Mot-clef : Orchestre de l’Opéra national de Paris

Musiciens

Così fan tutte à Garnier, entre redondances et ennui

Peu de chorégraphes ont véritablement réussi à convaincre lorsqu’ils se sont essayés à la mise en scène d’opéra. Le « laboratoire des amants » de la célèbre chorégraphe belge Anne Teresa De Keersmaeker ne fera pas exception à la règle pour cette nouvelle production de Cosí fan tutte présentée à l’Opéra Garnier. Même si la distribution vocale se révèle agréable et homogène et que le souffle de Philippe Jordan à la baguette ...
L’humanité errante de Lohengrin bouleverse l’Opéra Bastille

L’humanité errante de Lohengrin bouleverse l’Opéra Bastille

« En plus, il paraît qu’il est en forme ! » pouvait-on entendre dans les couloirs de l’Opéra Bastille en ce soir de première. Oui, en forme il l'est mais aller entendre Lohengrin uniquement pour Jonas Kaufmann serait une erreur car l’œuvre ne repose pas que sur les épaules du ténor, aussi grand fût-il. Au service de la mise en scène fouillée et passionnante de Claus Guth, l’Opéra de Paris a réuni ...
la-lac

Le Lac des Cygnes à Bastille : Étoiles et Premiers Danseurs à l’honneur

Reprise du Lac des Cygnes avec en ouverture une prise de rôle très imposante et le souhait de la nouvelle direction de la danse de mettre les Etoiles et les Premiers Danseurs à l'honneur. Mais il ne faut pas oublier que le Lac des cygnes est surtout un ballet pour un corps de ballet impeccable…. Myriam Ould-Braham fait ses premiers pas dans le rôle d'Odette/Odile. C'est avec une certaine appréhension, bien ...
5840379e0000000000000000_medium

Les voix à l’honneur dans Iphigénie en Tauride au Palais Garnier

En passant les grilles du Palais Garnier, on se demandait, un peu atterrée, quelle mouche nous avait piquée de nous porter volontaire pour ce spectacle, dont la mise en scène en 2006 nous avait profondément affligée, si ce n'est une distribution plus que prometteuse. Or, la soirée s'est révélée absolument magnifique. Krzysztof Warlikowski a manifestement repensé sa production de bout en bout, et l'a débarrassée de tous les éléments qui la ...
Cavalleria Rusticana / Sancta Susanna : quand la passion vient du couvent

Cavalleria Rusticana / Sancta Susanna : quand la passion vient du couvent

À défaut de convaincre totalement, la réunion improbable de Cavalleria Rusticana et de Sancta Susanna permet à l’Opéra de Paris d’élargir son répertoire et de faire découvrir au public parisien l’œuvre d’Hindemith. La réussite d’une soirée vient parfois de là où l’on ne l’attend pas. Mario Martone tente de justifier ce rapprochement par l’approche commune de la sensualité et de la passion sous l’emprise de la morale religieuse. C’est vrai mais ...
La Dalila d’Anita Rachvelishvili triomphe à Bastille

La Dalila d’Anita Rachvelishvili triomphe à Bastille

Damiano Michieletto double la mise à Bastille : Après un Barbier de Séville (2014) à l'humour bon enfant, son choix se porte aujourd'hui sur Samson et Dalila, immense blockbuster et ultime avatar du Grand opéra. Sa vision de l'épisode biblique est transposée dans l'univers assez chic et aseptisé d'un décor entre hall d'aéroport et chambre témoin d'une grande enseigne de design. La distinction sociale entre philistins et israélites se double d'une ...
Du lundi 13 juin 2016 au samedi 16 juillet 2016

Aida par Olivier Py : magistrale leçon d’Histoire en or massif

La mise en scène qu'Olivier Py a conçue en 2013 pour Aida sort grandie d'une reprise pourtant malmenée par une distribution hétérogène et une direction musicale désordonnée. On a beaucoup écrit sur le retour, après 50 ans d'absence à l'Opéra de Paris, de cette Aida confiée à Olivier Py au cours du trimestre probablement le plus chargé de sa vie (la veille Alceste, le lendemain Dialogues des carmélites). On a surtout ...
PJordan

L’orchestre sans voix mais avec vivats à l’opéra Bastille

Philippe Jordan clôt magistralement une saison de concerts symphoniques avec l'Orchestre de l'Opéra national de Paris. Il est bon de pouvoir de temps à autres goûter pour lui-même le travail que Philippe Jordan accomplit avec ses musiciens. Le chef, que l'on sait si précis dans sa lecture des partitions, dirige avec une grande autorité, et dans un programme qui met si bien l'orchestre en valeur, la profusion des couleurs obtenues étonne ...
Formidable Traviata de Sonya Yoncheva à l’Opéra Bastille

