Mot-clef : Kirill Petrenko

L’âge d’or de Bayreuth est un mythe

Après l'autorisation de réouverture en 1951, le Festival de Bayreuth des deux décennies suivantes est aujourd’hui largement considéré comme un âge d’or wagnérien. Cette perfection tant scénique que vocale, théoriquement impossible à retrouver depuis, se révèle pourtant plus mythifiée qu’étudiée. De même que Stefan Zweig évoque dans Le Monde d’Hier une société viennoise nostalgique du demi-siècle précédent, une partie non négligeable de wagnériens invoque à présent un passé révolu pour Wagner ...
Parsifal à Munich, la perfection musicale

Parsifal à Munich, la perfection musicale

Il n'y a rien à tirer de la mise en scène de Pierre Audi, mais ce Parsifal est un événement musical de tout premier plan grâce à une distribution exceptionnelle. Il suffisait au fond de lire la présentation de ce spectacle lors de la parution du programme de l'Opéra de Munich il y a quinze mois pour savoir à quoi s'en tenir : un chef au sommet de son art, une ...
Mahler 7, Kirill Petrenko l’intranquille

Mahler 7, Kirill Petrenko l’intranquille

Nationaltheater comble et ovations sonores : Petrenko fait sensation en concert tout autant qu'à l'opéra.  Après Mariss Jansons un mois plus tôt , c’est au tour de Kirill Petrenko d’affronter la Symphonie n° 7 de Mahler devant le public de Munich, et le résultat est sans appel : tout ce que le directeur musical de l’orchestre de la Radio bavaroise ne parvenait pas à construire, à laisser croître, à rendre organique, tout cela ...
adams berlin

Riche coffret John Adams par les Berliner Philharmoniker

Durant la saison 2016/17 le mythique Orchestre Philharmonique de Berlin et son directeur musical Simon Rattle accueillaient le grand John Adams (né en 1947) en tant que compositeur en résidence. Une saison rythmée par les musiques colorées du Maître américain dirigée par Simon Rattle mais également John Adams lui-même, Alan Gilbert et Kirill Petrenko, réunies ici dans un luxueux coffret. John Adams figure sans conteste parmi les meilleurs compositeurs de musique ...
La mort en finesse par Kirill Petrenko dans Le Tryptique de Puccini

La mort en finesse par Kirill Petrenko dans Le Tryptique de Puccini

Dans une nouvelle production assez littérale de Lotte de Beer, Kirill Petrenko développe les trois opéras du Tryptique avec une extrême finesse, au risque de lasser par trop de retenue et le refus constant de toucher les émotions simples, pourtant inhérentes aux partitions de Puccini. La distribution, d'un niveau de grande qualité habituel à la Bayerische Staatsoper, fait ressortir le baryton Ambrogio Maestri et les sopranos Eva-Maria Westbroeck et Ermonela ...
Kirill Petrenko, la plus rigoureuse des modernités

Kirill Petrenko, la plus rigoureuse des modernités

Voilà ce qu'est un grand chef : un artiste qui vous fait découvrir ce que vous connaissiez déjà si bien. L'aura qui entoure Kirill Petrenko, à Munich plus encore qu'ailleurs, ne doit pas tromper : il ne faut pas espérer de lui les interprétations patinées, nourries par une tradition revivifiée aux équilibres raffinés que, dans cette même ville, un Mariss Jansons propose à l'égale admiration des mélomanes. Ce concert de rentrée, ...
A Munich, Kirill Petrenko et le drame mahlérien

A Munich, Kirill Petrenko et le drame mahlérien

En concert comme dans la fosse, la routine n'existe pas avec Petrenko, ni avec son exceptionnel soliste, Igor Levit. Kirill Petrenko n’aime pas se disperser : il est donc presque surprenant qu’il ait accepté de programmer un concert symphonique entre deux représentations de Tannhäuser, mais c’est une aubaine pour les spectateurs qui l’avaient applaudi la veille chez Wagner. Depuis qu’il en est le directeur musical, les concerts de l’abonnement symphonique de l’Opéra ...
Tannhäuser à Munich : Wagner par Petrenko, Dieu par Castellucci

