Mot-clef : Pauline Warnier

JSVF-7

Sage ou fou, l’Opéra de Reims choisit Méhul

La région Grand Est répond naturellement présente à l’appel pour faire découvrir la musique d’un enfant du pays. La commémoration du bicentenaire de la mort d’Étienne-Nicolas Méhul, le plus grand compositeur d’opéra durant la Révolution française mais aujourd’hui oublié, n’a pas suscité une effervescence particulière dans les grandes maisons. Le seul fait que l’Opéra de Reims se soit lancé dans l’aventure avec Le jeune sage et le vieux fou place cette nouvelle production ...
Monts du Reuil 2

Les Monts du Reuil, artistes lyriques tout-terrain de Reims

Sans les deux compagnies Les Monts du Reuil et Les Emportés, nous n’aurions pas beaucoup entendu résonner en France la musique d’Étienne-Nicolas Méhul dont nous avons tracé le portrait dans un précédent article. Les directrices artistiques Hélène Clerc-Murgier et Pauline Warnier nous révèlent ce qui les a conduits à se spécialiser dans ce répertoire et leur vision de la musique de Méhul que Les Monts du Reuil défendront durant toute cette ...
Musique et danse en coulisses
Dossier collectif

Au cœur des coulisses de la nouvelle production lyrique de l’Opéra de Reims

En janvier 2018 est prévue la première de la nouvelle production lyrique de l’Opéra de Reims menée par la compagnie Les Monts du Reuil en résidence dans cette maison. Invité à suivre chaque étape du processus de création de ce nouveau spectacle, ResMusica vous propose le premier épisode de cette belle aventure lyrique. Sous la houlette de ces deux directrices artistiques Hélène Clerc-Murgier et Pauline Warnier, la compagnie Les Monts du ...
Quelques réponses, et encore beaucoup de questions !

Cendrillon de Laruette, par l’ensemble Les Monts du Reuil

Extrême rareté, et grande excitation à l’auditorium Cœur de Ville de Vincennes, à l’idée d’entendre, pour la première fois, un opéra-comique de Louis Anseaume et Jean-Louis Laruette, Cendrillon, créé le 20 février 1759 au théâtre de la Foire Saint-Germain! Car le curieux d’opéra français, s’il est un peu opiniâtre, parviendra à entendre ici ou là des opéras-comiques de la deuxième moitié du XVIIIe siècle, ceux de Grétry ou de Philidor, ...