Formidable Traviata de Sonya Yoncheva à l’Opéra Bastille

Il existe parfois des circonstances heureuses, comme par exemple de devoir reculer une représentation de La Traviata pour cause de grêve, et d'assister ainsi à la première in loco de la merveilleuse Sonya Yoncheva ! En effet, la soprano avait dû déclarer forfait lors des premières représentations suite au décès de son père, puis les mouvements sociaux ont engendré une version de concert avec une titulaire de dernière minute. Enfin, après ces ...
Elisa_Haberer___Opera_national_de_Paris-Lear-Elisa-Haberer-Opera-national-de-Paris-11-

Le bruit et la fureur du Lear de Reimann à l’opéra Garnier

Lear d'Aribert Reimann avait déjà été donné à Garnier en 1982, mais dans une traduction française et une mise en scène très éloignée de celle de Jean-Pierre Ponnelle à la création munichoise de 1978. D'une facture ancrée dans les rugosités et les tics d'une avant-garde post Darmstadt, l'œuvre a, depuis, conquis de nombreuses scènes. On doit ce succès au souffle dramatique qui parcourt ces  trois heures d'une musique drue et compacte, ...
Wernicke-couv

À Bastille, le Chevalier à la Rose sans une ride

Pour ce Chevalier à la Rose, la mise en scène de Wernicke, présentée pour la première fois à Salzbourg en 1995, et peu après à Paris, fait son retour à l'opéra Bastille. Herbert Wernicke, trop tôt disparu, jouit déjà de par le monde de l'aura d'un géant de la mise en scène. C'est donc avec plaisir que l'on voit revenir sur la scène parisienne son Rosenkavalier, qui a rencontré pendant ces ...
uykvh5cnid1wyydjsydr

La Philharmonie de Paris, somptueux écrin pour les Gurrelieder par Philippe Jordan

Ultime étape du cycle Schoenberg présenté par Philippe Jordan, les Gurrelieder se présentent comme un modèle inégalé de cantate profane aux contours "fin de siècle" et postromantiques. Le gigantisme de l'orchestration est à lui seul édifiant : l'effectif (virtuel) sollicite 160 choristes, 150 instrumentistes, 5 chanteurs solistes et un récitant... distribué sur un conducteur de 48 portées. Si la dimension de l'ouvrage relègue les productions mahlériennes à des formats très raisonnables, ...
Rigoletto fait ses cartons à Bastille

Rigoletto fait ses cartons à Bastille

C'est peu dire que ce Rigoletto signé Claus Guth attisait sur le papier toutes les convoitises. Le résultat mitigé doit principalement aux options d'une mise en scène à la lisibilité paresseuse. Loin d'en renouveler l'approche, le travail de Claus Guth se contente d'appliquer à l'œuvre une touche stylistique qui se contente d'une simple signature visuelle. On sait le metteur en scène allemand attaché à dégager d'un livret la part d'ombre ...
Die Meistersinger von Nürnberg à Bastille : le bonheur absolu

Die Meistersinger von Nürnberg à Bastille : le bonheur absolu 

Une grande réussite de l'opéra de Paris, dont on espère de nombreuses reprises ! Le rideau se lève pendant l'ouverture sur un Richard Wagner – ou peut-être Hans Sachs – en pleine fièvre créatrice. Il se dirige ensuite vers un coin de la scène où il retrouve, ému, ses jouets d'enfant. Par un joli effet scénique, le secrétaire à cylindre sur lequel le musicien composait enfle et devient la cathédrale Sainte-Catherine du ...
Anna Netrebko brille dans un Trouvère qui cherche son chemin

Anna Netrebko brille dans un Trouvère qui cherche son chemin

Si l'on admet que Le Trouvère de Verdi culmine au Panthéon des œuvres les plus brillamment complexes et dramatiques du répertoire lyrique, est-ce une raison suffisante pour multiplier dans la mise en scène la densité des effets que contient déjà la partition ? Issu de la désormais très politiquement bien rangée Fura dels Baus, Àlex Ollé propose d'ajouter à un livret déjà hérissé de complexité, des allusions assez brouillonnes aux deux ...
Emilie_Brouchon___Opera_national_de_Paris-2015-16-WERTH-149-800

