Mot-clef : Laurent Pelly

La-Grande-Duchesse.02w

Une Grande duchesse en manque d’esprit

Le Grand théâtre de Genève reprend la Grande duchesse de Gerolstein de Laurent Pelly. Afin de ne pas perdre l’essence même de la production du Théâtre du Châtelet  d’octobre 2004, le Grand Théâtre de Genève avait appelé Laurent Pelly en personne pour diriger cette reprise de sa Grande Duchesse de Gerolstein parisienne. Une reconstitution scénique qui aurait pu être réussie si l’on s’était préoccupé de réunir une distribution plus en ligne ...
+3la-vie-parisienne_onr_photo-akaiser_45331418502222

La Vie parisienne entraîne Strasbourg dans son tourbillon

L’Opéra national du Rhin sacrifie à la tradition des fêtes de fin d’année avec une nouvelle production de La Vie parisienne de l’inusable Offenbach. Et toujours fidèle aux jeunes talents qu’il a contribués à découvrir, Marc Clémeur en confie la réalisation scénique à son compatriote Waut Koeken, déjà en charge in loco de Aladin et la lampe magique, L’Enlèvement au sérail ou, pour rester dans l’univers de l’opérette, La Chauve-souris. Le ...
181_K61A6093

Bouffonnerie rossinienne avec Laurent Pelly à Milan

Météo lyrique très contrastée à la Scala de Milan en ce mois de Juillet 2014. Passer du jour au lendemain du choc esthétique et humain du Cosi fan tutte magistral de Claus Guth à la farce rossinienne du Comte Ory selon Laurent Pelly cause forcément des dégâts collatéraux. Seul point commun entre les deux œuvres : le désir. Mais moyens musicaux fort différents, bien sûr. Qualifié par le critique américain Paul Hume d' ...
platee-onr-2014-photo-alain-kaiser_dsc76761402666244

La Platée géniale de Mariame Clément ressort de l’aquarium à l’Opéra du Rhin

Voici la Platée que l'on aimerait posséder en DVD! Il y a tant à voir dans l'approche supra-intelligente de Mariame Clément qu'aussitôt la représentation terminée, l'envie de recommencer l'impossible voyage nous emplit de regret. Naît même l'envie de changer de métier afin d'être sur scène avec les heureux élus de cette aventure. C'est dire combien s'avère justifiée la reprise de ce magnifique spectacle créé en 2010 à l'Opéra du Rhin ...
MANON; ROH,Manon Lescaut; ERMONELA JAHO,Lescaut; AUDUN IVERSEN,Chevalier des Grieux; MATTHEW POLENZANI,Le Comte des Grieux; ALASTAIR MILES,Guillot de Morfontaine; CHRISTOPHE MORTAGNE,De Bretigny; WILLIAM SHIMELL,Pousette; SIMON MIHAI,Javotte; RACH

Manon au Royal Opera House de Londres

Pour ouvrir l’année 2014, Le Royal Opera House redonnait Manon de Massenet dans une mise en scène de Laurent Pelly proposée pour la première fois en 2010, mais avec de nouvelles têtes d’affiche : l’albanaise Ermonela Jaho et le ténor américain Matthew Polenzani dans les rôles de Manon et du chevalier Des Grieux. Le résultat fut solide et sûr : Emmanuel Villaume donna à la partie d’orchestre toute la saveur à la ...
meyerbeer_robert le diable opusarte

Un Robert le Diable pour le chant et l’orchestre

L’opéra de Giacomo Meyerbeer, Robert le Diable, d’après un livret de Scribe et Delavigne, fut présenté en création à l’Opéra de Paris le 21 novembre 1831. L’histoire est celle de Robert, un fier chevalier qui, en compagnie de son écuyer Bertam, mauvais conseiller, se retrouve  en Sicile. S’ensuit une série d’épisodes plus ou moins emberlificotés qu’il vaut mieux ne pas rattacher à la logique de notre temps. Tout cela se ...
6526_PRESSE-IPURITANI-026 (2)

Les Puritains investissent la Bastille

Cette première de I Puritani a été très applaudie par le public de l’Opéra Bastille. Etait-ce par le retour en grâce d’une œuvre qui n’avait jamais été donnée à l’Opéra National, sauf en sa succursale de l’Opéra Comique en 1987 ? En raison de l’attrait d’une distribution plus que satisfaisante ? Du côté consensuel d’une mise en scène ni inventive, ni choquante ? Probablement par un mélange des trois, de ...

