Mot-clef : Nicolas Chalvin

Berlioz et l’Angleterre : une thématique fertile pour l’édition 2017

Berlioz et l’Angleterre : une thématique fertile pour l’édition 2017

Hector Berlioz aimait voyager et c'est à l'étranger que cet exalté passionné a rencontré le plus vif succès. Pour l'édition 2017 du Festival Berlioz, Bruno Messina, directeur érudit autant qu'imaginatif, fait revivre notre héros romantique à travers ses différents voyages à Londres (de 1847 à 1855) au temps des expositions universelles : compositeur, chef d'orchestre, homme de plume et découvreur insatiable sont autant de facettes berlioziennes qui vont nourrir l'affiche ...
© Thomas Jouhannaud

Un astucieux Peer Gynt à l’opéra de Limoges

Depuis quelques saisons, les programmations audacieuses de l'Opéra de Limoges nous permettent de redécouvrir des œuvres peu ou mal connues. Si la musique composée par Grieg pour la pièce d’Ibsen comporte quelques tubes, Peer Gynt est un objet théâtral hybride assez rarement monté, dont la mise en scène représente un défi. Les choix opérés par le binôme Clarac-Deloeuil se révèlent astucieux et permettent, grâce à une troupe d’acteurs et de chanteurs homogènes ...
aubier-chosta-indesens

L’incomparable trompette d’Eric Aubier

Plébiscité dans le monde entier, Eric Aubier est aujourd'hui l'une des plus grandes figures du monde de la trompette. Sa longue carrière d'interprète soliste a multiplié ses collaborations, avec l'univers du jazz, de l'improvisation et des compositeurs d'aujourd'hui (cf notre chronique). Cette nouvelle parution sous le label Indésens met à l'honneur la musique concertante du compositeur franco-serbe Ivan Jevtic aux côtés du Concerto n° 1 de Dimitri Chostakovitch invitant en ...
oustrac_c_perla_maarek

Les bouleversants états d’âme de Stéphanie d’Oustrac

Grand écart pour l'Orchestre des Pays de Savoie : après sa populaire tournée Bidochon durant l'automne, à Chambéry Nicolas Chalvin entraîne sa phalange dans un audacieux programme de raretés. On a déjà dit les remarquables invités dont sait s'entourer Nicolas Chalvin. Les récents Tedi Papavrami et Christian Binet cèdent la place au joyau Stéphanie d'Oustrac. Celle que le programme présente comme « l'arrière-petite-nièce » de Poulenc met l'art consommé de son mezzo au service ...
AVT_Christian-Binet_4715

Christian Binet entre dessin et partition

« L'idée du bouquin (et des concerts) c'était ça : décontracter un peu les gens, les amuser et de leur dire : la musique classique ce n'est pas ennuyeux du tout. » C'est un des événements de l'automne 2015: Les Bidochon investissent les salles de concert en compagnie de l'Orchestre des Pays de Savoie! L'occasion pour eux de découvrir l'univers ultra-codé de la Grande Musique, où ils vont écouter et commenter Mozart, Bach, Honegger et ...
bidochon1

Folle journée au concert avec les Bidochon 

Le 30 mai 2015, les Bidochon de Christian Binet ont fait le déplacement à Chambéry pour le concert des 30 ans de l'Orchestre des Pays de Savoie ! Ce grand bruit dans le landerneau classique est relayé aujourd'hui par la parution, chez Fluide Glacial, d'un savoureux mais aussi touchant livre-CD intitulé « Un jour au concert avec les Bidochon ». À Chambéry, Christian Binet avait également fait le voyage avec ses diaboliques créatures, et ...
AAA_6802 Concert anniversaire Orchestre des Pays de Savoie © S. Barral-Baron web

