Mot-clef : Michèle Losier

Cenerentola-web-7-©Jean-Pierre_Maurin

La très divertissante Cenerentola de l’opéra de Lyon

Spectacles idéaux de fin d'années par leur joie et leur humour, les opéras de Rossini demeurent des valeurs sûres, d'où cette programmation à Paris comme à Lyon pour une Cenerentola très réussie visuellement, malgré quelques surcharges, et servie par une distribution de qualité, mais qui expose les limites de l'Orchestre de l'Opéra national de Lyon. Décidément, Rossini est à l'honneur pour les fêtes de cette fin d'année ; à côté du ...
Musiciens

Così fan tutte à Garnier, entre redondances et ennui

Peu de chorégraphes ont véritablement réussi à convaincre lorsqu’ils se sont essayés à la mise en scène d’opéra. Le « laboratoire des amants » de la célèbre chorégraphe belge Anne Teresa De Keersmaeker ne fera pas exception à la règle pour cette nouvelle production de Cosí fan tutte présentée à l’Opéra Garnier. Même si la distribution vocale se révèle agréable et homogène et que le souffle de Philippe Jordan à la baguette ...
castor et pollux tce

Castor et Pollux par un Niquet imparable au TCE

Le Théâtre des Champs Elysées, en cette année commémorant le génial Rameau a décidé de mettre en scène une nouvelle production de Castor et Pollux. Hervé Niquet y est un metteur en musique imparable et Michèle Losier incarne une Phoebe captivante. Naviguant sur le chef-d’œuvre qui prend comme toile de fond les histoires d'amour et d'amitié des deux héros mythologiques, l'un immortel et l'autre pas encore tout à fait, c'est un ...
Sonya Yoncheva

Au plus près des véritables contes d’Hoffmann

Voici donc, enfin, ce qu’on pourrait imaginer LA version définitive des contes d’Hoffmann, tels que Jacques Offenbach avait pu la rêver, faute d’avoir pu l’achever. La partition détruite dans le grand incendie de l’Opéra Comique, tripatouillée avant même sa création posthume, défigurée au fur et à mesure des reprises, ne donnait plus qu’une vague idée des intentions du compositeur. Depuis une trentaine d’année, les musicologues ont cependant accompli un travail ...
jeremie_rhorer

Un Così fan tutte qui tient ses promesses

Dans le cadre de la deuxième édition du Festival Mozart proposé par le Théâtre des Champs-Élysées et dont la direction artistique a été confiée par Michel Franck à Jérémie Rhorer, ce dernier présente une production scénique de Così fan tutte dans une mise en scène qu’on avait déjà eu l’occasion de voir dans cette même salle en novembre 2008, celle d’Eric Génovèse. Le sociétaire de la Comédie Française propose une ...
Drame de sang et de feu ?

Werther à Montréal, drame de sang et de feu ?

Éros est un dieu barbare, celui dont la flèche perce le cœur des amants. Insatisfait de les voir trop hésitants, il armera leur bras du flambeau de la passion. Il fera naître en eux, l’image tragique de l’amour. Opéra romantique noir ? La mise en scène de Christopher Dawes réussit à gommer par tous les moyens cette donnée qui nous paraît pourtant fondamentale. Trop de distance sépare les amants. Trop de lumière pour ...
Mon bel ennui !

Mon bel ennui !

Quel étrange personnage que celui d’Henri Duparc ! Il demeurera à jamais dans l’histoire de la musique pour ses seize mélodies (plus un duo baryton / soprano, «La Fuite») qui sont seize merveilles de fusion absolue entre le texte et la musique. Et pourtant… La vie de Duparc ne fut pas simple. Né dans une famille aisée, il peut se consacrer à la composition, même si cette discipline s’avère déjà être ...
Iphigénie s’y « Met »

Iphigénie à Seattle s’y « Met »

Iphigénie en Tauride Les productions d’Iphigénie en Tauride se succèdent et ne se ressemblent pas. Après le vide noir conçu par Yannis Kokkos à Nancy et Caen en 2005, la maison de retraite imaginée par Krzysztof Warlikowski à Garnier en 2006 et la boite noire (encore !) de Robert Carsen à Londres et San Francisco en 2007, Stephen Wadsworth à Seattle remet Iphigénie la grande prêtresse dans le temple de Diane, ...
Admirable Nézet-Séguin

Admirable Nézet-Séguin

Festival de Lanaudière. Divin Mozart – Glorieux Liszt Première moisson engrangée dans le cadre champêtre de Lanaudière, le concert d’ouverture du 8 juillet dernier fut non seulement excellent en tout point – avec un programme plus éclectique que de coutume – mais surtout chaudement apprécié par un très grand nombre de mélomanes. Si l’on doit jauger la richesse saccharique de la saison estivale à cette bonne récolte, la vingt-neuvième saison du ...
L’opéra du doute

The Turn of the Screw, l’opéra du doute

Henry James est sans doute l’écrivain qui a saisi dans toute la complexité de l’être, ce qui appartient aux vivants et ce qui revient aux morts. Dans le Tour d’écrou, le titre en lui-même suggère la main diabolique qui noue le destin. Le vieux manoir de Bly rappelle l’atmosphère étrange de la campagne anglaise, propice aux revenants qui hantent les lieux. On plonge dans cette ambiance troublante dès l’arrivée de ...
L’Étoile du destin

L’Étoile du destin

«Chabrier, nous faisions, un ami cher et moi, des paroles pour vous qui leur donniez des ailes.» Paul Verlaine Vers la vingtaine, Chabrier écrivit en collaboration avec son ami Paul Verlaine, deux opérettes restées inachevées : Fisch-Ton-Kan et Vaucochard et Fils 1er, avec l’aide de Lucien Viotti, un ancien condisciple de lycée. Plusieurs thèmes reparaîtront dans l’Étoile, l’astre étincelant qui depuis ce temps, tient une place considérable dans la carte du ciel ...
Où sont passés Da Ponte et Mozart ?

Où sont passés Da Ponte et Mozart ?

Don Giovanni Contraste de programmation, de jeu, de geste musical, de conception scénique. Après la légèreté de La Périchole, l’Opéra de Nancy, ayant pour maître mot l’hétérogénéité, nous a invité à fêter cette nouvelle année autour d’un grand festin, celui de pierre… avec le ô combien célèbre et merveilleux Don Giovanni. L’impatience de se rendre à Nancy pour savourer une nouvelle fois le génie mozartien était alliée à une interrogation sur ...