Mot-clef : Staatskapelle Berlin

Le temps s’est arrêté à Berlin avec James Levine

Le temps s’est arrêté à Berlin avec James Levine

Pour un concert exceptionnel, James Levine dirige la Staatskapelle Berlin et emmène la Troisième Symphonie de Gustav Mahler sur des sommets, malgré un orchestre très souvent pris en défaut. Une telle atmosphère électrique à la Philharmonie de Berlin n’avait plus été ressentie depuis les derniers concerts de Claudio Abbado, mais aujourd’hui sur la scène, une longue rampe donne accès à un pupitre surélevé pour permettre à un autre chef d'y accéder, ...
Dream

Nouvelle version du Dream of Gerontius par Barenboim

Distribution quelque peu décevante pour un ouvrage typiquement anglais, ici magnifiquement servi par le chœur et par l’orchestre. Le scoop de ce nouvel enregistrement du chef d’œuvre d’Edward Elgar devait être la prise de rôle de Jonas Kaufmann. Cette dernière, pour diverses raisons, n’a pas pu avoir lieu. À l’instar de la prestation autrefois d’un Jon Vickers, elle aurait vraisemblablement donné au Songe de Géronte la dimension opératique qui, la plupart ...
Lenz Berlin_08

Jakob Lenz au Festival Infektion! Rihm écoute la folie

L'intimité malade et le vaste monde : Wolfgang Rihm et Andrea Breth explorent l'intimité d'un poète torturé. Depuis plusieurs années, la Staatsoper de Berlin clôt sa saison sur le mini-festival Infektion!, dédié au théâtre musical sous toutes ses formes. Avant de rejoindre sa maison natale Unter den Linden, la Staatsoper clôt sa présence dans le beau Schillertheater par l'opéra de Rihm Jakob Lenz, succès retentissant de l'opéra contemporain avec plusieurs centaines ...
2405 X

3e intégrale Bruckner de Barenboim : rien de neuf

Pour la troisième fois de sa carrière de chef, Daniel Barenboim enregistre les neuf symphonies de Bruckner. Il est dommage que cette nouvelle version n'apporte rien à la vision que le chef avait déjà développée dans ses deux intégrales précédentes. En revanche, l'orchestre de la Staatskapelle de Berlin se révèle très inférieur à ses deux prédécesseurs, le Symphonique de Chicago et le Philharmonique de Berlin, ce qui rend ce nouveau ...
daniel_barenboim_foto_monika_rittershaus1-hf_

Daniel Barenboim embrase la Philharmonie avec Mozart et Bruckner

Depuis septembre 2016, Daniel Barenboim propose à la tête de la Staatskapelle Berlin, depuis le clavier, un cycle de neuf concerts regroupant les grands concertos pour piano de Mozart et l’intégrale des symphonies d’Anton Bruckner dont on le sait grand spécialiste depuis les années 1970. Ce concert a prouvé une nouvelle fois la suprématie de ce musicien face à ces répertoires d’exception. La grande salle de la Philharmonie de Paris est ...
barenboim_batiashvili

Lisa Batiashvili et Barenboim dans les concertos de Sibelius et Tchaïkovski

Daniel Barenboim et Lisa Batiashvili signent un enregistrement hautement recommandable de deux piliers du répertoire romantique. Sollicités par DG, les acteurs de cette gravure subliment à leur tour l'ultime chef-d’œuvre de la grande tradition romantique qu'est le Concerto pour violon en ré mineur de Jean Sibelius; partition truffée de trouvailles orchestrales, timbriques et rythmiques, d’accents inédits et riches d’une conception du discours originale, sans antériorité décelable et installant un langage innovant, ...
elektra_050

Berlin : Elektra, Herlitzius, Chéreau

Historique, toujours historique : musicalement et scéniquement, Elektra vue par Chéreau est un triomphe à Berlin comme ailleurs. Il y a trois ans que cette ultime production de Patrice Chéreau bouleverse le monde lyrique, à Aix d'abord, en DVD peu après, récemment au Met et à Helsinki. Avant-dernier des coproducteurs initiaux à accueillir la production, la Staatsoper de Berlin en affiche seulement cinq représentations cet automne, avec une distribution très proche ...
81vrkes1zxl-_sl1500_

