Mot-clef : Luc Bondy

Studio_J_Adore_Ce_Que_Vous_Faites__-La-Ronde-17.18---Scene-9---Danylo-Matviienko-et-Sofija-Petrovic---Studio-j-adore-ce-que-vous-faites---OnP--3--800

Reigen de Philippe Boesmans par l’Académie de l’Opéra de Paris

C'est la première fois, à notre connaissance, que les jeunes talents de l'Académie de l'Opéra National de Paris se frottent au répertoire contemporain, du moins si l'on estime qu'Owen Wingrave de Britten est déjà un classique. Les promotions précédentes nous avaient proposé de larges pans du répertoire, passant du traditionnel au baroque ou à la comédie musicale, mais cette soirée est une véritable gageure ! Ils sont aidés en cela par ...
Kaufmann, Harteros, Terfel, Petrenko dans Tosca à Munich

Kaufmann, Harteros, Terfel, Petrenko dans Tosca à Munich

Une Tosca faite de stars et de musique. Kaufmann, Harteros, Terfel, Petrenko : les noms parlent d'eux-mêmes en ouverture du festival d'opéra de Munich. On reproche souvent aux critiques de trop parler de la mise en scène et pas assez de la réalisation musicale : pour les trois représentations de Tosca données par l'Opéra de Bavière en ouverture de son festival estival, le risque de tomber dans ce travers n'est pas ...

Décès du metteur en scène Luc Bondy

Le metteur en scène, acteur et réalisateur suisse Luc Bondy est mort ce 28 novembre 2015. Il avait 67 ans et dirigeait l’Odéon-Théâtre de l’Europe depuis 2012. Outre ses très nombreuses mises en scène de théâtre, il avait souvent travaillé pour l’opéra. Il avait ainsi notamment monté Lulu et Wozzeck d'Alban Berg, au Staatsoper de Hambourg en 1977 et en 1981, Così fan tutte de Mozart et le Couronnement de ...
Charlotte_Salomon_Ensemble_c_Ruth_Walz03

Charlotte Salomon à Salzbourg, un futur chef-d’oeuvre de Dalbavie

Connaissez-vous Charlotte Salomon ? Morte à Auschwitz à 26 ans, après des études inachevées à l’Académie des Beaux-Arts de Berlin et quelques années d’exil en France, cette jeune artiste laisse une œuvre sans pareille, plus d’un millier de gouaches réalisées en 18 mois, où se mêlent son histoire personnelle, celle de sa famille bourgeoise et suicidaire, et les grands moments de la folie de son temps. On en voit quelques-unes dans le ...
cité eic

La Cité de la Musique à l’heure chinoise

Décliné en quatre soirées qui faisaient dialoguer la création contemporaine, la scène alternative et l'art vidéo chinois, le cycle Made in China à la Cité de la musique débutait par un concert de l'Ensemble Intercontemporain retrouvant son chef Matthias Pintscher. Si la référence chinoise était au coeur de la programmation, avec, pour invité d'honneur et présent dans la salle, le compositeur Xu Shuya, directeur du Conservatoire de Shanghai, la musique ...
framusica_tourdecrou_mabille

Un remarquable Tour d’écrou filmé à Glyndebourne

Voici encore une nouvelle version filmée du Tour d'écrou : elle rappelle par certains aspects le film de Peter Weigl et le spectacle de Luc Bondy, mais trouve sa voie propre vers la réussite. La scénographie combine habilement le réalisme du mobilier avec le formalisme d'une grande cloison vitrée qui pivote entre chaque scène, à l'image des thèmes de la partition. Le parti de faire référence à l'Amérique des années cinquante ...
reigen3

Reigen au CNSMDP : du beau travail

Cela fera vingt ans le mois prochain que Reigen (La Ronde) a été créé au Théâtre de la Monnaie. L’œuvre a bénéficié d'une belle carrière pour un opéra récent, comptant plusieurs reprises en Europe, des passages à la télévision et une publication sur disque. Et pourtant, c'est une occasion à ne pas manquer que cette série de représentations au Conservatoire de Paris, qui durera jusqu'au 13 février. Certes, on pouvait craindre ...
boesmans_cypres

Reigen de Philippe Boesmans

On se doute bien qu’en ces temps de mutations du marché du disque, la publication d’un opéra contemporain, créé en 1993, serait une aventure risquée pour un label. Mais, grâce au téléchargement, Cyprès, met à disposition des mélomanes l’un des piliers de la littérature lyrique des trente dernières années : Reigen de Philippe Boesmans. Edité à l’origine chez Ricercar, ce coffret avait rapidement disparu des étals des disquaires. Pourtant, en matière ...
chevalier a la rose_munich11_une2

