Mot-clef : Roberto Rizzi Brignoli

La Bohème 7 © Arnaud Hussenot - Opéra-Théâtre de Metz Métropole

La Bohème mise en scène par Paul-Émile Fourny à Metz

Transposé à la Belle Époque, le spectacle brille par sa vitalité débordante et nous rappelle que La Bohème est aussi un bel hymne à la jeunesse. Un plateau homogène et prometteur contribue au succès d’une réalisation qui innove sans bousculer les traditions. Située dans une esthétique inspirée à la fois de la Belle Époque (Moulin Rouge, affiches, french cancan, bas résilles…) et de l’univers steampunk de la fin du XIXe siècle ...
DVD-cover-Rondine-700

La Rondine mise en scène par Villazón

Pour sa première mise en scène berlinoise, Rolando Villazón s’attaque à un ouvrage rare de Puccini, La Rondine. L’engagement de tous finit par remporter l’adhésion. Auteur de mises en scène depuis 2010, le protéiforme Rolando Villazón n’a pas choisi la facilité en se mesurant à un ouvrage pour le moins hybride, souvent présenté comme un impossible croisement entre La Bohème, La Traviata, Le Chevalier à la rose et La Chauve-souris. De ...
regiment.02

À Lausanne, Julie Fuchs et la Fille du Régiment

Étoile montante de l’art lyrique, la jeune soprano française Julie Fuchs aborde d’assez belle manière sa première Fille du Régiment de Gaetano Donizetti dans une mise en scène colorée mais brouillonne de Vincent Vittoz. Tous attendaient avec impatience la première venue en Suisse Romande de la soprano Julie Fuchs (Marie) dont les critiques (principalement français - on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même !) sont unanimes à vanter les ...
01_Il Trovatore © Simon Gosselin

West Side Trovatore au Grand-Théâtre de Luxembourg

Située à notre époque dans un camp de Roms, l’intrigue du Trouvère de Verdi survivra sans doute à cette énième transposition. Plateau homogène pour une mise en scène contestable mais parfaitement stimulante. Coproduit avec l’Opéra de Lille, le Théâtre de Caen et les Théâtres de la Ville de Luxembourg, le spectacle conçu par Richard Brunel et Catherine Ailloud-Nicolas ne manque pas d’intérêt. Transposé dans un univers contemporain des plus sombres, au ...
Visuel CD Over the sea

Matière, mouvement, éclair, dans l’œuvre d’Édith Canat de Chizy

Over the sea (2012), qui donne son titre au nouvel album monographique d’Edith Canat de Chizy produit par le label Solstice, est la première œuvre, commande de l'Ircam, pour laquelle la compositrice fait appel, via l'assistance de Grégory Beller, à l'outil électronique. C'est ici la peinture de Claude Monet et l'univers miroitant et subtil du peintre, qui nourrissent son imaginaire sonore stimulé par la fantasmagorie de l'électronique. Au trio à ...
Un_Ballo_In_Maschera - Metz © Williams Bonbon - Metz Métropole

Un ballo in maschera à Metz, nouveau triomphe pour Jean-François Borras

Dans une une mise en scène moyennement convaincante, le ténor Jean-François Borras s’affirme comme un Riccardo d’exception. Fin de saison en demi-teintes, donc, pour l’Opéra-Théâtre de Metz-Métropole. Toute nouvelle production du Bal masqué de Verdi se doit d’abord de faire le choix entre la version dite « suédoise » de l’œuvre, celle qui met en scène le roi assassiné Gustave III, et la version « américaine » située dans la Boston ...
traviata (c) Jef Rabillon pour Angers Nantes Opéra

Eternelle Traviata à Nantes

Emmanuelle Bastet, qui signe sa quatrième mise en scène pour Angers Nantes Opéra, cherche à souligner l’intemporalité et l’universalité de l’ouvrage en refusant tout cadre précis. Le rideau s’ouvre sur la chambre de Violetta entièrement recouverte de miroirs symbolisant l’idée de narcissisme mais aussi d’apparences trompeuses. Pendant l’ouverture, à rideau ouvert, c’est la maladie qui est d’abord évoquée, puis aussitôt la frivolité avec cet extravagant placard contenant des dizaines de ...
Roberto Brizzi-Brignoli / DR

La Neuvième tambour battant à Dijon

Œuvre mythique, avec ses moments poignants, cette symphonie dégage à la fin une énergie formidable. A la tête de l’orchestre Dijon Bourgogne, des chœurs de Dijon et de Chalon réunis pour l’occasion, Roberto Rizzi Brignoli a su traduire cet élan rassembleur. Dans un mouvement généreux, il a par ailleurs remercié le compositeur pour avoir inspiré ces émotions musicales toujours actuelles. Ce chef aborde ce répertoire avec une sensibilité toute italienne : ...
Tosca.02

A Lausanne, Tosca chez les nazis

Quand, cinq minutes avant le début de la représentation, un directeur du théâtre se présente devant le rideau de scène, ce n’est généralement pas pour annoncer la meilleure des nouvelles. Ainsi, ce mercredi soir, Eric Vigié annonce que, terrassée par la grippe, Alexandra Voulgaridou, la si magnifique Mimi de La Bohème d’Avenches ne chanterait pas cette seconde production lausannoise. Mais comme « l’opéra must go on », la soprano grecque se ...
NANCY : Pre-generale Macbeth