Les Bidochon au concert à Chambéry

Bartok, Bach, Binet, Mozart, Britten...Cherchez l'intrus ! Binet, le géniteur des Bidochon (les célébrissimes héros de BD au patronyme devenu nom commun ou adjectif) est dessinateur mais pas que. Les hasards de la vie ont fait se rencontrer deux désirs : celui du compositeur Binet, de voir sa musique jouée, et celui du chef Chalvin, de clôturer mémorablement l'anniversaire des 30 ans de son Orchestre des Pays de Savoie . Mémorable, la soirée l'aura ...
DSC00553 recadre¦üe

Les 30 ans de l’Orchestre des Pays de Savoie

Edifiée à Evian pour Rostropovich en 1993, délaissée après sa disparition, La Grange au Lac revit. Pour sa troisième saison de concerts, elle accueille les 30 ans de l'Orchestre des Pays de Savoie. A la fête, ouverte par une création mondiale de Tôn-Thât Tiêt, sont conviés trois prodiges dont  Michael Barenboïm,  la révélation de la soirée. Depuis 1984, dirigé par des noms familiers, d'Armin Jordan à Giuliano Carmignola, recevant des invités ...
IMG_1743 copie © Yannick Perrin

Très Jeunes virtuoses à Annecy

Annecy Classic Festival met en avant, avec la collaboration de plusieurs concours internationaux – pour cette année, ceux d’Astana au Kazakhstan, de Kiev en Ukraine et de Piano Campus en France – des jeunes interprètes à un avenir prometteur, à l’instar de Kana Okada, l’une des pianistes présentées l’année dernière, qui a bien entamé sa belle carrière (l’auteure de ces lignes précise qu’elle n’a aucun lien de parenté avec l’artiste ...
berlioz14

Le Concert Monstre de 1844 au festival Berlioz

En 1844, à Paris, se tint l’Exposition des produits de l’industrie, un antécédent des Expositions universelles parisiennes, dont la première allait se tenir seulement onze années après, en 1855. Incidemment et tardivement, Hector Berlioz fut chargé d’organiser un grand concert et de « donner dans l’immense bâtiment où elle avait lieu et qui bientôt devrait être libre, un véritable festival dédié aux industriels exposants. […] J’engageai pour le grand concert à ...
!cid_A50C0096-CD7A-41FD-B2E1-1ED0D8FAD366@home

Le petit Requiem de Fauré est grand à la Grange au lac

Au contraire de Poulenc qui sidère en déclarant que l’œuvre est « un vrai supplice », qu’elle lui « ferait perdre la foi », le Requiem de Fauré fait partie de ces œuvres que l’on a toujours envie d’écouter. Puits sans fond de mélodies à l’inspiration inouïe (la longue phrase d’entrée des ténors dans le numéro 1 !), ses à peine 40 minutes tordent le cou aux apocalyptiques excroissances les ...
raphael severe DR

Tours : Raphaël Sévère flamboyant dans Nielsen

Le Concerto pour clarinette et orchestre que Carl Nielsen composa vers la fin de son splendide parcours créateur s’avère être un authentique chef-d’œuvre d’une redoutable difficulté et d’une modernité étonnante, encore quatre-vingt ans après sa création à Copenhague le 11 octobre 1928 par le dédicataire Aage Oxenvad dont la personnalité bien trempée inspira le compositeur. Les spectateurs présents au Grand Théâtre de Tours ce samedi soir ont offert un véritable triomphe ...
timpani_aucassinetnicolette

Aucassin et Nicolette de Paul Le Flem

Paul le Flem a traversé le XXe siècle et ses courants musicaux, de l'enseignement de la Schola Cantorum jusqu'à l'atonalité,  avant de nous quitter à l'âge respectable de 103 ans. En 1909, c'est pour le théâtre d'ombres chinoises qu'il acheva son premier ouvrage lyrique, Aucassin et Nicolette, inspiré d'une légende médiévale et composé pour un orchestre de chambre réunissant cordes, harpe, piano et orgue. Malgré son apparente simplicité, la partition ...
Bénédicte Tauran, formidable fille de Mme Angot

Bénédicte Tauran, formidable fille de Mme Angot

De la soixantaine d’opéras composés par Charles Lecocq, seule La Fille de Mme Angot survit encore. Probablement grâce au seul charme de sa musique parce qu’au-delà de l’imbroglio amoureux, l’intrigue se révèle d’une faiblesse crasse. A noter toutefois qu’en toile de fond La Fille de Mme Angot dévoile des aspects politiques de la période du Directoire qui se prêteraient parfaitement à sa transposition à notre époque. Ce n’est pourtant pas ...
Cuvée 100 % Bourgogne !