Un Werther déjà classique à Bastille avec Beczała et Garanča

Pour sa troisième reprise à Bastille, ce Werther mis en scène par Benoît Jacquot s'offre le luxe de réunir le couple Piotr Beczała - Elīna Garanča. De belles qualités de part et d'autre mais pas forcément convaincantes dans ce répertoire à la fois populaire et exigeant. L'esthétique à la fois épurée et classique des décors de Charles Edwards contraste élégamment avec la tendance habituelle à voir le chef d'œuvre de Massenet ...
566577340000000000000000_BIG

Une Damnation de Faust très controversée à l’Opéra Bastille

On avoue que les rumeurs de la bronca qui avait accueilli la générale et la première de cette Damnation de Faust avaient refroidi notre ardeur à y assister. On a, malgré tout, passé une plutôt bonne soirée. L'idée de base du metteur en scène Alvis Hermanis, est que le scientifique Stephen Hawking, totalement paralysé à la suite d'une maladie neurodégénérative, et dont le rêve est de quitter la terre pour coloniser ...
du Jeudi 03 Décembre 2015 au Jeudi 31 Décembre 2015

L’hommage à Boulez du Ballet de l’Opéra de Paris

Ligeti, Boulez, Stravinsky, ou un trio de compositeurs iconoclastes du XXe siècle pour rendre hommage à un grand chef d’orchestre. Le Ballet de l’Opéra de Paris relève brillamment le gant pour les fêtes de fin d’année en se glissant dans ce triple programme éclectique. La soirée commence sagement par Polyphonia, une pièce de 2001 chorégraphiée par Christopher Wheeldon pour le New York City Ballet. Le titre interroge, car il n’y a ...
Opéra National de Paris 2015/16
             
LA VOIX HUMAINE
Direction musicale: Esa-Pekka Salonen
Mise en scène: Krzysztof Warlikowski
Décors/Costumes: Malgorzata Szczesniak
Lumières: Felice Ross
Vidéo: Denis Guéguin
Chorégraphie: Claude Bardouil

Elle: Barbara Hannigan

Le Château de Barbe-Bleue et La Voix Humaine réunis à Garnier

La collaboration est prometteuse, qui réunit sur la scène de l'Opéra Garnier le chef finlandais Esa-Pekka Salonen et le metteur en scène polonais Krzysztof Warlikowski, au sein d'une production couplant des oeuvres aux univers apparemment si éloignés tels que Le château de Barbe-Bleue de Béla Bartók et La Voix humaine de Francis Poulenc. Krzysztof Warlikowski conçoit une soirée d'un seul tenant où s'enchaînent avec une vraie fluidité le long monologue de ...
5637518c0000000000000000_BIG

Roberto Alagna dans un Elixir d’amour millésimé

L'Opéra de Paris présente ce mois-ci une reprise gagnante de L'Elixir d'amour de Donizetti avec le couple vedette Roberto Alagna - Aleksandra Kurzak. La direction avisée de Donato Renzetti distille humour et dérision dans ce melodramma giocoso habilement mis en scène par Laurent Pelly. On a du mal à croire que L’Elisir d'amore de Donizetti ait pu être composé en moins de quinze jours, tant l'équilibre de buffo et de giocoso ...
5620f47e0000000000000000_BIG

Moses und Aron : le Style et l’Idée sur la scène de Bastille

Rare, très rare, le troisième ouvrage lyrique d'Arnold Schoenberg Moses und Aron n'avait pas reparu sur la scène parisienne depuis 1995, année de la production d'Herbert Wernicke au Théâtre du Châtelet. Chef d'oeuvre de la maturité, l'opéra inachevé du compositeur viennois, donné à Bastille en deux actes, scelle la collaboration féconde du metteur en scène Romeo Castellucci et du très schoenbergien Philippe Jordan. Schoenberg ne parviendra jamais à terminer son opéra, dont ...
Fille mal gardée ONP 2015

La Fille mal gardée à l’Opéra de Paris : en route pour la bergerie

L'été arrive avec son cortège de plaisirs champêtres et ses envies de badinages amoureux : la Fille mal gardée est la reprise de la fin de saison du Ballet de l'Opéra de Paris ! Cela faisait une éternité que Myriam Ould-Braham n'avait pas dansé! C'est en la revoyant que l'on réalise qu'elle est une danseuse qui manque quand elle n'est pas sur scène ; nommée sur ce ballet en 2012, ...
Adriana Lecouvreur (Saison 2014-2015)