Avec Macbeth, Nancy honore le génie de Verdi

Année du bicentenaire de sa naissance oblige, Verdi est à l’affiche de l’Opéra national de Lorraine avec Macbeth, coproduction avec l’Opéra national de Bordeaux déjà présentée en Aquitaine début 2012. Contrairement à notre confrère, qui en déplorait le kitsch et le grand guignol, la mise en scène de Jean-Louis Martinoty nous semble plutôt devoir être mise au compte de ses réussites. Certes, la qualité de la distribution réunie à Nancy est ...
Le comte Ory, photo 1, Christian Dresse 2012

Le comte Ory à Marseille

Produire le trop rare Comte Ory est autant une bonne idée qu'un gageure. Bonne idée tant cet ouvrage est drôle et élégant, à certains moments proche du burlesque. Et gageure, sorte de forteresse, il ne se livre pas d'emblée et offre de portes d'accès, souvent inconciliables. Son socle historique et littéraire allie deux ères passées : la Renaissance que la Restauration célébrait comme le modèle d'une époque foisonnante et créatrice (les ...
norma.lausanne2

Norma au Tibet

A l’ouverture du spectacle, quand entre une procession de moines tibétains vêtus de leurs tenues traditionnelles de toges bordeaux et jaunes, certains coiffés de chapeaux emplumés, armés de grands cure-dents terminés par des boules de papier rose ajourées comme  ceux qu’on plante dans les cocktails rafraîchissants des îles du Pacifique, on se dit qu’on s’est trompé de film ! L’arrivée d’une Norma, couronnée de lauriers d’or, vêtue d’une robe d’une blancheur ...
rigoletto_Avenches.02w

Avenches, des zombies chez Rigoletto

Lorsque, avant son spectacle, le metteur en scène explique sa mise en scène, cela révèle souvent son doute sur l’évidence de sa démarche. Ainsi, l’italien Adriano Sinivia nous prévient que son « Rigoletto se déroule après le drame qui lui a fait perdre la raison ». Sorte d’analyse post mortem de l’intrigue. Une démarche qui le conduit vers une série de parasitages inutiles. Au centre de la scène se dresse une construction noirâtre ...
Rire ou ne pas rire ...

Macbeth à Lille : Rire ou ne pas rire …

Les anglais l’avait trouvé «délirant», d’une «imagination rafraîchissante» et n’avaient pas ri comme ça depuis vingt ans. Ce n’est pas de l’excellent Élixir d’amour de Donizetti, donné à Lille en janvier, qu’il s’agit. Mais de Macbeth de Verdi mis en scène par Richard Jones qui clôt la saison lyrique de l’opéra de Lille. La vedette de ce revival lillois n’est pourtant pas la mise en scène mais la musique. Une direction ...
Il était une fois…

Il était une fois… La Cenerentola

Cette Cenerentola est à l’image du toucher délicat de Kira Parfeevets au clavecin. Dans le genre difficile du dramma giocoso, cette œuvre fait sourire en légèreté et demi-teintes, sans tomber dans la vulgarité facile. Le décor, avec ses changements à vue des éléments d’architecture et ses projections d’images sur une toile en fond de scène, prend toute sa signification et son relief au 2nd acte. Comme il convient à la ...
Les contre-ut, c’est plus cher!

Il Trovatore à Genève : les contre-ut, c’est plus cher!

En juin dernier l’opéra de Genève vendait ses meilleures places pour Il Trovatore de Verdi à près de cent quarante Euros. A Lausanne, pour ce même opéra, on ne débourse que quatre-vingts cinq Euros. La différence ? Les contre-ut, peut-être ! Alors qu’à Genève, les chanteurs essayaient en vain de sauver une production désastreuse avec ces artifices que Verdi lui-même n’avait pas écrits dans sa partition, à Lausanne, on s’est contenté, avec bonheur, ...
Mal parti, finalement Don Carlo triomphe.

Mal parti, finalement Don Carlo triomphe

L’affaire semblait bien mal partie. Dans cette reprise de la production de Don Carlo mise en scène en 2002 par Moshe Leiser et Patrice Caurier, les deux metteurs en scène français indisponibles à ces dates n’ont pas pu reprendre personnellement leur travail. Comme c’est souvent le cas en pareilles occasions, on s’attendait à une «production raccroc» indépendamment du talent de celui qui reprenait le flambeau. Comme si cela ne suffisait ...
L’humanité aux Limbes

Rigoletto à Lille, l’humanité aux Limbes

Dernière production de l’Opéra de Lille, Rigoletto clôt la saison avec gravité et espoir en la qualité de la prochaine programmation de l’institution. Comme dans toute mise en scène qui cherche avant tout à « faire autre » plutôt que de servir la partition, la direction d’acteurs et les décors n’ont pas rendu à Verdi ce qui est à Verdi. Campé dans une station balnéaire du début du XXe siècle, le ...
Une Lucia bien provinciale

Une Lucia bien provinciale

Avec les grands travaux qui vont priver l’Opéra de Lausanne de sa scène pendant les deux prochaines saisons, la délocalisation de ses spectacles contraint la programmation de sortir les «gros tubes» de l’art lyrique pour que l’affiche compense l’inévitable désertion d’un public habitué à son environnement scénique. Ainsi il incombait à la populaire Lucia di Lammermoor d’ouvrir les feux de cette saison hors les murs. Avec ses musiques délicieusement mélodiques, ...