Parsifal part en rando avec Tcherniakov

Le DVD immortalise toutes les productions de Dmitri Tcherniakov. Ce Parsifal de 2015 pour le Staatsoper de Berlin, malgré une conclusion inoubliable, et malgré une exécution musicale irréprochable, est un voyage aussi éprouvant pour ses héros que pour le spectateur. Un DVD est censé procurer un plaisir à répétition. Si l'on rêve chaque jour du moment où l'on aura le temps de remettre une fois encore sur le lecteur la trace ...
daniel_barenboim_foto_monika_rittershaus1-hf_

A la Philharmonie, Barenboim meilleur chef que soliste

Pour le troisième concert de son cycle Mozart-Bruckner à la Philharmonie, Daniel Barenboim dirigeait l'Orchestre de la Staatskapelle de Berlin dans le Concerto pour piano n° 26 et la Symphonie n° 6. S'il a laissé une impression assez floue en tant que pianiste sur le premier, il a su démontrer qu'il était encore un très grand chef en insufflant une lecture de Bruckner pleine d'intensité maîtrisée.  Il est toujours impressionnant de voir Daniel Barenboim diriger un ...
elgar

La première symphonie d’Elgar par Daniel Barenboim

Daniel Barenboim enregistre la première symphonie d'Elgar après la seconde ; sa lecture souligne plus les limites de l’œuvre que ses qualités. Comme dans son premier enregistrement avec le London Philharmonic Orchestra pour CBS (1974), Daniel Barenboim choisit la lenteur. Les tempos lents sont encore plus retenus que demandé, en particulier dans l'Adagio. C'est ainsi que la symphonie dure cinq minutes de plus que dans l'enregistrement dirigé par le compositeur en ...
© Bernd Uhlig

À Berlin, une Traviata sans entracte et sans entrain

Beaucoup de grandes maisons préfèrent jouer les grands classiques indéfiniment dans des productions peu stimulantes mais amorties, pour concentrer leurs efforts sur des projets plus originaux qui font parler d'elles. La Staatsoper Berlin, toujours dans son domicile provisoire au Schiller-Theater (jusqu'en octobre 2017 au moins), avait à son répertoire une production très correcte de 2003, celle créée à Aix par Peter Mussbach (1 DVD Bel Air) ; elle ose pourtant une ...
Wagner

Tannhäuser mis en scène et chorégraphié par Sasha Waltz

Si la mise en scène controversée de Sasha Waltz ne convaincra pas tout le monde, la qualité musicale de ces exceptionnelles soirées berlinoises devrait rallier tous les suffrages. Chapeau bas, en tout cas, à Peter Seiffert, René Pape et Peter Mattei. Filmée au Schiller Theater de Berlin en avril 2014, cette nouvelle mise en scène d’opéra de Sasha Waltz tente, avec plus ou moins de bonheur, d’intégrer à l’action dramatique de ...
Brahms_barenboim_dudamel

Barenboim déçoit avec sa lecture de Brahms à Berlin

Cette exécution en concert des deux concertos de Brahms n’apporte rien ni à la discographie ni à la gloire de Daniel Barenboim.  Haut lieu du concerto romantique allemand pour piano, le legs de Johannes Brahms paraît impérissable tant il représente le nec plus ultra de ce genre tant prisé des solistes, des orchestres et des chefs. Le Concerto n° 1 en ré mineur créé à Hanovre en janvier 1859 sous les doigts du ...
Fiancée-du-tsar

Fascinante Fiancée du Tsar à Berlin par Dmitri Tcherniakov

Quasiment inconnue en dehors de la Russie, La Fiancée du Tsar fit son entrée fracassante au répertoire du Staatsoper de Berlin en octobre 2013. Le DVD prolonge le succès d’une production fêtée unanimement par le public berlinois. Nous sommes Russie en l’an 1571. Le tsar Ivan, dit « le terrible », cherche une femme, sa troisième. Pour avoir le choix il demande à se sujets de lui présenter leurs filles, sous ...
lulu_erdmannDG

Lulu en version banjo et accordéon

Mojca Erdmann et Michael Volle sont impeccables, mais le recours à une version tronquée et avec une orchestration contestable de l'Acte III relègue cette Lulu berlinoise au rang des curiosités. Réduire cette production berlinoise de Lulu à l'orchestration de l'Acte III de Lulu par David Robert Coleman à coups de banjo, d'harmonium et d'accordéon (en lieu et place de l'habituel et irréprochable travail de Friedrich Cerha) est peut-être excessif, mais comme l'éditeur Deutsche ...
Argentinian-born conductor Daniel Barenb

