Mot-clef : Pierre Audi

Parsifal à Munich, la perfection musicale

Parsifal à Munich, la perfection musicale

Il n'y a rien à tirer de la mise en scène de Pierre Audi, mais ce Parsifal est un événement musical de tout premier plan grâce à une distribution exceptionnelle. Il suffisait au fond de lire la présentation de ce spectacle lors de la parution du programme de l'Opéra de Munich il y a quinze mois pour savoir à quoi s'en tenir : un chef au sommet de son art, une ...
passion rouen

Bach, une Passion avantageusement renouvelée à Rouen

Bach revisité avec avantage. Cela pourrait sembler un blasphème, car que peut-on ajouter au génie de Bach ? Et pourtant l’insertion de deux pièces contemporaines et les clefs de lectures choisies par Pierre Audi ont comme donné un bain de fraîcheur à la Passion selon saint Jean au Théâtre des Arts de Rouen. Connue, donnée, redonnée, maintes fois entendue… Que peut-on encore espérer de neuf avec la Passion selon saint Jean de ...

Sophie de Lint, nouvelle directrice de l’Opéra National d’Amsterdam

Sophie de Lint (née en 1974) deviendra directrice de l'Opéra National d’Amsterdam (De Nationale Opera) à compter du 1er septembre 2018. Elle succèdera à Pierre Audi en poste depuis 1988 (et nouveau directeur général du festival d'Aix-en-Provence), et deviendra également membre du conseil d'administration de l'institution. Sophie de Lint est actuellement directrice artistique de l'Opéra de Zurich.
handel

Alcina et Tamerlano à la Monnaie, Haendel à son sommet

Fabuleux diptyque haendélien dans un album à marquer d’une pierre balance. Pour une fois, autant la mise en scène que l’interprétation musicale rallient tous les suffrages. C’est le dépouillement, sinon le minimalisme, qui pourrait caractériser ces mises en scène de deux des plus beaux opéras de Haendel. Une chaise comme unique accessoire pour les deux ouvrages, une double colonnade pour Tamerlano, remplacée par de simples lattes de bois dès lors que ...

Pierre Audi nommé directeur général du Festival d’Aix

Le Festival d’Aix-en-Provence a annoncé aujourd'hui la désignation du metteur en scène Pierre Audi (58 ans) comme directeur général du festival pour un mandat de 5 ans à compter du 1er septembre 2018, date d’expiration du mandat de Bernard Foccroulle, en poste depuis 2007. Pierre Audi est nommé directeur délégué à compter du 1er septembre 2016 pour préparer la programmation de l'édition 2019. Depuis 28 ans Pierre Audi est directeur artistique ...
Nouveaux horizons pour le Tristan de Daniele Gatti

Nouveaux horizons pour le Tristan de Daniele Gatti

Représenter Tristan et Isolde au Théâtre des Champs-Elysées, c'est en quelque sorte une façon de rendre un hommage à une salle qui a été la première à rompre avec l'habitude de donner Wagner en français en invitant Ferdinand Leitner à venir diriger la version allemande à l'orée des années 1950. Daniele Gatti honore la fin de son contrat avec le National en faisant le choix d'une œuvre qu'il n'avait jamais ...
Georg Nigl (Achilles) & Werner Van Mechelen (Odysseus)

La guerre des corps dans Penthesilea de Pascal Dusapin

Créée au Théâtre Royal de la Monnaie/De Munt, en mars dernier, la superbe production de Penthesilea, septième ouvrage lyrique de Pascal Dusapin, co-produit par l'Opéra national du Rhin, investit la scène strasbourgeoise. Sous la direction exemplaire de Franck Ollu, c'est l'Orchestre philharmonique de Strasbourg qui est cette fois dans la fosse, et pour quatre représentations. Guerrière sauvage et frappée de délire bachique, la Penthésilée d'Heinrich von Kleist tourmente l'imagination de Pascal Dusapin ...
penthesilea_dusapin 2015