Tannhäuser à Munich : Wagner par Petrenko, Dieu par Castellucci

Noblesse oblige, pour Tannhäuser l'Opéra de Munich combine une mise en scène complexe et passionnante de Romeo Castellucci avec une réalisation musicale de très haut vol par Kirill Petrenko. Il y a bien des formes de modernité théâtrale, et la scène lyrique d'aujourd'hui sait accueillir les esthétiques les plus diverses. En invitant pour la première fois Romeo Castellucci, l'Opéra de Munich place sa nouvelle production de Tannhäuser dans une perspective moins ...
lady_macbeth_a-_kampe_misha_didyk_c_w-hoesl_

Lady Macbeth de Munich, opéra pour orchestre

Quand distribution et mise en scène déçoivent, il reste toujours Kirill Petrenko. On ne peut pas toujours proposer, dans les grandes maisons d'opéra, les mises en scène les plus avant-gardistes, mais Lady Macbeth de Mtsensk est de ces œuvres qui appellent l'audace. C'est pourtant à Harry Kupfer que l'Opéra de Bavière a fait cette fois appel, et le résultat est plus timoré encore qu'on aurait pu le craindre. Kupfer se repose ...
diana-damrau_2_photo-sbastien-grbille

Damrau et Petrenko à la Philharmonie de Luxembourg

Accueil triomphal à la Philharmonie de Luxembourg pour Diana Damrau, Kirill Petrenko et le Bayerisches Staatsorchester. La tournée européenne se poursuit dans un programme cette fois-ci exclusivement consacré au XXe siècle. Nous faisions récemment état dans nos colonnes du concert que donnaient les mêmes interprètes, la veille, au Théâtre des Champs-Élysées. Ce soir, pour le concert inaugural de la Philharmonie du Luxembourg, le programme retenu était consacré à trois œuvres majeures ...
Kirill Petrenko ouvre en beauté la saison du Théâtre des Champs-Elysées

Kirill Petrenko ouvre en beauté la saison du Théâtre des Champs-Elysées

Après Milan, Dortmund et Lucerne,  la tournée européenne du Bayerisches Staatsorchester avec Kirill Petrenko passe par Paris, dans un Théâtre des Champs-Élysées aux allures de fournaise. Le caractère sporadique des apparitions de Petrenko dans la capitale française (Der Rosenkavalier en 2014 et Ariadne auf Naxos en 2015), créent une attente légitime chez ceux qui – trop nombreux hélas – ne font pas le voyage en Bavière pour l'entendre dans "sa" ...
Kaufmann, Harteros, Terfel, Petrenko dans Tosca à Munich

Kaufmann, Harteros, Terfel, Petrenko dans Tosca à Munich

Une Tosca faite de stars et de musique. Kaufmann, Harteros, Terfel, Petrenko : les noms parlent d'eux-mêmes en ouverture du festival d'opéra de Munich. On reproche souvent aux critiques de trop parler de la mise en scène et pas assez de la réalisation musicale : pour les trois représentations de Tosca données par l'Opéra de Bavière en ouverture de son festival estival, le risque de tomber dans ce travers n'est pas ...
À Munich, les Maîtres-Chanteurs d’un maître-chef

À Munich, les Maîtres-Chanteurs d’un maître-chef

Scéniquement pas tout à fait aboutis, les nouveaux Maîtres de Munich connaissent la musique. Les Maîtres-chanteurs de Nuremberg, créés en 1868 au Nationaltheater de Munich, sont une œuvre phare du répertoire munichois : pour cette nouvelle production, presque 150 ans plus tard, l’attente était d’autant plus grande que la précédente, réalisée par Thomas Langhoff en 2004, avait si peu convaincu qu’elle avait disparu du répertoire dès 2008. David Bösch, déjà bien connu ...
Photo Wilfried Hösl

South Pole de Srnka à Munich, une création très froide

Il fallait bien que cela arrivât : en 1911 et 1912, deux expéditions successives, celle du Norvégien Amundsen puis celle de l'Anglais Robert Scott, atteignirent le pôle Sud. Le premier en revint avec ses hommes, le second mourut avec les siens sur le trajet du retour. C'est ce que raconte South Pole, créé pour l'Opéra de Bavière par le jeune compositeur tchèque Miroslav Srnka. A vrai dire on ne comprend pas ...
Ariane à Naxos, Bayerische Staatsoper, 2015

Ariane en scène avec Kirill Petrenko

A Munich avec Kirill Petrenko, dans cette Ariane à Naxos, toute la troupe est tenue par le flux orchestral. Les vieux Munichois s'en lamentent, en rappelant que ce n'est pas la première fois, tout de même, que l'Opéra de Bavière a un grand chef pour directeur musical - c'est surtout Wolfgang Sawallisch qui est ici visé -, mais rien n'y fait : qu'il s'agisse d'une nouvelle production ou, comme ici, de ...

