- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Récital slave de Marie Cantagrill

Après un premier album gravé en 2003 dans lequel la jeune violoniste accompagnée par Véronique Braccio faisait valoir ses qualités de sonorité et d’aisance virtuose dans des pages très connues du répertoire violonistique, son second enregistrement aux couleurs slaves reste dans les traces du premier en proposant un florilège de pièces, pour la plupart ultra connues, cantonnées dans la sphère sentimentale et molto expressivo du XIXème siècle romantique. On aurait pourtant volontiers troqué les danses hongroises de Brahms très/trop ressassées pour leurs homologues roumaines écrites par Bartok et quelques pages de Janacek au côté de celles de Smetana auraient insufflé de l’énergie et du sang neuf sous les doigts de la jeune interprète. On y apprécie, certes, la sonorité chaleureuse et suave du très beau violon – un Henrik Willems de 1690 – dont joue , mais les langueurs excessives de son interprétation dans les trop célèbres Vocalises de Rachmaninov ou la Méditation de Tchaïkovski, et le portamento systématique de son phrasé nimbé d’une réverbération très complaisante qui rompt l’équilibre avec le piano banalisent le discours et finissent par lasser. Fort heureusement le Scherzo Tarentelle op. 16 de Wienawski vient chasser l’ennui par ses fulgurances endiablées dont Marie Cantagrill s’acquitte avec une belle prestance et une frénésie d’archet que l’on retrouve dans « le vol du bourdon » de Nicolas Rimski-Korsakov venant clore, un peu naïvement, cet enregistrement.

(Visited 75 times, 1 visits today)