À Glyndebourne, Ravel entre trivialité et féerie

Cela fait partie des énigmes de la musique classique : les deux œuvres lyriques de Ravel sont presque systématiquement réunies dans un même spectacle. Pourquoi diable ? Leur durée respective n'excède pas l'heure, certes ; mais quel autre point commun trouver entre l'Heure espagnole, ce vaudeville parodique aux vers de mirliton, et l'Enfant et les Sortilèges, dont l’inventivité poétique et musicale surprend à chaque nouvelle audition ? Non, décidément, ni la mise en scène ...
The Tales of Hoffmann Natalie Dessay (Antonia) and Christian Van Horn (Coppelius). ©Cory Weaver/San Francisco Opera.

San Francisco’s Tales of Hoffman is Right on Target with Natalie Dessay

Let’s be clear right from the start: the joint effort of Barcelona, San Francisco and Lyon, vocally powerful in this production, is right on target. Because quite simply, precise, explicit, slimmed-down, fast-paced--in a word, successful--it unquestionably achieves its goal. No use rehashing the libretto’s history or the structure of these Tales. That would be opening too large a can of worms. Happily, our colleague Catherine Scholler has deciphered the puzzle ...
Platée Stuttgart Photo A. T. Schaefer

Avec Platée, du baroque à Stuttgart

L’opéra baroque français, en terre germanique, est une grande rareté. On avait parlé ici même d’un magnifique Phaéton de Lully, Platée a déjà fait quelques apparitions, et le Theater an der Wien dans la capitale autrichienne accomplit dans ce domaine une œuvre méritoire, mais pour le commun du public ce répertoire reste une terre presque inconnue. Cela n’empêche pas l’opéra de Stuttgart, dont la réputation d’inventivité n’est plus à faire, ...
Cendrillon_Lille_2012_2_Renata Pokupic

Cendrillon à Lille : moderne et intemporelle

C’est sur un livre de contes à la taille du cadre de scène que se pose le regard du spectateur, dès que celui-ci prend place dans la salle de l’Opéra. La très belle scénographie de Barbara de Limburg pour la Cendrillon de Massenet est essentiellement faite de grands panneaux sur lesquels sont reproduits, en caractères anciens, les premières phrases du conte de Perrault. Ce livre s’ouvre, se referme, se modifie ...
don quichottedvd naive

Don Quichotte de Massenet: les adieux de José Van Dam

Ce Don Quichotte donné en mai 2010 à Bruxelles fêtait une série d'événements exceptionnels : les cinquante années de carrière de José Van Dam, son soixante-dixième anniversaire et ses adieux à la scène. On est alors d'autant plus heureux que ce spectacle ait pu être enregistré et conservé. Le théâtre de la Monnaie a mis pour l'occasion les petits plats dans les grands, en faisant appel, outre l'illustre baryton-basse, à ...
sandrine_piau1211_vign2

Une Flûte en noir et blanc

À l’occasion des fêtes de fin d’année, le Théâtre des Champs-Élysées présente une production du dernier opéra de Mozart, La Flûte enchantée (1791). C’est Laurent Pelly qui devait signer la mise en scène de cette Flûte, mais ayant renoncé pour raison de surmenage, c’est une reprise de celle de William Kentridge qui est proposée à Paris. Programmée initialement par Bernard Foccroulle à La Monnaie de Bruxelles en 2005, cette mise en ...
Sublime Tatiana Lisnic

Sublime Tatiana Lisnic dans L’Elisir d’amore

Coproduite par cinq scènes lyriques françaises, la vision de L’Elisir d’amore proposée par Richard Brunel s’installe à Angers-Nantes Opéra le temps de sept représentations, avec une distribution entièrement renouvelée. Le metteur en scène réussit à imposer une imagerie nouvelle tout en restant fidèle à l’esprit comme à la lettre de l’ouvrage, et souligne avec acuité ce qui, au delà de la fantaisie légère généralement soulignée, relève du drame dans ce ...
La révélation d’un Roméo

Teodor Ilincăi, révélation d’un Roméo

Qu’on nous permette d’en faire le pari, dans deux ou trois saisons, ce sont les salles du monde entier qui ne jureront que par lui. A 27 ans seulement, Teodor Ilincăi a offert, avec la force de l’évidence, au public lausannois le plus beau Roméo entendu depuis Roberto Alagna. Tout prédestinait le jeune roumain à incarner le romantique Montaigu : une voix indubitablement belle, puissante derrière son apparente légèreté, un style ...