Triomphale Penthesilea de Dusapin à La Monnaie

Pascal Dusapin aime l’opéra et l’opéra le lui rend bien. Penthesilea, son septième opus lyrique, créé à La Monnaie de Bruxelles, est une immense réussite musicale. Pascal Dusapin, a jeté, pour sa nouvelle oeuvre, son dévolu sur Penthesilea du dramaturge allemand Heinrich von Kleist, remix d’une folie romantique de la reine des Amazones qui tire vers la transe infernale et mortifère. Le compositeur retrouve également après Médée (Medeamaterial), créé sur cette même scène de ...
2014-15-tosca-020_copier

Tosca porte sa croix à Bastille

Evidemment, personne ne se plaindra du remplacement de la production de Werner Schroeter, après 18 ans de bons et loyaux services… mais cette Tosca version Pierre Audi comble t-elle vraiment nos attentes ? Le rideau qui se lève sur ce décor elliptique et conceptuel rappelle inévitablement le symbolisme déjà à l'œuvre chez Schroeter. Peu d'efforts à fournir ici pour comprendre les intentions et les messages… ils nous sont même assénés avec ...
GurreLieder_1600x900

Pierre Audi met en scène les Gurre-Lieder à Amsterdam

Les Gurre-Lieder, créés en 1913 à Vienne, sont aujourd'hui un monument du répertoire orchestral. Mais force est d'admettre que pour un public non germanophone, l'argument littéraire de cette œuvre est largement éclipsé par le pouvoir envoutant de la musique de Schoenberg. On peut donc saluer l'initiative du Nederlandse Opera à l'origine de cette première mondiale, présentant une production lyrique complète autour de la plus monumentale œuvre de jeunesse que connaisse l'histoire ...
orlando2_nancy_vign

Cérémonies funèbres sur la lagune

Étrenné au Théâtre des Champs-Elysées et retransmis par Mezzo en mars dernier, Orlando Furioso mis en scène par Pierre Audi et dirigé par Jean-Christophe Spinosi vient clore la saison de l’Opéra national de Lorraine après un passage par l’Opéra de Nice. L’opéra le plus célèbre de Vivaldi méritait bien cette nouvelle production scénique, d’autant que chef, orchestre et une grande part de la distribution promettaient d’y renouveler le choc du ...
Noir furieux, sauf à l’orchestre

Orlando furioso au TCE : Noir furieux, sauf à l’orchestre

Touffu et exubérant, l’intéressant livret d’Orlando furioso manipule, avec jouissance, la dialectique de l’ambiguïté dans toutes ses dimensions : l’identité sexuelle, les sentiments amoureux, le tandem vérités/mensonges, et le couple raison/folie. Chaque personnage dispose moins de sa nature propre qu’il n’est un espace vacant où chacune de ces dialectiques sèmera la tempête, voire la guerre. Comme bien souvent, Pierre Audi est un lecteur impeccable : ses personnages errent, fantomatiques, dans une Venise en ...
Un opéra dionysiaque

Un opéra dionysiaque de Wolfgang Rihm

L’édition 2010 du Festival de Salzbourg célèbre Rihm à travers un « continent » de dix concerts qui gravitent autour d’une création fort attendue : cette « fantaisie-opéra » constitue l’aboutissement d’un projet que le compositeur mature depuis les années 1990 d’après les Dithyrambes pour Dionysos – le recueil poétique et fragmentaire de Nietzsche que son monodrame Aria-Ariadne avait déjà abordé en 2001. Entre le dieu de l’ivresse, de la transe, du théâtre, et Ariane, ...
Sous le signe des Gémeaux

Castor et Pollux sous le signe des Gémeaux

Après la publication de Zoroastre, filmé au Théâtre de Drottningholm, voici Castor et Pollux (version de 1754), donné début 2008 par la même équipe, qui a dû adapter son esthétique à l’immensité du Muziektheater d’Amsterdam. La captation se concentre davantage sur le jeu des acteurs que sur le décor, d’une abstraction toute conceptuelle : une armature blanche, éclairée de diverses couleurs, dessine un grand pentagone régulier, qui pivote pour ouvrir le ...
Opération commando : mission Gluck

