Mot-clef : Simon Trottet

Cavalli 2

Il Giasone de Cavalli, l’opéra vénitien à Versailles

Il Giasone de Cavalli, par sa richesse de ton, est un projet difficile à monter pour des artistes contemporains. Dans cette production créée au Grand Théâtre de Genève au début de l’année dernière, le résultat est jubilatoire de bout en bout sous la baguette de Leonardo García Alarcón et le regard de Serena Sinigaglia. Vingt-neuf productions différentes et soixante-et-une éditions du livret : Il Giasone est souvent présenté à juste titre comme ...
Tours fête Gounod avec Philémon et Baucis

Tours fête Gounod avec Philémon et Baucis

Pour célébrer l'anniversaire Gounod, l'Opéra de Tours a choisi de sortir des sentiers battus en proposant le rare Philémon et Baucis, opéra-comique créé le 18 février 1860 au Théâtre-Lyrique. S'il ne s'agit bien évidemment pas du chef-d’œuvre du compositeur, l'ouvrage séduit par son inspiration mélodique et son habileté instrumentale. La patte de Gounod est en effet indiscutable et, dans les duos amoureux, on entend déjà Roméo et Juliette qui sera donné ...
Noces d’or

Noces d’or à Strasbourg

Pour les fêtes de fin d’année, à deux pas du marché de Noël qui bat son plein sur la place Broglie, l’Opéra du Rhin reprend le chef-d’œuvre de Mozart dans la mise en scène genevoise de Nicholas Hytner, que Strasbourg a déjà eu l’occasion de voir et de fêter en 2004. La proposition est heureuse car cette réalisation scénique d’un classicisme et d’un goût parfaits, reprise ici par Stephen Taylor, est ...
La belle Meurtrière

La belle Meurtrière

Lady Macbeth de Mzensk « Rompre l’ennui par le crime ». Parce que Katerina s’ennuie auprès d’un mari insignifiant et d’un beau-père tyrannique, elle les tue car ils sont susceptibles d’empêcher une aventure amoureuse en laquelle elle croit. Dans un écrit de janvier 1934 que le Grand-Théâtre de Genève publie dans le programme de cette production, Dimitri Chostakovitch explique les tenants et les aboutissants de son œuvre, et y précise en quelques pages la ...
Figaro bello

Figaro bello

W. A. Mozart Cette nouvelle production est de celles qui suscitent l’adhésion ou provoquent le rejet, mais elle ne peut laisser indifférent et ouvre un vrai débat. Voici Mozart, Da Ponte et Beaumarchais restitués dans leurs costumes, l’esprit du temps et le contexte historique. Elle donne la preuve qu’il n’est nul besoin de faire de Figaro un garagiste ambitieux ou bien encore du Conte un PDG adepte de la promotion canapé ...