ResMusica - Musique classique et danse
- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Quatuor Ysaÿe et Pascal Rogé, évènement dans la discographie franckiste

A coup sûr, l’une des références essentielles de la musique de chambre de réside dans cette extraordinaire lecture due aux cordes du et au pianiste .

Le Quatuor à cordes en ré majeur composé en 1889-1890 et créé l’année même à la Société Nationale reçut un accueil triomphal, le premier succès authentique pour cet homme déjà âgé de 68 ans qui devait décéder quelque peu après. Et Franck de constater : « Allons, voilà le public qui commence à me comprendre ».

Le dont on connaît le talent et les nombreuses réalisations depuis sa création en 1984 aborde ce chef-d’œuvre avec densité et passion (Pocco lento. Allegro), avec cohérence et subtilité (Scherzo. Vivace) sans omettre d’atteindre idéalement le recueillement et l’exaltation dans le mouvement lent (Larghetto). L’art consommé du travail cyclique, de la synthèse géniale et de la hauteur de vue explosent avec l’inoubliable Finale. Allegro molto.

L’écoute émouvante et stimulante rend justice à cet opus éternel. et Guillaume Sutre interprètent l’incontournable Sonate pour violon et piano en la majeur (1886), laquelle servit de modèle à Proust dans sa description de la Sonate de Vinteuil, trône au sommet de la popularité du compositeur. Une idée première marquée par un intervalle de tierce se retrouve sous forme variée dans chacun des quatre mouvements. L’Allegro ben moderato initial, rêveur et poétique, laisse place à un Allegro passionné et ardent que les deux instrumentistes font revivre avec efficacité et clarté. Vient un Recitativo fantasia. Ben moderato où Franck se permet une certaine improvisation avant d’en finir avec l’inoubliable et inventif Allegro poco mosso final caractérisé par son raffinement lyrique et dramatique, par son déroulement exceptionnel de ferveur intériorisée. Le Quintette avec piano en fa mineur, lui, date de 1879 et représente un des pivots majeurs de la musique de chambre française avec sa profonde unité, sa cohérence, son architecture cyclique et son souffle poétique sous-jacent.

Le déroulement musical affirmatif et émerveillé délivré par les cinq protagonistes flirte avec la perfection. A couper le souffle ! Et, cerise sur le gâteau, le texte de présentation à la fois soigné et passionnant, est un modèle du genre. Cet enregistrement se place en tête de l’abondante discographie franckiste. Un événement !