Mot-clef : Joseph Haydn

Les Sept Dernières Paroles du Christ en Croix

Les Sept Dernières Paroles du Christ en Croix

Dans son œuvre écrite à l’origine pour orchestre, Haydn désirait traduire les paroles du Christ, et la destinait à accompagner une partie des cérémonies du vendredi saint. Michel Serres, le photographe Gérard Rondeau et le quatuor Ysaÿe ont voulu ajouter une dimension profane à l’œuvre, qui est pourtant un témoignage de la foi profonde du compositeur. C’est sûrement cette double vision, religieuse et profane, maladroitement entremêlée, qui gêne à la ...
La lumière du roman

Nicholas Angelich, la lumière du roman

Festival de Conques Très loin des rumeurs de la ville, dans un site privilégié qui mérite tous les détours, le petit village aveyronnais de Conques – aujourd’hui classé site protégé par les Monuments de France – distribue ses toits de lause autour de l’imposante abbaye Sainte-Foy abritant la communauté des frères Prémontrés, un somptueux édifice du premier âge roman mis en lumière par les vitraux de Pierre Soulages. Depuis douze années ...
De la musique de chambre à l’échelle d’un orchestre symphonique

De la musique de chambre à l’échelle d’un orchestre symphonique

Ne pas s’arrêter à la fâcheuse faute d’orthographe (« Guilini » au lieu de « Giulini ») figurant par trois fois sur la pochette et sur ce disque en hommage au grand chef d’orchestre italien Carlo Maria Giulini mort il y a tout juste un an, le 14 juin 2005. Ne pas s’arrêter non plus sur le fait que la Symphonie de Haydn passe de do à sol majeur du recto au verso du ...
L’Anima del filosofo

L’Anima del filosofo, Koopman au service de la musique classique

Après Gluck et Monteverdi, avant Offenbach, Joseph Haydn reprend à son compte le mythe d’Orphée et d’Euridice en 1791. Composé à Londres, cet opéra italien s’inscrit dans une série de commandes du King’s Theatre. L’incendie du théâtre londonien le 17 juin 1791 remit en cause l’exécution de certaines œuvres et c’est ainsi que L’anima del filosofo dut attendre 1950 pour être interprétée pour la première fois dans son intégralité à ...
Haydn-Mozart « de l’aurore au zénith »

Haydn-Mozart « de l’aurore au zénith »

En dehors des initiatives plus ou moins intéressantes des compilations ou d’intégrales Mozart liées à ce prestigieux et rentable 250ème anniversaire de la naissance du compositeur, il existe des tentatives plus convaincantes qui allient maîtrise de la partition, virtuosité et compréhension du contexte historique. Dans ce premier volume d’une série consacrée aux œuvres pour piano du couple d’amis mythiques Haydn-Mozart, la grande pianiste Claire-Marie Le Guay s’associe à Marc Vignal, ...
L’élégance de l’ébène

Quatuors de Haydn, l’élégance de l’Ebène

La musique de chambre serait-elle en train de retrouver sa place entre les grands solistes ou les grands orchestres ? Certainement. Il faut dire que depuis maintenant vingt ans - sous l’impulsion des Ysaÿe - au Conservatoire National Supérieur de Paris qui créa le poste de « la première classe de Quatuor »- Les jeunes musiciens sont maintenant nombreux a avoir reçu un enseignement de grande qualité. Citons Psophos, Amadeo Modigliani et maintenant ...
La Résurrection en sept paroles

Haydn : La Résurrection en sept paroles par Laurence Equilbey

Incontestablement, il est des enregistrements qui font date. Dans le flot actuel de concerts, de récitals et d’enregistrements de qualité relative, c’est un véritable bonheur de trouver une perle comme ces Sept dernières paroles du Christ en croix par Laurence Equilbey et son ensemble. Une perle haut perchée qui ne fait que creuser davantage l’écart entre les grands et … les autres. Il faut dire que de grands, Laurence Equilbey ...
La Création, encore et toujours

La Création, encore et toujours

On ne présente plus la Création, l’un des plus grands oratorios de tous les temps. Plus que les Saisons, oratorio terminé trois ans plus tard presque jour pour jour, il s’agit là de la plus grande œuvre de Joseph Haydn, régulièrement enregistrée. En ce qui concerne cette version, nous pouvons affirmer que c’est une très bonne interprétation. N’oublions pas que Klaus Tennstedt fait partie de ces remarquables chefs d’orchestre qui se ...
Jouer ou conduire, il faut choisir

