Mot-clef : Thomas Dunford

La-Hyre-theorbe

Le théorbe ou l’archiluth dans l’orchestre baroque selon Thomas Dunford

Élément certainement le plus caractéristique de l’orchestre baroque, le théorbe ou l’archiluth est souvent l’instrument de musique qui étonne le plus. Comme le long cou d’une girafe, son gigantesque manche interpelle, alors que sa présence sonore, discrète mais indispensable, est un élément essentiel dans la composition orchestrale typique de cette période. C’est muni de son archiluth que Thomas Dunford présente l’instrument à ResMusica. Du haut de ses trente ans, au fil ...
Emmanuelle Haïm/Sabine Devieilhe/Léa Desandre

Vive la Cantate haendélienne au Théâtre des Champs-Élysées

Témoignages du passage du jeune Haendel en Italie, les cantates composées pour les salons de l’élite manifestent déjà parfaitement le dramatisme des futurs opéras du compositeur saxon. Pour défendre ces « faux » opéras, Sabine Devieilhe et Lea Desandre visent le cœur, accompagnées par le Concert d’Astrée d'Emmanuelle Haïm. Les cantates profanes composées par Haendel illustrent parfaitement l’ambivalence de cet art qui ne possède pas de ressort théâtral et dramatique mais où tout ...
lea & thomas

L’amour dans tous ses états par Lea Desandre et Thomas Dunford

Lea Desandre, étoile montante particulièrement lumineuse et Thomas Dunford, déjà une star sur les scènes baroques, tournent ensemble dans toute l’Europe pour rendre hommage à l’affect amoureux exprimé dans les trois premières décennies du XVIIe siècle. Au tournant des XVIe et XVIIe siècles, la polyphonie vocale a cappella qui avait connu une formidable floraison a pris fin ; l’heure est désormais au règne de la mélodie accompagnée, du recitar cantando. La clarté ...
Quatrième volet du projet Bach en sept paroles de l’Ensemble Pygmalion

Quatrième volet du projet Bach en sept paroles de l’Ensemble Pygmalion

En dépit de l’aspect un peu noir du thème « Châtiments » mis en avant, c’est une interprétation lumineuse qui a marqué cette nouvelle sélection de cantates de Bach. Après « Lumières », « De passage » et « L’appel », c’est au tour du thème « Châtiments » de constituer le nouveau volet du grand projet « Bach en sept paroles » initié par Raphaël Pichon et l’Ensemble Pygmalion. Mettant ...
Avec Anne Sofie Von Otter, Barock isn’t Pop à Gaveau

Avec Anne Sofie Von Otter, Barock isn’t Pop à Gaveau

Le programme de ce récital d’Anne Sofie Von Otter, complété par quelques surprises annoncées sur scène, paraît bien imparfait pour atteindre l’objectif de la soirée : démontrer le lien entre baroque et musiques actuelles. Barock isn’t Pop ! Et alors ? Ce répertoire n’est-t-il pas désormais tout aussi parlant pour le public d’aujourd’hui, à l’image des deux autres jeunes protagonistes de la soirée, Thomas Dunford et Jean Rondeau ? L’idée aurait pu être amusante, ...
Hotteterre-Preludes-et-suites

Flûte royale pour la Simphonie du Marais

Ce dernier opus discographique de la Simphonie du Marais, publié sous son propre label, célèbre le 30e anniversaire de l’ensemble instrumental ; jouant sur instruments anciens, spécialisé dans le répertoire baroque, il fut fondé en 1987 par son actuel directeur artistique, le flûtiste et hautboïste Hugo Reyne. Un disque qui confirme Hugo Reyne dans son rôle d’inlassable défricheur de partitions, justicier au service des musiciens oubliés des XVIIe et XVIIIe ...
20934960_1470361476364937_1176204965498244704_o

Le jardin des Voix 2017 : William Christie’s garden party

Pépinière de jeunes talents lyriques révélés par le traditionnel récital sur le miroir d’eau, promenades musicales de bosquet en bosquet dans un jardin extraordinaire, des notes à planter pour les plus petits, des concerts aux chandelles empreints de plénitude : l’édition 2017 du festival Dans les Jardins de William Christie est une véritable petite merveille. Durant une semaine, le célèbre chef d’orchestre spécialiste de musique baroque, ouvre les portes de sa ...
Cirque et acrobaties pour l’Alcione de l’Opéra Comique

Cirque et acrobaties pour l’Alcione de l’Opéra Comique

Jordi Savall a eu raison de persévérer pour faire de nouveau résonner l’Alcione de Marin Marais à Paris : cette tragédie lyrique est un véritable petit bijou. Portée par un sublime orchestre et un trio vocal de haute tenue avec Lea Desandre, Cyril Auvity et Marc Mauillon, c’est du côté de la mise en scène et des costumes que la déception est grande, alors que l’implication de circassiens et la vision ...
Philippe Delval 4

Aux origines de l’opéra, l’authenticité des Arts Florissants

Même si les opéras de Monteverdi demeurent en bonne place dans le répertoire des grandes maisons d’opéra actuelles, les 450 ans de sa naissance le mettent particulièrement à l’honneur cette année : après Il ritorno d’Ulisse in Patria aux Champs-Élysées, et L’Incoronazione di Poppea à l’Opéra de Vichy, voici l’Orfeo par l’un des ensembles de musique baroque les plus reconnus au monde : Les Arts Florissants. Quelques pierres en carton-pâte, un peu de ...
EE3A3530_0

Vertigineux Jean Rondeau à la salle Cortot

Pour la soirée de lancement de son récent disque Vertigo (Clef ResMusica), le talentueux claveciniste confirme sur scène son excellence à faire briller Rameau et Royer. Jean Rondeau a le mérite de ne pas s’en tenir au contenu du disque, puisque seules quelques pièces sont communes aux deux programmes. Pour ce qui est des suites de Rameau, tous les morceaux du Troisième livre des Nouvelles suites publiées en 1728 n’ont pas ...
bizeray

Daniel Bizeray, directeur du Centre culturel d’Ambronay

Rencontre avec Daniel Bizeray, nouveau directeur du Centre culturel d’Ambronay, en poste depuis un an, à la veille de sa « première » édition du festival. Sans langue de bois, il évoque ses réussites et les trahisons qu’il a subi durant sa carrière, le rôle du disque pour un festival, le statut des intermittents, et le moment de bascule que traverse le festival, reflet ce que vit tout le milieu musical. « Changer ...
Raphaël Pichon © Etienne Gautier

Raphaël Pichon dirige la Saint Jean de Bach

Ensemble en résidence cette saison au Festival de Saint-Denis, Pygmalion et son jeune chef Raphaël Pichon se produisaient dans la Passion selon saint Jean de Bach, le compositeur que ce dernier affectionne particulièrement et avec lequel il s’est fait connaître du public. Si la Basilique se prête bien au répertoire sacré de la fin du XVIIIe et du XIXe siècle (Beethoven, Cherubini, Berlioz, Brahms…), il est permit de douter de ...