Opération commando : mission Gluck

Iphigénie en Tauride La fin de l’année est tragique à La Monnaie de Bruxelles ; ton peu optimiste dans une saison peu joyeuse, centrée sur les héros et héroïnes marqués par le destin : Semele, Elektra, Iphigénie, Idomeneo, Macbeth… Peter de Caluwé a mitonné une double production des deux Iphigénie en Aulide et en Tauride de Gluck. Il est possible de les voir le même jour ou séparément ou encore de n’en voir qu’une ...
Halévy selon Pierre Audi

La Juive de Halévy selon Pierre Audi

Après Paris en 2007, c’est au tour de Nederlandse Opera d’Amsterdam d’accueillir la production de La Juive de Fromental Halévy réglée par Pierre Audi. L’opéra amstellodamois met les petits plats dans les grands et ouvre sa saison avec ce spectacle. On ne peut que se réjouir du retour en grâce de ce chef d’œuvre de l’opéra du XIXe siècle avec quelques belles nouvelles productions à travers l’Europe. Il faut tout ...
En mode rapproché

Rod Gilfry, interprète majeur de Saint François d’Assise

Opus Arte édite en DVD, l’unique production scénique de Saint François d’Assise, dans le cadre du Centenaire Messiaen de 2008. C’est donc tout l’intérêt de cette captation filmée lors des représentations amstellodamoises de la pièce. Le parti-pris du metteur en scène (de placer l’immense orchestre à l’arrière de la scène) permet de donner un cachet intimiste à cet opéra du mysticisme et de la démesure. La camera peut donc se concentrer ...
L’ascension de la montagne sacrée

L’ascension de la montagne sacrée

Messiaen 2008 Dans le cadre de cette année centenaire Messiaen 2008, son unique opus lyrique ne connaît qu’une seule réalisation scénique ! Il faut dire que la difficulté du rôle titre et les imposantes masses chorales et instrumentales à réunir réservent cette gigantesque partition aux scènes lyriques de premier plan. Le Holland Festival et le DNO d’Amsterdam ont uni leurs forces pour rendre possible cette production. Longue de plus de quatre heures, ...
Rousset sauve Rameau !

Rousset sauve Rameau !

Castor et Pollux Le Nederlandse Opera a la bonne idée de programmer Castor et Pollux de Rameau dans sa seconde édition (1754), c’est-à-dire sans le prologue introductif et avec un premier acte modifié en profondeur. Les opéras de Rameau peinent, en dehors des frontières françaises, à s’imposer au répertoire. En tous cas, cette production a rempli sans peine, en ce beau dimanche après-midi, les 1600 places du Muziektheater de la Waterlooplein. ...
Un Singspiel italianisant en français

Un Singspiel italianisant en français

La Flûte Enchantée Que reste-t-il du Singspiel original ? Les dialogues parlés sont traduits en français, le livret connaît le même sort, l’orchestre laisse la place à un quatuor à vent et quant au genre lui-même, il devient ici une pièce de Commedia dell’Arte (encore une victoire musicale, posthume, des italiens ?). Pourtant, rappelons-nous que La Flûte Enchantée a été créée dans un théâtre viennois populaire, le théâtre auf der Wieden, et qu’un des ...
Zoroastre

Zoroastre par Christophe Rousset et les Talens Lyriques

Tragédie lyrique exhumée par William Christie, l’édition DVD de la production de Drottningholm et des Talens Lyriques est l’occasion de redécouvrir Zoroastre, qui pour ne pas être le plus célèbre n’est pas le moindre des opéras de Rameau, annonçant les Boréades. Comme dans les Boréades, l’action se passe au royaume de Bactriane. L’argument en est la lutte qui oppose à Zoroastre, l’instituteur des mages, Abramane, le prêtre des idoles. Ils ...
Création française de Golem