Argerich et Barenboïm : stars à Paris

Argerich, Barenboïm, Berlin (même si "seulement" la Staatskapelle), voilà qui annonçait une soirée de stars attirant la grande foule à la Philharmonie de Paris. Ce concert n'aura finalement pas déçu. Contrairement à ce qui avait été prévu initialement c'est bien le Concerto pour piano n°1 (et non le second) qui était au programme ce soir. On ne s'en plaindra pas, cet opus 15 nous permettant d'entrer encore plus fermement dans l'univers ...
Prohaska2

Berg à Berlin, côté symphonique

Après l'opéra, Berg est célébré par un concert symphonique à Berlin - mais ce sont les voix qui l'emportent Après un décevant Wozzeck et une Lulu moins frustrante les deux soirs précédents, il n’y a rien d’étonnant à ce que la première partie de ce concert symphonique 100 % Berg s’ouvre sur trois grandes œuvres pour voix et orchestre : c’est Thomas Hampson qui prend à sa charge la plus célèbre, ces ...
Photo Bernd Uhlig (2012)

Berg à Berlin, Lulu dominée par le Dr. Schön de Michael Volle

Après le décevant Wozzeck donné la veille par la même équipe Daniel Barenboim / Andrea Breth, dans cette Lulu l'essentiel est sauf à défaut d'être exaltant. Commençons par le pire. Ce qui est joué à Berlin depuis la première de cette production en 2012 n'est pas la version complétée par Friedrich Cerha, mais une "version de Berlin". Cette "version" consiste en la suppression pure et simple du prologue et de tout le premier tableau de ...
Wozzeck_012(c) Bernd Uhlig

Berg à Berlin, triste Wozzeck

Dans le cadre d’un « cycle Berg » comprenant aussi Lulu et des concerts, une reprise du décevant Wozzeck de 2011. 1994 : moins de deux ans après avoir pris ses fonctions dans le principal opéra de la partie orientale de Berlin, Daniel Barenboim frappe un grand coup en présentant Wozzeck dans la mise en scène historique de Patrice Chéreau. 2011 : dix-sept ans plus tard, c’est avec Andrea Breth qu’il fait équipe pour ...
IMG_7052-Edit-Edit_foto_Yan_Revazov-2400x1900px

Giselle ou mourir d’amour au clair de lune

Le maître de ballet de l’Opéra de Paris, Patrice Bart, qui dans les années 2000 avait déjà exporté Giselle, bijou du ballet romantique français, remonte la chorégraphie pour les planches berlinoises. Une beauté aérienne et évanescente jaillit de ce ballet intemporel : une œuvre maîtresse du 19e siècle ! Créé en 1841 à l’Académie Royale de Musique de Paris, neuf ans après La Sylphide, Giselle s’inspire de La Légende des Willis, recueil de ...
berlin janacek chereau

La Maison des morts de Chéreau

Le Staatsoper de Berlin propose une reprise de la déjà légendaire production de La Maison des morts de Janáček de Patrice Chéreau sous la direction de Sir Simon Rattle.  Le titre du dernier opéra de Janáček est douloureux ; l’œuvre elle-même est pleine de l'effroi que suscite toujours (que devrait toujours susciter) l'enfermement sans espoir d'êtres humains, mais surtout elle tire sa lumineuse évidence de sa croyance profonde en l'humanité de ceux ...
81iLcZ-JtaL._SL1400_

Anna Netrebko se mesure à Richard Strauss

En 2012, à Salzburg, Daniel Barenboim avait accompagné Anna Netrebko dans un récital composé exclusivement de mélodies russes. Cette fois, elle le suit en territoire germanique interprétant les Quatre derniers Lieder de Richard Strauss. Anna Netrebko ne cesse de surprendre. Deux mois à peine après sa première Lady Macbeth au Staatsoper de Munich, et juste avant de reprendre ce même rôle au MET de New York, elle interprète à Berlin ses ...
brahms thielemann

Brahms à la hussarde par Thielemann

Christian Thielemann déçoit dans tous les compartiments de l’interprétation brahmsienne. Il y a un an, le label Decca publiait l’intégrale des œuvres symphoniques de Brahms sous la direction de Riccardo Chailly à la tête du Gewandhaus de Leipzig. Acclamé par la presse internationale (et primé par un International Classical Music Awards 2014), ce coffret incarnait la quintessence d’une tradition revisitée par un chef soucieux de ravaler, à la tête d’un orchestre ...
Daniel Barenboim

