Mot-clef : Riccardo Zanellato

Sonnambula_c-Yasuko Kageyama_2

Jessica Pratt et Speranza Scappucci portent La Sonnambula à Rome

Pour cette Sonnambula du Teatro dell'Opera di Roma, nous retenons l’éclat de la soprano belcantiste Jessica Pratt, ainsi que la direction soignée et bien à propos de Speranza Scappucci. Dans le rôle du comte Rodolfo, Riccardo Zanellato fait  merveille, alors que la mise en scène insipide de Giorgi Barberio Corsetti, parfois banale, souvent basique, n’apporte malheureusement rien de neuf. Intense, doux, bien écrit, et avec une fin heureuse comme cela arrive assez ...
Requiem de Verdi bouleversant par Muti à Cologne

Requiem de Verdi bouleversant par Muti à Cologne

Poignant Requiem devant une salle comble : Riccardo Muti transcende le chef d’œuvre de Verdi. Il n’y a rien à redire : ce concert est un événement. Dès les premières notes des violoncelles le ton est donné. Voilà une exécution des plus bouleversantes où précision et intensité, structure et émotion se marient d’une façon particulièrement heureuse. Le Requiem de Verdi est une œuvre éminemment théâtrale, et c'est bien ainsi que le présente Riccardo ...
Jessica Pratt

La Lucia lumineuse et triomphante de Jessica Pratt

Dans le cadre de l’hommage rendu à Maria Callas, à l’occasion du 40e anniversaire de sa disparition, le Théâtre des Champs-Élysées proposait pour ce premier concert de la saison l’opéra de Donizetti Lucia di Lammermoor, en version de concert. Un opéra emblématique du bel canto où la divine Maria laissa à tout jamais son empreinte. Ce soir, charge à la jeune soprano Jessica Pratt, qui a triomphé dans ce rôle ...
NORMA -

Maria Agresta grande Norma au Théâtre des Champs-Elysées

A Paris Maria Agresta est une grande Norma dans une mise en scène trop terne. Dans ses notes d'intentions imprimées dans le programme de salle, Stéphane Braunschweig explicite son concept de mise en scène : les gaulois résistants (encore et toujours) à l'empire romain se terrent au fond d'un bunker. Cela nous vaut une production plus que dépouillée, grise sur fond gris, avec un minimum d’accessoires, et peu de direction d'acteur. Un ...
norma turin

À Turin, Maria Agresta superbe Norma

Cette production de Norma de Bellini, créée en 2002, reprise en 2012, offre le rôle-titre à Maria Agresta. Avec son interprétation, la soprano sicilienne se taille un succès à la hauteur d’une prestation d’exception. La formidable qualité vocale du plateau féminin a soulevé l’enthousiasme du public, qui a ovationné les artistes pendant de longues minutes. Pour le lyricomane, Norma c’est Callas ou Sutherland. Callas pour la tragédienne, Sutherland pour la voix. ...
Verdi, Simon Boccanegra, photo 2, par Stofleth

Un Simon Boccanegra bienvenu par David Bösch

Ce Simon Boccanegra II induit un rappel immédiat : oui, un Simon Boccanegra I existe, que seuls les musicologues connaissent via la partition. Mais musiciens et spectateurs l’ignorent ; après quatre décennies à hanter les salles de spectacles, le rédacteur de ces lignes ne fait pas exception, qui n’en a jamais assisté à une seule production. En France, la fameuse mise-en-scène que, en 1978, à l’Opéra Garnier, réalisa Giorgio Strehler (avec Piero ...
Macbeth.02w

Macbeth à Lyon, une idée ne fait pas l’opéra

Les « Macbeth » de théâtre d’aujourd’hui ne sont plus des dictateurs à lunettes noires avec leurs soldats, ils sont passés dans le camp des banquiers, des traders de la City et autre Wall Street. C’est le parti pris par Ivo van Hove pour sa mise en scène du Macbeth de Giuseppe Verdi à l’Opéra de Lyon. C’est dans le décor d’un bureau gris sans âme, avare de meubles, avec une ...
Norma, Etonnante Theodossiou !

Norma, étonnante Dimitra Theodossiou !

Quelle excellente surprise que cette Norma dont on n’attendait pas grand chose au départ ! Ça ne commence pas très bien, pourtant. Si les décors sont plutôt jolis, Les costumes sont laids, sans être franchement hideux, le look des perruques est branché « cheveux gras » et les gros godillots que portent tous les protagonistes n’arrangent pas les choses. Le costumier s’est de plus acharné sur cette pauvre Dimitra Theodossiou, l’affublant d’une perruque rousse ...