Mot-clef : Sinfonieorchester Basel

Lucio Silla Bale17

Lucio Silla à Bâle, ou la sexualité des dictateurs

Les metteurs en scène ont fort à faire s'ils veulent hausser Lucio Silla à la hauteur des grands Mozart. Si Chéreau y était quasiment parvenu, plus de trente années après, malgré l'orchestre et les chanteurs remarquables mis à sa disposition, Hans Neuenfels navigue assez laborieusement dans les contraintes de l'opera seria. Pour le grand public lyrique, Hans Neuenfels est surtout connu pour son « Lohengrin des rats » à Bayreuth entre 2010 et ...
sathyagraha_presse_10_web

Satyagraha de Philip Glass à Bâle : triomphe pour tous

Confier une mise en scène d'opéra à un chorégraphe peut s'avérer une fausse bonne idée. Pour le dernier volet de sa trilogie contemporaine, Bâle prouve le contraire en faisant appel, pour la première suisse de Satyagraha, à Sidi Larbi Cherkaoui. De ses vingt-cinq opéras, Philip Glass aime à dire que Satyagraha est son préféré. L'on devine aisément dans cette affirmation que, pour le compositeur, l'envergure humaniste du rôle-titre compte autant que ...
DG8

Le Don Giovanni des Don Giovanni à Bâle

« L'opéra des opéras » a droit à « la mise en scène des mises en scène » à Bâle. Le spectacle que Richard Jones a conçu pour cette co-production entre l'English National Opera (2016) et le Theater Basel rejoint les plus impressionnants Don Giovanni (Claus Guth, Kasper Holten). Par bonheur, la partie musicale n'est pas en reste. Richard Jones est un metteur en scène très intelligent. Son récent Rosenkavalier pour Glyndebourne, trop éclipsé par la ...
d37521a8be-w-326

La Force du destin a encore frappé à Bâle

Courageux pari que celui de monter La Force du destin. Bâle, qui n'a décidément pas froid aux yeux cette saison, fait appel à Sebastian Baumgarten. Etait-ce le bon choix ? 1861 : à Saint-Pétersbourg, la créatrice du rôle de Leonora tombe malade. 1862 : sa remplaçante se voit privée à jamais de scène au lendemain de la première. 1960 : à New York, le baryton américain Leonard Warren meurt avant d'entrer en scène. 1971 : à ...
Die Tote Stadt à Bâle : la triomphale revanche de Korngold

Die Tote Stadt à Bâle : la triomphale revanche de Korngold

Le public de Bâle est sorti de sa réserve coutumière pour accueillir la première de l'opéra « dégénéré » de Korngold avec une très longue ovation adoubant de concert l'intelligence de la mise en scène et le haut vol musical.  Au risque de la redite, répétons combien il faut de temps pour rattraper les dégâts du totalitarisme. Ce ne sont pas cinq petites années et puis s'en vont. Dans le cas de Korngold, ...
stravinsky_petrouchka_SOB

Pétrouchka de Stravinsky, bijou orchestral avec le symphonique de Bâle

Après la sortie de l’Oiseau de feu il y a quelques semaines, voici le tour de Pétrouchka dans la version originale de 1911. On retrouve les mêmes interprètes, à savoir l’Orchestre symphonique de Bâle et le chef américain Dennis Russell Davis au pupitre puis au piano en compagnie de Maki Namekawa pour la version à quatre mains. On peut avancer d’emblée que Petrouchka, scènes burlesques en quatre tableaux, créé à Paris ...
Donnerstag aus « Licht » : retour vers le futur de la Musique

Donnerstag aus « Licht » : retour vers le futur de la Musique

De Licht, l'opéra "septalogique" de Karlheinz Stockhausen conçu de 1977 à 2003 pour chaque jour de la semaine, le mélomane distrait ne connaît le plus souvent que l'évocation un brin mégalomaniaque d'une des scènes de Mittwoch aus « Licht » dont la musique pour quatuor doit être diffusée depuis 4 hélicoptères ! Il peut à présent appréhender avec davantage de sérieux l'ambition cosmique du compositeur avec Donnerstag aus « Licht » que l'Opéra de Bâle, ...

