ResMusica - Musique classique et danse
- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Tant qu’il y aura des enfants qui chantent

Arion

Rien n’est innocent, pas même les chants d’enfants ! Il y a une vraie dimension militante dans la collection « le chant des enfants du monde » qui réunit des chants populaires ou traditionnels d’enfants du monde entier. Pour Francis Corpataux, ethnomusicologue et maître d’œuvre de ce projet, il s’agit en effet de préserver un patrimoine populaire et traditionnel qui est fragile car susceptible de disparaître, balayé par les musiques commerciales diffusées par les médias. L’Europe en a été la première victime, où la chanson de variété a fait oublier le répertoire enfantin (lire notre entretien).

Le dernier volume paru chez Arion, « Chansons pour rire, danser et jouer » est une large sélection constituée à partir des disques déjà parus, qu’ils soient consacrés à des pays (Brésil, Madagascar, Cameroun, pour citer les plus récents), des régions (Amérique du Sud, Minorités tribales du sud-ouest de la Chine) ou des thèmes (berceuses). La multiplicité des styles, de l’Amérique du Sud à l’Ile de Pâques en passant par l’Asie et l’Afrique, la variété des genres, comptines en soliste ou en petit groupe, berceuses, chorales accompagnées par des adultes, la qualité de la prise de son, tantôt proche et précise, tantôt lointaine, est d’une diversité extrême et peut donner le tournis. On est aux antipodes de la mondialisation uniformisatrice. Chaque chanson est fortement typée et est dotée d’une histoire riche qu’il est difficile voire impossible de saisir. C’est un mini tour de monde en 46 minutes, une sorte de bon zapping, avec des pépites comme cette jeune Chinoise de 12 ans qui chante a cappella « La fête approche » avec une énergie joyeuse.

S’il y a peu de chances que les enfants qui écouteront ce disque se prennent à rire, danser ou jouer, comme le titre du disque le laisse entendre, ils découvriront en tout cas des enfants de leur âge, entre 5 et 14 ans, des enfants comme eux, mais des enfants qui chantent. Une étonnante découverte en perspective, non ?