Jouer ou conduire, il faut choisir

L’Orchestre de Paris sous la direction d’Heinrich Schiff On ne peut dénier à Heinrich Schiff, violoncelliste autrichien dont la carrière prestigieuse a débuté en 1971 à Vienne et à Londres, une véritable grâce sonore et un goût du jeu qui paraît intact malgré sa déjà longue carrière. Sur son fameux « Mara » (un Stradivarius de 1711) il a semblé survoler les difficultés techniques impressionnantes du concerto pourtant galant de Haydn, comme un ...
Tout cela reste bien gentillet !

Tout cela reste bien gentillet !

Le Directeur de Théâtre (W. A. Mozart), La Canterina (J. Haydn) « Chacun son métier et les vaches seront bien gardées », affirme un populaire dicton. Affirme? Affirmait plutôt! Aujourd’hui, il n’est certainement plus à la mode de demander à un flûtiste de jouer de la flûte, à un chef d’orchestre de diriger un orchestre ou à un metteur en scène de mettre en scène. Cédant à cette nouvelle voie, l’Opéra de Lausanne choisit ...
Une lune qui ne tourne pas rond

Une lune qui ne tourne pas rond

Il Mondo della Luna de Joseph Haydn Des opéras de Joseph Haydn, Il Mondo della Luna est certainement le plus populaire. Au-delà de l’intrigue bouffonne, «le rêve d’un hypothétique voyage auquel on aurait pensé, dans la Lune» comme dirait Cyrano de Bergerac, cet opéra porte le public dans le cœur d’un songe éveillé plein de poésie. Six jeunes gens désireux de s’unir en sont empêchés par un barbon qui sera finalement ...
Monique de la Bruchollerie, Grand luxe

Monique de la Bruchollerie, Grand luxe

Certains artistes passent leur époque sans laisser de traces autres que dans le cœur des gens qui ont pu les entendre et les approcher. La pianiste Monique de la Bruchollerie fait partie de ces individus. Née en 1915, cette artiste décéda prématurément en 1972 des conséquences d’un accident de la route qui la tenait écartée des scènes depuis 1966. Peu présente au disque car elle n’appréciait guère le studio, il ...
Encore un palmarès contestable

60ème Concours de Genève, encore un palmarès contestable

Fondé en 1939, le Concours de Genève (précédemment Concours Internationaux d’Exécution Musicale) fête sa 60e édition. L’histoire de cette prestigieuse compétition est parsemée de lauréats tout aussi célèbres. Si Arturo Benedetti Michelangeli devait en être le premier lauréat, Teresa Berganza, José van Dam, Martha Argerich, Salvatore Accardo, Maxence Larrieu, Heinz Holliger, Maurice André comme Marie-Claire Alain ont orné la table des succès. D’autres, moins connus, ont connu une gloire éphémère ...
L’Entretien des Muses, Trio en parfait équilibre pour Haydn

L’Entretien des Muses, Trio en parfait équilibre pour Haydn

L’Entretien des Muses composé de Virginie Descharmes (violon), Tormod Dalen (violoncelle) et Stéphane Fuget (clavecin) nous invite à revivre avec un exceptionnel talent et un souci de véracité historique parfaitement ressuscité l’exécution des trios pour clavecin, violon et basse que Joseph Haydn composa entre 1755 et 1765. L’esprit de Haydn, qui n’est pas encore celui de la grande maturité, souffle sur ces pièces Hoboken XV (n° 1, 35, 37, 40, ...
Haydn,Chostakovitch, Dvorak

Haydn,Chostakovitch, Dvorak

Jerusalem Quartet superstar Ce groupe de jeunes superstars, tous âgés d’une vingtaine d’années, a la réputation de former un des plus prometteur et des plus intéressant quatuor à cordes de sa génération. C’est au sein du Jerusalem Music Center et de l’America-Israel Cultural Foundation, et en collaboration avec le conservatoire du Rubin Academy of Music and Dance, que le quatuor fut fondé. Ils ont à leur actif de nombreux enregistrements de ...
Le pianoforte de Jerôme Hantai au service de Haydn