Huw Morgan lauréat du concours du Festival de Printemps de Prague

Huw Morgan, trompette solo du Sinfonieorchester Basel (Orchestre symphonique de Bâle) remporte le premier prix du concours du Festival de Printemps de Prague (Prager Frühling-Wettbewerb). Le jeune musicien britannique, né en 1987, s’est distingué parmi 64 autres trompettistes.

Le prix Ernst von Siemens à Per Nørgård

Le prix Ernst von Siemens (Ernst von Siemens Preis 2016) a été attribué au compositeur danois Per Nørgård (né en 1932). Très richement doté de 250 000 €, le prix distingue Per Nørgård pour la richesse et la variété de son œuvre et pour son engagement dans la vie musicale danoise. Par ailleurs l’Orchestre symphonique de Bâle (Das Sinfonieorchester Basel) a été également soutenu pour les commandes passées à trois musiciens contemporains, ...
0BB7CA5B41-w-737

Macbeth selon Olivier Py : dictature mode d’emploi

Pour Macbeth, qui marque ses débuts à Bâle, Olivier Py déroule le somptueux tapis noir qu'il tisse année après année sur les scènes lyriques avec Pierre-André Weitz.  Olivier Py raconte toujours la même histoire. Celle du Sexe et de la Mort, alpha et oméga de presque tous les livrets d'opéra. C'est d'ailleurs à l'Opéra que, cadré par les partitions, il est à son meilleur. Ferveur et engagement intacts, imparable intelligence de ...
oiseau_de_feu_bale

Addictif Oiseau de feu

Stravinsky écrivit son conte dansé, L’Oiseau de feu, d’après un récit national russe, en 1909. La création se déroula à l’Opéra de Paris le 25 juin 1910 avec la compagnie des Ballets russes et une chorégraphie de Michel Fokine. Gabriel Pierné assura la direction musicale de cette première commande de Diaghilev au prometteur musicien. Immédiatement L’Oiseau de feu rencontra un fantastique succès public et critique lançant la carrière du jeune ...
internet_zauberfloetecsandra_then_dsc_1967_1

La Flûte enchantée à Bâle, légère et revigorante

La Flûte enchantée a encore des choses à dire. Même dans cette nouvelle production bâloise (quatrième mise en scène lyrique de Julia Hölscher, jeune metteuse en scène issue du théâtre), toute de légèreté, où le minimalisme scénique parvient aussi à engendrer poésie et émotion. Jets de fumée latéraux, lointaine rampe de projecteurs au sol, serpentine forêt de cordages glissée des cintres : ainsi démarre le tube de Mozart dans un Stadttheater envahi ...
K1

La Khovantchina à Bâle : vibrant plaidoyer

Bâle frappe fort en confiant la Khovantchina au chef ukrainien Kirill Karabits et au metteur en scène russe Vasily Barkhatov. Le résultat bouleverse et clame haut et fort l'importance du « drame musical populaire » de Modeste Moussorgsky. « Le passé dans le présent : voilà mon devoir. » Dans son ultime opéra, Moussorgsky illustra parfaitement cette sienne profession de foi. Œuvre complexe, à la distribution imposante (14 solistes, un chœur à toute épreuve), la Khovantchina ...
Sympho_Mulhouse _Y_Petit_9

Guillaume Connesson enthousiasme à Bâle et Besançon

Au Festival de Besançon, la nature était le sujet thématique du concert donné par l'Orchestre symphonique de Mulhouse placé sous la direction de Patrick Davin. On retiendra surtout Flammenschrift et le Concerto pour violoncelle de Guillaume Connesson.  Trois manière de la voir, de l'entendre et de l'écrire ou la décrire. De Schumann – Symphonie Rhénane – à Honegger – Pastorale d'été – pour conclure avec le Concerto pour violoncelle (2008) de Guillaume ...
daphné bale

Bâle plonge Daphné dans l’enfer viril des hommes et des dieux

Mal-aimée jusque chez les inconditionnels du compositeur, la Daphné de Richard Strauss passe haut la main l'épreuve de la scène. Surtout quand elle est montée avec l'intelligence d'un Christof Loy et défendue par une magnifique équipe de musiciens, toutes conditions réunies par l'Opéra de Bâle. Née en 1938 d'une genèse houleuse avec un librettiste qu'un Strauss-orphelin d'une idéale collaboration avec un Stefan Zweig évacué par les nazis, dut sans cesse recadrer, ...
othello

