ResMusica - Musique classique et danse
- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Un hommage acousmatique et magnifique à Maurice Béjart

« , c’est une grande amitié… et une collaboration renouvelée, et différente. Ça a été vraiment pour moi ce qu’il y a eu de plus important… ». Ainsi parlait-il de son ami le 22 novembre 2007, jour où le célèbre chorégraphe rejoignait les étoiles. Un demi-siècle s’était écoulé depuis leur collaboration sur la Symphonie pour un homme seul, leur premier succès public créé le 26 juillet 1955 au Théâtre de l’Etoile à Paris.

Quelques mois auparavant, , pionnier de la musique concrète, célébrait les 80 ans de l’artiste en composant une Compilation Amoureuse afin d’accompagner des images projetées sur les façades du Palais Royal. Un an plus tard, l’enregistrement discographique de ce patchwork d’œuvres éparses devient bien plus qu’un anniversaire : un hommage funèbre et vibrant au maître de la danse.

Cette Compilation Amoureuse se présente comme une nouvelle création à partir des œuvres de Pierre Henry chorégraphiées par Béjart. On y retrouve ainsi la Symphonie pour un homme seul, Variations pour une porte et un soupir, Arcanes ou encore le célèbrissime tube Pysché Rock extrait de la Messe pour le temps présent, composée avec Michel Colombier, commande de Béjart pour le festival d’Avignon en 1967. Rythmes électroniques envoûtants et évocations mystérieuses se succèdent et nous permettent de redécouvrir l’œuvre des deux hommes sous un nouveau jour. Un disque remarquable et émouvant, bien loin de l’idée qu’on peut se faire d’une musique concrète « intellectualiste et froide » …