Kirill Petrenko prendra ses fonctions progressivement à Berlin

Kirill Petrenko, nouvellement nommé à la Philharmonie de Berlin pour succéder à Simon Rattle, ne prendra ses fonctions de directeur musical qu'en 2019-2020, et non en 2018 comme initialement prévu. Pour les saisons 2016-2017 et 2017-2018 il sera présent à plusieurs reprises en tant que chef invité ; puis pour la saison 2018-2019 il donnera également plusieurs concerts à Berlin et en tournée avec l’orchestre. Pour sa première saison, en raison de ...
Capture d’écran 2015-08-31 à 12.55.31

Le Götterdämmerung de Kirill Petrenko : pour l’éternité

Clôture exceptionnelle pour ce Ring à Bayreuth  Quand le rideau s'ouvre, c'est au célèbre "Lasciate ogni speranza, voi che'ntrate" de l'Enfer de Dante auquel on pense. Avec Berlin comme métaphore et toile de fond, ce très littéral Crépuscule nous convie à une plongée dans les ruines de l'histoire et des illusions. Aleksandar Denić a imaginé un formidable décor tournant présentant sous trois angles une capitale allemande saisie entre la division est-ouest ...
Capture d’écran 2015-08-25 à 19.58.21

Siegfried onirique et désenchanté à Bayreuth

Cette troisième journée à Bayreuth marque une évolution vers davantage de prolixité de détails, à la hauteur de la complexité de la trame musicale. Cette partition de Siegfried est abondamment parcourue par des motifs dont la récurrence ne cherche pas à dissimuler le foisonnement et l'accumulation mémorielle. Frank Castorf rend parfaitement cette idée que l'auditeur qui cherche à pénétrer le Ring fait face à une forêt épaisse où signes et ...
Capture d’écran 2015-08-25 à 19.12.20

Bayreuth célèbre une Walkyrie iconoclaste et politique

Frank Castorf voit dans la Walkyrie l'occasion de remonter à la source historique de la malédiction de l'Or noir. Le puits de forage n'est pas une allusion aux origines de l'exploitation au proche-Orient, il s'agit ici de l'épisode des champs pétrolifères de Bakou en Azerbaïdjan durant l'opération Edelweiss de la guerre du Caucase en 1942. Les nazis menaçant de s'emparer de la zone, les autorités soviétiques préfèreront saboter et faire exploser ...
bayreuth1 2015

Le Rheingold imaginaire de Frank Castorf

Pour sa troisième année sur la Colline sacrée, ce Ring signé Frank Castorf prend ses marques et s'impose comme un des plus fascinants spectacles que Bayreuth ait proposé depuis des lustres. Quasiment inconnu en France, sauf auprès du public de théâtre, le metteur en scène et directeur de la Volksbühne de Berlin a réussi à faire de la Tétralogie le terrain d'expression d'une modernité radicale. Cette lecture agit à différents niveaux ...
alain altinoglu

Alain Altinoglu, chef de tous les défis

Alain Altinoglu est l’un des chefs incontournables de notre époque. Aussi à l’aise à l’opéra ou au concert que derrière un piano (entre autres en récital avec son épouse Nora Gubisch), il mène une carrière exemplaire, depuis les fosses des opéras prestigieux jusqu’au pupitre des plus grands orchestres de la planète. Il est actuellement au festival de Bayreuth pour Lohengrin. Bayreuth, "le Graal des fosses d’orchestre." ResMusica : Quelles sont les impressions ressenties ...

