Mot-clef : Matthew Richardson

Inganno-Savayas-sicilia-Lepore

Ninetta, Lucia et Lisetta, trois héroïnes tragi-comiques à Pesaro

Trois "petits" opéras de Rossini présentés par le Festival de Pesaro. Porté par la poésie de cette première mise en scène du jeune Graham Vick pour le Rossini Opera Festival en 1994, l’ Inganno felice, (décor et costumes de Richard Hudson, lumières de Matthew Richardson) transcende les limites d’une histoire invraisemblable. Cette farce en un acte, opéra comique, drame joyeux, l’un des trois écrit par Rossini en 1812 et son ...
© GTG/Yunus Durukan

Songe surréaliste à Genève

Rarement monté sur les scènes lyriques, Juliette ou la clé des songes de Bohuslav Martinů pose son rêve éveillé sur le plateau du Grand Théâtre de Genève. Si le compositeur tchèque ne jouit pas de la popularité de ses compatriotes Dvořák, Janáček et Smetana, sa musique reste parmi les plus intéressantes du répertoire de la première moitié du XXe siècle. A l’image de celle qu’il propose dans cet opéra, ode ...
Tout est dans l’austère

Don Carlo à la Bastille : tout est dans l’austère

Austérité, toute la scénographie de ce Don Carlo réside dans ce mot. Des décors réduits à une simplicité efficace, une mise en scène statique à en perdre toute dimension théâtrale – au moins l’œuvre est respectée. Seule entorse au livret original : Don Carlos s’évanouit (meurt ?) sur la pierre tombale de Charles Quint. Pour le reste Graham Vick propose plus des tableaux saisissants qu’une véritable direction d’acteurs, le tout justifié par ...
Un Don Carlo en demi-teintes

Un Don Carlo en demi-teintes

Don Carlo Difficile de résumer la complexe intrigue de don Carlo… religion, consanguinité, trahison et pouvoir restant les grandes lignes directrices du drame. De son avatar français, destiné par Verdi à l’Opéra de Paris, l’acte de Fontainebleau a disparu, dans la présente production aux mérites pour le moins inégaux. Si la mise en scène de Graham Vick soignée, dépouillée, se signale surtout par son statisme, on ne pourra adresser le même ...