Mot-clef : Joseph Haydn

Joseph Haydn,  Quartet  light

Joseph Haydn, Quartet light

Sonates pour flûte et piano. Au vu de l’intitulé du CD, et connaissant bien votre F. J. Haydn, vous avez bondi : comment ça? Quelque opus oublié, exhumé? Que nenni…! Transcriptions, tout simplement ; et pas n’importe quoi : trois transcriptions qui concernent des quatuors de la maturité (1793-1803) parmi les plus joués du maître et publiées de son vivant (entre 1797 et 1803). On ne connaît, semble-t-il, à coup sûr le nom du transcripteur ...
Joseph Haydn par Frédéric Vaysse-Knitter

Joseph Haydn par Frédéric Vaysse-Knitter

Existe-t-il un espace de liberté interprétative entre le pianoforte authentique mais un peu rugueux et sec d’un Paul Badura-Skoda (Astrée) et la rare perfection presque rigide d’un Alfred Brendel (Philips) sur piano moderne? Un jeune pianiste français d’origine polonaise, Frédéric Vaysse-Knitter, nous permet de l’affirmer dès l’écoute de son interprétation d’un choix de sonates de Joseph Haydn. Son parcours musical déjà balisé de belles rencontres et de fructueuses réalisations l’a suffisamment ...
D. de Williencourt et les concertos de Haydn

D. de Williencourt et les concertos de Haydn

La reconnaissance d’un artiste ne se retrouve pas forcément dans les lauriers des concours qui participent invariablement d’une certaine gymnastique musicale internationale. Dominique de Williencourt a déjà fait ses preuves en temps utile et nous proposons aujourd’hui de défendre la pérennité d’un artiste qui s’engage dans tous ses projets. Il est le fondateur du festival de La Prée où les artistes, sculpteurs, peintres et compositeurs sont accueillis dans une sérénité ...
Haydn Creation

Excellente Création de Haydn par Andreas Spering

A notre connaissance, le catalogue Naxos, pourtant très fourni, et de choses autrement plus rares, ne comportait jusqu’à présent aucune version du plus célèbre des oratorios de Joseph Haydn, Die Schöpfung. Cette lacune est désormais comblée, et de belle manière, par un album qui a toutes ses chances face à une concurrence pourtant pléthorique, représentée en premier lieu par les enregistrements de Harnoncourt, Karajan, Bernstein ou encore Kuijken ou Gardiner ...
Haydn : Symphonies n°91 & 92 « Oxford »

Haydn : Symphonies n°91 & 92 « Oxford » par René Jacobs

L’automne passé, Les Saisons de Haydn sous la baguette de René Jacobs placé à la tête de ce même Orchestre baroque de Freiburg in Breisgau suscitaient un unisson de louanges (lire l’article). Chaque parution de la phalange allemande est un réel bonheur, à l’instar — également — de ce CD de concerti du protégé des Esterházy, concerti par ailleurs défendus merveilleusement par Andreas Staier et Gottfried von der Goltz (lire l’article). La ...
Haydn : Concertos pour pianoforte

Concertos pour pianoforte de Haydn par Andreas Staier

Il serait abusif de dire que les concertos n’occupent qu’une portion congrue du catalogue des œuvres de Haydn. Toutefois, il est à noter que, pour ce qui le concerne, le genre n’a pas eu l’heur de connaître le même engouement que la symphonie. S’il lègue 106 symphonies (en tenant compte des symphonies concertantes), Joseph Haydn ne signe en revanche que 24 concertos, destinés pour l’essentiel au pianoforte. En cet hiver ...
Concerti pour violon de Haydn par Isabelle Faust

Concerti pour violon de Haydn par Isabelle Faust

Dans l’abondante production du génial Joseph Haydn, la part consacrée aux concertos est relativement peu importante, le haut du pavé étant occupé par le concerto pour trompette et par les deux concertos pour violoncelle, pages très importantes et à la discographie pléthorique. La situation des concertos pour violon est moins flatteuse, ce qui fait de cette réédition d’un programme sorti en 1998 un ajout majeur au sein de cette discographie. Les ...
seasons_jacobs

Les Saisons de Haydn par René Jacobs

C’est avec un pur chef d’œuvre que Joseph Haydn (1732-1809) fera son entrée dans le XIXe siècle : Les Saisons, oratorio créé en 1801. Ce siècle verra les dernières œuvres de ce grand génie et, à sa fin, les premières d’Arnold Schönberg. Schönberg fera à son tour basculer la musique dans le XXème siècle avec une autre grande oeuvre vocale : les « GurreLieder », qu’il acheva en 1901. Dans les cinq dernières années que ...
Un clavier éloquent

Un clavier éloquent de Ronald Brautigam pour les Sept dernières paroles du Christ

Cinq versions existantes, une œuvre qui ne cesse de fasciner par le défi qu’elle représente et la contribution d’un honnête musicien à la liturgie ; les «sept dernières paroles du christ» restent une partition énigmatique. La version pour pianoforte enregistrée ici en éclaire un nouvel aspect sous les doigts inspirés d’un spécialiste du compositeur. La version pour pianoforte n’est pas de Joseph Haydn, bien que le compositeur aurait de toute évidence approuvé ...
Les vertus surprenantes du classicisme