John Casken, Création française de Golem

Premier opus opératique du compositeur britannique John Casken, Golem a vu le jour au Théâtre Almeida de Londres en 1989 avant de s’exporter aux Etats-Unis et en Allemagne. L’Opéra de Rennes et Angers-Nantes-Opéra s’associent aujourd’hui pour nous en offrir la création française. De la légende du Golem, Casken et son co-librettiste Pierre Audi ont gommé l’essentiel des éléments typiques ou folkloriques, afin de bâtir un propos universel et contemporain. L’œuvre ...
Die Walküre, en force

Die Walküre en force, version Pierre Audi / Harmut Haenchen

Avec ce second volet du Ring amstellodamois, on continue d’admirer les deux grandes qualités de ce cycle : la mise en scène de Pierre Audi et la direction de Hartmut Haenchen. Nous l’avions déjà dit lors de nos chroniques du Rheingold (lire ici l’article sur les représentations au Nederlandse Opera et ici sur l’édition de ce spectacle en DVD), le scénographe sait à merveille ménager le respect du livret et ...
La plus belle des Flûtes enchantées

La plus belle des Flûtes enchantées

Salzburger Festspiele 2006 Cette Flûte enchantée est importée du Nederlandse Opera d’Amsterdam, alors que Salzbourg avait pourtant vu l’année dernière la création d’une nouvelle production, signée par Graham Vick. N’ayant pas vu cette mise en scène très controversée, nous ne nous prononcerons pas sur l’opportunité de la remiser aussi vite aux archives. Sa remplaçante est conçue par Pierre Audi, qui réalise un spectacle très réussi, en évitant les travers du regie-theater ...
Das Rheingold, la contre attaque

Das Rheingold version Hartmut Haenchen, la contre attaque

Les Rings se suivent en DVD : après les rééditions des différents cycles légendaires : Chéreau (DGG) et Kupfer (Warner et Opus Arte), il faut compter avec la diffusion progressive de l’Anneau du Nibelung de l’opéra d’Amsterdam. La reprise de cette production de Das Rheingold au printemps 2005 (lire ici l’article) nous avait fait très forte impression. L’approche du metteur en scène et intendant de l’opéra amstellodamois Pierre Audi porte toute ...
Wagner par la face mythique

Das Rheingold à Amsterdam : Wagner par la face mythique

Régulièrement monté depuis 1998, le Ring de Pierre Audi, metteur en scène et directeur du Nederlandse Opera, s’est imposé comme une valeur sûre des cycles intégraux récents. Le parti pris est résolument mythique. Le scénographe batave n’oublie pas que ces opéras sont basés sur des légendes. Il raconte l’histoire avec un savant mélange de tradition et de technologie. Tradition car les personnages sont envisagés littéralement : des dieux et des géants. ...
Siegfried débute la saison

Siegfried débute la saison au Nederlandse Opera

Siegfried C’est avec la suite du «Ring» signé par Pierre Audi en 1998 que commence cette saison au Nederlandse Opera. «Siegfried» précède «Le Crépuscule des dieux» et «L’Or du Rhin» respectivement en février et en mai, avant que le cycle ne soit donné intégralement à l’ouverture de la saison 2005/06. Présenté dans le même décor unique de George Tsypin que «La Walkyrie» (voir article) cette fois inversé, avec l’orchestre jouant à ...
Une Walkyrie Néerlandaise

Une Walkyrie Néerlandaise

Die Walküre Le Nederlandse Opera, serait-on tenté de dire, est une maison sans histoires. Assez largement spécialisé dans le répertoire lyrique du XXe siècle, il fait cependant une large part aux œuvres plus classiques. Son public est «bon public» au bon sens du terme. On ne se souvient pas, en trente ans de fréquentation, d’y avoir entendu un seul sifflet aux saluts et pourtant les metteurs en scène iconoclastes, d’obédience germanique ...