ResMusica - Musique classique et danse
- ResMusica - https://www.resmusica.com -

La Légende de Joseph par le Ballet de Vienne

Les thèmes bibliques sont traditionnellement moins abordés dans la danse que dans d’autres formes d’art visuel, compositeurs et chorégraphes préférant les contes et légendes. Quel étrange choix alors que celui de Neumeier pour un ballet capté à Vienne en 1977 que d’avoir sélectionné Joseph et le maigre sujet de son passage dans le Palais de Putiphar. En réalité, ce ballet se démarque de la narration pour laisser place à une suggestibilité impressionniste inspirée par la capiteuse musique de . Par ailleurs, la musique que Strauss a composée était originellement bien destinée à la danse, et n’est pas un pot-pourri d’un ensemble émietté de certains morceaux plus connus, comme c’est majoritairement le cas dans le ballet. L’affinité de la musique de Strauss au divin, voire au mystique est flagrante et se trouve être le support adéquat à l’errement initial de Joseph, et sa révélation au cours de ses rêves. La musique existe véritablement par elle-même, et ne nécessite pas un traitement chorégraphique pour « être ». Cependant, Neumeier utilise judicieusement la grandiloquente partition, en y découpant de manière experte l’enlèvement de Joseph par l’Ange, son arrivée dans la palais de Putiphar, la fête au palais, et enfin, la consécration divine de Joseph. De tout cela, il se dégage une impression rappelant le psychédélisme et l’évasion spirituelle à la mode dans les années 1970.

, qui interprète Joseph, est idéalement un jeune éphèbe, dans la transition de l’adolescence vers l’état adulte, guidé par le fort tournoyant . campe un Joseph dont l’impudeur reflète une certaine innocence, car jouant sur la séduction dont il ne se sait pas encore maître, et la scène aKarl Musilvec la femme de Putiphar est alors remarquable dans la complicité unissant les danseurs attentifs à leur mutuelle évolution. , qui incarne la femme du Pharaon, est hiératique et solennelle, avec la superbe des femmes qui connaissent leur désir. Sa danse est fluide et puissante, avec une approche physique plus particulièrement propre à la danse contemporaine : corps délié et constante mise en péril de l’équilibre.

La chorégraphie a, quant à elle, quelque peu vieilli, mais ce DVD est marqueur d’une époque et d’une certaine manière de danser.