Grand cru musical pour l’Otello très cru de Calixto Bieito

L'Opéra de Bâle ne déroge pas à son esthétique avec la radicalité d'un spectaculaire Otello confié à l'un des plus sulfureux metteurs en scène de la planète, Calixto Bieito. Personne, à Bâle, n'a oublié l'entracte du Don Carlos de Bieito, où le public était invité à s'aller rafraîchir pendant que les corps nus et sanglants de l'autodafé mis en musique par Verdi demeuraient à genoux sur la scène. Sa récente mise ...
32AE1DF820

Hoffmann traîne dans la banlieue de Bâle

Davantage que pour tout autre opéra, le suspense est de taille lorsque l'on se rend à une représentation des Contes d'Hoffmann : quelle mise en scène ? une seule chanteuse pour les 3 rôles féminins ? mais surtout : quelle version pour ce génial opéra où Offenbach mit l'art de toute une vie? L'Opéra de Bâle vient d'apporter sa réponse dans une nouvelle production où la partie musicale fait davantage rêver que la partie scénique. Décédé ...
Low

Dennis Russell Davies offre les grandes largeurs à Philip Glass

Familier de 30 ans du compositeur américain, Dennis Russell Davies remet sur le métier les Symphonies 1 et 4 composées par Philip Glass sur des thèmes de David Bowie et Brian Eno en leur offrant l'ampleur symphonique du Sinfonieorchester Basel en grande forme, orchestre dont il est le directeur musical depuis 2009. Si Glass était décédé à l'âge de Beethoven (56 ans!), il n'aurait composé aucune symphonie. A 77 ans, il ...
71GqemukZ7L__SL1500_

Nouvelle réussite des symphonies de Honegger par Russel Davies

Pour son second volume paru, Dennis Russell Davies confirme ses accointances avec Arthur Honegger, encore assez méconnu du grand public. Il n'est en effet pas donné à tout le monde de rentrer dans l'univers du compositeur, musicien libre des chapelles intellectuelles, à l'écriture savante et hors d'une chronologie musicale trop liée à la mode. C'est plutôt au travers de événements historiques que l'on percevra ses intentions et l'approche du chef chargé ...
arubikis

Festival de Besançon 2014 : les deux derniers concerts

Derniers jours du festival de Besançon avec l'Orchestre national d’Île de France dirigé par Ainars Rubikis puis en clôture, l'Orchestre symphonique de Bâle avec à la baguette Dennis Russell Davies, et  la pianiste Élisabeth Leonskaja . Le burlesque servait-il de fil conducteur musical dans cette avant-dernière soirée du Festival bisontin ? On pouvait trouver en effet dans les trois morceaux interprétés un lien tendant par moments vers un expressif verbiage intentionnel soutenu et dense ...
68407C12C6

La Damnation de l’Humanité à Bâle

Qui a répandu l'idée que La Damnation de Faust n'était pas un opéra? Voilà une assertion qui ne peut plus avoir cours à une époque où l'on sort régulièrement le chef-d'oeuvre berliozien de la fosse dans laquelle son appellation ambiguë par le génial Hector lui-même de « Grand opéra de concert » l'a longtemps cantonné. Accusant ses incessants changements de tableaux et ses nombreuses pages orchestrales, on a cru que le confier à ...

Blanche-Neige à Bâle, le chef-d’oeuvre de Holliger naufragé par la scène

Ils ne se marièrent pas et n'eurent pas d'enfants. La Blanche-Neige de Heinz Holliger, créée à l'Opéra de Zurich en 1998, n'adapte pas le conte traditionnel : c'est un extraordinaire texte de jeunesse du Bernois Robert Walser (1878-1956), que Holliger a utilisé, en l'abrégeant, comme livret de son opéra (on peut le lire en français aux éditions José Corti). Le conte est déjà fini, restent les personnages : le prince ...
Wagner, Lohengrin, photo 1, par Hans-Jörg Michel

