Mot-clef : Myriam Ould-Braham

Concours de promotion du Ballet de l’Opéra de Paris : une année sans première danseuse

Concours de promotion du Ballet de l’Opéra de Paris : une année sans première danseuse

Le Concours annuel de promotion du Corps de Ballet de l’Opéra national de Paris réserve toujours quelques surprises. Cette année, le poste très convoité de Première danseuse n'a pas été pourvu, de manière quelque peu cruelle pour la classe des sujets qui n’a pourtant pas démérité. Chez les garçons, en revanche, le talentueux Paul Marque a accédé au rang de Premier danseur. La classe des quadrilles femmes comptait dix-huit prétendantes au ...

Eugène Onéguine à l’Opéra de Paris, un rôle pour Mathieu Ganio

La reprise par l’Opéra de Paris du ballet Eugène Onéguine, chef-d’œuvre de John Cranko inspiré du roman en vers d’Alexandre Pouchkine, est une réussite. Cette distribution étoilée confie les rôles des protagonistes à des danseurs aguerris, qui ont mûri leur interprétation. Mathieu Ganio s’impose dans le rôle d’Onéguine et confirme son talent pour l’interprétation de ces personnages mélancoliques à forte intériorité. Créé en 1965, le ballet de John Cranko est entré ...
Sylphide ONP 2017

La Sylphide à l’Opéra de Paris : ainsi va la vie d’une troupe

La reprise du ballet romantique de Pierre Lacotte en cette fin de saison 2017 s'accompagne d'un certain nombre de prises de rôles pour les solistes ainsi que pour de nombreux danseurs du corps de ballet, alors que d'autres prendront leur retraite dans quelques semaines. Il aura fallu attendre longtemps pour que Myriam Ould-Braham puisse enfin graver dans les mémoires une prise de rôle dans laquelle on n’attendait qu'elle depuis des années. ...
En Sol

Balanchine/Robbins/Cherkaoui, Jalet : trio autour de Ravel

Dernier triptyque programmé par Benjamin Millepied, ce programme conçu comme un hommage à la musique de Ravel montre aussi l’évolution des styles, de George Balanchine à Cherkaoui en passant par Jérôme Robbins. Les trois pièces s’éclairent les unes les autres et assurent la réussite de ce programme, qui se termine avec le percutant Boléro de Cherkaoui. La Valse s'ouvre dans le plus pur style balanchinien. Divertissement mondain, beauté des costumes et élégance ...
L’Opéra rend hommage à Violette Verdy avec une soirée toute balanchinienne

Hommage à Violette Verdy avec une soirée toute balanchinienne

En hommage à Violette Verdy, étoile du New York City Ballet où elle a dansé 18 ans auprès de Mr B., le programme de la soirée a été enrichi pour les cinq premières représentations de Sonatine, ballet chorégraphié par Balanchine pour Violette. Cette soirée Balanchine est placée sous le signe des hommages. Hommage à Violette Verdy, danseuse emblématique et première femme à avoir occupé le poste de directrice de la danse ...
Balanchine- Albisson_Bullion cFrancette Levieux

Nouvelle création enthousiasmante de Justin Peck

En parallèle des Etés de la danse au Châtelet, l’Opéra de Paris propose une soirée 100% américaine enthousiasmante où Justin Peck confirme sa place parmi les tous premiers chorégraphes du moment et se montre le digne successeur de George Balanchine. Cette première création pour l’Opéra de Paris du jeune prodige américain Justin Peck était un événement attendu. Le chorégraphe, qui a pu travailler avec les danseurs de l’Opéra lors de ...
Bel-Millepied-Robbins (Saison 2015-2016)

Variations Goldberg, l’excellence du Ballet de l’Opéra de Paris

L'entrée au répertoire du Ballet de l'Opéra de Paris des Variations Goldberg de Jerome Robbins est une éblouissante leçon de musique… et de chorégraphie. Limpidité, précision, esprit, intelligence… tout ce qui fait défaut à certains chorégraphes éclate au grand soir dans les Variations Goldberg. Après un délicieux prologue baroque qui rappelle ce que la danse doit à la France, et surtout à son roi Louis XIV, les danseurs couleur dragées du ...
Fille mal gardée ONP 2015

