- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Noël méditatif et grave de Charpentier par Olivier Vernet

Au vu de l’intitulé de ce second disque par les mêmes interprètes ( et l’ensemble « In Ore mel » qu’il vient de fonder (2003), qu’on ne s’attende pas à trouver ici quelque chose du genre Où s’en vont ces gais bergers ? ou, d’une façon générale, le caractère des Noëls populaires intégrés à la célèbre Messe de Minuit du compositeur. Et à propos du compositeur, il est à remarquer que sur les dix-sept plages de cet enregistrement, huit, seulement, lui sont effectivement consacrées, même si en terme de minutage (près de quarante minutes sur les soixante au total), la part qu’il y prend semble plus conséquente. Cette apparente disproportion s’explique par le fait que les pièces d’orgue et basse continue (auxquelles sont souvent conviés flûtes et dessus de violes) d’ – pour l’essentiel – et Louis Couperin ne jouent pas seulement un rôle de prélude aux opus estampillés Charpentier, ces mini-oratorios rassemblés ici. Elles sont là, nous dit-on, comme témoignage aussi de l’intérêt que Charpentier accordait à ces compositeurs et à leur musique. L’ensemble du programme est réparti en quatre « séquences » autour du thème de Noël : L’Avent, La Nativité (avec une pièce qui se rapporte même à la circoncision du Christ), l’Epiphanie et la Chandeleur. Musiques de Circonstances, donc, mais dans lesquelles, si réjouissance il y a, force est de constater qu’elle est singulièrement tempérée, et que nous sommes ici loin de l’exubérance. Le Charpentier « première époque », encore imprégné des leçons de son maître Carissimi (assidûment fréquenté lors de son séjour de trois ans à Rome), si déjà « il possède au suprême degré l’art de joindre aux paroles les sons les plus convenables » illustre ici des textes qui laissent peu de place à la fantaisie…

D’un point de vue technique, il semble que ce second enregistrement bénéficie d’une meilleure « balance » dans l’équilibre des voix. La captation des instruments est très satisfaisante.

Au final : des artisans talentueux au service d’une musique raffinée mais austère ; un disque à recommander aux amateurs d’un Noël méditatif et grave…

(Visited 130 times, 1 visits today)