Radu Lupu et Daniel Barenboïm à la salle Pleyel

On pourrait penser que le jeu de Radu Lupu n'est pas à son avantage dans le répertoire concertant. Surtout lorsqu'il se refuse à tout brillant dans une salle de la dimension de Pleyel. Ainsi, dans ce quatrième Concerto de Beethoven, la fin du premier mouvement sonnait-elle un peu éteinte, tout comme les cadences. Pourtant, il n'y avait là ni faiblesse de l'attaque, ni défaut de puissance. Radu Lupu sait faire parler ...
Mahagonny, Staatsoper Berlin - Photo Matthias Baus

Mahagonny noyée dans les froufrous à Berlin

Parmi les chefs-d’œuvre du répertoire lyrique produits en Allemagne dans le premier tiers du siècle précédent, Mahagonny n'est pas celui qu'on citera spontanément en premier lieu : moins populaire que les opéras de Strauss, moins novateur que Wozzek, Lulu ou Moses und Aron, l'opéra de Brecht et Weill souffre en quelque sorte d'être trop divertissant pour pouvoir être pris au sérieux, ce qui le prive d'une place un peu plus ...
transform.php

La Traviata d’Aix ne fait pas son âge à Berlin

Mais qu’est-ce qui a donné à Peter Mussbach une idée pareille ? Une Traviata vue de l’intérieur d’une voiture roulant sous la pluie, avec en prime le va-et-vient d’un essuie-glace géant !! Afin de réaliser cette très singulière proposition scénique, la totalité du cadre de scène est tendue d’un tulle-écran qui va distancier l’action des spectateurs du Schiller Theater, tous embarqués comme un seul homme dans l’immense véhicule. Radical mais ...
opuskura_tchaikovski_lalo_huberman

Huberman et Dobrowen : deux grands musiciens historiques

Cela fait un moment que le label japonais Opus Kura ne nous avait fait part de ses nouveautés, aussi c’est avec grand plaisir que nous accueillons ces deux productions historiques sous rubrique. L’une d’entre elles, consacrée au légendaire violoniste polonais Bronisław Huberman (1882-1947) est en fait une réédition améliorée en 2012 d’un transfert déjà remarquable, publié en 2001 (OPK2007), et le résultat, nettement supérieur à l’original, méritait vraiment d’être signalé ...
bruckner_barenboim_4

Bruckner par Barenboim : métier irréprochable, inspiration amenuisée

Depuis combien de temps Daniel Barenboim fréquente-t-il les symphonies d’Anton Bruckner ? Déjà en 1973, son enregistrement de cette Symphonie Romantique à la tête de l’Orchestre symphonique de Chicago (DG) confirmait ses qualités de brucknérien en route vers la maturité.  Nous l’avions alors dégusté. Puis, lorsqu’il dirigeait l’Orchestre de Paris au Palais des Congrès à partir de 1975, en remplacement de Georg Solti, il nous avait offert une Quatrième Symphonie plutôt juvénile, ...
accentus bruckner baremboim

Bruckner n° 5 par Barenboïm : le classique de l’excellence

Avec Bruckner, le pianiste-chef Daniel Barenboim  atteint un haut et rare degré de maturité musicale dans la compréhension de l’œuvre du maître de Saint-Florian. Auteur de deux intégrales de ses Symphonies avec les orchestres de Chicago (DGG) dans les années 1970 et Berlin (Teldec) dans les années 1990, il remet constamment, sur le métier, son approche de Bruckner. Ce DVD Accentus, tiré d’une série nommée « The Mature Symphonies », laisse présager d’une ...
0044007349908

Berlin mobilisé pour les 70 ans de Daniel Barenboim

Barenboim fête ses 70 ans. L’immense pianiste et chef d’orchestre s’apprête à recevoir les plus chaleureuses ovations du public de la Philharmonie de Berlin, de l’Orchestre de la Statskapelle de la capitale allemande dirigé avec constantes efficacité et nuance par son grand ami Zubin Mehta. Tous présents - on aperçoit un autre intime dans le public : Pierre Boulez – et manifestement d’avance conquis par cet artiste fabuleux. Daniel Barenboim apparaît ...