Le Chevalier à la Rose : reprise à Munich

Pour un peu, l’Opéra de Bavière allait avoir un nouveau Chevalier : la rumeur voulait qu’une nouvelle production de cet opéra si essentiel dans le répertoire munichois devait voir le jour en ce mois de juin 2011 dans les mains de Luc Bondy. Les circonstances économiques jointes à l’échec artistique relatif mais certain de sa récente Tosca en ont décidé autrement, et l’Opéra de Munich s’est décidé à ranimer l’antique production ...
Le sacre des émotions

Tosca de Luc Bondy à la Scala, le sacre des émotions

Après New York et Munich, la Tosca de Luc Bondy s’essaye à la plus exigeante des scènes européennes : La Scala. Cette production très justement critiquée a été sauvée à Milan par une distribution exceptionnelle et un chef d’à peine trente ans. Il n’y a rien de tel que la Scala pour faire oublier les lacunes d’une production. Bien qu’elle soit réputée pour les humeurs du public, elles n’y sont pas si ...
Etrange Yvonne

Etrange Yvonne de Philippe Bœsmans

Cet enregistrement témoigne de la création du dernier opéra de Philippe Boesmans, qui s’est d’ores et déjà imposé comme un grand compositeur lyrique contemporain, associé à ses deux librettistes Luc Bondy et Marie-Louise Bishofberger. Après Schnitzler, Shakespeare et Strindberg (Julie), c’est au tour du célèbre dramaturge et romancier polonais Witold Gombrowicz d’être adapté par cette fine équipe, dont le choix s’est porté sur cette étrange Yvonne, la première pièce de ...
Kaufmann prophète en son pays

Jonas Kaufmann prophète en son pays

Tosca Scandaleuse dans l’automne new-yorkais, la nouvelle production confiée par trois grandes maisons à Luc Bondy n’est plus à Munich qu’une mise en scène semblant déjà éprouvée par une longue présence au répertoire : le soir de la première, l’accueil indifférent réservé au metteur en scène avait donné le ton. La popularité de l’œuvre et des interprètes principaux a sans doute suffi à contenter une bonne partie des spectateurs présents ; Luc Bondy, ...
Pour les ténors uniquement

Idomeneo à Munich, pour les ténors uniquement

Après quatre ans de travaux de restauration, le Théâtre Cuvilliés de Munich, petit opéra rococo de 520 places, donnait pour sa réouverture Idomeneo, re di Creta de Mozart, choix évident puisque la création de cet opera seria eut lieu dans ce théâtre, le 29 janvier 1781. Jürgen Rose présente une scénographie très épurée. Le plateau est nu, grand espace froid en contraste avec les ors de la salle, pour représenter ...
Fascinante Mireille Delunsch

Fascinante Mireille Delunsch

Idomeneo, re di Creta Alors que l’opéra de Mozart et Varesco modifie la fin tragique du livret de Danchet pour l’Idoménée de Campra (1712) – fin elle-même issue de la tragédie de Crébillon père (1705) – et sauve la vie d’Idamante grâce à un oracle de Neptune, le spectacle proposé par Luc Bondy pour l’Idomeneo mozartien exploite la gravité du livret et occulte le lieto fine : le nouveau couple royal à ...
Tragédie burlesque

Yvonne, princesse de Bourgogne : tragédie burlesque

Très attendue cette Yvonne, princesse de Bourgogne, et pour plusieurs raisons : création annuelle de l’Opéra National de Paris, nouvelle œuvre lyrique de Philippe Boesmans – la première sur un sujet comique, plateau exceptionnel (Luc Bondy et Richard Peduzzi, Yann Beuron, Mireille Delunsch, Paul Gay, …) ainsi que l’ombre de Witold Gombrowicz, auteur de la pièce de théâtre qui sert de support à ce nouvel opéra. Le sujet est d’un cynisme effroyable : ...
Pas de calme après la tempête

Pas de calme après la tempête

Idomeneo Au programme des deux dernières représentations de la saison de l’opéra de Madrid, cette coproduction d’Idomeneo a déjà fait parler d’elle, pour s’être successivement arrêtée entre les murs de la Scala puis entre ceux du Palais Garnier. La production de Luc Bondy est d’une grande sobriété, pour ne pas dire pauvreté. Côté cour et côté jardin, du bleu. Au fond, une toile peinte, bleue, qui se modifie lentement par moments ...
Tom Rakewell II, le retour