Lohengrin conquiert Bâle

Cette production de Lohengrin court le risque de ne pas immédiatement séduire (ici, nul regard ni des images forts ; nul cinglant angle d’attaque). À petit feu et avec intelligence, elle s’attache à convaincre chaque spectateur, et y parvient. Le rideau levé, la coupe biologique d’une église romane (décor attendu et sage) se dévoile : dans le sens de la profondeur, trois piliers latéraux, chacun prolongé par sa voûte ; au fond, une grande ...
Britten, War Requiem Rolf Romei, par Hans-Jörg Michel (1)

Bâle : Ardente et lucide mise en scène pour War Requiem

Les circonstances sont connues. En 1918, sur le front de la Somme, mourut, à vingt-cinq ans, le poète anglais Wilfred Owen (1893-1918) ; quoique son œuvre pointât les contradictions entre le christianisme et la guerre et rendît hommage à chaque belligérant quel que soit son camp, il accomplit donc son devoir national. Lors de la Seconde guerre mondiale, l’aviation allemande détruisit la cathédrale de Coventry. En 1962, pour célébrer la ...
Massenet, Manon, photo par Tanja Dorendorf

Théâtrale Manon à Bâle

Manifestement, cette production a cherché à savoir quels lecteurs de l’abbé Prévost les deux librettistes (Henri Meilhac et Philippe Gille) furent. Comme pour retrouver l’alacrité d’un tableau que ses restaurateurs successifs ont rendu opaque, Elmar Goerden a essentiellement retenu l’écart dans lequel Manon et le chevalier se situent par rapport aux lieux où circulent et s’échangent les normes morales, sociales et politiques de leur temps. Exeunt le rococo (trop facilement ...
Verdi, Un ballo in maschera, par Hans-Jörg Michel

Bâle : Un bal masqué intense et enjoué

Voici un fort intéressant regard porté sur Un ballo in maschera. Négligeant tout autant le tropisme italien, même de bon aloi, auquel toute mise-en-scène verdienne serait sensée se plier, que le Regietheater, cette production sert finement l’ambiguïté dont Verdi a fait la substance de cet opéra trop rarement joué. Non pas un droit fil narratif mais un alliage de situations hétérogènes ; non pas l’unique genre tragique mais un entrelacs ...
sbo honegger

Honegger à hauteur d’homme

« Sans doute la plus difficile d’exécution et de compréhension de ses cinq sœurs, elle est écrite dans un langage plus heurté et moins dépouillé que les suivantes ». Voilà ce que notait Harry Halbreich (Fayard) à propos de la Symphonie n°1 d’Arthur Honegger, chef-d’œuvre aussi poignant que négligé dont le premier mouvement, fait de « l’enchevêtrement d’une demi-douzaine de thèmes », est le plus atonal qu’ait écrit le compositeur. Finement inspiré, Dennis Russell ...
Janacek, Kat'a Kabanova, photo 1, par Hans-Jörg Michel

Bâle : Katia Kabanova, captivant et original

Aux deux lieux dissemblables dans lesquels s’inscrit cette œuvre (la Moravie, selon Janáček ; et, en Russie, les bords de la Volga, selon Ostrovsky), cette production en ajoute un troisième : une usine de traitement des eaux usées. Elle déplace donc l’époque (de nos jours) et le lieu : par excellence, le terrain de l’anti-Nature ou de la contre-Nature. Cette Nature salie pèsera sur tous les rapports humains : personne ...
Carmen2_bale1211_vign2

Bâle : Carmen par Calixto Bieito

Tout le monde a déjà vu la Carmen montée par Calixto Bieito, créée en Espagne en 1999, promenée depuis dans toute l’Europe – hors la France, inexplicablement hostile – et éditée en DVD. Tout le monde, sauf l’auteur de ces lignes, qui l’aura découverte douze ans après sa création, à l’occasion de cette reprise montée par le metteur en scène lui-même pour l’une des maisons d’opéra les plus ouvertes à ...
Rusalka_bale_1211_vign2

À Bâle, un peu trop d’idées pour Rusalka

Haute qualité musicale et mise en scène inaboutie mais foisonnante et prometteuse. Le Théâtre de Bâle, distingué deux années de suite (2009-2010) comme « opéra de l’année » par le magazine allemand Opernwelt, a bâti une bonne partie de sa réputation sur une collaboration durable avec de grands metteurs en scène européens comme Calixto Bieito ou Christoph Marthaler. Cette Rusalka est pourtant une très belle occasion de constater que, contrairement à ...