Les vertus surprenantes du classicisme

Dans une discographie moyennement pléthorique seulement en regard de la valeur des œuvres, cette interprétation des concertos pour violoncelle de Haydn par Jean-Guihen Queyras fera date dans l’histoire de ces œuvres. Chef et soliste ne perdent jamais de vue l’essentiel dans ce répertoire car Joseph haydn exige un engagement vivant et enthousiaste pour éviter un ennui qui pourrait devenir souverain. D’ennui il ne saurait être question ici puisque les artistes ne ...
Haydn-Scherchen, une rencontre nécessaire

Haydn-Scherchen, une rencontre nécessaire

N’ayons pas peur des mots. La parution en CD de 19 symphonies de Joseph Haydn, enregistrées par Hermann Scherchen dans les années 50 pour le label Westminster, est un véritable événement discographique et musical. Hermann Scherchen (1891-1966), qui fut aussi pédagogue et compositeur, est sans conteste un des plus grands chefs d’orchestre de tous les temps. L’étendue de son répertoire, qui ne peut que laisser admiratif, va de Geminiani et Vivaldi ...
Cycle Ivan Fedele

Cycle Ivan Fedele

Concert à la Cité de la musique Pendant une semaine, la Cité de la Musique rend hommage au grand compositeur italien Ivan Fedele. Né en 1953, professeur au conservatoire de Côme et vivant à Milan, Ivan Fedele s’inscrit dans la lignée de ces grands compositeurs contemporains que sont Pierre Boulez, Franco Donatoni dont il a été l’élève, Goffredo Petrassi, Luciano Berio. Il travaille avec l’Ensemble Intercontemporain, l’Ircam. Riche de plus de ...
Laurence Equilbey anime avec passion les Rencontres internationales d’art vocal

Laurence Equilbey à l’Abbaye de Noirlac

Oratorios de la Passion Noirlac L’abbaye de Noirlac, érigée à partir de 1136 par des moines venus de Cîteaux, dont Saint Bernard en personne, non loin de Saint-Amand-Montrand, ex-capitale de la joaillerie française, est depuis vingt ans le cadre du festival d’art vocal dont Laurence Equilbey est la conseillère artistique depuis 2001. Placé sous la houlette du Conseil Général du Cher, propriétaire de l’abbatiale depuis 1909, le Festival de Noirlac se ...

Deux compositeurs allemands en bords de Seine

L’Orchestre de Paris joue Wolfgang Rihm et Matthias Pintscher Programme a priori sans unité autre qu’une communauté de durée (quatre œuvres de moins de vingt-cinq minutes) que celui proposé mercredi par l’Orchestre de Paris. Pourtant, au fur et à mesure de l’écoute, le lien, même ténu, s’est imposé clairement. Deux partitions du passé, l’une classique et originale, écrite par l’Autrichien Joseph Haydn, l’autre d’un romantisme exacerbé signée du Russe Piotr Ilyitch ...
II. L’Opéra en Italie après Monteverdi

L’Opéra en Italie après Monteverdi

C’est à Rome que le genre va connaître un premier développement sous l’impulsion des princes Barberini, neveux du pape Urbain VIII qui font construire dans leur palais un théâtre privé de 3 000 places où ils donnent de fastueux spectacles faisant appel à de multiples machines. Domenico Mazzocchi (1592-1665) l’inaugure en 1624 avec la Catena d’Adone. Suivront d’autres créations, de Luigi Rossi (1597-1653) ou Stefano Landi (1590-1655), notamment Sant’Alessio, premier ...

Un reliquaire pour Ludwig van Beethoven

Festival de Quatuors à Cordes « Monum » La Sainte Chapelle, on le sait, est l’un des plus grands joyaux de l’art religieux, et de toute l’architecture occidentale. Contrairement à une tradition qui la veut ressortissante au « gothique flamboyant », il convient de rappeler que son érection remonte... à saint Louis. En fait à l’apogée du gothique, comme la cathédrale saint Étienne de Bourges par exemple. Le terme de « flamboyant » désigne principalement ...

Fazil Say et Haydn : rocky et rococo con brio

On a comparé l’attitude de Fazil Say à son clavier à celle de Glenn Gould. Dégingandée, ostentatoire, excentrique, un brin cabotine - le pianiste turc n’a guère que la nationalité en commun avec Hüseyin Sermet ! Mais... Aimez-vous Haydn ?… D’entrée, on apprécie l’homogénéité de la programmation, qui ne court pas les sentiers battus, c’est le moins que l’on puisse dire. Au concert, en tout état de cas. Au fait, qui claironnait ...

Piotr Anderszewski, un chef pour qui l’habit ne fait pas la manne

Un trimestre s’est écoulé depuis sa course en solitaire (Bach - Beethoven - Szymanowski) dans le même Théâtre de la Ville, en octobre dernier : Piotr Anderszewski, cette fois, y revient avec son Steinway, mais aussi comme chef d’orchestre. Magistère nouveau pour ce jeune pianiste (à peine plus de trente ans !), qui prend sous son aile un petit ensemble de chambre polonais, comptant entre vingt et trente musiciens. La lecture du ...
Haydn Joseph [1732 - 1809]

Joseph Haydn [1732 – 1809]

Naissance et premières leçons Joseph Haydn est né le 31 mars 1732 à Rohrau (il passera, à l’exception de ses deux voyages à Londres, la quasi-totalité de sa vie). De souche paysanne et d’ascendance germanique, l’enracinement de sa famille aux limites orientales de l’Europe ne fut pas sans influence sur sa musique. Matthias, père de Joseph, aimait la musique et jouait de la harpe sans connaître les notes. Son fils, Franz Joseph ...