Le pianoforte de Jerôme Hantaï au service de Haydn

Le pianoforte est un instrument peu connu et peu usité par la force des choses : son passage dans l’histoire de la musique fut fulgurant. Coincé entre le clavecin et le piano « moderne », en constante évolution, il est souvent confiné dans les musées, en pièce d’exposition. Par ailleurs, la question de l’intérêt d’une interprétation d’époque pour les œuvres pour clavier est un éternel dilemme pour les musiciens, musicologues et mélomanes. Certains ...
Joseph Haydn,  Quartet  light

Joseph Haydn, Quartet light

Sonates pour flûte et piano. Au vu de l’intitulé du CD, et connaissant bien votre F. J. Haydn, vous avez bondi : comment ça? Quelque opus oublié, exhumé? Que nenni…! Transcriptions, tout simplement ; et pas n’importe quoi : trois transcriptions qui concernent des quatuors de la maturité (1793-1803) parmi les plus joués du maître et publiées de son vivant (entre 1797 et 1803). On ne connaît, semble-t-il, à coup sûr le nom du transcripteur ...
Joseph Haydn par Frédéric Vaysse-Knitter

Joseph Haydn par Frédéric Vaysse-Knitter

Existe-t-il un espace de liberté interprétative entre le pianoforte authentique mais un peu rugueux et sec d’un Paul Badura-Skoda (Astrée) et la rare perfection presque rigide d’un Alfred Brendel (Philips) sur piano moderne? Un jeune pianiste français d’origine polonaise, Frédéric Vaysse-Knitter, nous permet de l’affirmer dès l’écoute de son interprétation d’un choix de sonates de Joseph Haydn. Son parcours musical déjà balisé de belles rencontres et de fructueuses réalisations l’a suffisamment ...
D. de Williencourt et les concertos de Haydn

D. de Williencourt et les concertos de Haydn

La reconnaissance d’un artiste ne se retrouve pas forcément dans les lauriers des concours qui participent invariablement d’une certaine gymnastique musicale internationale. Dominique de Williencourt a déjà fait ses preuves en temps utile et nous proposons aujourd’hui de défendre la pérennité d’un artiste qui s’engage dans tous ses projets. Il est le fondateur du festival de La Prée où les artistes, sculpteurs, peintres et compositeurs sont accueillis dans une sérénité ...
Haydn Creation

Excellente Création de Haydn par Andreas Spering

A notre connaissance, le catalogue Naxos, pourtant très fourni, et de choses autrement plus rares, ne comportait jusqu’à présent aucune version du plus célèbre des oratorios de Joseph Haydn, Die Schöpfung. Cette lacune est désormais comblée, et de belle manière, par un album qui a toutes ses chances face à une concurrence pourtant pléthorique, représentée en premier lieu par les enregistrements de Harnoncourt, Karajan, Bernstein ou encore Kuijken ou Gardiner ...
Haydn : Symphonies n°91 & 92 « Oxford »

Haydn : Symphonies n°91 & 92 « Oxford » par René Jacobs

L’automne passé, Les Saisons de Haydn sous la baguette de René Jacobs placé à la tête de ce même Orchestre baroque de Freiburg in Breisgau suscitaient un unisson de louanges (lire l’article). Chaque parution de la phalange allemande est un réel bonheur, à l’instar — également — de ce CD de concerti du protégé des Esterházy, concerti par ailleurs défendus merveilleusement par Andreas Staier et Gottfried von der Goltz (lire l’article). La ...
Haydn : Concertos pour pianoforte

Concertos pour pianoforte de Haydn par Andreas Staier

Il serait abusif de dire que les concertos n’occupent qu’une portion congrue du catalogue des œuvres de Haydn. Toutefois, il est à noter que, pour ce qui le concerne, le genre n’a pas eu l’heur de connaître le même engouement que la symphonie. S’il lègue 106 symphonies (en tenant compte des symphonies concertantes), Joseph Haydn ne signe en revanche que 24 concertos, destinés pour l’essentiel au pianoforte. En cet hiver ...
Concerti pour violon de Haydn par Isabelle Faust

Concerti pour violon de Haydn par Isabelle Faust

Dans l’abondante production du génial Joseph Haydn, la part consacrée aux concertos est relativement peu importante, le haut du pavé étant occupé par le concerto pour trompette et par les deux concertos pour violoncelle, pages très importantes et à la discographie pléthorique. La situation des concertos pour violon est moins flatteuse, ce qui fait de cette réédition d’un programme sorti en 1998 un ajout majeur au sein de cette discographie. Les ...
seasons_jacobs

