ResMusica - Musique classique et danse
- ResMusica - https://www.resmusica.com -

Magistrale et…titanesque 1ère de Mahler par Gergiev !

Dans cette interprétation très convaincante de la symphonie Titan de , monument du répertoire pour orchestre, Le semble s’en donner à cœur joie. Toute la fougue de est utilisée pour inciter le « LSO » à produire un son ample, généreux et bouillonnant. Il est capable des plus importantes variations concernant aussi bien le timbre que l’intensité sonore. Les percussions et particulièrement les timbales, (dont la partition est loin d’être de tout repos) sont très présentes, voire même presque trop, mais on ne se plaint pas des bonnes choses : que cette mise en avant soit voulue par le chef, ou résulte de la prise de son, toujours est-il que cela n’est pas vraiment gênant. L’ensemble, très tonique et énergique, procure beaucoup d’ampleur, de puissance, et nous transporte facilement dans l’univers mahlérien si ambigu.

Cette interprétation a la qualité d’être très précise, très attentive quant au respect du texte. L’orchestre a visiblement pris un soin scrupuleux à essayer de ne pas trahir l’œuvre, de suivre attentivement la partition, dont nous savons qu’elle était largement agrémentée de très nombreuses indications du compositeur. Du coup, l’ensemble pourrait paraître, aux oreilles de certains, presque comme « trop appliqué », ce qui est un comble pour cette version loin d’être sage, dont la qualité SACD autorise une dynamique encore plus étendue. Quoi qu’il en soit, les symphonies de Mahler supportent difficilement, en général, un faible niveau d’écoute. Cet enregistrement n’y déroge pas, bien au contraire. Dans ce cas, ce que beaucoup de musicologues considèrent comme « la plus étonnante de toutes les premières symphonies composées » ne saura que vous combler de bonheur.