pour chœur ou pour orchestre. Le Palais des congrès de Perros-Guirec, bunker des années 1970 dissimulé sous une luxuriante ...
Armonia della Notte : redécouverte de la Pastorale morave

Armonia della Notte : redécouverte de la Pastorale morave

L’ensemble Philidor, ensemble français d’instruments à vent historiques, nous invite à suivre les chemins de la pastorale en Moravie. En cette fin du XVIIIe et début du XIXe siècle, règne en ce pays une grande effervescence musicale, encouragée par l’aristocratie et l’église. Puisant sa source dans le folklore, elle n’en est pas moins aristocratique. L’usage y encourageait l’apprentissage d’un instrument à vent, et des moyens parfois limités ont permis et ...
Haydn : les cinq premières

Haydn : les cinq premières par Patrick Gallois

Les premières symphonies de Joseph Haydn possèdent déjà toutes les qualités des chefs d’œuvre qui suivront : inventivité, brio de l’orchestration, humour, diversité de l’invention. Elles sont le témoignage de l’époque où le genre de la symphonie, de plus en plus florissant, s’émancipe de la sinfonia d’ouverture, mais n’est pas encore tout à fait fixé, comme le montrent l’absence de Menuet dans les Symphonies n°1, 2 et 4, et le premier ...
Face à face dramatique ?

Claire-Marie Le Guay, face à face dramatique ?

En une dizaine d’année, la pianiste Claire-Marie Le Guay s’est imposée comme l’une des valeurs sûres de la scène pianistique française. Sa discographie, dont voici le dixième titre, a accumulé les récompenses par sa qualité et par des choix de répertoire aussi rares qu’intelligents. Ce présent disque Mozart / Haydn est le second titre consacré à cette mise en perspective des deux géants autrichiens. Après un premier volume nommé De l’aurore ...
Rostropovitch : Compil’poil Anniversaire

Rostropovitch : Compil’poil Anniversaire

Après tant de succès et une si riche carrière, le temps du bilan est arrivé pour Mstislav Rostropovitch. Désormais octogénaire, ayant rangé son violoncelle depuis 2005 et entrepris à son tour la direction orchestrale, les récompenses et la reconnaissance internationale s’accumulent sans cesse et viennent enrichir une renommée trônant à son zénith depuis de nombreuses décennies. EMI Classics, pour fêter tout cela, propose un coffret de trois copieux CDs composés d’œuvres, ...
Une lune bien blafarde

Une lune bien blafarde

Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal Parmi les nombreux ouvrages pour la scène de Franz Joseph Haydn, opéras italiens, comédies populaires, opéras pour marionnettes ou singspiel, le seul ayant survécu est une comédie qui s’apparente au Cosi fan tutte de Mozart. Le livret, signé Carlo Goldoni, dramaturge vénitien dont on célèbre le tricentenaire de la naissance, regorge de dialogues savoureux et de scènes remplies de gaieté. C’est une bouffonnerie rehaussée d’airs ...
Très bonne version des plus célèbres quatuors de Haydn

Très bonne version des plus célèbres quatuors de Haydn

La collection « reference » de Berlin Classics nous présente des rééditions d’enregistrements qui ont fait date dans l’histoire du label. Ce disque nous présente trois des plus célèbres quatuors de Joseph Haydn dans une excellente interprétation du quatuor munichois Rosamunde. Le quatuor « L’Empereur », destiné au violoniste et impresario Peter Salomon, est l’exemple type du quatuor brillant qui fait la part belle au premier violon traité comme un instrument soliste. Une cadence est ...
Le baroque à l’heure du jardin des voix 2007

Le baroque à l’heure du jardin des voix 2007

Un jardin florissant La Cité de la Musique a eu l’heureuse idée d’organiser cette année un cycle de neuf jours consacrés à l’Europe baroque (du 5 au 13 mars 2007). Seize concerts et une table ronde se sont succédés dans une promenade baroque à travers l’Europe. C’est au cours de cette promenade que William Christie, en père attentionné, nous a présenté ses jeunes protégés du Jardin des voix. La troisième édition ...
(néo)classique

(néo)classique

SymfonieOrkest Vlaanderen - Etienne Siebens Ce concert anversois du SymfonieOrkest Vlaanderen débute par la Symphonie n°104 « Londres » de Haydn. Comme d’habitude dans le répertoire classico-romantique, le SOV et son chef Etienne Siebens abordent cette symphonie avec clarté, énergie, et senza vibrato. Effectif réduit et absence de vibrato mettent en lumière la structure de l’œuvre, ses contre-chants et ses équilibres instrumentaux, mais on peut regretter le manque de chair des sonorités, et ...
Quand Haydn rencontre Goldoni…

Quand Haydn rencontre Goldoni…

Il Mondo della Luna De l’immense œuvre de Joseph Haydn, la partie lyrique est injustement la moins populaire. Antal Dorati fit beaucoup pour sa diffusion en enregistrant pour Philips l’intégralité des opéras composés au château d’Esterhaza, alors que Nikolaus Harnoncourt nous a donné récemment Armida et Orlando Paladino. A la scène, ces opéras sont encore plus rares qu’au disque, Il Mondo della Luna de ce soir au Grand-Théâtre de Reims, faisant ...
Sons et Lumières

Sons et Lumières

Mozart Le choix de concert du 18 octobre porte sur trois œuvres dans lesquelles le Quatuor Manfred éclate ou s’adjoint des invités : différentes facettes sonores qui justifieraient le titre de « Prismes » donné aux concerts de cette saison. Les formations qui interprètent ces trois œuvres sont assez peu usuelles à cette époque. Le Trio K. 498 aurait été écrit pour la pianiste Franziska Jacquin, et composé à l’occasion d’une après-midi d’été de 1786 ...
La Création de Haydn

La Création de Haydn par Paul McCreesh

Ce concert faisait partie du cycle « Londres » organisé par la Cité de la musique du 20 septembre au 7 octobre. La Création est œuvre en partie londonienne parce qu’à Londres vint l’idée à Haydn de se mesurer au Haendel compositeur d’oratorios. Il en rapporta donc un livret inspiré de la Bible et du paradis perdu de Milton, dont le Baron Van Swieten, actif franc-maçon et membre éclairé de la noblesse ...
Iddo se donne à Haydn !

Iddo se donne à Haydn !

Toutes les œuvres présentées dans ce programme ont été écrites à l’intention de personnes proches de Haydn et sont donc pourvues de dédicaces. Les Sonates – pour clavecin d’après la page de titre – n°38 et 39 (1774), furent dédiées à son patron le prince Nicolaus Esterházy et font partie du premier recueil imprimé véritablement supervisé par le compositeur. La sonate n°54, quant à elle, fut destinée à la Princesse ...