Les Saisons de Haydn par René Jacobs

C’est avec un pur chef d’œuvre que Joseph Haydn (1732-1809) fera son entrée dans le XIXe siècle : Les Saisons, oratorio créé en 1801. Ce siècle verra les dernières œuvres de ce grand génie et, à sa fin, les premières d’Arnold Schönberg. Schönberg fera à son tour basculer la musique dans le XXème siècle avec une autre grande oeuvre vocale : les « GurreLieder », qu’il acheva en 1901. Dans les cinq dernières années que ...
Un clavier éloquent

Un clavier éloquent de Ronald Brautigam pour les Sept dernières paroles du Christ

Cinq versions existantes, une œuvre qui ne cesse de fasciner par le défi qu’elle représente et la contribution d’un honnête musicien à la liturgie ; les «sept dernières paroles du christ» restent une partition énigmatique. La version pour pianoforte enregistrée ici en éclaire un nouvel aspect sous les doigts inspirés d’un spécialiste du compositeur. La version pour pianoforte n’est pas de Joseph Haydn, bien que le compositeur aurait de toute évidence approuvé ...
Les vertus surprenantes du classicisme

Les vertus surprenantes du classicisme

Dans une discographie moyennement pléthorique seulement en regard de la valeur des œuvres, cette interprétation des concertos pour violoncelle de Haydn par Jean-Guihen Queyras fera date dans l’histoire de ces œuvres. Chef et soliste ne perdent jamais de vue l’essentiel dans ce répertoire car Joseph haydn exige un engagement vivant et enthousiaste pour éviter un ennui qui pourrait devenir souverain. D’ennui il ne saurait être question ici puisque les artistes ne ...
Haydn-Scherchen, une rencontre nécessaire

Haydn-Scherchen, une rencontre nécessaire

N’ayons pas peur des mots. La parution en CD de 19 symphonies de Joseph Haydn, enregistrées par Hermann Scherchen dans les années 50 pour le label Westminster, est un véritable événement discographique et musical. Hermann Scherchen (1891-1966), qui fut aussi pédagogue et compositeur, est sans conteste un des plus grands chefs d’orchestre de tous les temps. L’étendue de son répertoire, qui ne peut que laisser admiratif, va de Geminiani et Vivaldi ...
Cycle Ivan Fedele

Cycle Ivan Fedele

Concert à la Cité de la musique Pendant une semaine, la Cité de la Musique rend hommage au grand compositeur italien Ivan Fedele. Né en 1953, professeur au conservatoire de Côme et vivant à Milan, Ivan Fedele s’inscrit dans la lignée de ces grands compositeurs contemporains que sont Pierre Boulez, Franco Donatoni dont il a été l’élève, Goffredo Petrassi, Luciano Berio. Il travaille avec l’Ensemble Intercontemporain, l’Ircam. Riche de plus de ...
Laurence Equilbey anime avec passion les Rencontres internationales d’art vocal

Laurence Equilbey à l’Abbaye de Noirlac

Oratorios de la Passion Noirlac L’abbaye de Noirlac, érigée à partir de 1136 par des moines venus de Cîteaux, dont Saint Bernard en personne, non loin de Saint-Amand-Montrand, ex-capitale de la joaillerie française, est depuis vingt ans le cadre du festival d’art vocal dont Laurence Equilbey est la conseillère artistique depuis 2001. Placé sous la houlette du Conseil Général du Cher, propriétaire de l’abbatiale depuis 1909, le Festival de Noirlac se ...

Deux compositeurs allemands en bords de Seine

L’Orchestre de Paris joue Wolfgang Rihm et Matthias Pintscher Programme a priori sans unité autre qu’une communauté de durée (quatre œuvres de moins de vingt-cinq minutes) que celui proposé mercredi par l’Orchestre de Paris. Pourtant, au fur et à mesure de l’écoute, le lien, même ténu, s’est imposé clairement. Deux partitions du passé, l’une classique et originale, écrite par l’Autrichien Joseph Haydn, l’autre d’un romantisme exacerbé signée du Russe Piotr Ilyitch ...