Le retour d’Adriana Lecouvreur à Paris avec Angela Gheorghiu

Adriana Lecouvreur, l'œuvre-phare de Francesco Cilea, assez rare sur les scènes internationales est de retour à Paris avec dans le rôle-titre la soprano Angela Gheorghiu. Paris l'avait découverte en 1994 avec l'interprétation mémorable de Mirella Freni. Il aura fallu la reprise d'une production créée à Londres en 2010 pour que le public succombe à nouveau au parfum délétère de ce fatal bouquet de violettes. On peine à imaginer cependant que le destin ...
Les Enfants du Paradis (Saison 2014-2015)

Des Enfants du Paradis sans intensité à Garnier

Nouvelle reprise à l’Opéra Garnier des Enfants du Paradis, un ballet de José Martinez créé en 2008 d'après le scénario de Jacques Prévert et le film de Marcel Carné. Une fresque vivante, mais qui manque de ressort dramatique. Garance, Baptiste, Lacenaire, Frédérick Lemaître sont des personnages qui sont entrés dans l'imaginaire collectif grâce au film de Marcel Carné, sur un scénario de Jacques Prévert. En 2008, José Martinez relevait le gant ...
Le roi Arthus (Saison 2014-2015)

Le Roi Arthus à Paris, sublime et trahi

On se réjouissait évidemment d'entendre enfin Le Roi Arthus à l'Opéra de Paris. L'ouvrage recèle d'admirables beautés et la noblesse d'inspiration de Chausson force le respect et l'admiration. Musicalement, le résultat dépasse nos espérances. Mais quel dommage qu'une mise en scène malvenue vienne ternir notre plaisir ! A tout seigneur tout honneur: l'orchestre se couvre de gloire, sous la baguette inspirée de Philippe Jordan, qui rend ainsi un digne et touchant ...
L'histoire de Manon (Saison 2014-2015)

Manon à l’Opéra Garnier : la tentatrice était trop belle

Théâtralité et romantisme exacerbés, deux atouts qui expliquent les raisons pour lesquelles Manon Lescaut, l’œuvre de l’Abbé Prévost, écrite en 1731, a inspiré nombre de chorégraphes et connu de nombreuses adaptations, que ce soit sous forme d’opéra ou de ballet. Reprise à Garnier de la production donnée en 2012. Mac Millan, avec sa grande expérience de narrateur chorégraphique, s’est emparé du mythe de la belle Manon et a créé un ballet ...
Rusalka

La Rusalka de Robert Carsen de retour sur la scène de Bastille

La somptueuse production de Robert Carsen mettant en scène Rusalka d'Antonin Dvořák en 2002 revient à Bastille, après une première reprise en 2005, Turin en 2007 et continue de nous séduire. « Malheur à qui apprend à connaître un humain ». La malédiction est proférée par l'Esprit du lac et s'abat sur l'infortunée Rusalka. Nymphe des eaux et immortelle, elle s'est éprise d'un Prince qui a pris l'habitude de « se baigner entre ses ...
le cid alagna

Alagna dans un Cid presque à la hauteur des attentes

Cette production du Cid, provenant de Marseille, dans une distribution éblouissante, était très attendue à Paris, tant les échos de sa création étaient favorables. Comme toutes les choses attendues avec ferveur, cette soirée n'a pas été tout à fait à la hauteur de nos attentes, mais peu s'en faut. La mise en scène est classique, mais pas pesante, L'action se situe à une époque indéfinie, avec des costumes qui évoluent au ...
Lac 2

Enfin un Lac des Cygnes de niveau international à Paris

Reprise du Lac des Cygnes à l'Opéra Bastille: enfin, depuis tant d'années d'errance avec des Etoiles à bout de souffle, une distribution de niveau international permet de croire aux lendemains avec les nouvelles forces du corps de ballet. En effet, il a été rarement vu autant d'espoirs vérifiés en la personne d'Héloïse Bourdon, qui a connu les lumières de l'avant-scène en étant Nikiya il y quelques saisons, et, comme cela est ...
faust paris bastille

Un Faust en demi-teintes à Paris

Ce Faust à la Bastille est sauvé de la banalité par le chef d'orchestre Michel Plasson, brillant à la baguette.  Il ne s'agit pas de réduire ce Faust à l'idée banale qu'on ait voulu faire du neuf avec du vieux. On retrouve l'immense bibliothèque imaginée par Johan Engels en 2011 pour la production de Jean-Louis Martinoty. Cette production est expurgée de la débauche d'attirails assez inutile qui peuplait ce décor dans ...