Cuvée 100 % Bourgogne !

Mozart / Britten, le duo marche depuis longtemps en concert, le classicisme du premier trouvant son prolongement dans le néoclassicisme du second. Le concerto pour cor de Mozart, écrit pour un ami de celui-ci, présente toutes les caractéristiques de l’exercice de virtuosité propres au XVIIIe. André Cazalet aborde ce répertoire avec une décontraction déconcertante : il nous régale d’une sonorité veloutée, il nous fait chanter dans le second mouvement, et il nous ...
Féerie nocturne

Féerie nocturne

Le Songe d’une nuit d’été Après l’Opéra National de Lorraine, le Théâtre de Caen, coproducteur du spectacle, accueille cette jubilatoire vision du Songe d’une nuit d’été. Le faible temps alloué aux maîtres d’œuvre de ce spectacle, après le forfait tardif d’Omar Porras, augmente d’autant leurs mérites. Il n’y a en effet pas le moindre temps mort dans ce travail qui assure une grande lisibilité à l’intrigue, tout en introduisant une grande ...
Sophie Arnould, une œuvre à découvrir

Sophie Arnould de Gabriel Pierné, une œuvre à découvrir absolument

Ce délicieux enregistrement complète la série consacrée à Gabriel Pierné par la firme Timpani, et c’est avec un plaisir non dissimulé qu’on découvre cet adorable opéra de chambre en un acte, d’une durée qui atteint à peine les trois quarts d’heure. L’intrigue est fine et délicatement conduite, portée par un texte très poétique enrichi de nombreux non-dits que se plaît à souligner la musique. L’action raconte ainsi un épisode dans ...
Une course effrénée vers la folie

The Rake’s Progress à Angers, une course effrénée vers la folie

Le Rake’s Progress est une œuvre d’une actualité brûlante : au même titre que Mahagonny, il dénonce par anticipation les plus sombres dérives de notre société. Les mirages de l’argent facile, la spéculation, l’évacuation du mal-être dans la dérive alcoolique, la corruption des âmes, tout y est ! Carlos Wagner en est conscient et réfute l’anecdote ou même le moindre repère local ou temporel, pour peindre la déchéance d’une âme simple confrontée ...
Le retour de l’escarpolette

Véronique de Messager, le retour de l’escarpolette

Il y a un an, dans une interview accordée à un grand magazine traitant de l’art lyrique lors de l’obtention du label « Opéra National » par l’Opéra de Lorraine, son directeur Laurent Spielmann déclarait vouloir servir tous les répertoires sans exclusive ni mise en avant de ses goûts personnels. La saison 2006-2007 confirme cet éclectisme. Elle alterne des classiques (Le Nozze di Figaro de Mozart, Giulio Cesare de Haendel, Pagliacci de ...
Le panoptique de Jourdheuil

Le panoptique de Jourdheuil

Così fan Tutte Que n’exige-t-on d’un metteur en scène qu’il se contente de raconter une histoire, l’histoire que le librettiste a imaginée ? À l’opéra, plus l’intrigue est simple, plus certains directeurs de plateau s’ingénient à en cacher la simplicité. À Genève, Jean Jourdheuil sublime le propos ! Construisant l’entier du discours scénique de ce Cosi fan Tutte sur l’idée architecturale du panoptique de Bentham*, aura-t-il donc suffi d’une telle idée pour qu’un directeur ...
Cancan jusqu’à plus soif !

