ResMusica - Musique classique et danse
- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Jörg Widmann au carré

et plus

Le cycle annuel des quatuors à cordes de la société philharmonique de Bruxelles est toujours un évènement suivi avec attention par les mélomanes. Les ensembles prestigieux, à l’instar des Borodine et les Tokyo côtoient, tout au long de la saison, de jeunes quatuors. Ce jeudi, c’est le quatuor Vogler qui est à l’honneur. Fondé en 1985 par des étudiants du conservatoire Hans Eisler de l’ex Berlin-Est, ce groupe s’est, au fil des ans, institutionnalisé. Il assure depuis 1993 une série de concerts au Konzerthaus de Berlin et il est le fondateur du festival irlandais de Sligo. Ces hommes sont désormais aguerris à tous les types de répertoires, comme en témoigne une belle discographie. Ces musiciens ouvrent le concert par le quatuor en mi mineur de Mendelsohn. L’exécution grave et vive de cette œuvre est belle, mais on peut regretter un manque de grâce et d’abandon dans l’andante et une trop grande concentration sur la perfection technique dans l’Allegro et le scherzo.

Les membres du quatuor passent ensuite à la musique contemporaine, domaine dans lequel ils possèdent une solide réputation. Né en 1973, le Munichois est souvent honoré en Allemagne : son opéra Das Gesicht im Spiegel fut crée au Bayerische Staatsoper alors que ses compositions pour ensembles sont programmées par les orchestres et les festivals du monde germanophone. Ce quatrième quatuor à cordes, genre pour lequel Widmann avoue une éternelle fascination, se présente comme une rêveuse élégie qui débute et se termine pianissimo. Widmann, explore la musicalité du silence, les grattements de cordes qui s’ajoutent aux souffles des musiciens, tandis que certains thèmes reviennent en boucle. Ce jeune compositeur possède assurément un langage personnel, que l’on aimerait entendre plus souvent sur la scène allemande où certaines statues de commandeurs s’avèrent encombrantes.

Mais , n’est pas seulement compositeur, il est également un virtuose de la clarinette qui se produit avec des artistes de renoms comme Natalia Gutman ou Andras Schiff. Avec ses amis, il interprète le fameux quintette pour clarinette et cordes de Mozart. Inspirés par ce musicien, les Vögler se mettent à son écoute pour nous livrer une volubile et gracieuse interprétation de ce chef d’œuvre.

Crédit photographique : © DR.