Mot-clef : Peter Kooij

Philippe Herrewghe

La Passion selon Saint Matthieu intimement monumentale

Pour la Semaine sainte, le Collegium Vocale Gent effectue une tournée européenne avec la Passion selon Saint Matthieu de Johann Sebastian Bach. Lors de son étape parisienne au Théâtre des Champs-Élysées, la troupe de Philippe Herreweghe a offert une prestation de grand luxe, qui a marqué les esprits. L’un des sommets de la musique sacrée de tous les temps, la Passion selon Saint Matthieu de Bach, met l’accent sur le dialogue ...

Le Festival d’Ambronay dans la lumière

Vibrations : Lumières, tel était l’intitulé du programme du festival d’Ambronay 2016. On ajoutera volontiers diversité et qualité. Des enfants aux seniors, des artistes confirmés aux plus jeunes et aux amateurs, chacun y trouva son bonheur. Ce festival est sur le bon chemin… musical ! Et depuis longtemps.   Bach et Philippe Herreweghe ouvrent justement le Festival Cette 37e édition s’est ouverte avec les lumières… célestes du Collegium Vocale de Gand. L’intitulé du concert ...

La médaille Bach 2016 attribuée à la basse Peter Kooij

La médaille Bach de la ville de Leipzig est attribuée cette année à la basse Peter Kooij (né en 1954). Depuis 30 ans, il est connu tout particulièrement pour ses interprétations de Jésus dans les Passions de Jean-Sébastien Bach et il a chanté sous la direction notamment de Philippe Herreweghe, Gustav Leonhardt, Ton Koopman, Frans Brüggen et Masaaki Suzuki. La médaille Bach de Leipzig, en porcelaine de Meißen, est attribuée chaque ...
Philippe Herreweghe

Philippe Herreweghe, poète accompli des cantates de Bach

Quatre cantates de Bach pour le temps de Noël, autant d’atmosphères différentes. Et un interprète majeur, Philippe Herreweghe, en son jardin dans ce répertoire, pourtant dans le vaste espace qu’offre l’Auditorium de Lyon. Depuis quarante ans (et autant d’années avant la Philharmonie de Paris), l’Auditorium de Lyon combine un large spectre d’activités : l’accueil d’un orchestre résident (pour tous ses répétitions et concerts), en l’occurrence l’Orchestre national de Lyon ; une pleine saison ...
masaaki_suzuki_vign

Belle Messe en si par Masaaki Suzuki

Très réputé, à juste titre, dans ce répertoire (il a d’ailleurs reçu en 2012 la médaille Bach de la ville de Leipzig), Masaaki Suzuki a drainé du monde Salle Pleyel pour cette Messe en si de Bach (malheureusement avec applaudissements, saluts et entracte entre le Gloria et le Credo, l’œuvre ne durant pourtant qu’une heure cinquante !). Pour ce concert qui s’inscrivait dans le cadre d’une tournée européenne, Suzuki faisait appel ...
bach_Herreweghe_phi

Troisième Messe en si par Herreweghe

Au moment où Harmonia Mundi, son ancien éditeur, réunit dans un gros coffret la plupart de ses enregistrements consacrés au Cantor de Leipzig, Philippe Herreweghe, décidément très actif au disque après un album Brahms publié en novembre 2011, remet sur le métier, pour son label Phi, la Messe en si de Bach. Il s’agit ici rien moins que la troisième version en même pas un quart de siècle (la première ...
bis_suzuki_50_vign

Masaaki Suzuki dirige un Bach parfait mais sans surprise

En recevant le quarante-neuvième volume de l’intégrale des cantates de Bach par Masaaki Suzuki, on est à peu près sûr de ne pas avoir de mauvaise surprise. Et pour cause, le chef et ses musiciens sont parfaitement rôdés à la musique du maître (qu’ils gravent à un rythme efrréné depuis 1995), leur technique et leurs réflexes sont parfaitement affûtés et leur maîtrise du sujet au-dessus de tout soupçon. Seulement voilà, ...
Foto : Masaaki Suzuki

45ème Festival de La Chaise-Dieu Comment ne pas aimer Bach et… Suzuki ?

Comment ne pas aimer Bach et… Suzuki ? Impossible après la démonstration que le chef japonais a faite à La Chaise-Dieu au cours du 45ème Festival. En soi, c’était un évènement : son premier concert en province française avec son Bach Collegium Japan. Grâce en soit rendue à Jean-Michel Mathé, le directeur du Festival. Rappelons que, dès 1994, Masaaki Suzuki a entrepris l’enregistrement de l’intégrale des cantates de Bach. « J’en ...
Bach et Couperin à l’Arsenal

Bach et Couperin à l’Arsenal avec le Concert Lorrain

C’est manifestement sous le signe de la spiritualité, mais aussi de l’interculturalité, qu’a été composé ce programme savant et recherché, consacré à deux compositeurs quasi contemporains mais à l’esthétique musicale si différente. Comme s’il fallait marquer encore davantage les divergences de style, les œuvres interprétées ont toutes été composées entre 1724 et 1726, c’est-à-dire à un tournant crucial de l’histoire de la musique européenne, à un moment où les influences ...
L’Evangile selon Bach

L’Evangile selon Bach

Passion selon saint Jean Aller écouter le soir du vendredi saint la Passion selon saint Jean, c’est renouer en quelque sorte avec les racines de notre civilisation chrétienne, comme certains le diraient volontiers aujourd’hui. Le texte et la musique qui illustrent si bien ce drame nous font entendre toutes sortes de résonances métaphysiques : les mécréants et les croyants tièdes ne peuvent que se recueillir, frappés par la conviction et la force ...
bis_bach_suzuki

Bach, le triomphe de Masaaki Suzuki

Ce nouveau volume de l’intégrale Bach de Masaaki Suzuki et de son Bach Collegium Japan (BCJ) nous offre une version aussi inattendue que lumineuse de la messe en si. Alors que les enregistrements des cantates sont déjà de très hautes réussites, le chef nippon réussit ici un véritable tour de force dans une œuvre ou la discographie est aussi riche que variée tant sur instruments d’époque qu’avec des orchestres modernes. La ...