Alain Altinoglu au festival de Bayreuth

Ce samedi 26 juillet avait lieu la première de Lohengrin au festival de Bayreuth. Cette production est dirigée par le chef d’orchestre Alain Altinoglu dans une mise en scène de Hans Neuenfels. Le musicien est seulement le troisième chef français à diriger dans la fosse du Festspielhaus, après André Cluytens (anversois de naissance mais naturalisé français) et Pierre Boulez.  Dans les travées, il croisera Christian Thielemann (qui dirige une nouvelle production ...
266a95f5d9 (1)

Kirill Petrenko, discret souverain de Munich à Berlin

And the winner is... Kirill Petrenko ! On aimerait savoir ce qui a permis de débloquer la situation après l'échec, le 11 mai dernier, de la désignation du nouveau directeur musical de l'Orchestre Philharmonique de Berlin, et on peut supposer qu'une bonne partie des six semaines écoulées depuis ont été employées à négocier avec Kirill Petrenko les conditions d'un contrat sans doute assez différent de celui de Simon Rattle. C'est que ...

Kirill Petrenko nouveau chef de la Philharmonie de Berlin

L'Orchestre philharmonique de Berlin a annoncé aujourd'hui la nomination du chef russe Kirill Petrenko (43 ans) comme directeur musical. Il succédera à Sir Simon Rattle à partir de 2018.
Photo Wilfried Hösl

Dmitri Tcherniakov livre une Lulu sans âme ni charme à Munich

Amère déception pour la nouvelle production de Lulu à Munich par Dmitri Tcherniakov, musicalement comme scéniquement loin du but. Parfois, les dieux semblent veiller sur une production : avec une telle réunion de talents, pense-t-on, que pourrait-il arriver qui puisse tout gâcher ? Et pourtant, les promesses de la fiche de distribution sont parfois réduites à néant par la réalité de la scène : c'est ce qui est arrivé à la ...
Photo Wilfried Hösl

Berlioz, Hartmann et Ravel dansent à Munich avec Petrenko

Beau programme autour de la musique et de l'esprit français avec l'Orchestre de l’Opéra d’État de Bavière. Même si Munich ne manque pas d'orchestres, celui de l'Opéra ne se prive pas de proposer une petite saison symphonique, avec six programmes annuels - il s'agit même d'une très ancienne tradition, vieille de plus de deux siècles, bien antérieure donc à la formation des autres orchestres. Pour trois de ces concerts, c'est le directeur ...
ring6

Le Crépuscule à Munich, enfin les voix

Pour ce dernier volet du Ring, Kirill Petrenko bénéficie enfin d'une distribution de haut niveau. Si les volets précédents de ce cru 2015 du Ring de l’Opéra de Munich avaient présenté des distributions inégales qui limitaient un peu le plaisir né de la direction de Kirill Petrenko, ce Crépuscule des Dieux est d’une toute autre trempe - sans compter que le spectacle d'Andreas Kriegenburg nous a beaucoup plus convaincu qu'en 2012. ...
Siegfried BSO 2015

Siegfried à Munich, Kirill Petrenko toujours

Retour de Siegfried à l'Opéra de Munich, où une distribution inégale ne parvient pas à gâcher le plaisir issu de l'orchestre L'avant-dernier volet de la production du Ring créée à Munich en 2012 et reprise ici pour ce qui est déjà le 6e cycle complet (pour une douzaine de représentations en tout pour chaque opéra) confirme les qualités et les limites des volets précédents, dans une mise en scène toujours soucieuse ...
or du rhin munich15

L’Or du Rhin à Munich, version Petrenko

Kirill Petrenko fait de L'Or du Rhin un véritable événement théâtral. À 42 ans, Kirill Petrenko a déjà une longue expérience du Ring : en 2001, tout jeune directeur musical du modeste théâtre de Meiningen, il avait réussi à le faire jouer dans un théâtre très peu habitué à ce genre de grande entreprise. 14 ans plus tard, et après deux étés à Bayreuth, il était naturel qu'il prenne rapidement en ...
14

Lucia à Munich, Kirill Petrenko vole la vedette

A l'Opéra de Munich, une représentation de Lucia di Lammermoor qui vaut plus pour l'orchestre, dirigé par Kirill Petrenko, que pour une production et une distribution peu inspirées. Combien de représentations de bel canto sont gâchées par la fosse ? Bien sûr, toute l’attention du public va vers les chanteurs, mais il suffit d’un chef trop soucieux de son confort, se contentant de tenir les troupes de loin ou au contraire préoccupé ...