La Fille mal gardée à l’Opéra de Paris : en route pour la bergerie

L'été arrive avec son cortège de plaisirs champêtres et ses envies de badinages amoureux : la Fille mal gardée est la reprise de la fin de saison du Ballet de l'Opéra de Paris ! Cela faisait une éternité que Myriam Ould-Braham n'avait pas dansé! C'est en la revoyant que l'on réalise qu'elle est une danseuse qui manque quand elle n'est pas sur scène ; nommée sur ce ballet en 2012, ...
belleauboisdormant_onp13

Paris : La Belle au Bois Dormant en grande forme

Pour Rudolph Noureev, La Belle au bois dormant constituait le « ballet des ballets ». Il en créa sa propre version en 1989 pour le ballet de l’Opéra de Paris : « Avec La Belle au bois dormant, j’ai fait un essai non dans la création mais dans la reconstitution chorégraphique. Car je suis resté fidèle au texte originel. Seulement, il m’a fallu l’adapter aux circonstances : nombre et virtuosité des interprètes à ma disposition. ...
dame aux camélias

La Dame aux Camélias, un peu routinière à Garnier

La saison du Ballet de l’Opéra National de Paris s’ouvre avec la désormais familière Dame aux Camélias de Neumeier. Certaines des Étoiles l’ayant dansé sont parties depuis les dernières reprises (comme Clairemarie Osta ou Delphine Moussin), et d’autres sont devenues Étoile entretemps ; tel est le cas de Mlle Abbagnato, qui avait par ailleurs eu l’occasion de danser le rôle de Marguerite Gautier en tant que Première Danseuse. Elle se révèle ...
Visuel 2 balanchine

Balanchine, le chorégraphe qui aimait les femmes

Pour débuter la saison, l’Opéra nous propose une soirée en forme de triptyque, placée sous les auspices de Balanchine. Sérénade, Agon et Le fils prodigue : trois œuvres très différentes à la personnalité bien distincte. Du bon et du moins bon tout au long de cette soirée : retour sur les moments forts de la représentation. Sérénade se veut porteuse d’une conception de la danse novatrice et dynamique. Or, si l’œuvre ...
du 18 juin au 15 juillet 2012

La Fille mal gardée : petit vent champêtre au Palais Garnier

La Fille mal gardée : ses décors naïfs, ses verts pâturages, ses pots de crèmes fraîches et ses charmants marivaudages ! Le ton est donné dès le premier acte, avec de dodus poulets qui se trémoussent avec beaucoup de bonne humeur sur la partition de Hérold. La Fille mal gardée est le plus ancien ballet d’action connu du répertoire français : tiré d’une pastorale de Jean Dauberval, il fut donné pour ...

Myriam Ould-Braham nommée Danseuse Etoile du Ballet de l’Opéra de Paris

Myriam Ould-Braham a été nommée Danseuse Etoile du Ballet de l’Opéra de Paris le lundi 18 juin 2012 à l’issue de la représentation de La Fille mal Gardée de Frederick Ashton à l’Opéra Garnier, dans laquelle elle interprétait le rôle de Lise. Elève de l’école de danse de l’Opéra de Paris depuis 1996, elle a été engagée dans le corps de ballet en 1999, promue Quadrille l’année suivante, Coryphée en ...
Myriam Ould-Braham ©  Agathe Poupeney / Opéra national de Paris

La Bayadère à l’Opéra de Paris : une reprise poussive

Il est parfois des reprises qui font planer un doute sur la légitimité de poursuivre une politique artistique qui se sclérose et s’épuise. Le dernier ballet de Noureev pour l’Opéra voit cette saison un nombre incalculable de remplaçant(e)s se blesser, les distributions être remaniées maintes et maintes fois, et malgré la nomination de deux Etoiles qui, quand bien même attendues, laissent pour le moins dubitatives (Ludmila Pagliero et Josua Hoffalt). C’est ...
onp_macgregor