Tom Rakewell II, le retour

The rake’s progress Après Glyndbourne, Bruxelles, le Théâtre des Champs-Elysées et avant Angers-Nantes-Opéras, l’Opéra National de Paris se devait d’avoir son propre Rake’s progress. Annoncé en octobre dernier, la mise en scène confiée à l’origine à Luc Bondy est passée à Olivier Py, directeur du Théâtre National de l’Odéon et habitué du Grand-Théâtre de Genève. Avant que le rideau ne se lève, on pouvait deviner ce qui allait être sur scène, ...
Julie

Julie de Philippe Boesmans, huis clos oppressant et saisissant

Artiste résident depuis 1986 au Théâtre Royal de la Monnaie, le compositeur belge Philippe Boesmans qui signe, avec Julie (comptes rendus de la création et de l’édition en CD) son quatrième opéra, est un familier de la scène lyrique. Après Le conte d’hiver de 1999, il renouvelle sa collaboration avec Luc Bondy – ici librettiste et metteur en scène – pour son opéra de chambre Julie, une adaptation de la ...
Un Don Carlos minimaliste

Un Don Carlos minimaliste

Enfin ! Sauf omission, il aura fallu dix ans, depuis les déjà mythiques représentations du spectacle de Luc Bondy, au Théâtre du Châtelet puis à l’Opéra de Lyon, pour que Don Carlo(s) retrouve son s final et soit donné en français, dans sa langue originale et sur son sol natal. C’est en effet pour la « Grande Boutique » que Giuseppe Verdi composa en 1866 sa première mouture, à la prosodie adaptée à ...
Hercules

Hercules avec Joyce DiDonato et William Christie

Composé en juillet et août 1744 et créé au King’s Theatre le 5 janvier 1745, Hercules qui raconte le dernier épisode de la vie de l’auteur des douze travaux expiatoires est accueilli dans l’indifférence malgré une distribution de qualité qui réunit la basse Henry Theodore Reinhold dans le rôle titre, la mezzo-soprano Anastasia Robinson qui chante Dejanira, Elisabeth Duparc, soprano, qui est Iole, le ténor John Beard qui interprète Hyllus. ...
The Turn of the screw (Le Tour d’écrou)

The Turn of the screw vu par Luc Bondy, intense bonheur musical et dramatique

Cette production enregistrée au Théâtre du Jeu de Paume lors du Festival d’Aix-en-Provence 2001 est une réussite totale. Elle a été ovationnée et a rencontré un immense succès dans sa tournée parisienne. Elle est devenue une production de référence de l’œuvre de Britten. Grâce à la qualité de la réalisation de Vincent Bataillon, ce DVD restitue magnifiquement l’atmosphère envoûtante et spectrale de l’œuvre. Il fait partie des plus belles productions ...
julie_bruxelles_2005-300x4411

Création mondiale de Julie de Philippe Boesmans à la Monnaie : la passe de quatre ?

La création du nouvel opus lyrique du compositeur belge Philippe Boesmans était sans aucun doute le sommet de l’édition 2005 du festival Ars Musica. Compositeur en résidence au Théâtre royal de la Monnaie, le sexagénaire flamand lui a réservé l’exclusivité de ses premières d’opéra : La Passion de Gilles (1983), Reigen (1993) et Wintermärchen (1999) sans oublier l’orchestration de L’incoronazione di Poppea de Monteverdi (1989). Il est encourageant de constater que ...
Luxe aseptisé

The Turn of the Screw selon Luc Bondy : Luxe aseptisé

Bernard Foccroulle, l’actuel directeur du Théâtre Royal de La Monnaie, aura particulièrement œuvré pour établir au répertoire les opéras de Britten : Peter Grimes, A Midsummer Night’s Dream et The Turn of the Screw ont successivement foulé les planches du théâtre Bruxellois. The Turn of the Screw ayant même l’honneur de deux productions différentes. En 1999, le metteur en scène Keith Warner et le chef d’orchestre Antonio Papano conjuguèrent leurs efforts ...
Entrez dans la ronde !

« Reigen » de Philippe Boesmans à l’Opéra de Lausanne

Pour sa production annuelle estampillée « moderne », l’Opéra de Lausanne proposait en ce milieu d’automne Reigen (La Ronde) de Philippe Boesmans d’après la pièce éponyme et sulfureuse d’Arthur Schnitzler. Gérard Mortier, alors Directeur du Théâtre de la Monnaie à Bruxelles, aborda vers la fin des années quatre-vingt le metteur en scène Luc Bondy, qui venait de remporter un vif succès avec son Couronnement de Poppée, pour lui proposer d’écrire un livret ...