Mot-clef : Riccardo Frizza

Sonya Yoncheva dans Il Pirata à la Scala

Sonya Yoncheva dans Il Pirata à la Scala

Première soprano à interpréter le rôle d’Imogene sur les planches de La Scala depuis Maria Callas, Sonya Yoncheva touche par les couleurs du timbre d’un chant à la fois souple et ample. Aujourd’hui fantasmée sur la base du répertoire enregistré par Maria Callas, l’histoire d'Il Pirata de Bellini à La Scala présente en réalité peu d’occurrences depuis sa création triomphale sur cette scène en octobre 1827. L’opéra y tient à l’époque ...
Anna Maria Chiuri et Stefano La Colla

Une Aida tactile à Macerata

Dans Aida, un immense ordinateur portable figure l'univers dans cette dernière mise en scène de Francesco Micheli pour le Festival d'Opéra de Macerata. Au milieu de la vaste scène du Sferisterio, un immense plan incliné se dédouble et s’ouvre lentement pendant l’ouverture de l’opéra, ordinateur portable géant. Des projections animent le mur de fond de scène, hiéroglyphes et autres signes, qui ponctueront l’histoire de l'amour malheureux d’Aida et Radames, racontée par ...
NORMA -

Maria Agresta grande Norma au Théâtre des Champs-Elysées

A Paris Maria Agresta est une grande Norma dans une mise en scène trop terne. Dans ses notes d'intentions imprimées dans le programme de salle, Stéphane Braunschweig explicite son concept de mise en scène : les gaulois résistants (encore et toujours) à l'empire romain se terrent au fond d'un bunker. Cela nous vaut une production plus que dépouillée, grise sur fond gris, avec un minimum d’accessoires, et peu de direction d'acteur. Un ...
italiana2

L’Italienne à Alger trop clownesque d’Andrei Serban

Genre typiquement italien, l’opera buffa touche avec Rossini une virtuosité sans pareil grâce au pouvoir du compositeur de souligner en musique l’aspect dérisoire des personnages et des situations. La ligne entre le comique et le clownesque est cependant très subtile et une mise en scène insistant sur des clichés et sur une facile hilarité peut rendre l’ensemble assez banal. C’est proprement le résultat du travail d’Andrei Serban qui transforme Mustafà en ...
1966774_10152240932213794_897365608_n

À Munich, le fantôme de Ponnelle joue toujours contre La Cenerentola

C’est mardi gras, et en cet étrange jour semi-férié sur lequel on ne plaisante pas en Bavière, l’Opéra de Munich affiche non sans pertinence un ouvrage du maître du comique lyrique. Une reprise de routine, certes, vendue à un prix modeste pour attirer un public qui ne vient sans doute pas souvent. Il y avait une bonne raison, pourtant, de se déplacer : Lawrence Brownlee est sans nul doute non seulement ...
5765_-DSC8843

La Cenerentola au Palais Garnier, plaisant sans plus

Nombre de nos collègues, la saison dernière, ont exprimé leur déception pour cette Cenerentola, qu’ils jugeaient dépassée. On retrouve pour notre part avec un grand plaisir cette mise en scène, qui malgré ses quarante ans et plus, reste toujours aussi fraîche, amusante, et poétique. Immortalisée par un DVD que tout bon lyricomane se doit de posséder, avec Frederica Von Stade et Francisco Araiza, on reviendra très peu sur l’élégant décor en ...
Lucrezia-fleming2

San Francisco, Renée Fleming chez les Borgia

La production de John Pascoe, robuste et passionnelle, s' évertue à dramatiser encore plus, comme si besoin l' était, une Lucrezia Borgia qui séduit d'emblée par un bel canto suffisamment tragique en soi. Les décors reproduisent à l'ancienne ces murs gris et sévères de ces palais et turri italiens, qu' ils soient de Venise ou Ferrare. Les costumes, eux, propres et nets, se fondent à l' envie dans cette grisaille, dans ...
decca_armida_fleming_vign

Armida au Met, un show à l’américaine

On se souvient, en 1993, d’une discussion sur les marches du Teatro Rossini de Pesaro, avec des festivaliers qui se demandaient ce que valait cette inconnue distribuée dans l’un des rôles rossiniensles plus exigeants. On se rappelle les avoir rassurés sur les qualités vocales de la dame, entendue l’année précédente à Covent Garden, en marquise de Folleville d’Il Viaggio a Reims. Dix-sept ans après, cette débutante est devenue une star ...
Dynamisme au service de l’ultime œuvre de Rossini

Dynamisme au service de l’ultime œuvre de Rossini

Festival de Saint-Denis 2009 L’émotion suscitée par le magistral Requiem de Verdi dirigé par Riccardo Muti n’était pas encore retombée que le Festival de Saint-Denis nous offre une autre œuvre sacrée, le Stabat Mater de Rossini, dont l’interprétation, assurée par de jeunes musiciens, n’en est pas moins majestueuse. Certains spécialistes considèrent cette œuvre ultime du compositeur comme un opéra en miniature caché sous un texte religieux, d’autres, comme un opus spirituel qui ...
La quintessence absolue de l’opéra buffa rossinien

L’Italienne à Alger, quintessence de l’opéra buffa rossinien à Aix 2006

Cet enregistrement de L’Italienne à Alger, dernier opéra buffa que Rossini présenta au Théâtre San Benedetto de Venise le 22 mai 1813 n’est rien d’autre qu’un splendide bijou musical. Le spectacle offert au public du Festival d’Aix-en-Provence en juillet 2006 s’avère exaltant, enlevé, coloré et haletant de part en part. Pour servir ce chef-d’œuvre rossinien, la distribution sans faille fait appel à de remarquables chanteurs doublés d’acteurs de talent. A commencer ...
Sacré Rossini !

Sacré Rossini !

Grand mystère des publications, voici que paraît en DVD la troisième intégrale de Tancredi de Rossini ! Certes, l’œuvre est magnifique, premier des opere serie de prestige du compositeur. Il y souffle, comme dans L’Enlèvement au sérail de Mozart, un vent de jeunesse, d’enthousiasme, mêlé à la maturité du compositeur. Le premier chef-d’œuvre serio de Rossini, en quelque sorte. Mais doit-on rappeler aux programmateurs, aux producteurs, que les chefs-d’œuvre de la maturité, ...
La Fille du Régiment

La Fille du Régiment avec Juan Diego Flórez

Opéra-comique beaucoup apprécié des directeurs de théâtre et du public, la Fille du Régiment joue d’une réputation d’œuvre au sujet léger, et qu’il faut inexorablement tirer uniquement vers le burlesque, le futile. La démarche d’Emilio Sagi de situer le début de l’opéra durant les derniers jours de la Seconde Guerre Mondiale permet de conférer plus de vraisemblance aux spectateurs d’aujourd’hui, pouvant se figurer l’urgence de l’amour en situation de crise. ...
Rossini : Du miel dans un Cœur de Fer

Rossini : Du miel dans un Cœur de Fer

L’ouverture menée assez mollement donne le ton : on est parti pour s’ennuyer. Pourtant, de partout pleuvent les louanges sur cette œuvre que nos anciens avaient remisée aux oubliettes. Aujourd’hui, parce que le coût de la production de Pesaro a probablement dépassé les budgets prévus, on se persuade qu’ils n’y connaissaient rien du tout, qu’ils avaient bien tort et que nous avons à faire à un véritable chef-d’œuvre ! D’évidence, composée dans ...