Wayne McGregor, très loin de Francis Bacon

Reportée pour cause de grève, l'unique création mondiale de la saison signée du Britannique Wayne McGregor déçoit. Une pluie d'étoiles ne suffit pas à compenser l'absence d'inspiration du chorégraphe. Au lendemain de la mort de Roland Petit, disparu le 10 juillet à Genève, auquel cette représentation était dédiée, on mesure avec d'autant plus de cruauté l'absence de créativité et d'inventivité du chorégraphe Wayne McGregor. L'affiche était pourtant alléchante : pas moins ...
Le sacre du Sacre

Balanchine/Brown/Bausch, le sacre du Sacre

Choc visuel et émotion esthétique pour la reprise du Sacre du printemps de Pina Bausch, dans une soirée consacrée à trois chorégraphes majeurs du XXe siècle. C’est par Le Sacre du printemps que l’on se doit de commencer cette chronique. Même si la couche de terre répandue sur le plateau sur laquelle danse les interprètes repousse nécessairement cette pièce en fin de soirée, marquant l’odorat, la vue et l’ouïe avec intensité. ...
Invariable et inconstant

La Dame aux Camélias : Invariable et inconstant

Nous avons déjà eu l’occasion de parler de ce ballet, que ce soit lors de chroniques de représentations ou de DVD. Le couple Ganio-Osta a déjà été éprouvé lors des séries précédentes, mais a eu, lors de ces retrouvailles, quelques difficultés à trouver ses repères. Non tant dans l’art de danser, car à ce sujet il n’y a pas grand-chose à reprocher ; Ganio est toujours d’une grande pureté, avec un ...
Relève néo-classique

Millepied / Paul / McGregor : Relève néo-classique

A Garnier, un programme contemporain équilibré et sans surprises avec les pièces de trois jeunes chorégraphes néo-classiques français et britannique. On croit toujours au miracle en assistant à la première mondiale d’une création chorégraphique. S’agira-t-il de la révélation d’un nouveau chorégraphe, d’un chef d’œuvre qui marquera l’histoire de la danse ou tout simplement d’une pièce que l’on aura plaisir à voir et à revoir ? Rien de tel malheureusement avec Répliques de Nicolas ...
Évidence et simplicité

La fille mal gardée : évidence et simplicité

La reprise de La fille mal gardée clôt, tout comme il y a deux ans, lors de son entrée au répertoire, la saison chorégraphique 2008-2009 du Ballet de l’Opéra National de Paris. Ce ballet, facile de compréhension, et attirant toutes les sympathies est absolument adorable quant à le revoir, et c’est un réel plaisir que de retrouver les solistes déjà si appréciés auparavant ; Mlle Ould-Braham, avec sa délicatesse coutumière a ...
Humour et fantaisie

Hommage à Jerome Robbins : humour et fantaisie

Le Ballet de l’Opéra National de Paris ouvre sa saison avec un hommage au chorégraphe américain Jerome Robbins, dix ans après sa disparition. Mêlant romantisme, humour et fantaisie, ce tonique programme de rentrée était aussi l’occasion d’une commande à Benjamin Millepied, danseur frenchy du New York City Ballet. Dans En Sol, ballet ensoleillé et balnéaire vivifié par le décor et les costumes d’Erté, la compagnie prouve qu’elle a du peps ! Parfaitement ...
onp_dame_camelias_072008-300x450

La Dame aux Camélias : Un drame, sublime, sous nos yeux

La Dame aux Camélias est le thème romantique par excellence ; tous les arts vivants se sont emparés du sujet, le déclinant au théâtre, à l’opéra, au ballet. La difficulté d’adaptation d’un sujet aussi galvaudé est grande, et ce n’est pas sans appréhension que nous craignions alors de l’entrée au répertoire d’un ballet en trois actes, de facture classique, sur un roman aussi emblématique de la littérature française. Malgré quelques longueurs ...
Une soirée exceptionnelle

Balanchine, Noureev, Forsythe : soirée exceptionnelle

Ce programme d’une exceptionnelle qualité permet de renouer avec l’ancienne tradition des soirées de ballet, autour de trois chorégraphes réunis par une même exigence du mouvement et de l’espace. Il offre aussi son lot de bonnes surprises et de révélations, comme l’incroyable aisance de Myriam Ould-Braham ou la fluidité d’Eleonora Abbagnato dans Artifact Suite. La soirée commence par Les Quatre Tempéraments de George Balanchine, un ballet entré au répertoire de la ...