Cancan jusqu’à plus soif !

La Vie Parisienne, de Jacques Offenbach La célébrissime production de La Vie Parisienne de l’Opéra-Comique de Paris s’est invitée à Lausanne pour les fêtes de fin d’année. Son adaptation à l’étroitesse de la scène lausannoise s’avère très heureuse : dans cet espace restreint, il y trouve sa vraie dimension. Une ambiance de cabaret, de petits théâtres, de proximité avec les acteurs. En opposition à ce confinement scénique, les amoncellements de décors, les ...
Une Rita ratée

Une Rita ratée

Rita de Donizetti Le répertoire lyrique comporte autant d’œuvres que d’émissions de télévision. Mais comme le petit écran a son TF1, l’opéra a aussi ses navets. Si Rita ou Le Mari Battu est un opéra oublié de Gaetano Donizetti, la faute à une œuvre qui n’a pas survécu à son temps. Non pas que la musique n’en soit pas charmante, ni que le livret d’aucun attrait, mais l’humour véhiculé n’a plus ...
A bout de souffre

A bout de souffre

Carmen Pour clore sa saison, l’Opéra de Lausanne met à son affiche l’opéra qui est vraisemblablement le plus connu de l’histoire de l’art lyrique : Carmen. Le chef-d’œuvre de Bizet est présenté dans une production du Welsh National Opera qu’ont monté Patrice Caurier et Moshe Leiser. Un tandem qui a permis à nombre d’ouvrages d’être présentés dans les murs du Théâtre municipal de la capitale vaudoise sous les meilleurs auspices scéniques qui ...
Entrez dans la ronde !

« Reigen » de Philippe Boesmans à l’Opéra de Lausanne

Pour sa production annuelle estampillée « moderne », l’Opéra de Lausanne proposait en ce milieu d’automne Reigen (La Ronde) de Philippe Boesmans d’après la pièce éponyme et sulfureuse d’Arthur Schnitzler. Gérard Mortier, alors Directeur du Théâtre de la Monnaie à Bruxelles, aborda vers la fin des années quatre-vingt le metteur en scène Luc Bondy, qui venait de remporter un vif succès avec son Couronnement de Poppée, pour lui proposer d’écrire un livret ...
Bravissima Don Pasquale

Bravissima Don Pasquale

« Don Pasquale » à l'Opéra de Lausanne Donizetti composait des opéras à la chaîne, sommes-nous tentés de dire. Il ne lui fallait en effet souvent que quelques semaines pour élaborer un ouvrage entier et y apposer la double barre conclusive. Des quelque soixante-dix ouvrages qu’il a laissés, seule une poignée, constituée par les meilleurs, ont les honneurs réguliers de la scène. Don Pasquale, que l’on ne présente plus, fait partie ...
Les enfers de la vacuité

Les enfers de la vacuité

« Orphée et Eurydice » de Gluck à l’Opéra de Lausanne L’Opéra de Lausanne propose Orphée et Eurydice de Gluck, dans la version Berlioz. Un ouvrage connu qui explore le mythe d’Orphée au travers d’une musique qui annonce à bien des égards l’ère des grands romantiques allemands. Gluck se distancie dans son écriture des airs de bravoure baroques et délie la musique pour que cette dernière se calque sur le drame, ...
Nicolas Chalvin à Lausanne

Nicolas Chalvin à Lausanne

ResMusica : Berlioz a apposé une vision foncièrement romantique sur un ouvrage-clé du pré-classicisme. Comment, sur un plan musical, le chef peut-il parvenir à réaliser le mariage de ces deux esthétiques ? Sinon, est-il possible de « tirer » l’interprétation vers un style plutôt qu’un autre ? Nicolas Chalvin : Berlioz a plutôt été l’un des premiers à mener un travail de reconstitution visant à retrouver l’original de Gluck, qu’il avait tellement aimé. Il avait lu les ...